Avant tout, une merveilleuse année à toutes et à tous!
——-

La dernière fois je feuilletais le Glamour, quand je tombe sur un petit article d’Audrey Diwan :
14 trucs dont vous rêviez… Jusqu’à ce que vous les ayez.
En n° 13, je cite :
Un blog. Depuis que vous avez le votre, vous devez trouver tous les jours une manière amusante de raconter qu’il ne vous arrive rien de spécial.
Damned, Audrey! Je lance un regard méfiant autour de moi, de peur d’avoir été repérée.
Le n° 13, c’est moi! Voilà des jours et des jours qu’il ne m’arrive rien de spécial.

L’amour : Mon chéri est adorable, il est allé jusqu’à m’acheter des légumes. J’ai choisi d’ignorer qu’il a aussi ramené de la glace au marrons, avec des éclats de marrons glacés bien sûr, une pizza ‘fastuosa’, et des minis Häagen Dazs, tu les manges, tu t’en rends même pas compte.

Les fêtes : Ben oui les fêtes. Ben c’était bien, j’adore Noël, j’ai vu plein de gens que j’aime, j’ai mangé sans m’arrêter, je suis énorme, ma peau veut changer de crèmerie, je me demande à partir de combien de verres de champagne dans une semaine on devient alcoolique, j’ai lu mon horoscope et j’ai même fait des résolutions, dont je me suis interdit de faire un sujet.

L’amitié : Ah l’amitié, j’aurais un tas de choses à dire, à ce niveau là c’est le grand chambardement. Sauf que bien sûr mes amis les plus proches connaissent l’existence de mon blog et j’ai même déjà eu des ‘tu parles jamais de moi’ ou des ‘qu’est ce que tu as sous-entendu quand tu as parlé des cheveux frisés la dernière fois?’ ‘hein?’. Comment pourrais-je ne serais-ce qu’effleurer l’injustice flagrante dont je suis la victime? – ceci est un test – stop – viens-tu encore par ici S – stop – si c’est le cas manifeste-toi – stop -

La mode : Comme je suis complètement ruinée, j’attends les soldes comme Nicole Richie attend sa prochaine carotte vapeur : C’est pas drôle les soldes! On achète toujours n’importe quoi juste pour avoir le plaisir de se battre avec ses semblables! On dépense trois fois plus! On s’épuise tellement qu’on finit inévitablement par un thé avec un éclair pistache!
Je m’interdis de faire un billet avec ce sujet.

Mes trois kilos : Vous l’aurez remarqué, ce sujet sous-jacent, dont je me suis interdit de faire un billet pour garder à ce blog une ligne irréprochable, m’étant vantée il y a peu de n’avoir aucun, mais alors aucun problème de poids, pollue chaque paragraphe de cet étrange billet. Aucun problème de poids. Ah! ah! ah! Merci les fêtes! Merci mon chéri! Merci les soldes! Merci l’amitié! Non S ça va je déconne ok c’est pas de ta faute ces trois kilos quoique je me demande si cela n’était pas une vengeance déguisée de ta part… hum?

Donc, mon credo étant : si tu n’as rien à dire, tais toi, j’observe, à défaut de celui dont je ne parlerais pas, un régime bloguesque. Et Audrey Diwan peut parfaitement se moquer de moi, j’assume totalement mon manque de temps, mon manque d’inspiration, mon manque de sveltesse, comment ça j’ai encore parlé de poids, et voilà, je déblogue.