I don’t know which I like better, spending my time riding a bike or spending it at a table outside a café watching the people pass by. But life is so sweet during the summer in Amsterdam that I could almost forget why I’m here…

To work!  Merde!!! It’s six p.m. and I have a rendez-vous in a half hour!!!

That’s exactly what happened to me yesterday. I was on the jury for Lichting, the runway show for the recent graduates of the seven Dutch fashion schools. I knew that I would be up there with my dear Suzie Bubble, Wendy Dagworthy and Lucas Ossedrijver, the wonderful men’s designer for Lanvin.

But what I didn’t know was that I would have to speak in front of 700 people.

Yeah, okay, so I do love speaking, but even I had a couple minutes where I thought about trying to escape. 700 people. And then on top of that, I was in my day outfit for taking photos and riding around on my bike, and I didn’t have a second to change and so I felt rather power woman, if you know what I mean.

Je ne sais pas ce que je préfère. Passer mon temps sur un vélo où bien à la terrasse d’un café, à regarder les gens passer. Mais la vie est si douce l’été à Amsterdam, j’en oublierais presque que je suis là pour…

… Travailler ! Merde !!! Il est six heures et j’ai rendez-vous dans une demi-heure !!!

C’est exactement ce qui m’est arrivé hier. Hier, j’étais jury au Lichting, défilé de fin d’études des diplômés des 7 académies de mode hollandaises. Je savais que je serais parmi ma chère Suzie Bubble, Wendy Dagworthy et Lucas Ossendrijver, le génial designer de l’homme chez Lanvin.

Ce que je ne savais pas, c’est que j’allais devoir parler devant 700 personnes.

Oui ben j’ai beau adorer parler, j’ai deux minutes où j’ai quand même pensé à m’enfuir, hein. 700 personnes. Surtout que j’étais en tenue de jour, de photo, de vélo, que j’avais pas eu une seconde pour me changer, et que donc, je me sentais moyennement power woman, si vous voyez ce que je veux dire.

That said, in the midst of my clothing catastrophe, I had a near death rescue idea. I snuck myself backstage and I begged the makeup artists and hair dresses to do me up, and do me up good… and right away.

Yeah, no need to beg. People in Amsterdam, they are as sweet as their city, and that’s not just an empty compliment. It’s cool here. Two days I’ve been here and already I have a whole bunch of friends, lots of places to go, and lots of invites. Add in my bike on top of all that and I already feel wonderful in this city. I don’t need more than this to feel right at home.

The hairdressers and makeup artists turned me around and around for 10 minutes and I walked out of there with catwalk hair and makeup like a bandit. I looked good, what can I say?

Already doing much better. And then there was the show which was awesome, and then there was the warmth with which the students were applauded. Then I saw tears in their eyes when they came out to wave with their models.

I forgot everything amidst this ambiance. My stress disappeared. And it all went wonderfully.

More than a weekend in Amsterdam… Time goes too fast.

Okay, off we goooooo Chuck Bass!  Wait wait, who’s this Chuck Bass now? It’s my bike, of course!

Bonne journée!

Translation : Tim Sullivan

Du coup, du fond de ma déconfiture vestimentaire, m’est venue une idée de sauvetage in extremis.  Je me suis faufilée en backstage et j’ai supplié les maquilleurs et les coiffeurs de s’occuper moi, et le tout, genre… Tout de suite.

Ouais, ben même pas besoin de supplier. Les gens à Amsterdam, ils sont aussi doux que leur ville, et c’est pas un moindre compliment. C’est cool, ici. Deux jours que je suis là et j’ai déjà plein de copains, plein d’endroits où aller, plein d’invitations. Ça plus mon vélo qui fait que j’arrive déjà à super bien me repérer dans la ville, il n’en faut pas plus pour me sentir chez moi.

Les coiffeurs et les maquilleurs s’y sont donc pris à 12 et m’ont tourné autour pendant 10mn. Je suis ressortie de là avec une coiffure de défilé, un maquillage de voiture volée, nickel, quoi.

Ça allait déjà vachement mieux. Puis il y a eu le défilé, incroyablement abouti, vraiment très chouette, puis il y a eu la chaleur avec laquelle les étudiants ont été applaudis, et les larmes à l’oeil que j’ai vu quand ils sont sortis saluer avec leurs modèles.

Ça m’a fait tout oublier cette ambiance. Mon stress s’est envolé. Et ça s’est super bien passé.

Plus qu’un week-end à Amsterdam. Le temps passe trop vite !

Allez c’est partiiiii Chuck Bass ! Comment ça c’est qui Chuck Bass ? Bah c’est mon vélo, alors. Faut suivre !

Bonne journée !