Cet été, la mode pour moi, ça a été un truc complètement approximatif. Entre la météo*, et mon laisser aller milk-shake bananesque, la plupart du temps, j’ai improvisé. Autour de mon short Cos, mon éros**. Avec des trucs nouveaux comme :

La pochette : Dingue. Moi qui n’aime que les truc hyper pratiques, les grands fourre-tout portés épaule, moi qui mets ma vie dans mon sac, j’aurais jamais cru aimer autant ma petite pochette corail. Mais en fait ça se porte hyper bien ces trucs. Et puis on est obligé de bien les ranger. Trouver son portable avant qu’il ne soit passé sur messagerie? Je n’y croyais plus.

Les talons : Moi, en talons toute la journée? Ahahahah je pleure de rire. Déjà, il m’a fallu environ dix ans pour apprendre le déhanché talons. Ensuite, je me suis rendu compte que je ne savais pas ce que c’était que des talons confortables.

On dit souvent qu’il suffit d’y mettre le prix. Pfff, archi-faux. Des talons, j’en ai, de toutes les formes et de toutes les marques, et rien ne m’a jamais empêché de finir la soirée accrochée à mon homme comme un Grimaldi à son rocher, d’avoir envie de les jeter avant même d’arriver au métro et d’avoir l’impression qu’un gang de de Minimoys étaient en train de me scier les orteils.

Et bien cet été, c’est à Mango que je dois ma première vraie journée de femme en talons. Avec après-midi shopping et soirée, sans même y penser une seconde.

La chemise d’homme : Qu’est ce que la chemise d’homme vient faire dans cet océan de girlitude? Ben, demandez à un homme. Le jour où j’ai tenté le coup, c’était poussée à cette extrémité pour cause de schizophrénie garde-robesque due à la météo et à mon incapacité à faire une valise. Bref, c’est en totale impro que j’ai sorti ce truc trop grand, trop long, trop tout.

Ouais, mais trop sexy en fait. Avec mon short. Et mes talons. Et ma pochette.

Voilà, c’était un tribute to la tenue de mon été, qui certes, n’a duré que deux semaines. Je ne l’en aime que plus.

———-

* Faut quand même qu’on ait souffert pour en parler autant non? (Dit-elle, un gros pull en laine, un grog à la main un 22 août)

** Ok ça va elle est facile mais vous auriez dit quoi vous hein?