Il y a des moment dans la vie d’une fille ou rien ne va plus. Je veux dire, où le jean ne va plus avec les ballerines qui ne vont pas avec la capelline. Où toute grammaire fashion est allée se planquer dans les étals épars du H&M du coin. Où, quoi qu’elle ramène de ses virées shopping, le spectre du ouais bof moyen la poursuit même dans les moment ou elle aurait juste voulu être pas trop mal.

Elle se dit que c’est pas si grave. Elle se dit que le talent va vraiment se nicher dans d’absurdes recoins et qu’on est pas tous à armes égales devant le style. Elle n’en admire que plus ses amies qu’un rien n’habille.

Puis soudain tout s’emballe. Une veste suffit à relire tout une garde robe. Une paire de derbies à dé-babydolliser une armada de robes-housse. Des moutons à faire revivre un jean. Ou un foulard 2007 doublé d’un petit châle 2002 fait qu’on l’arrête dans la rue.

Alors comme elle adore la mode, elle va pas vous mentir : Elle est tout simplement ra-vie.


Garance Doré

Photo : Scott Schuman.

Le foulard est de chez Zara, le truc doré est un H&M “vintage” (ahahah, H&M et vintage accolés, ahahah). Puisque j’y suis, la veste, c’est ma Burberry (je t’avais promis que je te la montrerais, La Chipie.).

——————-

PS : Maintenant, j’aimerais bien que les fées du shopping m’indiquent où je peux trouver un chouette manteau. Vous en avez repéré vous?
PPS : Et si quelques fées de la grammaire pouvaient aussi m’indiquer une règle pas trop difficile à retenir pour que j’arrête de me planter entre le conditionnel et le futur, je prends aussi!