socks2.jpg

Je sens que vous allez vraiment commencer à penser que je suis frappée. Parce que bon, les Weston, passe. Le chignon de MP-N, allez, on va dire que dire que c’est à la gloire de SATC* et de Jil Caplan**. Et les leggings mauves, que c’est pour des raisons professionnelles.

Mais qu’est ce qui m’a pris la dernière fois au Bon Marché ?

Poussée par une envie de chaussettes à la durée de vie plus longue que mes dernières Kookaï, une après-midi après quoi les jumelles ressemblaient tout simplement à des loofahs, je me retrouve au stand pieds & poings liés par une vendeuse passionnée par son sujet.

Elle avait su sentir ma faiblesse. Et a commencé à me vanter le charme italien des Gallo, l’irrésistible poussée des je sais plus quoi blancs, 100% naturelles on fait pas mieux mademoiselle, et me voilà partie dans une envolée bigarée digne d’un trip sous LSD.

Je traduis : je me retrouve les bras chargés de chaussettes de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. Des chaussettes, les gars, c’est rien non ? C’est pour les pieds, ça coûte pas un bras (ahahh !) !

Je les imagine avec mes spartiates à talons Mango (15€, bleues vernies, en passe de devenir l’achat de la décennie), avec mes plateaux Topshop (25£, marron Marant, en partance pour un été à mes pieds), avec mes Weston kakis (euh… non, rien.) et je suis au paradis (du fruit.) (Oui oh, c’est vendredi. Hein.)

Même que j’attrape une paire de chaussettes Isabel Marant pourpres au vol histoire de compléter.

Oui, ben c’est clairement la seule chose Isabel Marant que je m’achèterais cet été : vous auriez vu ma tronche au passage à la caisse, vous seriez encore en train de vous marrer. La belle chaussette pur fil d’Écosse maillage à la main, faut croire que ça se paye. Sans blague.

Non, n’insistez pas. Jamais.
Je ne vous dirais combien ça m’a coûté.

Voilà, la semaine du n’imp’ du look est terminée, à partir de maintenant, je redeviens sérieuse et je m’habille chez APC, comme tout le monde.

—————

* Sex and the City mais ça fait mieux.

** Cela dit, je sais pas si vous avez vu le sublime défilé Bottega Veneta, mais, le cheveu ramené sur le haut de la tête, je vous le dit, l’hiver prochain on voudra toutes ça. Sauf Jil Caplan. Elle a déjà donné.