Stories

Heroïnes

As a kid, I wanted to be Martine*. I wanted to be as gracious, kind, consistently perfect. I wanted to have a mother who could bake me a cake.

So what about my own mother? Well, she was on the streets burning her bras. I had spent so many hours reading and rereading the Martine series while rubbing my cheeks on the candy-colored images. This was how I learned to draw.

Then Martine got me excited over her doggy, Patapouf. This was how I discovered Enid Blyton’s The Famous Five. I immediately identified with Claudine**, the fierce, rebellious, headstrong tomboy in the group. I was so fascinated with the book series that if I had a dog for a pet, I would have named it Dag’***. I had so much fun analyzing the stories and its characters that I learned how to read even before I began school.

Later on, I wanted to be Marine. You say who? Well, she was my neighbor, four years my senior. This girl was grace and rock n’ roll personified. Being older gave her the right to try everything before I could and she loved talking about her experiences. I watched and learned. This was how I began to light my first cigarette.

Of course, this search for one’s identity was a solitary pursuit. Didn’t say a word about it to anyone because I found it extremely embarrassing and thought that one day, I’d be over it.

Wrong. The habit didn’t stop there. On the contrary, my life’s filled with heroes and heroines, ideal intellectual figures and role models.

____________________

* Martine’s adventures are translated into several different languages where she goes by various names. She’s said to be Debbie in the US version. Whoa, and so many other aliases! Among them: Zana (Alabania), Tini (Indonesia), Christina (Italy), Touline ????? (in the Arabic version published in Lebanon), Mapuka (Macedonia), Tiny (Netherlands), Anita (Portugal), Marinka (Slovenia), Martita (Spain), Mimmi (Sweden), Aysegül (Turkey). Source: wikipedia.fr  Still, some of the books translated in English have kept the original name of the character.

** Claudine is Georgina a.k.a George in the original English version.

*** Dag’- short for Dagobert. The dog is called Timmy or Tim in the orginal English version.

Translation : Magali Eva Suárez.


You may also like

  • Frenchism
    Stories
    Frenchism
  • Pattern Play
    Beauty
    Pattern Play
  • Black Underwear
    Contributors
    Black Underwear
  • Self Service
    Stories
    Self Service

83 comments

Add yours
  • M1 November, 6 2008, 9:03 / Reply

    Moi je voulais être Corto Maltese, le vrai, pas Sarko aka le court maltais.
    Serena? je vais essayer, tient! :)

  • garance November, 6 2008, 9:05 / Reply

    Moi je voulais être TOUTES LES FEMMES de Corto Maltese, si belles, si mystérieuses, si… Wwoooooow !

  • Vanz November, 6 2008, 9:08 / Reply

    Je veux être la fille sur ton illu ! Et en même temps j’aimerais parfois arracher ce “stupide” bandeau et secouer mes cheveux. Ça dépendrait des moments :-)

    C’est drôle, vers 7/9 ans j’avais une petite coupe au carré comme ça et parfois je mettais mon gros bandeau en coton de la même façon (pour un petit côté charleston) mais quand j’y repense ça devait pas être subtile du tout !

  • Emeline November, 6 2008, 9:10 / Reply

    Magnifique article ! C’est loin d’être évident de mettre des mots sur ces émotions-là. Tu as raison, ces identifications jalonnent l’existence et elles changent tellement vite !

    Je voudrais être un mix de Francesco Bandarin (bon, en fait, c’est surtout son poste au patrimoine mondial qui me plaît !), Florian Zeller, pour le cool et la classe et la nouvelle Gwyneth Paltrow. Ses cheveux sont un peu mon obsession !

    Bisous !

  • garance November, 6 2008, 9:13 / Reply

    Vanz : moi je crois que je ne peux pas vraiment porter ça, je sais pas pourquoi…
    Bon allez, je vais essayer, c’est trop beau sur les autres !!

    Emeline : Ouh la la ça me plaît trop de savoir qui vous vouliez être !!! Jolie sélection, la nouvelle Gwyneth est effectivement obsédante !

  • becky November, 6 2008, 9:14 / Reply

    Et Alice Roy, la detective privée trop jolie et son fiancé …. dont j’ai oublié le prénom…. ahhhhh toutes ces héroines, quel beau sujet Garance! C’était ma première note, ouf, j’ai fait le grand saut!……

  • Tour d'ivoire November, 6 2008, 9:15 / Reply

    Ah, mes héroïnes… Il y a eu Martine, aussi, et puis Fantômette, et mes sœurs, et Jeanne Moreau; et Annouck Aimée, et toutes sortes de femmes qui ne me ressemblent absolument pas, mais qui incarnent une petite partie de mon imagination ; et puis il y a eu les Beatles, le grand amour de mon adolescence… C’est joli ce que tu nous proposes là comme réflexion, et ce dessin est très joli avec le petit air “j’écoute un air merveilleux et j’ai l’impression d’y être” (c’est la tête que je fais quand j’écoute Leonard Cohen).
    G’day !

  • San November, 6 2008, 9:20 / Reply

    Moi c’est avec les dessins animés que j’ai commencé à dessiner ; j’hésitais entre Emi Magique et Creamy, c’est dire …
    Depuis comme toi j’ai voulu être 10 mille choses, de Sherlock Holmes (ben oui quoi?) à une danseuse étoile (on peut toujours rêver) en passant par un Chevalier de la Table Ronde (je suis une fille, si si) et une Geisha (sans commentaire).
    Maintenant, c’est plus aussi précis, et j’ai beau me racler les fonds de cerveau, je ne crois pas avoir des masses de modèles. Audrey Hepburn, éventuellement (plus banal tu meurs) …
    Mais j’ai bien une liste de personnes qui m’inspirent, dont tu fais partie -eh oui- pour ton talent, évidemment, mais surtout ta gentillesse et ton humour.
    OK j’arrête là, ça fait fan obsessive :) Je te rassure, je sais pas où tu habites, pas de risque de me voir sous tes fenêtres !

  • maths&jasmin November, 6 2008, 9:25 / Reply

    moi aussi je voulais être totues les femmes de Corto Maltese,ah Corto Maltese…en fait, si je réfléchis, je voulais toujours être la “femme de”, jamais un heros ou une heroine moi même…enfin, un peu eric tabarly, ou titouan lamazou quand même, mais en fait, je voulais être moi en “femme de”, et je crois qu’en fait c’est ce que j’ai fait, femme “dévouée”, parfois lassée ou exaspérée, mais heureuse comme ça.

  • virginie B November, 6 2008, 9:29 / Reply

    j’ai du commencer pas candy et Heïdi, puis trés vite wonder woman ! ensuite il y a eu la période the Cure, ensuite top model comme toi mais plutôt Linda Evangelista qui me correspondait davantage, cheveux qui changeaient régulièrement….etc… aujourd’hui je crois que c’est fini l’identification, j’aime, j’admire, je m’inspire mais pas plus… finalement c’est peut être aussi ça : devenir une femme (cf billet mon blog)… bonne journée

  • élo November, 6 2008, 9:34 / Reply

    Très joli dessin … Très années 20 …

  • maths&jasmin November, 6 2008, 9:36 / Reply

    Garance ça fait trop réfléchir ton post
    j’ai toujours trouvé “les autres” plus fascinants, sans en être jalouse, et alors que très jeune je ne voulais ni de mari ni d’enfant, et que je voulais être tous les grands savants du monde (des humanisyes aux physiciens modernes) ça m’a passé à l’adolescence, je m’imaginais la femme de tous les hommes qui me fascinaient, dans l’histoire ancienne ou récente, et c’est en fait comme ça que je suis devenue moi, je crois que je ne me suis JAMAIS identifiée à une femme, et pas trop aux hommes non plus, mais à leur femme potentielle : moi!!! (quelle égocentrisme?)
    J’ai adoré en vrac Beauvoir, Karen Blixen, La comtesse de Ségur, Marylin, et tant d’autres, mais sans m’identifier.

  • Steph à Berlin November, 6 2008, 9:38 / Reply

    c’est vrai, ce n’est pas évident de mettre des mots sur tout ça, mais tu le fais admirablement bien.
    moi j’ai voulu être la fille de Paul Auster… et j’ai appelé ma fille comme sa fille (allô, Mr. le psy ?)
    à part ça pas vraiment de modèles aujourd’hui, même si beaucoup de gens m’inspirent, et Garance Doré est évidemment l’un d’eux (mais rien d’obsessionnel là dedans, et quelque chose me dit que je ne suis pas la seule dans ce cas ;)…
    comme tu le dis si bien, ça nous permet d’identifier tout ce qu’on voudrait être. ça nous tire vers le haut, quoi !
    merci pour ton blog :)))

  • Sirelle November, 6 2008, 9:40 / Reply

    Helloooo Garance! cool, t’es là avec un très mimi dessin (il respire la joie et la tendresse). C’est incroyable parce que j’ai suivi le même parcours que toi pour Martine et Claudine, mais je ressemblais tellement pas à Martine, la lisse et docile Martine que Claudine…c’était wouahhhh, l’anti-thèse! Je crois que ce sont des héroïnes, comme des modèles, qui nous laissent entrevoir un chemin. Par exemle, la grâce d’Audrey Hepburn ou celle d’Anouk Aimé sont des modèles que j’aime beaucoup.Tu reparles de l’idéal, une citation me revient à l’esprit, c’est celle de Mac Arthur : On devient vieux lorsqu’on a perdu son idéal. Bon allez, vive les héroïnes qui nous font rêver! bisous et bonne journée

  • Miss Glitzy November, 6 2008, 9:42 / Reply

    Je me suisaussi identifiée à beaucoup d’héroïnes, je les aimais indépendantes et mystérieuses, donc les femmes de Corto Maltese ou Adèle Blanc-Sec, et tant d’autres. En ce moment, j’aimerais avoir le talent de Françoise Sagan et Dorothy Parker, mais finalement plus je vieillis et plus je suis bien en moi. Très jolie Loulou. Car quand même, Louise Brooks reste une de mes héroïnes.

  • garance November, 6 2008, 9:48 / Reply

    becky : hello ! merci pour ton premier com, c’est cool ! Ça me rappelle la première fois que j’ai laissé un com. Les sueurs froides. Je te jure ! Alors gros bisou !
    Mais tu me crois si je te dis que je ne sais pas qui est Alice Roy ?

    Tour d’ivoire : Fantômette !!! J’adorais ! Rien que le nom ! Mais Claude prenait toute la place à ce moment là :-)) Merci pour le billet et le dessin, et bonne journée à toi !

    San : Ah ah, pas mal tes premiers modèles ! Moi il y a eu les filles de Cats Eyes, je changeais entre les trois soeurs à chaque épisode !! Ah oui et je voulais être Morganne quand j’ai lu les brumes d’Avalon. À fond !
    Et merci : c’est le plus beau compliment, l’inspiration. C’est tellement précieux, je la cherche tout le temps. Tu viens boire un café quand tu veux ;-)

    math&jasmin : Tiens ça c’est vachement intéressant comme réflexion ! Moi j’ai jamais eu ça, toujours voulu être LA personne, que ce soit un homme, une femme… Mais ma soeur par contre est exactement comme toi et très heureuse aussi !
    Je viens de lire la deuxième partie de ton com, encore plus intéressante, donc si je comprends bien c’est presque comme si tu t’identifiais à la femme qu’auraient put être ces hommes ? Ahaha, ça se complique ;-))

    virginie B : Ah donc ça s’arrête un moment ! Moi, ce qui s’est calmé, c’est que maintenant je sais que quoi qu’il se passe je vais rester moi. C’est donc plus léger et ça s’estompe de plus en plus… Mais j’aimerais bien que ça ne parte pas complètement finalement !! Et bravo pour ton billet, moi je n’ai pas d’enfant, mais je me sens femme depuis que j’ai rencontré mon nouvel amoureux… Pourvu que ça dure :-)

    élo : merci !

    Steph à Berlin : Woow, merci à toi ! Elle est belle la fille de Paul Auster ! J’adore aussi sa femme, même si je n’ai jamais rien lu d’elle, mais les couples d’artistes qui durent me font littéralement rêver !!
    C’est étrange, je ne peux pas imaginer qu’on s’identifie à moi, c’est rigolo ! Mais en même temps je suis vraiment heureuse quand tu me dis que je t’inspire même un tout petit peu. Je ne le cache pas !!! Alors encore merci à toi !

    Sirelle : Ahhh Sirelle !!! Exactement la citation dont j’avais besoin pour continuer à me vautrer dans mes rêves !!! Merci beaucoup et bonne journée !!!
    (ps : moi, totale ANTITHÈSE de Martine, je t’assure !)

    Miss Glitzy : Adèle Blanc-Sec ! Jamais identifiée à elle, mais ce que j’aime ces BD !!! Mais c’est vrai que tu as quelque chose de Loulou avec tes cheveux courts !

  • becky November, 6 2008, 9:55 / Reply

    Pour toi Garance et celles et ceux qui ont fait l’impasse, les aventures d’Alice Roy de Caroline Quine bibliothèque verte (eh oui… trop fière de ne plus être dans la rose…), jeune detective privée de 18 ans, jeune, belle …….. Ma dernière en date, c’est Becky Bloomwood (l’accro du shopping) pas forcément mon héroine mais plutôt ma triste vérité……

  • Elisabeth November, 6 2008, 9:57 / Reply

    Quel beau post et quelle franchise. Petite je voulais être un Chevalier du Zodiaque (pas la princesse, elle était trop molle..) Aujourd’hui j’ai tendance à vouloir ressembler de temps en temps à mes meilleures amies. Elles m’inspirent; certaines dans leurs courages, d’autres dans leurs audace et une en particulier dans son look hors de ce monde. Je les aimes toutes et même si aujourd’hui on e vit un peu éparpiller dans le monde je pense chaque jour à elles. Voilà…
    Have a lovely day.

  • garance November, 6 2008, 9:58 / Reply

    becky : Ah mais oui je vois parfaitement qui est Alice Roy !! Bibliothèque Verte j’adorais :-) Je suis sûre qu’elle était accro au shopping elle aussi ! Tu te rappelle comme elle était bien sapée sur les dessins avec ses petits foulards ? ;-)

  • garance November, 6 2008, 9:59 / Reply

    Elisabeth : tu ne crois pas si bien dire : je viens de passer un week-end avec mes plus chères amies et c’est clair qu’elles m’inspirent follement… Et elles me disent que moi je les inspire. Bref, c’est cool !

  • maths&jasmin November, 6 2008, 10:01 / Reply

    je n’y avais pas pensé comme ça
    non, je crois que je voulais être leur femme, pas leur part féminine.
    sinon, magnifique dessin, et l’expo?
    et le livre? (je saurais très bien à qui l’offrir…no&me ;-))

  • Zori November, 6 2008, 10:07 / Reply

    Lovely drawing. The girl looks so beautiful and elegant

  • Princesse Audrey November, 6 2008, 10:11 / Reply

    Moi je m’identifie à Blair… Pour le caractère ! (hélas) Sinon j’envie l’audace des créatrices actuelles et de leurs muses (Erin Fetherston, Zooey Deschanel etc. ) mais je n’arrive pas à m’identifier, je préfère imiter leur audace pour interpréter ce que j’aime moi, un puzzle de plein de femmes.

  • frieda l'écuyère November, 6 2008, 10:14 / Reply

    L’une de mes icônes (même si ça ne s’est pas si bien terminé pour elle) c’est Louise Brooks. Alors ce dessin, pfffff, ce dessin… somptueux !

  • no&me November, 6 2008, 10:21 / Reply

    Et oui l’identification semble être un passage obligatoire pour arriver à fonder sa réalité sur des rêves qui pourraient devenir concrets … Du moins, jusqu’à ce qu’on se soit trouvé(e) ( si on y parvient vraiment un jour :-).
    Plus concrètement, les femmes de ma vie étaient celles de ma famille, et parfois leurs amies. Petite et même un peu plus grande, je rêvais, tout comme ma tante, de repasser les chemises de mon mec devant les feux de l’amour … tu parles d’une ambition ! mais je trouvais que c’était le summum de la coolitude et de l’harmonie … Gap de génération :-) ajd, je ne le fais JAMAIS ! tu m’étonnes … hi hi hi hi :-)

    Sinon, j’aimais les femmes quand elles étaient “dirigées”, les muses m’ont toujours fascinées.
    Catherine Deneuve ne me faisait rien jusqu’à ce que je l’entende chanter “Dieu est un fumeur de Gitane”. Vanessa Paradis, muse de Lenny Kravitz après un tandem époustouflant avec Gainsbourg etc … Mais pour elle c’était déjà gagné, je l’aimais dès qu’elle a pointé le bout de sa moue, je l’aime encore aujour’dhui, je suis super hyper fan !

    Tout ça pour dire, que la femme ou l’héroïne emblématique OUI, mais aussi les hommes qui vont avec, ou leurs auteurs ( photographes, écrivains, illustrateurs, cinéastes etc … hommes ou femmes d’ailleurs, je suis bien macho ! :-))))).
    Je suis amoureuse de l’homme ( le plus souvent ) à qui on associe une icône, parce que LE regard qu’ils a posé sur elle est exquis.
    Bref la Muse et son Artiste … fascination !

    Bonne journée ! bizooo

    ps : Sublime dessin, j’ai reconnu au premier coup d’oeil Helena Christensen. C’est la bouche !

  • fanny November, 6 2008, 10:25 / Reply

    Ohhhhh, quelle delicieuse madeleine de Proust ton post!
    Et merci becky de me rappeler Alice Roy! Je l’avais completement oubliee celle-la, mais j’avais TOUS les bouquins, et elle me fascinait totalement.
    Et les femmes de Corto Maltese, aaahh, deja elles avaient des toques en fourrure…

  • becky November, 6 2008, 10:38 / Reply

    Mais oui, c’est vrai, ses petits foulards noués comme il faut volant au vent negligemment !!!!! J’avais oublié cet ultime accessoire comme quoi elle pourrait nous faire un come back celle-ci avec son look preppy, elle serait parfaitement dans le ton….

  • CécileM November, 6 2008, 10:40 / Reply

    Magnifique dessin ! j’adore j’adore !
    Ce cou, ces épaules et ce mouvement de tête ! sublime !

    Et je suis tout à fait d’accord avec tout ce que tu as écrit. Je suis une grande admiratrice de ceux qui osent, de ceux qui savent, de ceux qui se démarquent du commun des mortels, par leur beauté, leur talent… Sauf que pour l’instant, contrairement à toi, je me contente un peu de les observer, je n’ose pas encore trop essayer de voir ce que moi, à mon échelle, je serais capable d’accomplir… j’ai un peu trop peur de me confronter à ma propre médiocrité… Mais en rêve et en fantasme, je m’imagine inspirée et respectée comme une PJ Harvey, ou une Garance Doré ! ;)

  • melanie November, 6 2008, 10:42 / Reply

    Une vraie madeleine de Proust en effet… Ah il y a eu les petites filles modèles que je relisais dès que je faisais une bêtise, puis le club des 5 et après je suis devenue une aventurière refoulée dans ma tête, un mélange de chevalière du zodiaque (je vois que je ne suis pas la seule) et de lady oscar.
    Bon, maintenant je fais du kung fu, de l’équitation et je pars faire le tour du monde dans 8 mois. Il ne faut pas renier les personnages de son enfance…

  • Chroniques du Plaisir November, 6 2008, 10:56 / Reply

    J’ai trouvé très juste ce que tu disais en prenant l’exemple de Sagan. Ce qui t’attire c’est “l’idée que tu t’en fais”. Pour moi, c’est la chose la plus importante. L’idée que l’on se fait de ses héros, de son panthéon personnel. On prend chez eux ce qui nous attire et au final qui correspond à nos aspirations profondes qui sont déjà en nous et que nous reconnaissons chez ces modèles révérés. Bref, nous admirons chez les autres ce qui est déjà en partie en nous. Nos aspirations profondes, nos désirs, notre moi intime.

  • Sonia-FashionBox November, 6 2008, 11:03 / Reply

    Je me suis egalement identifie a pleins de personnes!
    De la copine a l’actrice ou aux chanteuses…
    Mais c’est un chemin a parcourir pour se trouver!

  • Ninee November, 6 2008, 11:10 / Reply

    C’est dingue, j’aurais jamais cru que d’autres puissent s’identifier aux mêmes héroïnes que moi, surtout Alice Roy et Cats’ Eyes! Au fait Becky, son fiancé all-American c’est Ned Nickerson. Elle était carrément bien sapée, surtout dans les livres à couverture rigide illustrés par Albert Chazelle que j’adulais, de type années 60 (déjà le vintage…). A l’époque je voulais devenir illustratrice…
    Par contre, je ne suis pas soulagée de voir que personne ne semble avoir de penchant pour les ‘bitches’… Moi j’adorais Scarlett O’Hara, Posh des Spice Girls, et maintenant… Blair Wladorf?!!
    Merci Garance pour ce sujet du jour, et au fait, tu es une inspiration pour moi aussi (pas pour le côté bitch, hein…), je ne me lasses pas de tes superbes illustrations, photos éclatantes de couleurs et de caractères, textes pertinents… :)

  • Maylis November, 6 2008, 11:17 / Reply

    Magnifique article!
    Moi mon modèle de toujours c’est Mafalda, j’espère qu’il y aura toujours un peu de Mafalda en moi.

  • Fille Facile November, 6 2008, 11:18 / Reply

    je crois que j’ai déjà eu assez de héros et d’héroïnes pour une vie : j’ai l’admiration facile…une vrai “admirative slut” ^^

  • au pays de candy November, 6 2008, 11:21 / Reply

    j’adore ce post!! il est si authentique!!et je me retrouve bien dans ce que tu décris!! bonne journée!

  • no&me November, 6 2008, 11:22 / Reply

    LA SUITE DE MON ROMAN , parce que c’est vrai que ça fait réfléchir tout ça ….

    L’aspect muse me plait pour un tas d’explications, que ce soit les raisons pour lesquelles les artistes en ont besoin mais aussi pour lesquelles ils choisiront telle ou telle personne.
    Mais outre l’aspect physique d’une muse, j’aime aussi et je dirais presque SURTOUT, les femmes ayant un caractère franc et affirmé. Celles qui sont grandes gueules, et qui ont un côté mec, et qui se fichent un peu de leur image. Elles sont elles.

    J’aime aussi, les femmes qui ont changé le cours de l’histoire, ou celui de la musique.

    J’aime aussi les femmes qui font des exploits d’homme.

    J’admire les battantes et les fonceuses.

    J’aimais aussi Mère Theresa. Plus que tout je crois. C’est sans doute celle que je préférais ! :-)

    Bref, un paquet de femmes que j’admirais et à qui je m’identifiais.
    un paquet de mec aussi !

    Aujourd’hui, l’identification est terminée.
    J’essaie d’être moi. Et quand je vois les petites filles à l’ecole qui me disent : “je peux te donner la main, je peux m’asseoir à côté de toi dans le car ?” je me revois petite, baba devant les jeunes femmes aux cheveux longs … et je me dis que je suis devenue la jeune femme aux cheveux longs, et ça me fait bizarre … mais j’aime cette idée. :-)

  • Pierre-Jean November, 6 2008, 11:31 / Reply

    Ne lui manquait qu’un sautoir de perle et c’était le dessin que je t’achetais pour l’afficher en grand chez moi.
    Les années folles…

  • Catherine November, 6 2008, 11:33 / Reply

    Bonjour Garance. Ton billet tombe à pic pour moi, parce que justement, je me faisais la remarque depuis quelques temps que je suis en panne d’identification … Et ça me fait tout bizarre …

  • Valerie November, 6 2008, 11:34 / Reply

    en ce qui me concerne, je n’aurais pas voulu être quelqu’un d’autre, j’aurais juste voulu vivre à une autre période…

  • ibulle November, 6 2008, 11:37 / Reply

    Pour tout dire, Martine, il y a deux jour je suis retombée sur Matine, petit rat de l’opéra et j’ai été parcouru pas un frisson enfantin de plaisir…et je l’ai acheté !! n’importe quoi…et en même temps c’est presque du fétischisme….
    moi des idoles j’en ai pas vraiments..mais des modèles…pleins la tête et pas forcément des femmes connues….
    Au fait je suis passée sur un new blog qui parle de toi :)
    voici l’adresse : http://leblocknotedepoupette.unblog.fr/

  • Tamara November, 6 2008, 11:41 / Reply

    C’est marrant, je viens de mettre sur mon profil facebook : “Lee Miller, Man Ray, ou Doisneau ?”, et voilà que je lis ton article sur l’identification…
    Oui on est toutes un peu pareilles, et y’a pas de honte. C’est même plutôt beau de savoir que l’on a un-des modèle(s) puisque ça veut aussi dire qu’on veut tendre vers quelque chose d’autre, et donc quelque part, s’améliorer…

  • melle Naomi à Emeline November, 6 2008, 11:53 / Reply

    L’autre soir, j’étais à l’avant-première de Two Lovers (très beau et triste film de James Gray) et Gwyneth était là (enfin, “était là”… disons qu’on l’a aperçue et qu’elle est aussitôt repartie).
    Ils faisaient la promo de leur film et elle a dit quelques mots au micro.
    Il est vrai qu’elle est sublime… Une brindille, vraiment très très très fine, dans une robe bustier blanche moulante avec un empiécement noir sur le devant, et des low boots de 12 au moins (ce qui lui faisait un pau une démarche d’extra-terrestre).
    Quoiqu’il en soit, elle était très belle. Vraiment très belle.

    Sinon, moi, je ne m’identifie pas vraiment aux gens mais j’ai beaucoup de modèles, ça c’est certain…
    En revanche j’ai tendance à, dès que je rencontre pour de vrai une fille que je trouve extraordinaire, vouloir être elle, et à me dévaloriser… Et ça, c’est plutôt malsain. :(

    J’aime beaucoup l’illustration d’aujourd’hui… Là, pour le coup, ce n’est pas que je m’y identifie mais je dois avouer qu’elle me ressemble ! ;)

  • becky November, 6 2008, 12:14 / Reply

    Merci Ninee, Ahhh Ned ….. il me plaisait bien celui là aussi, quel beau Post tu nous as fait Garance, pour ma première entrée dans le monde des blogs, je suis gatée et presque émerveillée de lire tous ces coms inspirants et inspirés!

  • Camille November, 6 2008, 12:16 / Reply

    Bonjour Garance,
    Comme beaucoup je reste discrètement derrière mon écran, mais je lis pourtant tout les jours tes billets, je m’arrête, détaille, m’émerveille souvent devant tes photos… Mais aujourd’hui je suis particulièrement touchée par cet article. Ouais. Même que je me reconnais franchement dans ce besoin de s’identifier toujours à quelqu’un, pour au final, essayer de me rapprocher un peu plus de moi.
    Sagan et Beauvoir… deux incarnations de la femme à laquelle je voudrais ressembler, même rien qu’un peu. J’ajouterais une pincée de la beauté, et du naturel de Juliette Binoche, en empruntant aussi un peu de son intelligence et de son humour, et je finirais pas voler son élégance à Audrey Hepburn.
    Je reviendrai demain, comme toujours…
    Bonne journée Garance :)

  • Sit November, 6 2008, 12:22 / Reply

    C’est marrant que tu écrives sur ce sujet car je suis justement en train de travailler en thérapie (c’est du sérieux ! ;-) sur les modèles qu’on porte en nous, qu’on croit avoir choisis et qu’on s’est en fait laissés imposer par d’autres… modèles familiaux, stars au firmament ou fortes personnalités aperçues ça et là. Le thérapeute préconise de s’en libérer, bien sûr. Je veux bien, je crois d’ailleurs qu’il y a un moment où on a vraiment le désir d’aller son chemin, de grandir selon sa propre loi, silencieuse et discrète, mais c’est aussi le moment où on est le plus à même d’apprécier la richesse si diverse de tous ces modèles, hommes et femmes, qui nous ont poussé tour à tour à développer des qualités bien réelles – celles-ci nous restent entre les mains comme des instruments, des cordes dont on peut jouer à notre tour… (oh, c’est beau ce que j’écris !)… parce qu’au fond, et nous le savons très bien, nous avons au moins autant de facettes que celle que présente chacun de ces modèles sur papier glacé (ou pas), petites silhouettes prescriptives ou véritables génies pleins de vie. So let them live !

    Merci pour ce joli dessin et désolée pour le commentaire un peu ronflant, mais que veux-tu, ton post m’a inspiré !

    PS: J’ai beaucoup aimé le commentaire sur Mafalda !

  • fanny November, 6 2008, 12:43 / Reply

    Ned Nickerson, bien sur!
    Ses foulards etaient divins, et puis ses petits twin sets aux couleurs flash, et surtout l’accessoire ultime: il me semble qu’Alice avait une decapotable bleue, non?

  • sandrine de rose November, 6 2008, 12:48 / Reply

    ouaiiiiiiiiiis Alice Roy!!!! ce qui était marrant c’est que je rêvais d’être cette héroïne imaginaire ( hé mais pas que, j’en avais plein d’autres moi aussi) pour pouvoir séduire François, un bellâtre blond… en CP!!!!!! en fait y ressemblait Hchment à Cristobald!!!!!! mais si vous savez, candy… le mec en blanc… ouais zuizi en pat’ d’eph!!!! uiui!
    C’est un moment que j’adore, ce moment où réalité dessin animé livre, tout se mélange, tout est possible
    YES WE CAN!
    héhé
    have a nice d
    s.

  • P'tit colibri November, 6 2008, 1:01 / Reply

    Mon Dieu j’avais l’impression de me lire en lisant ce post!
    Je me rends compte que je pensais être une tare, un manque de confiance et d’estime de moi-même n’est finalement qu’une banalité.

    Tu m’as donné envie de retracer l’historique des mes admirations, de mes modèles, des ces filles, ces femmes qui m’on marqué, ont régie mon attitude de par mon idolatrie.

    Merci pour ce post… Et son jolie dessin

    :]

  • Tiger Lily November, 6 2008, 1:09 / Reply

    C’est juste impressionnant, je me rends compte que beaucoup d’entre vous ont des héros/héroïnes qui sont des figures du monde artistique ou de fiction (bd, livre,série). Moi je pense qu’à quelques exceptions prés, ça n’a été que des personnes que j’ai rencontrés. D’où peut-être l’obsession de les interviewer, les prendre en photo, de prendre en photo leurs chez-eux, de capturer leur beauté particulière, et les garder dans des cahiers. Je me disais que c’était peut-être un peu du fétichisme, mais en fait je vois maintenant que c’est juste naturel, de l’admiration et du respect.

    Une exception fictionelle dont je ne vous ai pas vu faire mention les filles! Personne n’était inspirée par les héroines de Mary Higgins Clark? Toujours de filles grandes, jolies, gracieuses, intellectuelles avec leur verre de chianti dans leur appartement meublé avec goût à réfléchir à l’énigme. Des filles de caractère et de courage. Moi, j’étais super fan entre 14 et 18 ans. Vraiment.

    Merci Garance, de toucher à nos cœurs comme ça.

  • nathy November, 6 2008, 1:55 / Reply

    Des héroines… oui j’en ai eues, ma plus grande et la plus ficitive a été Barbie! un goût démesuré pour cette petite poupée qui me permettait d’inventer toutes les histoires possibles et imaginables qui me passaient par la tête, d’associer, d’inventer et de créer de nouvelles tenues sur femmes miniatures! Un délice… j’aurai pu en faire un métier… ensuite bien sûr il y a eu martine pour moi aussi… Une collection impressionante trône encore dans le grenier de mes parents.Mon préféré “Martine petit rat de l’opéra” (J’ai commencé la danse à 4 ans, je devais en avoir 7 ou 8 à cet époque, ça me fesait rêver du coup). Plus tard Vanessa Paradis et son look hyppie chic!
    Et puis une amie qui a été pendant longtemps un modèle pour moi. C’est vrai tu as raison Garance tous ces modèles m’ont permis à un moment donné de mieux me connaitre de savoir me comparer, de me diferencier et du coup de me trouver, de savoir qui je suis vraiment et par ce biais là de me valoriser, de m’aimer pour ce que je suis et non pas d’essayer de ressembler à ce que je ne suis pas…
    Merci Garance pour la reflexion du jour que tu m’as permise d’avoir!
    Ton dessin est à tomber, je manie pas mal le crayon également mais j’avoue que ton coup à toi (de crayon) m’impressionne!

  • cilo November, 6 2008, 3:44 / Reply

    Canon ton dessin… !
    Et tes textes… Youhouu !
    Merci pour ton beau blog.

  • ava November, 6 2008, 3:59 / Reply

    j’ai voulu être fantômette, à fond. pour le costume, l’intrépidité, la malice, le fait de conduire des mobs et des fusées spatiales à 8 ans, les grosses bollocks même face au furet. pis après, à part ptet pj harvey, aucune autre femme que… moi-même mais bcp d’hommes :-). kurt cobain, bertrand cantat, richard brautigan (oui oui je voulais même être des morts :-) !), raymond carver, nicolas bouvier (oui donc les morts, quoi), barack obama ;). les femmes, je peux admirer quelque chose chez elles, mais ça ne va jamais jusqu’à en être baba et leur faire un autel, c’est bizarre

  • isa November, 6 2008, 4:08 / Reply

    Je suis ravie de voir que je ne suis pas la seule à avoir petite une valise avec des héros dedans. Dans la mienne, il y a eu Fantomette, Claude du club des 5 (Martine ne m’a jamais plu -ma mère devait faire trop de gateaux ) comme toi les filles de Maltese, Christie Turlington – ah j’ai eu une époque Sissi – pas pour les robes – mais pour la complexité de sa personnalité – j’avais l’impression qu’elle était née au mauvais siècle -(vite un psy) – la musique est aussi passé par là – j’ai découvert entre autres les stones et j’ai voulu avoir une période Marianne Faithfull mais sans Mick Jagger c’était un peu dur ! et Bowie bien sur(ah son côté androgyne) – En réalité quelque part et à leur façon je pense que mes modèles m’ont permis d’avancer, de m’enrichir et de me trouver. Aujourd’hui, j’admire toujours un tas de personnes célèbres (ou non d’ailleurs) pour un tas de raisons différentes : un don, un trait de leur personnalité… ca fait un joli puzzle dans mon panthéon personnel car j’ai des goûts éclectiques En vrac Lee Miller, W. Boyd, Carrie Bradshaw (non je perds pas comme ca mon coté midinette), mon mari, J. Birkin, P.Auster, Basquiat, S. De Beauvoir , mais je m’identifie bcp moins qu’avant ou seulement le temps d’un film ou d’un feuilleton. l’âge peut être (30 et quelques), mon quotidien ou une personnalité plus « affirmée » (je parle pas pour la mode je suis un moutonrouette (mouton+girouette) . ;-)

  • Olivia (à Paris) November, 6 2008, 4:35 / Reply

    Rare. C’est rare de lire un si beau post, tout plein d’honneteté, et troublant de verité, merci pour ce moment de lecture…

  • Marjorie November, 6 2008, 5:11 / Reply

    Tiens! Ce post tombe à pic. Moi qui n’attend que les posts à photos (pour m’inspirer des looks!), celui-là m’est rentré dedans. J’ai eu beaucoup de difficulté à me concentrer hier au travail, je pensais tout le temps au nouveau président, Barack Obama!!! J’ai été si fière qu’il gagne, pourtant je n’avais pas suivi la campagne, mais à ce moment-là, le soir du 4 novembre (je suis au Canada), j’ai pleuré devant la foule en liesse et pendant son discours, plein d’espoir. Puis j’ai lu des articles sur lui et aussi son rédacteur de discours, Jon Favreau, 26 ans (!!!). J’ai ressenti tout le long l’urgence de vivre… Je ne comprenais pas pourquoi ça me rentrait tellement dedans, pourquoi j’avais ce besoin de m’inonder d’articles et de photos sur eux, mais je comprends aujourd’hui que ce n’est pas d’être groupie, c’est que toute cette histoire me rappelle que j’ai de l’ambition et que je veux me retrouver moi aussi dans la réalisation de soi, professionnellement et moralement. Bref, le commentaire de Chroniques du plaisir a été le complément qui m’a permis de parfaitement ressentir toute cette réflexion, post et tous les commentaires :-) Sur ce, bonne journée!!!

  • VirginieC. November, 6 2008, 5:49 / Reply

    Moi aussi j’avais une mère qui brulait ses soutifs dans les années 70 et moi aussi, l’image ultra traditionnelle de Martine me plaisait à fond ! Sauf que ma mère MLF pur sucre ne supportait pas ce genre de lecture impure et je devais les lire en cachette chez les copines. Merci de m’avoir rappeler ce souvenir…. ça m’a bien fait marrer !

  • Sitting Bull November, 6 2008, 5:59 / Reply

    http://www.alainfinkielkrautrock.com/2007/09/martine-ou-la-vraie-vie.html

    Un jour ou l’autre, la magie de l’enfance disparaît.

  • Julie November, 6 2008, 6:08 / Reply

    Salut Garance,

    Je suis assez bluffée par le timing de tes posts, je te lis tous les jours et souvent ils collent à quelque chose que je suis en train de vivre…
    Aujourd’hui, par exemple, j’étais chez MNG avec ma mère, je me retourne et là tout à coup je TE vois. Le choc ! Tu essayais des chaussures et j’ai dit à ma mère “tu vois plus tard, j’aimerai être Garance Doré, tout comme elle…”
    Après avoir parlé de ta classe folle, ton naurel, ta beauté, on a dévié sur le sujet des idoles et autres héroïnes…
    Alors voilà Garance, je voulais te dire : je t’aime et j’ai même pas eu le courage de te le dire en vrai…

  • saro November, 6 2008, 6:08 / Reply

    Oh, I would so much be able to read what you write. Can’t you please translate it?

  • Carla November, 6 2008, 6:17 / Reply

    Mon dieu Garance, votre blog est super. J’ai adoré les photos et les ilustrations.

  • Chloé November, 6 2008, 6:53 / Reply

    Votre texte est superbe…la fin surtout.. =)

  • Margot November, 6 2008, 6:55 / Reply

    Magnifique. La façon dont tu t’exprimes est magnifique.
    Ton dernier petit paragraphe (bien que les autres le soient aussi) est tout simplement sublime, et troublant de vérité.
    Je lisais les différents commentaires, et c’est vrai qu’en quelque sort, tu es un de mes modèles, de mes héroïnes, tu fais partie de celle que j’aimerais être, avec la fabuleuse vie que tu mènes.

  • Mati November, 6 2008, 7:55 / Reply

    Garance, tu es une véritable philosophe ! et douée en dessin en plus !! voilà, tu as gagné, je suis jalouse !

  • celine November, 6 2008, 8:32 / Reply

    Dans mon quartier habite les héros de mon adolescence, pas tous, mais Léos Carax, Denis Lavant, Daniel Duval. Je les croise souvent, je ne leur ai jamais parlé. Mais leur présence me fait dire que je suis au bon endroit, au bon moment. Merci pour tes posts, je regarde aussi toujours autour de moi quand je me promène si je ne te croise pas…

  • celine November, 6 2008, 8:39 / Reply

    juste une petite chose, ce que je trouve génial avec l’apparition d’internet, c’est que nous pouvons facilement devenir l’héroïne de quelqu’un d’autre. Nous sommes les héroïnes de nos quotidiens les unes des autres et ça j’adoooore. Pour celles qui ne connaissent pas my other virtual héroïne c’est Ramona
    http://www.ramona.typepad.fr/

  • Stefania November, 6 2008, 10:45 / Reply

    j’adore vos dessins
    they are the most
    you have such great style

    loves

  • Sarah November, 6 2008, 10:49 / Reply

    so heroine ! so so ! keep going ! Cheers ma belle !

  • yudrae November, 7 2008, 1:23 / Reply

    Très belle expression dans ce dessin! Ouiii moi aussi je voulais être Cat’s Eyes ! Les trois d’ailleurs, ça changeait en fonction des épisodes. Et puis aussi Nadia de Nadia et le secret des eaux bleues ! Elle était trop belle avec sa peau métissée !
    Et y’avait aussi Lucile amour et rock’n'roll ! Whou !
    Avant ça y’avait Gigi aussi … oui beaucoup d’héroine de dessins animés !
    Incroyable comme enfant on arrive à s’identifier à des personnages animés et fictifs.

    Le club des cinqs c’est vrai que c’était une référence aussi.
    Ahhh tant de souvenirs, merci Garance !

  • FlashMarion November, 7 2008, 2:35 / Reply

    Ce dessin est très inspiré.
    Je m’identifie peu mais j’aime pénétrer dans les univers étranfgers.

    Ah, si je m’identifiais à Bruno Carette et j’étais amoureuse de lui à 5-7 ans. Qu’est-ce que j’étais triste lorsqu’il est mort…

  • carlinath November, 7 2008, 4:05 / Reply

    comme d’habitude, le dessin est magnifique!

  • Clairette November, 7 2008, 1:19 / Reply

    Garance, ce dessin est superbe ! quelle finesse. c’est bien meilleur que les “Martine”, dessins que j’adore pourtant (si si, c’est vrai!!)

    et moi aussi Claude était mon personnage préféré du Club des Cinq ! ^_^

    bon week-end à toi et continue à nous enchanter les yeux avec ton blog !

  • May November, 7 2008, 2:47 / Reply

    Tu as bien mis les mots sur l’envie et l’identification. Comme toi, je lorgnais des heures durant le minois de Martine avant de la considérer comme la gamine un peu gnangnan qu’elle est aussi. Et Claude…moi aussi j’ai adoré être elle, et après Nikita… l’héroïne du film… pas mieux que Curt, n’est-ce pas ?
    Et qu’est-ce que j’ai pu avoir honte de m’identifier comme ça à des copines de classe aussi… honte… terrible !
    En vieillissant (je ne peux pas écrire en “grandissant” à presque 35 ans, n’est-ce pas. Non, on est d’accord), je me rend compte qu’il reste l’envie, mais que l’identification a passé son chemin, et c’est bien comme ça.

  • May November, 7 2008, 2:49 / Reply

    Je vais me répéter, mais… tes dessins… j’adore. Le trait, l’ambiance, l’allure, j’adorerais savoir dessiner comme toi ! ;o)))

  • Anaïs November, 7 2008, 4:08 / Reply

    Moi je n’ai jamais voulu être quelqu’un en particulier. Je voulais simplement être moi et savoir ne pas m’en cacher.
    Quelle belle expression qui ressort de ton dessin :)

  • Elodie November, 7 2008, 7:05 / Reply

    Bravo, bravo, bravo et encore BRAVO pour cet article!
    Prima pour changer (du deutsch) =)

  • Isabelle November, 7 2008, 8:37 / Reply

    Oh mon dieu Martine! Vous m’avez reveiller de mon ”sickbed” avec un sursaut. La nostalgie ca frappe fort!

    Je voulais etre Claudia Kishi des Babysitters Club, trop kooky et cool celle la…

  • Haydée November, 7 2008, 10:46 / Reply

    Si je peux être une peste, Serena est surtout l’incarnation de la blonde. Dans les deux sens du terme, le personnage de Blair a tous les bons dialoguistes. Son style a aussi dérivé vers une poufferie récurrente au cours de la seconde saison, comme si les stylistes voulaient que le monde entier prenne conscience des nouveaux seins de Black Lively. C’est tellement peu subtile que ce n’est même pas drôle…

  • Sonia November, 8 2008, 12:51 / Reply

    Ahh cette Serena… Je veux ses cheveux, son dressing, sa coolitude… Mais en lisant ton article, je me suis rendue compte d’un truc. J’ai un point commun avec Serena. Moi aussi je peux signer “S”! La classe non?
    Bye G.! :)

  • iknowa November, 8 2008, 6:28 / Reply

    de gossip girl me plait la musique et les beaux garçons :).

  • tania November, 8 2008, 7:36 / Reply

    trés chouette article et je suis totalement en accord avec :)
    moi je n’étais ( ne suis) pas difficile, je veux être toutes ces filles libres, rock et indomptables… mais bon je dois encore travailler…

  • Fernande January, 17 2009, 7:08 / Reply

    Je trouve que tu dessines extremement bien!!!!!J’adore ton style de dessin!!
    J’ai une question……..sur quelle photo apparit-tu???car il y en a tellement….
    bye

  • Mireille March, 25 2009, 5:29 / Reply

    Déesse du coup de crayon. J’adore. Juste assez, toujours.

  • miss rosie October, 15 2013, 1:22 / Reply

    je m’identifiais a arwen dans le seigneur des anneaux parce que tout le monde me disait que je lui ressemblais et que je fais de l escrime, a audrey hepburn parce que j avais de grands yeux, etc….
    tu es normale!!!!

In The Spotlight