Beauty

une brune

Plantons le décor, je suis dotée d’une crinière capricieuse et irrémédiablement brune, brune profonde, brune sans espoir de rémission.

Et les cheveux blancs alors? Mon père, celui dont je tiens cette infernale toison, doit comptabiliser à son âge 3 cheveux blancs, et encore il a des circonstances atténuantes, ayant passé sa vie entière sur les dents, dans un état d’anxiété proche de celui de Kim Bauer dans la saison 1 de 24h.

S’il arbore aujourd’hui un sourire satisfait des plus couteux, aucune sorte de postiche ne vient à ce jour troubler son inquiétante constance capillaire.
Aurait-il pactisé avec Ozzy Osborne? Nous avons sous peu un conseil de famille pour en juger.

Bref. Mes cheveux, compagnons de ma vie dissolue, n’en ont jamais vu de toutes les couleurs. Quand on est si désespérément brune, se lancer dans une quelconque aventure ammoniacale sous entend une opiniâtreté (racines, soins nutri-lustrants mèches lumière, etc ) dont je me sentais parfaitement incapable.

Pour compenser, je suis passée par toutes les coupes de l’arc en ciel. Très long à 18, long devant court derrière à 20 (j’avais anticipé le retour en grâce d’Eddie Sedgwick), courts à 22 (j’avais décidé que j’était Winona Ryder), rasés à 24 (ben quoi c’était l’époque des Spiral Tribe) qui a donné en pousant 5 centimètres en bataille sur ma tête (Luc Besson en brune, ça, j’ai beaucoup aimé).

Puis un jour j’ai découvert Babyliss, et j’ai fait une espèce de coupe au bol classe. Ca me donnait 5 ans de moins (exactement ce qu’Elfy essaie de faire à la starac avec son rideau de douche blond devant les yeux. Elfy, c’est raté, mais t’es sympa quand même pour tes 46 ans); c’était facile à coiffer et tout.
Très chouette.

Il y a peu, j’étais donc dans mon élan coiffeur, quand j’ai soudain réalisé que mes cheveux avaient suffisament poussé pour que je fasse un joli chignon de danseuse et que je pouvais passer ma frange derrière l’oreille.
Mes cheveux étaient longs. (ben oui, il en faut peu à une fille qui a eu un jour 5mm de cheveux sur la tête!). Dans mon ravissement, je me suis même senti la force de me lancer dans une petite couleur…

Depuis, fidèle à moi même, je doute.


You may also like

  • Play Your Part
    Beauty
    Play Your Part
  • Short + Curly
    Beauty
    Short + Curly
  • Summer Recap
    Stories
    Summer Recap
  • Air Dry
    Beauty
    Air Dry

1 comment

Add yours
  • Claire December, 9 2010, 4:56 / Reply

    Je comprends tellement ce post !! J’ai 18 ans et suis déjà passée par toutes sortes de coupes de super court à plutôt long!! :)
    Ma coloc’ m’a fait découvrir ton blog et il est vraiment vraiment bien!!

    Bisous

In The Spotlight