Je me souviens d’une chouette soirée dans un grand appart. L’ambiance légèrement décadente qui y régnait ajoutait un petit côté fin de siècle plutôt grisant.

Il y avait notamment une fille déchaînée, ostensiblement cocaïnée jusqu’aux yeux, qui n’arrêtait pas d’aller et venir en hennissant. Jusqu’au moment où je la vois ressortir des toilettes, grimaçante, ultraénervée. Des pieds à la tête, elle était enfarinée comme une baguette tradition.

Elle venait de se renverser dessus ce qui à vue d’oeil devait être un bon gramme de cocaïne.
Hilares et ultra excités par l’événement, ses amis se sont alors rués sur elle et ont commencé à la sniffer en poussant de petits cris de satisfaction. Son air pathétique, entre tragique, comique et plein de truc en “ique” on finit de nous convaincre qu’il était temps de rentrer.

Est-ce que Kate, Lindsay et les autres ont déjà eu l’air aussi ridicule? Parce que je me demande bien ce qu’on est en train de vouloir nous faire avaler en ce moment. C’est quoi ce truc avec la “rehab”?

Tous les jours on nous fait la liste de pauvres people qui filent se faire désintoxiquer avec un air repentant, Vogue Italie nous fait une série tout ingénument baptisée Supermodels Enter Rehab (pour voir quelques photos, cliquer sur lire la suite) et le Elle nous fait un article digne d’un dépliant touristique sur un centre de désintox ultra hype en Arizona.

Je sais pas moi, ça me laisse complètement perplexe.

vogue italie

vogue italie

vogue italie

vogue italie

vogue italie

vogue italie

vogue italie

vogue italie