Stories

ma mode

Hello! Et ben voilà, de retour, l’été me semble tout ce qu’il y a de fini, mais c’est pas grave, on nous a inventé un truc génial pour faire passer la pilule : la rentrée!
…Et comme toutes les poulettes nourries à “Martine à l’école”, j’adore la rentrée, d’abord parce qu’à chaque fois, je suis sûre que ma vie va prendre une tournure glorieuse, et ensuite, parce ce que passé 12 ans, les fournitures de la rentrée, c’est direction : mooode!!! oui!!!

La mode de l’hiver, pour moi, ça se passe comme ça :

Février – Mars:
Défilés.
Je m’extasie sur certains créateurs, en conspue d’autres, téléphone à Superchic pour faire des commentaires et des pronostics.
Cette année, j’ai vraiment adoré la collection Rochas, visiblement on a pas été beaucoup puisque cette illustre maison va certainement fermer ses portes (grrr), j’ai trouvé Marni très portable et j’ai cru m’évanouir devant les compensées de Sonia Rykiel.

Mai – Juin :
Compte-rendu de la presse.
Mon kiosquier se frotte les mains, mon chéri désespère. Je fais l’acquisition d’environ 20 kg de presse magazine. La collection Rochas n’a pas vraiment plu. Galliano est un génie et moi je ne serais jamais rédactrice de mode persifle Superchic.

Période des soldes.
Armée de mon grand savoir prophétique, je sauve des griffes des simples mortelles les éléments qui vont fashionniser mon hiver. Du doré (encore ?), de sublimes compensées qui vont être incroyables avec des chaussettes épaisses, des shorts dans des couleurs sombres comme dans la collec’ Rochas (j’ai de la suite même dans les mauvaises idées)…
Je me sens inspirée, en avance sur mon temps, je piaffe dans ma DeLorean.

Juillet – Aout :
Check grande distribution.
Un petit coup d’œil chez Zara pour voir si cet hiver va encore être le théâtre de d’après-midi modantiques, de rendez-vous flash j’ai une soirée j’ai plus un rond au secours, et de speléologie entre amies ( “mais c’est pas possible je te dis que ce pull se trouvait exactement là” “fouille plus profond, tu te rappelles pas que tu l’as caché sous cette pile de slim ?” )
Bilan : Bien joué ! Zara s’en sort pas mal. Je fais part de mes observations aux vendeuses qui me regardent avec un air consterné.

Septembre – Octobre – novembre…
La rue.
La rue s’approprie Ma mode. Comme une louve jalouse, je trouve que tout lui va de travers. Le doré se transforme en bling bling vulgaire, Les jolis shorts cassent tant de silhouettes qu’ils en perdent toutes crédibilité, les compensées ont un air de déjà vu.
Bon, j’arrive quand même à me ruiner, ça serait trop beau.

Ma mode de l’hiver, je préférais la fantasmer.
Mais, oh ! Qui frappe à ma porte ? Juste ciel ! Les collec printemps été!
Allôôôô, Superchic ?


You may also like

  • Where did you get that?!
    Contributors
    Where did you get...
  • Download
    Lifestyle
    Download
  • Yes!
    Style
    Yes!
  • Personal Style Evolution
    Contributors
    Personal Style...

4 comments

Add yours

In The Spotlight