Coup de fil en direct de la Volvo de Superchic il y a quelques jours :

“Ecoute ça. Tu sais ce qui vient de se passer? Devant l’école, je vois ma belle-mère*. Elle entre dans la voiture pour se remaquiller, envoie un “sâluuut” sans me regarder, passe un coup de rouge sur ses lèvres en s’admirant dans le rétro, attrape mon sac, le tourne dans tous les sens et dit :
“Superbe. Il est magnifique. J’ai commandé exactement le même. J’en ai marre de mon Kelly. Le Birkin, c’est mieux pour l’été. Je le savais. Je l’avais dit. Et vlam’, elle claque la porte.”

“alors :
1/ Tu noteras que c’est moi qui ai un Birkin mais que c’est elle qui “l’avait dit”.
2/ En fait de Birkin, mon sac est un super rien du tout que j’ai ramené de je sais pas où l’année dernière. C’est vrai qu’il est réussi. Mais quand même, si ma belle-mère l’apprend, c’est le déshonneur sur elle et sur trois générations.
3/ Il faut que je te dise un truc ma chérie. Mon faux, je l’adore. Je ne le quitte pas. Je le balance ou je veux, je m’assois dessus, je m’en sers comme arme de destruction massive si on m’embête, je suis d’une décontractitude totale avec, et du coup c’est la classe absolue.

J’ai honte, mais il fallait que je le dise à quelqu’un.”

Ah, ben c’est du joli Superchic. John ou Courtney, ok, mais si même les filles comme toi en arrivent à ces extrémités là alors!

Allez, c’est promis, j’arrête de vous parler de sacs. Passez un bon week-end, votez, et méfiez-vous des contrefaçons, yarf, yarf :-))

——————

* Personnalité hautement malfaisante et récurrente dans la vie de Superchic, sorte de Posh Spice décatie aux lèvres pincées, cible préférée de nos persiflages et de nos sarcasmes.