Stories

Faux et Usage de Faux

Last Saturday, in the middle of doing some interior decoration shopping, I left a boutique in total shock by the price of the most sublime vintage chair that I’ll be dreaming about for a long time coming. Look out! $8,000.

I walked across Broadway to console myself with a latte when suddenly, just to my right, I see a little shop with, you’d never guess, my chair in the window. Ahhhh torture! I get a little closer, take a look, and see the price. $200. On sale for $160.

??? What the… ?

I head through the doors with my expression #18 : Colombo goes shopping, and I say to the vendor in my most innocent voice, “Is this a faux?”

He looks at me and smiles his most malicious smile, “Yes! But it’s exactly the same, the exact same thing as the real thing.”

I pop the collar of my trench and I say to him like a fellow conspirator, “But isn’t it illegal for you to sell these?”

He gives me a wink and says, “No, after 75 years, the design becomes public domain. Designers can’t hoard their creations forever!

I stayed for almost a half hour looking at all his copies. Some of them were pretty terribly done, but some of them totally had it perfect. In what felt like under a minute, I somehow capsized in design paradise. Everything is beautiful and well designed, everyone is malicious and give you side winks, and all these chairs are sitting on their little clouds costing a mere $160.

And it was right in the middle of my dream that I met Charles & Ray Eames who said to me, “Garance, how dare you? Do you not care about us in the slightest?”

Back to reality I fall, and that poorly lit store on Broadway, to you, I say goodbye. I can’t do this… Because in all honesty, I totally already have :

Flash back #1

One day during London Fashion week a few years back, I snuck away for a few hours with a couple journalist friends in between runway shows to go take a stroll around TopShop.

And right there, I see the most sublime jacket, and I swear it’s the second coming of a jacket from the last YSL collection that I wanted oh so badly. Happy as could be, I tried it on and let out a scream, when right then, one of my friends says, “You know, I like TopShop and all but that jacket is pretty much just a copy. I’m sorry. I just can’t do that to the designer. And I mean, it just makes it worse that we all work in fashion and know the collections so well.”

I raised my gaze to the sky and standing over me in my fitting room was Stefano Pilati who said to me, “Garance, how dare you? Do you not care about us me in the slightest?”

So yeah, a little taken aback by the stinging remarks from my friend (but at the same time, happy about it because it’s nice to have friends who call you out on your shit), but still, I buy the jacket, just because I’m a total idiot.

Result : Never wore it. Never once. Every time I saw it, I felt like such a traiter. And yeah well also, frankly, the material surely left something to be desired. And the jacket wasn’t even that cute. It was just a poor substitute to the one that in the warmth and glow of the YSL store, looked absolutely sublime.

Conclusion : Faux jacket, Real bad investment. Not to say that’s always the case, listen to this…

Flash Back #2

I have in my possesion, and have since the dawn of time,  something I have no idea where it orginally came from, I have the most sublime copy of a Birkin.

It is made of the most beautiful tan leather, supple and perfectly aged. It’s made with a leather that Hermès no longer uses (we’ll get to talk Hermès leather soon, promise…). Oh I just love it so much.

So much that when I walk down the street with it, people stop me to tell me how beautiful it is, and I feel bad unless I tell them…

“No, but it’s totally a fake. Yeah, it’s beautiful and all. And yeah, they don’t make them anymore… but it’s still a fake.”

Result : Obviously, I never wear it.

So a fake is a fake. It could be ugly or exquisite, maybe other people know, maybe just you, but still, a fake is always a fake.

Pffffff and yeah, that’s the super boring moral of the story.

—–

PS : I really see a difference between an obvious copy and a garment “inspired by”, fashionable and of the taste of the moment… That’s why I love TopShop and Zara.

Translation : Tim Sullivan


You may also like

  • Watch Out!
    Contributors
    Watch Out!
  • Stay Fit
    Style
    Stay Fit
  • Au Carré
    Beauty
    Au Carré
  • Where did you get that?!
    Contributors
    Where did you get...

293 comments

Add yours
  • Aura January, 11 2011, 1:45 / Reply

    Beautiful picture! I like your blog, I ‘ll follow you, check mine :)

    http://deskfriends.blogspot.com/

  • Elle de Duo D'Idees January, 11 2011, 1:49 / Reply

    +1, personnellement, les faux, les imitations, je ne peux pas, j’ai limite l’impression que les gens me regarderaient comme une fraude dans la rue, et je n’ai pas le même attachement à l’objet/le vêtement en même temps…

    ensuite si il s’agit d’inspiration, là c’est différent, Zara s’inspire, Topshop s’inspire…souvent (copie parfois, mais mal niveau qualité eh eh)…

    quant au design d’intérieur… Bon, je passe, entre Ikea et les puces, un peu de recup et de jelefaismoimeme de chez LeroyMerlin, je ne suis pas une référence, mais finalement le résultat me plaît, c’est le principal!

    Cheers,

    Elle de Duo D’Idées
    http://duodidees.wordpress.com/

  • titi January, 11 2011, 1:51 / Reply

    Je suis absolument d’accord avec toi Garance. Un faux reste un faux.
    Et puis j’ai un minimum de respect pour toutes ces personnes qui ont du talent ou du génie .
    Alors quand j’ai envie sur quelque chose d’hors de prix. J’attends et j’économise.
    Ca fait du bien de rêver quelques temps jusqu’à ce qu’on ait les moyens de se payer l’objet tant convoité. Et puis finalement après on a un nouveau rêve… et tout recommence.
    Si j’achetais du faux ça gâcherai tout. Et j’aurais plus de rêve !
    Biz

  • emelie January, 11 2011, 1:53 / Reply

    Super article!

    J’aime trop l’illustr ;)

    Bisous

    http://vintagetouchblog.wordpress.com

  • Lou January, 11 2011, 1:54 / Reply

    Garance, si tout le monde pouvait réagir comme toi. Malheureusement parfois on tombe amoureuses de pièces qu’on ne peut pas s’offrir et l’offre chez Topshop, H&M et autre Zara est très alléchante!!
    Je n’ai jamais cédé à la tentation. Mais je suis faible donc j’essaie de fuir au max les grandes enseignes pour ne pas être tenté et je privilégie les petites boutiques de créateurs. Ma préférée “le corner des créateurs” http://www.lecorner.fr/boutique
    bonne journée!

  • The Working Girl January, 11 2011, 1:55 / Reply

    J’avoue, j’ai déjà craqué, pour une jupe Zara très insprée d’une Stella Mc Cartney… Une erreur! Promis je ne recommencerai plus !!

    The Working Girl
    http://www.the-working-girl.com

  • Al January, 11 2011, 1:56 / Reply

    That’s true… Like you I have been tempted tons of times, you don’t know how many.

    And you know what? If it was just an “inspired” piece and not totally copied, and made of good quality materials and have a slight touch of originality (I don’t know, a color? a texture?) I would still buy it.

    I bought something that can be defined a fake Balenciaga but it was made with the most delicious leather ever and it is so comfortable… so I said, who cares. But it’s the only time I did it (also because where I live almost nobody even knows what Balenciaga is ahaha)

    But when it is like carbon-copy (a Valentino-like dress in Zara made me almost cry for the shame lately), maybe even the fake logo on it it’s just too much, I can’t, really.

    (well maybe for a good Birkin… :p)

    And what’s the point anyway? There’s a reason why THAT piece costs so much, the fake would never be like that so let’s just head to vintage shops. And buy cheap pieces without any fake intention in them.

    Yes… I like to think like this, but in the end I’m still attracted ahaha…

    Here’s the problem Garance: we’re women! And we’re a bit vain and we like to possess the beautiful things… (but that’s the fun in the end, isn’t it?)

    Al

    -The Red Dot-

  • Kazuko January, 11 2011, 1:56 / Reply

    hahaaa – same here!! it just doesn’t work with me, a fake, no matter how good it is.

  • A Girl, A Style January, 11 2011, 1:57 / Reply

    Oh Garance, this is so true. And although the chair might have looked the same, it would never feel the same to you, because you’d know where it came from (not a happy place). Moreover, when the fake item in question is a designer handbag sold on a dodgy street corner somewhere, it’s not just the fake bag itself that feels wrong, but the child labour, the drug trade and everything else behind the fake industry. Best to just avoid the whole thing and save for the original one day.

    Miss B xx

    http://agirlastyle.com

  • Caro January, 11 2011, 2:00 / Reply

    Autant en acheter une réédition, de Eames! Bon pis tu la patineras toi même! Dans 20 ans elle sera parfaite! Mais au moins ça sera une vraie, au prix de 3 fausses!

  • danisha January, 11 2011, 2:00 / Reply

    same story here, avec un sac Dior de l’Epoque sex and he city.. acheté jamais assumé finalement refilé…je me sens cheap avec ce sac au bras

  • Malcolm James Thomson January, 11 2011, 2:00 / Reply

    Difficile, difficile. J’habite Abu Dhabi, ou on trouve facilement les fausses, souvent fabriques dans les memes usines que les originaux.

    Quant aux meubles vintage. Mon fauteil indispensable est une copie d’une creation de Gabriele Muchi (“Genni” de 1935). Parce-que je suis tres, tres age ne ne serais jamais en mesure de payer $4,850 pour un ‘vrai’ de Zanotta. (Un ‘vrai’? Apres plus que 75 ans?)

    Donc, pour moi, ma fausse Genni… she makes a statement about my taste which is, as so often, beyond my means!

  • marie January, 11 2011, 2:04 / Reply

    Jolie histoire. Le problème c’est que tout bout de tissu peut faire penser à un styliste : c’est inévitable…il y en a tellement ! (de stylistes)…et votre grand-mère c’est quand même plus sacré que Jane Birkin ! ;) Bises

  • kaye i January, 11 2011, 2:05 / Reply

    It’s hard isn’t it? Especially when people compliment you but at the back of your mind, you know it’s not the real thing. At the end, you’re just fooling yourself. I used to own this fake LV wallet…… I used it for a few times…… people thought it’s real and I respond by saying “thanks, but its not real”…. and then I threw it away. I felt so guilty and stupid!

    It makes it harder when some designers create something that is “inspired” by someone elses design. Like Celine… Phoebe Philo is a genius, but now every designer’s collection is pretty much a copy of Celine and they all try to be simple and chic.

  • Bel Ami January, 11 2011, 2:05 / Reply

    je suis completement d’acord avec toi: un faux reste un faux.

  • Laeti January, 11 2011, 2:06 / Reply

    Héhé !! Pour une fois, j’ai eu de la chance! Ma grand-mère m’a donnée un fauteuil Knoll de l’époque donc vrai et m’a dit qu’elle me donnerait le reste plus tard !
    Du coup, quand des amis viennent à la maison, ils me demandent toujours si ce sont des fakes et là, rose de plaisir (et d’orgueil ahem), je dis que non !
    ;)

  • rere January, 11 2011, 2:07 / Reply

    Tu as raison Garance un faux ne remplacera jamais un vrai !il y a toujours même pour le mieux imité un détail qui tue !

  • Charlotte / l'Atelier January, 11 2011, 2:09 / Reply

    Je reviens d’un voyage en Asie où le sac Miu Miu de mes rêves n’arrêtait pas de me tendre les bras… Je n’ai pas craqué. Tout simplement pour pouvoir me dire que mon premier (et peut-être l’unique) sac Miu Miu serait l’achat de ma vie, que je le garderai des années et que je le léguerai à ma fille le jour de ses 18 ans ! Quelle belle histoire ! Allez j’ai $1300 à économiser !

  • Amélie B. January, 11 2011, 2:13 / Reply

    …. Totalement d’accord! x Vive le vrai!

  • Lu January, 11 2011, 2:13 / Reply

    Autant je suis entièrement d’accord avec toi sur les méfaits d’une mauvaise copie d’un article de mode (sac ou vêtement)… Autant je ne suis pas si sure pour la copie de chaise Eames…

    Contrairement aux grands couturiers, la plupart des designers de l’époque (Charles et ray Eames y compris) aspiraient à rendre leur créations accessibles au plus grand nombre, c’est un des fondements du design industriel (contrairement à l’artisanat qui lui coutaient très cher à l’époque).
    Je ne crois pas qu’ils seraient ravis aujourd’hui en constatant que la manufacture “historique” se permet de vendre leurs créations 10 fois le prix d’origine en exploitant leur nom. Je pense donc que les revendeurs de “copies” (qui sont surtout des rééditions) ne font que rétablir la balance…

    Finalement ce qui est dommage dans tout ça c’est que leur famille ne profite pas de ce succès. Mais je ne suis même pas sure qu’elle touche quelque chose sur les 8000 $ de la “vraie” chaise ;-)

  • kate January, 11 2011, 2:14 / Reply

    tu as complètement raison, même si c’est difficile parfois de résister à une jolie imitation d’une fringue que l’on ne peut pas s’acheter chez Zara ou H et M!

    j’ai eu le même tour une fois comme toi pour ta veste topshop, car je suis tombée il y a de cela qqes années sur une imitation d’un motorcycle de Balenciaga que je ne pouvais pas m’acheter à l’époque.
    Et donc, j’ai succombé à la tentation , et tout comme toi , je ne l’ai pratiquement jamais sorti, tellement pas à l’aise!!
    Depuis, j’en ai eu un vrai pour mes 25 ans et j’ai encore plus compris mon erreur !!

    pour ma part, je rêve du fauteuil à bascule de Charles et Eames, il va falloir que j’économise aussi ;-))

    et l’illustration est juste sublimissime !

    kate
    http://katewalk.blogspot.com/

  • tasha January, 11 2011, 2:15 / Reply

    Hm. I wonder if it’s different because you get to meet the designers on a daily basis . . . and can also afford a great deal more of the real thing than I can . . . especially with the chairs, given that it’s been 75 years! since they designed the original, I wouldn’t have a problem with that at all. I think having fake logos on things is trashy, but cheaper versions of stuff I could never, ever afford . . . well, it’s the best tribute I can give. =p

  • Axi January, 11 2011, 2:15 / Reply

    oh yeah, a fake is still a fake, but sometimes can do the job perfectly well. i reckon, I am sometimes a traitor, but that does not make me feel bad, because I think that the prices for the real stuff are just…immoral. like those things were made for someone who has the whole house made of gold. let’s face it, not all of us have such a house.
    we can dream while we buy the fake stuff? are we allowed to do that?

  • Céline D. January, 11 2011, 2:16 / Reply

    De l’utilité d’être une quiche absolue concernant tout ce qui défile sur les podiums et dans les boutiques de créateurs: zéro-scrupules ni hésitations lors des virées-shopping :)

  • Jordana @ White Cabana January, 11 2011, 2:16 / Reply

    So Charles and Ray Eames appear in your dreams too? Glad I’m not alone! ;)
    -Jordana

  • Clémence January, 11 2011, 2:16 / Reply

    Oh le gros dilemme du vrai et du faux… une vraie problématique!
    En ce qui me concerne nous avons la chance d’avoir une vieille chaise le Corbusier numéroté qui a 30 ans et dès que j’en vois une copie je trouve ça nulle! Mais d’un autre côté payer une chaise 8000 $ ou plus pour le commun des mortels c’est juste impossible, la copie c’est un peu la démocratisation des beaux objets pour les gens qui n’ont pas les moyens et aiment les belles choses ;-)
    En revanche pour les vêtements, je trouve que la copie tue la création et on a bien besoin de tous ces créateurs pour faire la mode qu’on aime ! Perso j’aimerai bien aller chez YSL mais c’est hors de portée même à l’époque ou j’ai peu avoir -50% alors je fais comme tout le monde et je vais chez zara et achète surement des copies ;-)

    http://www.clemenceandme.com/

  • mamzelle carnetO (et son dessin d'amoureuse today) January, 11 2011, 2:22 / Reply

    TU AS RAISON.

    mais pour le faux Birkin, c’est quand même trop triste, parce qu’il se transmet depuis deux générations, c’est chou comme tout ça, des sacs qui se transmettent ! Alors soit tu le portes, et tu te réjouis de porter ce secret de famille, soit tu me le prêtes, parce que je ne saurai pas distinguer le faux du vrai, et qu’un petit secret de faussaire comme ça mais que je n’ai pas acheté, tu vois, donc sans culpabilité, et bien ça me ferait sourire le matin en le prenant, sourire le midi en l’arborant fièrement, sourire le soir en le rangeant…

  • Catherine January, 11 2011, 2:22 / Reply

    I agree completely – have had the same experience with buying a copy and never wearing it.

  • Gonze January, 11 2011, 2:23 / Reply

    Je trouve que le faux est un manque de respect envers le talent du créateur.
    Dans le faux, la qualité fait généralement défaut (haha) , mais aussi, quand on veut une pièce de créateur, c’est à la fois l’objet en question ET le fait de savoir que c’est une pièce de créateur qui font sont charme. Personnellement , je rêve d’un 2.55, mais un faux ne m’intéresse pas.
    Tant pis si ça me prend 10 ans d’économiser, si je le veux, sacrifices oblige!

    D’un autre côté je suis quand même bien contente qu’il y ai des Zara et autres qui me permettent de m’approcher du but. (un pas à la fois)
    Dans ma vision des choses, les créateurs sont quand même au sommet de la pyramide qu’est l’industrie de la mode, j’aime croire qu’il ne crée pas seulement pour leur clients mais aussi indirectement pour ceux et celles qui admirent de loin.
    Je n’ai donc rien contre le fait que les marques Zara et autres s’inspirent.

    S’inspirer, pas copier!

    Cela dit, très belle illustration, j’aime beaucoup votre travail, aussi bien les dessins que les photos ou encore vos textes pleins d’humour.

    Bonne journée !

  • Jasmine January, 11 2011, 2:23 / Reply

    Oh, Garance, when did you become so bourgeois? ;) Love you forever anyways.

  • Cristin January, 11 2011, 2:32 / Reply

    Totally agree with you! A fake is fake is a fake!!!
    No matter how gorgeous, how well made it is! Because when you look closer there’s always something, some detail that isn’t right, the quality of finishing, the material, whatever, there’s always something!
    I know, because (cough, cough)… well, I’ve done that same mistake… of buying something cheaper….
    Great post Garance!

  • Pauline January, 11 2011, 2:39 / Reply

    Je suis a priori et dans l’absolu plutôt d’accord avec un tel raisonnement… Mais, là ou le bât blesse, c’est que dans la réalité, c’est typiquement le raisonnement de quelqu’un qui en a les moyens ! Certes, 8000 dollars pour une chaise, c’est une somme pour tout le monde, mais je suis certaine, Garance, que c’est tout de même envisageable pour vous. Alors que pour d’autres, c’est peut-être 1 an de revenus ! Idem pour la veste YSL … Facile de préférer le vrai dans ces conditions, la condition de quelqu’un qui a le choix.
    De plus, je respecte profondément le travail des créateurs, quels qu’ils soient, en mode ou ailleurs, mais il faut bien avouer que parfois, on ne comprend pas vraiment ce qui justifie de tels tarifs ! pur snobisme ?
    Bien sur, le talent, l’originalité, le travail bien fait doivent avoir un prix / un coût supérieur à quelque chose de copié et produit en série… Mais 8000 dollars pour une chaise ? N’est ce pas exagéré pour quelque chose destiné à être “utilitaire” ?
    Et, dans la mode, si les créateurs ne dévoilaient pas les collections été à la fin de l’été précédent, soit un 10 mois avant la saison, peut-être seraient-ils moins copiés.
    Et pour finir, ce raisonnement passe sous silence tout le processus d’inspiration, de circulation des idées propre à toutes formes d’art. Revoyez “Le diable s’habille en Prada” et la magnifique scène du pull bleu ! Tout ce qu’on porte vient de quelque part, de plus ou moins loin…
    Bref, j’ai été un peu longue, mais tout ça pour dire qu’il y a les principes, et la réalité de la vie de la majorité des gens !

    Bonne journée à tous !

  • camilla January, 11 2011, 2:42 / Reply

    Copyright, copyleft, brevet, patent, utility model, droit d’auteur, software libre, license, trademarks, 3d trademarks… Do people know what they talk about?

    I think there is a distinct difference between the two examples you make.
    The philosophy behind intellectual property rights is not to hinder progress, but to encourage disclosure…
    You create something new? You might protect it – in some cases you pay for your protection in some you don’t. The protection is not FOREVER.
    For each kind of IPR a reasonable duration of your “monopoly” has been established: a range of time in which anyone reproducing what you’ve done should ask for your permission. A protraction of your claims on your intellectual property rights would be something like an abuse of dominant position.

    In case of Mr and Mrs Eames, the IPRs of some of their designs have elapsed, and it is a great thing that those who abuse of what was once a dominant position (those who charge you 8000 $ for an armchair worth 200 $) have to face , after a good 75 years of monopoly, some honest competition.
    Beware, that in case of Eames, some of their creations are also registered as 3d trademarks, so those rights might not be elapsed, and the copy is illegal.

    In case of a blatant copy of an YSL jacket, the very year of the collection, that is a damage to the company that has put effort and research in creating something new, and it is illegal if the design has been registered.

    For what concerns myself, I’d love to stumble on a copy of an Eames armchair, the one they designed for Billy Wilder, but alas my quest has been unsuccesful…

  • Mélisse January, 11 2011, 2:48 / Reply

    j’ai craqué sur un faux sac balenciagua il y a 2 ans… il y a encore le plastique autour des poignées…

  • SOPHIE January, 11 2011, 2:48 / Reply

    héhé…j’avoue. tu as raison et le pire dans tout ça c’est que même si ton faux est très beau,pour toi ça restera toujours la copie.Parfois il vaut mieux économiser et s’acheter le vrai (en plus si tu attends un peu et que tu le veux toujours,tu sais que ce n’est pas une crise de shopping :-)
    enfin quand même…8000$ dans une chaise ppffff

  • Delphine mpqç! January, 11 2011, 2:49 / Reply

    qu’est-ce qu’on fait pour les livres, les musiques et autres propriétés intellectuelles ?
    On arrête de les lire ou de les écouter si l’argent ne va pas à la descendance ?
    Et les meubles anciens ? On ne doit acheter que ceux fabriqués à l’époque ?

    Donne moi ton adresse à Broodway, SVP ;o)

  • reid.damnit January, 11 2011, 2:55 / Reply

    Nothing beats the real thing!

  • A. Stella January, 11 2011, 2:56 / Reply

    Super post, super funny, as usual!

    But I’m not sure I understand you correctly – isn’t basically everything that you can buy at Zara a copy of something that once swept over the runway, too? And still you dream of Zara?
    On one hand I understand your point – a copy will never give you the same feeling as possessing a real. But on the other hand, if an Eames chair costs 7000$, don’t you pay 6000$ just for the fact that it’s by Ray & Charles?
    If you can buy a copy, which is indeed well made (which is not always the case at Zara, I must admit), then why not? Aren’t plenty of Italian designer’s clothes also made by the Chinese as well?

    Oh well – I guess these are questions that bother everyone, and yet remain mysterious!

  • Paulette January, 11 2011, 2:57 / Reply

    Moi c’est pire.

    Je me fais faire des fringues ou des meubles sur mesure, des faux, mais par les vraies marques.

    Et comme c’est vraiment en édition limitée à 1 exemplaire, c’est encore plus cher que du vrai.

  • yas January, 11 2011, 2:58 / Reply

    Sur le fond je suis d’accord avec toi mais ont peut comparer une veste YSL avec une chaise Eames enfin par en se qui concerne la copie .
    Le patronage d’une veste YSL ne peut pas tomber dans le domaine publique alors que le design si elle est la la différence .
    Ok la chaise n’est pas numérotée ou signée mais si elle respecte le style pour moi sa pose pas de problème .De plus la chaise a été rentabiliser avec le temps donc pas de scrupule c’est pas comme si c’était un jeune designer .
    Pour la mode je n’achèterait jamais de copie je me le suis toujours interdit si je peut pas me l’offrit j’économise .

  • YYZ January, 11 2011, 3:01 / Reply

    Salut, Garance. I can understand your point, to a point. Here is the thing: I love fashion. I am not a glamourous fashion journalist. I am not a glamourous anything. I am a high school English teacher. Thus, while I follow the collections and can recite designers’ names and recognize pieces from their collections at the drop of a hat, I will NEVER be able to afford, say, the YSL jacket. Well, I could, but since it would eat up my entire wardrobe budget for years to come, I’d have to wear it alone, as I’d have no other clothes to put with it. Hm– showing up for work naked, save for my fancy jacket or buying the knock-off so I have a pair of trousers and a top to put with it…? Not exactly a dilemma, is it?

    The solution is simple: I have to buy knock-offs. I have no choice, on my budget. Should I be denied access to style, fashion and pretty things that make me feel stylish just because I can’t afford the “real thing”? I’d love to be able to be so elitist (elitists always have the best of everything, after all!) but, like most of your readers, I’d wager, I live in the real world. Fashion is a welcome respite from that world and I don’t feel sorry for big designers who make millions per year– they are providing inspiration, making the world a more beautiful place and it does not cost them anything to have knock-offs of their work sold to people like me: we are not their regular customers and so it’s not like they are losing sales when I buy the Top Shop version of their work. Rather, try to see it as a tribute, an homage to the talents and art of designers when real people want to wear the looks and seek out less-expensive versions of their creations. I’d love to be able sip champagne with Galliano in his showroom, while we discuss which of his confections I’ll be purchasing this season, but I’ll be in Top Shop with the rest of the people whose hard-earned money is subject to the rigours of strict budgeting. Next time you walk past Top Shop, take a look inside at the proletariat and spare us a wave and a smile. And say “hi” to Galliano for me when you see him– he’s a god! :)

  • Barbara January, 11 2011, 3:03 / Reply

    I agree with Tasha. If the fake doesn’t have logos on it, and it’s rather something that is “inspired” by the original, rather than seeking to BE it, then I think that imitation is the sincerest form of flattery.
    A dress, for example, in the manner of Miu Miu, from Zara or Top Shop, is perfectly acceptable, and well within the reach of real people like most of us. A fake Birkin (not yours, Garance, as it comes from another era and is obviously neither cheap nor nasty) or Louis Vuitton or Mulberry or Prada handbag is nothing but cheap and nasty, and fools nobody.
    In any case, the world is so full of repulsive ugly copies that even having an original loses its magic, somehow.
    And as far as I’m concerned, nothing can replace the delicious feeling of buying (new OR vintage) something special and expensive – you feel like a million wearing it and you enjoy it for years and years.
    Let’s face it – it’s a case of The More You Pay, The More It’s Worth!

  • Kath January, 11 2011, 3:04 / Reply

    Ah, Garance…
    I have to disagree with you on this one.
    Not on all but on one point: there is fake and fake.

    First, as a young student interested by fashion and lifestyle, I do like trends and famous artist BUT I cannot afford it.
    Often shops like Zara, H&M are inspired by the fashion tendancy, but can’t do exactly the same (price of raw material of course)
    So what does it mean, I should just not wear something that I LOVE because is not real just and it does not have the sticker of a brand on it ?

    Tho, I understand you point, when is is a true copy of the original even in the details, then it’s real fake.

    But at least, it makes us (young, poor little students :) ) having the impression we can compete in style with the big it girls ;)

  • Nicole January, 11 2011, 3:07 / Reply

    Garance, I am a 17 year old girl. I live on fakes. I cannot afford real designer pieces unfortunately. I think it’s so so so important to just view clothes as clothes and disregard the label. That being said, I am still totally in love with my close to the real thing Louis V bag, and my actually real Christian Dior purse I found at a second hand store for $1.50. Aahh these designers, what are they doing to us?

  • La Femme Française January, 11 2011, 3:07 / Reply

    c’est vrai un faux reste un faux et ne procurera jamais autant de bonheur que d’avoir un vrai…

  • caro(roca) January, 11 2011, 3:13 / Reply

    et le pire c qu’a 8000 euros tu n’es meme pas sur que ce soit un vrai
    je connais de belles oeuvres d’art super chers vendues ds une galerie pres de chez moi qui n’en etaient pas, apres enquete , la galerie a fermé mais sais-tu combien de tres belle boutique avec pignon sur rue font la culbute en vendant qlq faux tres chers au milieu des vrais
    donc le prix ne fait pas tout malheureusement

    ps : g le mem faux sac que toi et ouai je suis Corse et j’habite Cannes ce qui fait que Vintimille j’en ai bcp profité y’a 20 ans (qd les faux avaient de la gueule ;)) et que je n’avais pas de conscience

  • Pauline January, 11 2011, 3:13 / Reply

    Et bien moi j’ai envie de dénoter. Je ne suis pas une grande fan de mode, j’ai mes goûts, j’apprécie une tendance ou pas, j’ai mon style et je ne me pose pas la question quand j’achète un vêtement de “est-ce que ça ressemble à qqch dont aurait eu l’idée un créateur super connu(ou pas!)?”. Si le vêtement est de mauvaise facture, qu’il ai été dessiné ou non par un grand créateur ne change pas grand chose (et j’ai trouvé que c’était le cas de bcp de pièces des collections “spéciales” chez H&M). N’empêche, tout le monde ne roule pas sur l’or (même après de très hautes études et avec un travail “respectable” !!!) et à part une infime partie de la population, personne ne peut se payer des chaises à 8000$. Alors si je vous suis, si on ne fait pas partie de ces happy few des mondes de la mode, du design, du journalisme, de la diplomatie, des traders, … on ne devrait pas avoir accès à des choses jolies parce qu’elles ont été imaginées par des personnes qui ont déclaré que la création artistique s’écrivait avec des 0 à répétition ? Heureusement que les scientifiques n’ont pas la même attitude car sinon, peu d’entre vous aurait accès au web aujourd’hui… Bref, moi si j’avais un superbe sac en cuir qui ressemble à un Hermès,–[ Du moment qu'Hermès n'est pas écrit dessus, ce n'est pas un faux (d'ailleurs, qui vous dit que ce n'est pas Hermès qui s'est inspiré de l'artisan local qui avait fait ce sac???)!]– si en plus il provenait d’un héritage familial, je le porterai fièrement en me disant que ma grand-mère était qqun d’exceptionnel qui avait très bon gout. Et ça c’est la vraie classe !!
    Sinon, Garance, j’adooore votre site! Merci!

  • caroline January, 11 2011, 3:14 / Reply

    8000 euros pour une chaise du XXème siècle! Dans les ventes aux enchères elle coûte moins cher. Alors pourquoi pas une bonne copie? Le mobilier c’est comme l’habillement un peu de Zara un peu de Saint Laurent, où est le mal?
    Un tel prix, passe encore pour un bureau d’architecte en beau bois, et encore…Là on ne parle plus de création mais de duperie! Dupé le consommateur, dupé l’amateur, et un peu sot, désolée Garance, celui qui met ce prix.
    Pour le même prix je préfère faire appel à de nouveaux designer , passer une commande demander une création: au salon du meuble à Milan par exemple. Mais me faire rouler par les marchands qui vont faire leur marge. Non! Et puis franchement je suis fatiguée de ces intérieurs identiques , pseudo cool, avec le fauteuil Le corbusier, la chaise Eames, le tabouret papillon et la lampe Knoll. Si peu ,mais si peu d’imagination. Au secours! Oui c’est beau mais chez moi je n’ai pas envie que ce soit comme chez les autres parce que je suis unique!
    D’ailleurs c’est décidé je me mets à l’intérieur XVIIIème siècle, aux murs tendus de tissus et aux velours dévorés vénitiens
    Désolée pour ce coup de râle, j’imagine que mon comm ne passera pas. Tant pis, mais parfois il faut un peu relativiser cet angélisme sur les créateurs extraordinaires dont les maisons d’édition ou de couture se sucrent au passage.

  • Ola January, 11 2011, 3:16 / Reply

    I have the same opinion, but it’s hard to keep that in mind, when in Zara, H&M and so on, you see that everything was copied from the designers. Of course it’s not always exactly the same, but the general shape , pattern , or colour was taken. And you can defend them, that this is fashion – people want to wear what’s trendy and this is shop’s response to that . But i still feel bad, and buy only what i think is classic and original in some way.

  • ABB January, 11 2011, 3:16 / Reply

    I completely agree Garance! Such a light and funny post to a very sensitive subject–bravo!

    I can’t wait to hear about Hermes leather!

  • Rebecca January, 11 2011, 3:20 / Reply

    Je suis d’accord, il faut respecter le Vrai. Néanmoins, pauvre être lamba que je suis, toute veste YSL ou autre m’est innacessible (j’imagine!). Donc ma solution, ne pas chercher à ressembler aux défilés, tout simple chercher à le ressembler. Après, béotienne en matière de grandes marques de mode, je ne sais pas si ce que j’achète est parfois une copie d’un Vrai. Ces grades marques sont aussi là pour inspirer le prêt-à-porter du commun des mortels…

  • Julie January, 11 2011, 3:21 / Reply

    attention, ce n’est pas la même chose : en design, il n’y a pas de faux comme on l’entend pour la haute couture .. En design, le créateur aspire à la grande diffusion… et en effet, des fabricants ont des licences pour diffuser des véritables Eames datant même de 2010 … les frères Eames n’auront à mon avis aucun courroux à ton endroit si tu t’offres la chaise au moindre prix ….

  • diane January, 11 2011, 3:27 / Reply

    C’est fou ce sentiment de culpabilité!! je le ressent aussi. Je me souvient lorsqu’ Isabel Marant avait fait son sublime boléro liberty (je crois que tu as la jupe), j’en avait vu des faux, mais impossible, d’acheter même une copie très lointainement inspirée. Résultat: j’ai économisé, était la première le premier jour des soldes et hop à moi la vraie de vraie, et ben résultat, je la porte jamais, parce que trop belle, je ne voudrait pas l’abîmer… j’te jure ce qu’on n’en vient pas à faire pour des objets! :D
    (désolée pour le roman…)

  • Sara January, 11 2011, 3:30 / Reply

    I have that moral problems too! Two summers ago I bought a pair of great heeled sandals at zara, I loved them until I realized they were a copy of a pair of Zanottis. I haven’t worn them again =( And buying fake labels is absolutely forbidden, at least for me. You go walking and thinking “ok my Birkin is a fake, sure people know it, that’s why they’re looking at it”. Oh fashion world, you make me get really tired…

    http://singinonmymind.blogspot.com

  • Nugget January, 11 2011, 3:31 / Reply

    People who make those prices so high are the ones who should be ashamed !

    Marketing fools us all, they even make you feel guilty when in the end it’s not the end of the world !

    ..but then people are free to buy whatever they want…

  • Belgrade Flapper January, 11 2011, 3:36 / Reply

    Always the original! And if we cannot afford Chanel or YSL (or until we can – let’s be optimistic), there are so many lesser known, talented young designers with original ideas we can afford!

    Plus, there is an added bonus: who knows, this emerging young designer might become big and expensive tomorrow, and you will be having a closet full of his or her designs!:) You never know!

  • Marianna January, 11 2011, 3:40 / Reply

    I could never even imagine buying a faux anything. Either go big or go home. Still, don’t be so hard on yourself!

  • tary January, 11 2011, 3:42 / Reply

    i would never, in my whole life, pay 8.000 dollars for a chair! specially when you think about people in the world that doesn’t even have a house!

    i really don’t think stephano pilati or anyone in YSL is going poor because someone buys a jacket in topshop! they might be making less money, but they are still millionaires, you know… and their products are still over priced. so, they’re not the ones i would care about…

    then again, it must be harder for you having friends in fashion… still, i reckon you sould by the chair! : )

    xoxo

  • Sascha January, 11 2011, 3:42 / Reply

    I agree with you – but only when it comes to blatant, out-there fakes that are sold on street corners. But I would never say something like, “I can’t do that to the designer”. When they price their jackets at 2500 euros, why can’t they say, “I can’t do that to the customers” and put 70 euro instead? Until then, Topshop and Zara, here I come!

  • Titou January, 11 2011, 3:43 / Reply

    FAUX débat! d’accord avec Pauline
    Bien sûr que le “faux” est illégitime mais apparemment chère Garance, nous ne vivons pas dans la même réalité. Tout le monde voudrait s’offrir un Birkin, un 2.55 et autres sauf que tout le monde ne le peut dont moi même et la copie (aussi mal faite soit elle) peut donner un petit bout de rêve. Et qu’est-ce que cela fait si c’est un faux, du moment que l’on aime bien. Si j’avais l’opportunité financière, il est clair que je n’achèterai uniquement
    D’autant que Mademoiselle Chanel le disait quand on est copié c’est bon signe, cela veut dire que vos créations plaisent…et les maisons de luxe souffrent-elles vraiment de cela..?
    PS: vos posts ont le mérite d’alléger l’atmosphère, bravo pour l’humour, vous êtes incopiable!

  • Maria January, 11 2011, 3:44 / Reply

    Well said, good point and well done!

  • sev January, 11 2011, 3:44 / Reply

    Ah j’adore !!!
    “Je pousse la porte avec mon expression n°18 : Colombo fait du shopping”
    “pour aller se recueillir chez TopShop.”
    heureusement que je suis affaiblie par la grippe car sinon j’aurais encore poussé un gros éclat de rire devant mon écran, merci, j’adore !!! :D

  • tary January, 11 2011, 3:45 / Reply

    the cheap chair, of course!

  • Clotheshorse NYC January, 11 2011, 3:49 / Reply

    I have always thought “If the whole point of acquiring a status item is to make you feel special, then a fake will NEVER have the same affect and will actually make you feel like a big L!”

    Same goes for people. LOL. Thanks Garance. You are v.authentic!

    http://www.clotheshorsenyc.com

  • Alice No January, 11 2011, 3:51 / Reply

    Réflexion intéressante, que je crois partager, sur les imitations et autres copies.
    Je trouve ça très gênant d’en porter.
    Et article super agréable à lire comme d’habitude.

    Alice.

    NOALICENO.COM

  • Inka January, 11 2011, 3:51 / Reply

    Ha-haa :-))…

    Moi, je ne suis pas de tout à l’aise de porter des vraies marques, surtout s’ils sont (très) chères. Je n’arrive pas avouer que mon sac est bien la marque X (donc il m’a coûté tant) ou que mes bijoux sont avec des vrais diamants (donc qu’ils m’ont coûté tant)…
    Et donc, ça m’arrive souvent de dire que “c’est de faux”, même si c’est pas! :-)

    PS: Tu vends pas ton faux Birkin? ;-)

  • sylva January, 11 2011, 4:07 / Reply

    Je suis d’accord avec toi et la plupart des gens qui laissent des commentaires; un faux est un faux. Et si on ne peut pas acheter un vrai Hermes, on peut s’acheter un vrai sac Lancel, Longchamps, ou toute autre marque sympa et beaucoup moins chère.
    J’ai acheté une bezace en laine bouillie dernièrement pour 25euros concue au Québec et qui vaut 100x mieux que tous ces PVC minables (simili-cuir) qui coûtent souvent plus de 50 euros.
    Autre détail important; les grandes maisons ont développé un savoir-faire et engagent des dizaines d’ouvriers spécialisés et autres petites mains. Ce sont ces gens qui perdent leur travail avec le commerce des copies. Donc ne serait-ce queprotéger ces emplois et ces traditions et aussi pour encourager des compagnies de design et de concepteurs moins connus, vivement l’authentique!

  • Fashion Agony January, 11 2011, 4:14 / Reply

    I hate fake stuff that’s why I will never afford a lot of things, however I’ll always wait for the sale, collect money and then will enjoy the thing for my whole life, and that’s never gonna happen if I buy a fake :)
    xoxo
    http://fashionagony.blogspot.com/

  • mina January, 11 2011, 4:16 / Reply

    certes un faux reste un faux, mais contrefaçon et imitation c pas pareil. Ni juridiquement bien sur, ni meme moralement je trouve.
    Certaines imitations sont tres belles et bien faites et chères ( tout est relatif, mais un sac à 200 euros imitation balenciaga c cher pour certains). On peut avoir envie d’une jolie pièce, sous une forme qui nous a fait longtemps fantasmer, sans se prévaloir de sa marque. aucune marque apparente, assumer que c une imitation , le dire, limite en être contents! les marques se copient entre elles, grandes ou petites.
    Certains faux sont le fruit d’un travail qui vaut le coup d’être porté!
    j’ai toujours détesté la contrefaçon, je trouve ça inutile et opportuniste. pourquoi vouloir faire croire que c du Dior si ça n’en est pas?
    mais mes opinions sur les imitations ( sans marque) ont évolué au fil du temps….

  • Diana Nonyme January, 11 2011, 4:17 / Reply

    Merci pour le bon sens de Lu et Pauline! Je ne suis pas du tout, mais alors pas du tout d’accord pour dire qu’un faux reste un faux, je trouve ça même un peu snob, comme état d’esprit, pourquoi faut-il payer la peau des fesses pour être fier d’avoir un bel/bon objet? Si ta copie Birkin a été faite par un artisan qui a choisi du beau cuir, quel problème? Si tu as un couturier qui sait te coudre sur mesure une robe de créateur dont tu lui montres la photo, où est le problème? Evidemment c’est autre chose que la contrefaçon avec toutes l’exploitation humaine en arrière-plan! Sinon, elles me font rire, celles qui disent “si on a envie de ceci ou cela, on économise”, un peu déconnectées de la réalité, celle de la majorité des personnes qui doivent économiser pour s’offrir le pantalon inspiré par Chloé chez Zara et sont bien contentes si elles ne sont pas dans le rouge parce-qu’elles ont craqué sur une robe chez Mango! Et si j’arrivais, en me serrant la ceinture au max pendant des mois et des mois, à économiser le prix d’un sac de luxe, c’est certainement pas ce que j’achèterais! J’aimerais bien savoir sur quoi elles économisent, celles qui disent “économiser” pour s’acheter un Chanel?

  • Caddy January, 11 2011, 4:18 / Reply

    I get where your coming from about not wanting to wear fakes and imitations and while I draw the line at fake stuff that tries so hard to look like the real thing, stuff that’s inspired by leaves me with no particular feelings of repulsion or guilt.

    P.S. I’d love to see a photo of that imitation Birkin. :D

  • Sonia January, 11 2011, 4:19 / Reply

    In this case,”less is more”, I rather have 1 than 4 or 5.

    http://unknownmomemt.blogspot.com

  • mays January, 11 2011, 4:23 / Reply

    oh Garance, ça fait longtemps…
    Et nous sommes si..connectées.j’ai passé ma pause déjeuner chez Silvera a rêver à un fauteuil à 8000 Euros (mais avec le repose-pied, hein; attention!).
    Puis je suis rentrée au cabinet et j’ai googelisé fauteuil eamesz pour en trouver un sur E bay à 600 euros.
    Ca sent la vulgaire copie et comme toi je n’ai pas pu franchir le pas.

  • celine January, 11 2011, 4:26 / Reply

    heureusement que les créateurs sont là pour réinventer notre quotidien, nous apporter leur regard….ensuite il est peut être bon de “lâcher” après 35 ans comme un beau ballon qu on laisse s ‘envoler ou un mandala sur lequel on souffle pour que rien ne s ‘essouffle…

  • Aaron January, 11 2011, 4:27 / Reply

    Can a beautiful item not be divorced from its origins*?

    Or does its origin make it more beautiful?

    (*: legal)

  • Stan January, 11 2011, 4:27 / Reply

    Pour une fois je ne suis pas forcément d’accord avec toi: bien sur, porter des contrefaçons c’est nul, en plus le plaisir n’est absolument pas le même, et c’est tout à ton honneur de respecter les créateurs. Cependant, en ce qui concerne le meuble que tu aimes et ton sac de famille… je trouve ça dommage que tu n’oses pas. A partir du moment qu’un faux logo n’est pas cousu ou collé dessus, et que la supposée marque n’est pas utilisée comme faire valoir, on peut peut être voir ça comme un hommage, comme une inspiration assumée. L’important c’est d’être honnête avec toi-même et d’accepter l’objet, si c’est une belle copie, alors pourquoi la copie ne pourrait pas être aussi belle que l’original, voir plus belle même parfois??? (ca me rappelle le film “Copie-Conforme” de Abbas Kiarostami). Et puis 8000 euros une chaise c’est un peu…ridicule non? ok c’est du design devenu art… ok c’est très joli et rare…mais bon, quelle spéculation! ce n’est plus un meuble à ce prix là, c’est un placement….et une chaise qu’on compte utiliser peut-elle être un placement?…

  • Mll mag January, 11 2011, 4:28 / Reply

    Perso je ne suis pas trop pour ‘usage de Faux, je préfère vendre un bras et avoir du vrai que d’acheter du faux!!
    après les marques qui s’inspirent des autres c’est différent et ca me dérange bcp moins même si parfois c’est limite (au niveau de l’imitation) la copie du vrai … ;))
    Mais continue à resister… ;)

    http://mademoiselleandcomag.wordpress.com/

  • T January, 11 2011, 4:29 / Reply

    Isnt this just buying into the power of designer labels? Designers themselves copy pieces from decades past, but it is seen as reinvention because they have the power of money to prove that their name is art. The blatant resale or someone else’s design is just a more blunt way of putting the exact same action, to a certain extent, isn’t it? The whole thing is that there really aren’t that many patent or copyright laws when it comes to fashion, perhaps more in the EU than in the USA though, are there? I’m certainly no expert but it seems that many people can make nearly the same thing and call it a ‘reinterpretation’ can’t they?

    In certain ancient Asian countries at a certain time period, fakes of calligraphy and paintings that were prepared with excellent skill were actually valued. Is out our conception now of fakes maybe a social norm thrust on us by industrialized society to further the fashion industry and those looking to protect selfishly their own profits? Or maybe they are completely and totally justified in getting all they can out of something they thought of remaking. I myself am guilty of conceiving the expensive artfully crafted beautiful and overpriced clothing as more real, but I find it hard to simplify the business of fakes into real = beautiful and fake=ugly in my mind, although materially I always seem to prefer the more expensive version.

    I love clothes as much as the next girl and I am that girl who will wait and wait and save and save so I can have that exact piece that was on the runway at the end of the sale season, instead of a cheaper version, but is this really right? I don’t mean to refute anything about your anecdote, which was succinct and well written and enjoyable as usual. I don’t know nearly as much as you on the matter of fashion and not nearly as much as a lawyer or scholar on property rights, but I have qualms about views on this matter and its oversimplification.

  • Carole January, 11 2011, 4:32 / Reply

    Oui les faux, bof bof. Je vois exactement le magasin de meubles, ils ont le même dans le LES. Mais un jour, plutôt que d’aller acheter une table moche Ikea avec mon maigre budget, ben je leur ai acheté une table, et pour une table de cuisine, elle en jette.
    bref, sinon, je préfère aller chez des tout petits créateurs qui font des prix correct, mais les coupes sont belles et les matières aussi, qu’acheter du faux, ça c’est sûr. Et les Hermes et autres resteront dans mes rêves. Pourquoi pas ?

  • Frances January, 11 2011, 4:50 / Reply

    Knoll Studio retains the rights to most designs including the Barcelona chair by Mies Van der Rohe, the Womb chair and the Tulip chair by Saarinen, and several pieces by Bertoia (http://www.knoll.com/products/productline_11.jsp). For Eames designs visit http://modernica.net/. It is difficult but possible to find original Eames-designed furniture, but for designers such as Mies, you have to turn to Knoll.

  • fens January, 11 2011, 4:51 / Reply

    Je suis à moitié d’accord, j’aime la mode mais il y a quelques choses qui finis par me fatigué avec les “gens de la mode”, il y a quelqu’un on ne sait pas qui, de super puissant qui dit “ça c’est super ,c’est le must et qui n’a pas ça est est looser” puis tout les suiveurs suivent et trouvent ce trucs géniale sans raisons particulières , apprenons à être un peu plus malins bon je m’égare.

    Moi je trouve que si on a les moyens de s’acheter un vrai on le fait mais ,il faut pas commencer à cracher sur les faux surtout s’ils sont si bien fait que ça pcq ça veut dire que la personne qui les a realisé à aussi une main fine et un talent c’est pas pcq ce talent n’est pas encore reconnu par les plus grand qu’il est absent. C’est ça que je reproche au monde de la mode trop de subjectivité et pas assez de tête pensnate , je suis d’accord avec celle qui a fait allusion aux scientifiques, sérieusement si tout le monde agissait comme ça et tremblaient de la sorte devant sa trouvaille on aurait même pas le feu vous imaginez?
    Et puis il y a aussi la problématique de l’éthique, j’adore le luxe mais il faut garder le sens des réalités et des proportions mettre 8000 dollars dans une chaise ? alors que si ça se trouve tu boudes pour lâcher un dollars au mendiant au coin de la rue ? c’est juste pas nécessaire, et surtout pour l’héritage familiale c’est bien dommage pcq ta mamie même avec un fake sac hermes et une veste naz elle t’aimera et te respectera quand même tandis que tes amis de la mode là ouch pas sur, il faut parfois se souvenir des priorités, je pense qu’en plus tu es une femme très influente et tout ce que tu as réussi à faire ce n’est pas seulement à cause du cout de ce que tu portes, cela n’est qu’une conséquence d’autres talents qui te rendent si unique don’t forget it
    Mais bon je peux concevoir qu’en bossant dans un univers pareils ta marge d’authenticité soit parfois limité en même temps chacun fait ce qu’il peut avec ce qu’il a .

  • marion January, 11 2011, 4:54 / Reply

    Je suis tout à fait d’accord avec cette mentalité qui est de ne pas dénaturer un objet de créateur, mais cela voudrait il aussi dire que les gens qui n’ont pas les moyens n’ont pas le droit à de belles choses ?

  • Neam January, 11 2011, 4:54 / Reply

    Interesting post!

    I do not like fakes at all, but that being said I have a ‘fake’ bag story of my own. I was travelling and found a wonderful leather bag at a market, it had no logos on it and I never assumed it could be a fake. I used the bag while travelling for several months and grew very fond of it. The leather is great and the color amazing. Only later flipping through a fashion magazine I realized it was a copy of a Givenchy bag. At first I felt stupid that I hadn’t realized it, but I still use the bag, because I love it and it has a lot of sentimental value to me (me and the bag had several interesting experiences while travelling). I don’t care what other people think, I’m going to keep using it!

    So about your ‘Birkin’, to me it seems sad that you aren’t using it – the best bags are those that have a history behind them and yours sounds amazing and so much better than any new real Birkin could be considering it’s history. This might sound like a crazy and stupid question.. but would you sell it to me if you aren’t using it? I’d give it a good home! I know this probably isn’t an appropriate question to ask in blog post, but I just feel so sorry for your lovely ‘copy’ Birkin..

  • jimjims January, 11 2011, 4:57 / Reply

    Garance,

    I dig your writing. A fake is DEFiniteLy a fake!

    I’m sipping on my Yerba Matte here in my Southern California office and staring at this rad Illustration.

    Keep it up!

    - jimjims.net

  • Lord Brummel January, 11 2011, 5:04 / Reply

    There’s no such thing as having a very beautiful item, made by an artist who loves their job, in a very good material, maybe made on purpose for you: it IS unique, it IS of good quality, it IS NOT branded and you can be even prouder to be stopped and asked where it comes from. It will age with you and be yours forever. And whatever the wealth of the people that ask you, they will never really have the same, whatever they are ready to pay for it. Maybe that is true luxury.

  • MrsEmy January, 11 2011, 5:05 / Reply

    Un faux reste un faux malheureusement même si parfois ils sont sublime! Dans ces cas la je préfére aller acheter une pièce inspiré chez Zara ou H&M ou même quelque chose de complètement différent en rêvant du jour ou peut être je pourrai m’acheter une robe Balmain assorti de Louboutin ou Jimmy Choo !

    Tiens en parlant de loubout’ j’en ai déja vu d’horrible copie a la semelle d’un vieux rouge détain berkk !! Je prefère encore rêver !

  • Soho January, 11 2011, 5:05 / Reply

    Comme d’autres, je suis tout à fait d’accord avec toi. Je n’ai jamais acheté de faux, que ce soit des sacs, des lunettes, des porte-feuille… Si l’utilité est la même, je ne sais pas, il y a un quelque chose qui me gène.
    Le pire, je pense, c’est pour Louis Vuitton. Je pense que c’est la marque la plus copiée au monde, et c’est justement ça le gros souci : dès que je vois quelqu’un avec un sac, une valise, un porte feuille ou rien qu’une ceinture LV, pour moi, c’est clair et net, c’est un faux. Et hop ziva’ que je scrute d’un air “j’ai compris votre combine ! Vous pouvez peut-être tromper les autres, mais pas moi !” en plissant les yeux, et je juge la personne comme trompeuse d’un simple coup d’oeil.
    Oui, c’est mal de juger les gens comme ça. Mais bon, on est pas parfait hein. Et puis du coup, je n’achète jamais de faux. (Et le pire, ça doit être d’acheter du faux au prix fort en pensant que c’est du vrai… )

    xx

  • Jen January, 11 2011, 5:06 / Reply

    Ah! Garance! I *too* have been coveting (and drooling over) an Eames chair- the lounge with ottoman to be exact.

    I found a few copies as well and just *couldn’t* do it. After all, it’s an investment piece that certainly will be around for years to come.

    Hears to putting a few more pennies away in the bank. One day I’ll get there.

  • Comme fraiche January, 11 2011, 5:10 / Reply

    I think you have to draw the line somewhere. I mean $8,000 for a chair! What’s next, $20,000 for a table? Spend a couple hundred for a chair and save the $7500 for fashion week next month. Much better, right?

  • sarah babille January, 11 2011, 5:11 / Reply

    Tu touches un point sensible… Parfois si on ne le sait pas, je conçois. Et dans la mode cil est vrai que l’inspiration se retrouve un peu partout.
    Quant aux meubles, c’est un point d’honneur de soit acheter du cheap Ikea soit du vrai. C’est ce que nous faisons, soit du vintage. Mais…

    Parce que comme tu le dis, tu pourrais faire l’innocente mais quand tu SAIS, c’est avoir l’impression de …trahir.

    C’est clair, ou du cheap ou du vrai. Toujours …?

  • salima January, 11 2011, 5:15 / Reply

    Ben je viens tout juste de découvrir ton blog. J’en avais certes entendu déjà parler mais je pensais que c’était un de ces blogs où tu t’afficherais tous les jours avec tel ou tel petit détail … Ce n’est pas que je n’aime pas ces blogs mais je les trouve à la fin lassant car toujours le même style ou presque, les mêmes poses … Et v’là q le tien n’a rien à voir avec ce genre de blog à grande redondance. J’ai aimé donc la variété des posts mais également la légèreté et la fraîcheur de ton style. Jolies tournures, subtils jeux de mots sans passer par des écrits trop lourds que j’ai du mal à digérer … Par rapport à ce post, je peux te dire que je ne suis pas riche pour me payer des trucs aux prix mirobolants, je me contente de découper la photo de l’objet (vêtement) convoité et de la coller dans mon “cahier des soupirs” mais à aucun moment, je n’achète du faux même quand c’est bien fait … De toutes les façons, même si on veut tromper les autres, quelle vaine prétention de vouloir se tromper soi-même !! Je préfère donc porter du Zara avec mon air à moi, mon petit déhanchement à moi et à moi ma “petite” mode … Résultat : Succès total ;;))
    Encore un grand bravo pour TOUT !!

    http://blogmoodeuse.blogspot.com

  • Inga B January, 11 2011, 5:32 / Reply

    I totally agree with Neam – why stop using something you love just because you find out it is a copy? Who cares what people think.
    VYZ also has it right – it is a rather elitist way of looking at things. What should a person do who can’t afford to buy originals ( which, by the way as someone pointed out, are not allways that “original”, since designers copy each other and are inspired by older designs)?
    Don’t feel sorry for the designers, they are not suffering!

  • Margaux January, 11 2011, 5:38 / Reply

    Des lors où nous savons faire la différence entre du faux même très bien imité et du vraie, c’est dur de pouvoir ce procurer le faux.
    C’est pour cela que je préfère économiser pour m’acheter la pièce que je souhaite que d’acheter dans un marché un faux sac Chanel.

    Il faut connaître ses valeures et je comprends ton point de vue, j’aurai fait la même chose.

    Bonne soirée,
    M.

  • Rosa&Carlotta January, 11 2011, 5:44 / Reply

    Loving the illustration!
    I would personally have bought the chair! 8.000$ is definitely too much for a chair, and why deny yourself the pleasure of sitting in the ‘most sublime’ chair ever if you can have it for 160$? if it’s well done I don’t see the problem. Maybe I just lack moral sense ahahah
    Great post btw :)

    xx
    fashion illustrations: Illustrated-Moodboard.com 

  • Ael January, 11 2011, 5:53 / Reply

    Je comprends ton point de vue et s’il peut s’appliquer à la mode, je le nuancerait concernant le Design et notamment celui des Eames.
    Une grande partie du travail de Ray et de Charles Eames a été de faire en sorte de démocratiser le design. Pour cela ils ont mis en oeuvre des procédés de fabrication (la série, le plastique, le contre plaqué moulé) pour minimiser les coûts et rendre accessible leurs créations.
    8000$ c’est pas leur idée, c’est même tout le contraire. A lui seul ce prix démesuré ôte tout son sens à la démarche initiale des créateurs. je pense donc qu’ une copie de qualité (il y en a) est plus dans l’esprit des Eames que le “vrai”.
    Déculpabilises, et économises 7840$
    La Eames à 8000$, elle est là la trahison!
    Bonne journée,

  • Madeleine January, 11 2011, 5:58 / Reply

    Agreed, a fake is a fake, whether it is a bag, piece of clothing, boobs or hair extensions. Just steer clear.

    I hate it when people say “but the original is so expensive”. If you cannot afford it, it is not meant for you to wear, and you have by no means a “right” to wear an Hermes handbag. I get angry when seeing fakes, on the street, online and on people. And it is also illegal. You risk high fines, and it is no excuse that “so many people do it”. Argh.

  • Julie January, 11 2011, 6:00 / Reply

    C’est vrai ! on trouve des faux partout. Etudiante, j’ai travaillé et économisé plusieurs mois pour me payer mon premier sac Louis Vuitton. Et c’est une bien plus grande satisfaction personnelle d’entrer dans la magnifique boutique et d’acheter son bien tant convoité.
    Bisous
    mon blog : http://redandsilk.blogspot.com/

  • Claire January, 11 2011, 6:08 / Reply

    Je rejoinds l’opinion de certaines! Je suis d’accord avec toi pour les fringues, mais concernant le design, dont le principe est la reproductibilité industrielle, il existe des rééditions (chez Vitra pour Eames). On reste donc dans le champ d’une vraie chaise Eames, sans dépenser 8 000€, un prix qui aurait paru dément à Charles & Ray!!

  • Inga B January, 11 2011, 6:13 / Reply

    Madeleine, there is a difference between logo-enhanced fake bags sold on the streets and items bought at Top Shop or Zara’s.

  • jojoe January, 11 2011, 6:19 / Reply

    Même si je suis d’accord sur le fond, il y a des choses qui me font bondir dans ce que tu écris et dans les commentaires !
    Ce n’est pas parce qu’on achète un objet plus cher ou dans une boutique plus “classe” qu’on l’aime plus ou qu’il est plus beau !
    160$ pour une chaise, c’est cher !! (et 8000, c’est TRES cher :-p)
    Et peut-être que les gens s’arrêtent sur ton sac parce qu’il est beau, et pas pour sa supposée marque…?

  • Alice January, 11 2011, 6:31 / Reply

    Bonjour,

    Ne jugeons pas hativement les personnes qui, faute de moyens, se tourne vers le faux, personnellement je peux me permettre d’acheter du vrai, alors je le fais. Mais je comprends qu’une personne gagnant le SMIC veuille s’échapper de son quotidien en se donnant l’illusion d’appartenir au cercle des détentrices de Vuitton and CO… nous avons tous droit à une part de rêve après tout. Et l’industrie du luxe n’est vraiment pas le secteur le plus en crise, bien au contraire….

  • Clémence, a little girl January, 11 2011, 6:36 / Reply

    C’est vrai ! On se dit c’est la marque on se sent mieux :)

  • Veruskatude! January, 11 2011, 6:36 / Reply

    Very provocative subject!

    I’m a lover of both fake and real items, primarily handbags as I have a bit of an addiction, and have used fakes to realize that the real would be used and appreciated making it worth it’s hefty price tag.
    For instance, I purchased a fake Chanel 2.55 at my local Goodwill just because I liked the size and classic look of it and I carried it for 6 months at which time I became obsessed with the history and design of the bag. I read articles about it and learned more about each of it’s compartments, the double C lock verses the Mademoiselle lock and became obsessed with it’s iconic status.
    Then last June my wonderful husband marched me into the Chanel store and insisted it was ‘my day’ to buy the real thing! And I cherish it, it stays in it’s dust bag and box when not in use, as it’s a luxury way beyond our usual means which I will have forever and pass down to my daughter when she’s responsible enough to care for it…and
    I’m done using it ;)

    All this being said, I don’t regret carrying and enjoying my Goodwill fake Chanel first, it gave me the opportunity to appreciate the original for far more than just it’s label, but as a solid useful item that just happens to also be luxurious beyond belief!

    Cheers!

  • Emmanuelis January, 11 2011, 6:39 / Reply

    En effet, il y a le faux et l’inspiré… Mais que dire de la brochette de filles qui se sont pavanées en robes Lanvin par H&M en étant fières comme des princesses, alors que d’autres la jouent discret en Lanvin tout court…

  • Emilie a January, 11 2011, 6:45 / Reply

    “L’argent n’a rien a voir avec l’art. Plus on le tient éloigné, mieux s’en porte la création.” (Isabelle Jarry)

    C’est beau mais naïf de s’imaginer que l’on vole un créateur, à ce prix là c’est juste indécent. Vous payez la marque. Pas l’idée. Et qu’on ne me parle pas de différence de qualité, le monde est rempli de bons artisans qui ne multiplieront pas le coût réel de fabrication par 20.

  • isabelle-a January, 11 2011, 6:47 / Reply

    moi je pense surtout que tu ne peux pas te permettre d’acheter du faux par rapport au milieu dans lequel tu évolues . ça te décrédiliserait. vu les remarques de tes copines … attention je ne suis pas jalouse, je n’achète que du haut de gamme, pour leur coupe et pour le créateur, mais c’est juste que tu ne vis plus tellement dans la réalité d’une française. nous pouvons acheter du faux si ça nous chante, sans que l’on se fasse dévisager, mais toi tu fréquentes les hautes sphères de la mode. je ne suis pas sûre que tu aurais tenu ce discours il y a encore 3 ans.
    bonne continuation garance.

  • Davidikus January, 11 2011, 6:58 / Reply

    Yes, a fake remains a fake. After some time, though, it makes sense that copies are allowed. The law states that they are no longer fake. Some are remarkable. Some are sold by very established designers. Some designers of the early 1900s would be unknown if their work had not been revisited, reissued by Habitat, Ikea or the Conran shop etc.!

    I’ll tell you a story from an archeologist: he once dug out Egyptian ceramic beetles from a place where ancient Egyptians had never been. He thought he had found something exciting and that could change our view of the Ancient Middle East. Later tests showed this was a copy, made in Greece, a few hundred years after the original… It remains a highly interesting antique item, of aesthetic, scholarly, and monetary value.

    The notion of fake is very relative!

    http://davidikus.blogspot.com/

  • Davidikus January, 11 2011, 6:58 / Reply

    PS. Of course we should not buy fakes of existing designers (that includes using most fonts from Dafont)

  • maths&jasmin January, 11 2011, 7:03 / Reply

    Et du coup tu as dessiné Camelia Jordana?

  • soleils January, 11 2011, 7:17 / Reply

    @ Lord Brummel: you are wise, my friend.
    The big names do not lose a penny from COPIES. Fakes (i.e. crap quality copies made in dubious circumstances) are a totally different story. They are pathetic in every way.
    A good copy is just that, a good copy, and actually probably benefits the “original” designer because a good copy (not a fake) is, in fact, free advertising.
    There is much too much snobbery and misplaced brand loyalty from consumer fashionistas and the brands are laughing all the way to the bank at people’s silliness and willingness to save up to buy their goods, which incidentally are often still made in China, in terrible conditions.
    Wake up, people, brands do not own your wallets and your minds!

  • Fée Anais January, 11 2011, 7:29 / Reply

    Très interessant ! Merci ! J’ai hate de lire l’article sur les cuirs Hermes (suite à mon travail!) :)
    See You!

  • marie January, 11 2011, 7:40 / Reply

    Dana Thomas a écris un très bon livre (Luxe, comment les marques ont tuées le luxe, ed. Arènes) dans lequel elle décrit cette industrie de la copie. Personnellement, je n’ai pas très envie de porter un accessoire fait par des enfants dans un vieil entrepôt en Chine. Je trouve que cela tue tout ce qui entoure le plaisir d’avoir quelque chose de beau. Je préfère une marque moins prestigieuse mais dont je sais qu’elle n’a pas été faite pour financer je ne sais pas quoi de pas très légal. Après les inspirations ce n’est pas pareil, mais un peu de respect, c’est pas mal.

  • Laura January, 11 2011, 7:43 / Reply

    Je possède un 2.55 Chanel noir, anciennement à ma grand mère. Véritable ou belle imitation, impossible de trancher. Résultat jamais porté.
    Et si c’était un vrai ….

  • Vintage hype January, 11 2011, 7:44 / Reply

    J’ai un problème avec le faux qui pour moi est une copie griffée du logo ou d’un presque logo. En revanche la copie estampillée topshop, aucun problème, (mise à part que je n’aime pas topshop).

  • StefaNY January, 11 2011, 7:58 / Reply

    Idem ici. La seule fois où j’ai craqué pour une copie, je ne l’ai jamais porté et je l’ai rapidement refilé, honteuse! Ensuite, le jour où j’ai craqué j’ai acheté un vrai Kelly! (et mon compte en banque n’a d’ailleurs pas apprécié…!)
    Pour ce qui est des meubles, j’habite NY depuis 15 ans et le marché du vintage est une arnaque. Tous nos meubles de Knoll, Eames & co viennent des Etats voisins où tout est original mais bien moins cher.

  • The Photodiarist January, 11 2011, 8:01 / Reply

    I agree with you in principle and in practice; however, I get why people buy fakes and “inspired” items. Most of us are not wealthy. So, notwithstanding the fact that many of us may have beautiful taste, not all of us can always afford original designs. Moreover, owning original designs doesn’t always make one’s overall look or interiors better than the person who buys a good fake since beautiful styling depends on each person own taste. It just means that said person has more disposable income. Another option: hunting for new, up and coming artists/designers with sane price points.

  • Princesse Audrey January, 11 2011, 8:04 / Reply

    Et pourtant, avant, tu t’extasiais sur les ballerines imitations Alaïa de ta copine “Superchic” (je me souviens de ces articles que j’aimais bien)…

  • poney January, 11 2011, 8:12 / Reply

    Je ne suis pas du tout d’accord, je ne payerai jamais un article 10 fois son prix juste parce que c’est un vrai. Je trouve les prix des créateurs carrément ridicule, qui a les moyens de s’acheter une chaise à 8000 euros ? Une chaise ne vaut et ne vaudra jamais ce prix au niveau du coup de production, qu’elle sorte de l’esprit d’un génie ou de celui d’un créatif de chez IKEA. Je ne fonctionne que par le “faux” car je n’ai pas les moyens d’acheter du vrai et globalement je ne me sens pas gênée de dire quand on s’écrit “j’adooore ton sac hermes”, “euh non c’est un sac vintage acheté aux puces” ou “ta robe YSL est magniiiifique”, “euh non je l’ai trouvé chez zara”. Si ses chaînes existent c’est justement pour permettre à ceux qui n’ont pas les moyens de s’acheter du créateur de pouvoir s’habiller selon les tendances. La plupart des collections sont de toute façon inspirées de quelque chose qui existe déjà, qui a déjà était fait, et on peut trouver des copies vintage (donc qui existaient AVANT)presques conformes des nouvelles collections.

  • Yvette January, 11 2011, 8:15 / Reply

    Some people care far too much about what their friends think of them. And if you allow your friends to destroy the enjoyment of something you purchased – then you have a far bigger problem than the real/fake/copy issue.

    It is sad that so many people find their own worth and their opinion of themselves dictated by others, or only through purchasing an “authentic” item. If an $8000 chair makes you feel better about yourself, that is a true shame.

  • anne January, 11 2011, 8:18 / Reply

    I completely understand your sentiment, and I agree with most of what is said, but with some I disagree.
    Everything you said about the authenticity, the better quality and the respect for the original designer is true. Nothing fake that I ever bought really compared to the real thing in terms of longevity and that unique sense of luxury and beauty that the original gives.
    However, it is true that designs stop being the ownership of their designer after a long time. If not, whoever designed the first wheel, or a shoe or a jacket should still be receiving exclusive and enormous payments from all of us. And what about the inventors of electricity, television, radio, penicillin??
    I feel that “real vs fake” or rathe “original vs copy” in terms of usable items can also lend itself to snobbery and exclusivity.
    If the designer is still alive or it is still within copyright (ie 75 years) than I fully support it. But the truth is that successful enough design become the heritage of human civilisation and transcend it’s monetary value if it survives in use for long enough. That should be a true inspiration and purpose of any artist. Earn for your talent but also consider it a privilege if your creation eventually becomes an integral part of human civilisation and inspiration for further progress (I view Coco Chanel in this way for sure).

    So personally, I judge items on their quality and appropriateness. Hence, I would carry the “HErmes” bag with me and would let people know it is not authentic as much as I would happily purchase the copy chair (if I wanted or needed it).
    However, I would never buy or wear a cheap knock-off of a new-design LV bag for example.

    Excellent blog btw Garance, I read it regularly and with much pleasure :)
    All the best in 2011!

  • flo January, 11 2011, 8:19 / Reply

    C´est pas si facile que cela demêler le faux du vrai et le vrai du faux.
    Le vrai, c´est quoi, une griffe, une marque, l´exclusivité, la marque d´un pouvoir d´achat supérieur à la moyenne? Depuis que le prêt-à-porter et la fabrication en série ont envahi nos vies depuis près de 50 ans, on peut aussi se demander quelle est la valeur du vrai auquel on n´appose (presque) plus qu´une étiquette (dans son sens littéral)?
    Les collections n´en restent pas moins fabriquées par de petites mains dans des usines…en série! Et les collections sont souvent crées par des équipes entières…Margiela sans Margiela est-ce vraiment du Margiela? Et très peu ont accès à la haute-couture sur mesure
    ( le summum de l´exclusivité! ). Du coup on est fidèle à quoi, à un créateur, à une marque ou au bon goût?

    Dans un monde où l´on sample la musique à tout va, où l´on mixe à peu près tout…je me demande vraiment si les créateurs ont la propriété intellectuelle de tout ce qu´ils produisent…

  • Livia January, 11 2011, 8:19 / Reply

    Garance! you must be kidding! What about all the normal people who do not have the kind of money fashion people have and still like to wear the topshop imitation?

    Have you read Gomorra? Designers use cheap tailors to produce their masterpieces, and i dont see why we should pay all that crazy amount of money to them when they are obviously exploiting others.

    If the fake chair looks like the real one, even better! It’s cheaper and you will get your money’s worth, it will probably not last very long, while the original is durable, good quality and so on.

    So, what if we normal girls dont have 500$ every month to spend on a pair of shoes? We’re not all carrie bradshaw. Actually, MOST people are not. I love fakes, they give possibility of creation for the masses, and honestly garance, they provide regular folks with the possibility of being stilish! How can you not appreciate that?

  • emma January, 11 2011, 8:25 / Reply

    je m’excuse mais pas tout le monde n’a les moyens de se payer du chanel and co mais tout le monde a droit a une tranche de reve. j’avoue etre deçue par cet article moi qui suis fan . c’est un peu renier une partie de tes lectrices qui économisent pour se payer du zara .

  • Melissa :: A Beautiful Mission January, 11 2011, 8:28 / Reply

    WONDERFULLY said!
    I always buy/wear/carry what I can afford. No matter how beautiful the copy may be, a fake Birkin would look SO FAKE on me, because of my Gap/Limited/H&M clothes, my Honda, and my small mid-western house! You know what I mean? WHO am I trying to fool? I’m not super rich… and I’m FINE with that.

    And so, I go for the best I can afford. No Hermes for me… (real) Coach is more like it.

    Thank you Garance.

  • Tuuli January, 11 2011, 8:31 / Reply

    Well, I went through this same dilemma a year ago before I purchased my original Saarinen Tulip chair by Knoll.

    Personally, I don’t necessarily have a problem with the IPR issue: if the rights have legally expired it’s fair game. Besides, there is always a market for those that want/can afford to purchase the original, so a cheaper version just gives those that cannot a chance to enjoy the design too, which also fits the original purpose of industrial design etc. Nevertheless, a few points that convinced me to buy the original:

    1) As opposed to companies that manufacture cheaper versions simply with profit in mind, design house Knoll gives back to the design community by encouraging the design and manufacturing pieces by new up-and-coming designers.

    2) There is a specific reason why Knoll is the official manufacturer of the Tulip chair: the furniture company was established by Eero Saarinen’s apprentice and her husband. I appreciate this history and respect the designer’s choice of this specific manufacturer.

    3) Knoll pays attention to and seeks to minimise the environmental impact of their production, which is not something I noticed fo companies that I produce for cheaper version. And the environmental aspect is major for me.

    4) The original manufacture is simply of better quality than cheaper versions.

    5) Eero Saarinen’s father Eliel Saarinen is the architect behind my apartment building and I even have a tile stove in my apartment designed by the father, so his ghost would probably enter my dreams and scold me for disgracing his son’s work through a knock-off.

    So there, I am 100% happy with my original Tulip chair. :)

    xxTuuli

    ps. Totally agree with cheap knock-off clothing/accessories vs. clothing/accessories inspired by the original design (which usually have their own designers behind them too)

  • poney January, 11 2011, 8:38 / Reply

    ps : je ne parle pas bien sur d’articles qui revendiquent être un vrai alors que ce sont des faux, la copie de logos est bien évidemment inutile et ridicule. mais d’articles qui peuvent se faire passer pour vrai.

  • Brigitte January, 11 2011, 8:49 / Reply

    I felt exactly the same way you do until I saw this TED talk by Johanna Blakely on Lessons from Fashion’s Free Culture: http://www.ted.com/talks/johanna_blakley_lessons_from_fashion_s_free_culture.html.

    She essentially argues that the lack of copyright laws for fashion (you cannot “protect” a design of clothing or furniture by law, you can only trademark a logo) benefits both consumers and high fashion. Having copies out on the market shortens the fashion cycle, which incents fashion-forward people to buy more and more new items to remain ahead of the masses.

    She also profiles designers who go into thrift stores to literally buy, deconstruct and copy exactly items from seasons past. Why is it ok for them to do so and put a huge price tag on the goods, yet the rest of us cannot benefit?

    To the people who says the only company who is registered to sell Eames’ designs is Knoll…this is not true. They have the rights to the logo, not the design.

  • Garance January, 11 2011, 8:52 / Reply

    Brigitte : I LOVE that Ted talk !!! (I actually talked about it on my blog a few months ago) I love it but I think there are subtleties and that each person should just do according to her / his beliefs about fashion / the designers, etc… don’t you think ?

  • JanieD January, 11 2011, 8:56 / Reply

    The irony of all of this is that Ray and Charles Eames set out to make design that was affordable to people. One of their guiding principles “the greatest for the most for the least.”

  • eugénie January, 11 2011, 8:57 / Reply

    http://www.youtube.com/watch?v=qu3-Z32ljIE

    A 1 minute, Coco Chanel donne une bonne leçon à ce genre de raisonnement : La mode vit de l’imitation. C’est insensé de lutter contre.

  • L.aime January, 11 2011, 9:04 / Reply

    Oui, mieux vaut attendre et rêver à un vrai plutôt que s’acheter un faux (où est le plaisir alors ?) Dis Garance, c’est quel fauteuil des Eames que tu convoites exactement, s.t.p j’aimerais bien savoir ?!!

  • Brittany January, 11 2011, 9:19 / Reply

    I find the concept of fake eyelashes more unsettling than a faux replica of a designer jacket. It seems that so many women are trying to look the same – an exact replica of an airbrushed model if you will – not an embodiment of their own unique beauty, which dilutes the power of real beauty, don’t you think? And yet I don’t have a problem with mascara…is that because it’s just enhancing what you already have? Then I end up in my head running in circles.

    As for the jacket, I would agree, I am somehow OK with an “inspired by” but not an exact copy…and again I run around in circles in my head. Sigh.

  • Yulia January, 11 2011, 9:35 / Reply

    I don’t get all the drama although I have to agree with the general idea of not buying fakes.
    Why do so many commenters complain about the price tag of, say, YSL? I love fashion. I love high end brands for the quality of their products. I am allergic to most synthetics. And hate acryl sweaters not for nothing – they loose their shape, color and they small quite awful too.
    But ladies, why are you forgetting about VINTAGE? What stops you from buying a vintage YSL jacket, or a vintage Coach bag?
    Yes, they might not be as trendy as their modern version but the quality is still there. And, what is even more important, many people know that big fashion houses often go through their old collections for inspiration.
    Yes, it’s more work to search through Ebay for a YSL Rive Gauche dress then to buy a new silk 3000 euro dress in a YSL boutique but if you are really into quality and fashion why not turn to vintage ?

  • loré January, 11 2011, 9:37 / Reply

    I totally agree with you! I have done the same thing…years ago I bought a copy of a Gucci handbag…I wore it…ONCE! I felt like an impostor and oh so very cheap…yuck! It sat in my closet for years only after I named it my Cuchie bag (this is not a nice slang). I kept it though as a nice reminder that there really isn’t any way to cut corners to style…

  • loré January, 11 2011, 9:41 / Reply

    as charles eames famously said: ” the details are not the details. they make the design.”

  • Coline January, 11 2011, 9:42 / Reply

    Garance,

    Je lis ton blog avec plaisir depuis un bon moment maintenant, et je regrète un peu que mon premier commentaire ici ne soit pas le reflet de l’enthousiasme quotidien occasionné par ta lecture (wouh!).
    Non, en fait, c’est juste qu’en tant qu’étudiante en design industriel, lire ” Tout est beau et DESIGN” hérisse tous les poils de mes bras. Parler de meubles “design”, c’est comme dire qu’il existerait des meubles non “designés”; or, même l’assiette en plastique leader price a forcément été dessinée, conçue par quelqu’un…
    À part ça, les 75 ans de droits d’auteur me laissent un peu dubitative, sachant que les Eames ont conçu la plupart de leurs meubles dans les années 40 – 50 (la fameuse lounge chair en 1945 par exemple) donc en faisant le calcul, même si oh-la-la c’était y a beaucoup d’années, ça fait moins que 75. Gare à l’entourloupe!
    Voilà. Sinon, pour les histoires de vrai ou de faux, l’important pour moi c’est les détails: avoir un pièce mythique version cheap (un tissu dégueu ou des finitions mal faites), je vois pas trop l’intérêt. Car comme disait Ray Eames – note à Julie: pas de frères Eames, Ray c’était la femme de Charles :-)

    “Details are not details, they make the design.”

    Sur ce, bonne soirée! Ou non, pour New York, c’est plutôt bonne journée!

  • Gigi January, 11 2011, 9:42 / Reply

    Hello Garance!

    Eh bien tu as le mérite d’avoir soulevé un vrai débat! ;)

    Honnêtement le sujet ne m’inspire guère, j’ai juste une chose à dire: ton illustration est très jolie, j’aime!

    xx

  • Garance January, 11 2011, 9:45 / Reply

    Coline et loré : les grands esprits se rencontrent ;-)

    Coline : Je te comprends pour le “design”, c’était de l’ironie :-)

    Gigi : Merci !

  • Brigitte January, 11 2011, 9:50 / Reply

    Oh, yes, very much so. I am a huge advocate of “voting” with your dollar. It’s so important to make our purchases mindfully and in support of causes and people we believe in.

    And as much as I want that Eames chair, I’d rather buy something vintage or made by an indie designer….even if it means I go without. :)

  • Coline January, 11 2011, 9:54 / Reply

    Héhé, dingue pour la synchronisation!
    Et ouf pour l’ironie, je n’en attendais pas moins de toi :-)

  • Marine January, 11 2011, 9:58 / Reply

    Pas daccord, on ne peut pas toutes se permettre de s’acheter du vrai. Et même les pièces YSL ou autres copient d’autres modèles qui existent déjà. Donc, du faux s’il est de bonne qualité, j’accepte.

  • faraway January, 11 2011, 10:02 / Reply

    C’est sûr le vrai est toujours mieux fait, de plus belle facture on ne peut pas dire le contraire.
    Mais les prix ! les meubles et objets design sont vraiment trop margés et j’y connais quelque chose
    Je trouve ça honteux d’arriver à de telles sommes, qui donc les achète ? Le design n’est il pas fait pour tout le monde à la base ( de la toute base ) ?

  • Garance January, 11 2011, 10:07 / Reply

    Coline : ah :-) Merci !
    Et tu as raison, ce magasin sentait l’entourloupe, vraiment trop fort pour moi. Et les détaaaaaiils… Pas tout à fait ça.

    Brigitte : Same thing ! Also sometimes I wait for years till I feel it’s the right moment to buy (or I have the budget héhé). I don’t care about having something right in the moment.
    And guess what ? I planned a trip to the vintages stores next week-end. I am ok to pay the price, just when I feel it’s right. 8000$ is just crazy !!!

  • alex January, 11 2011, 10:18 / Reply

    je fais partie de celles qui sont contre cet article! Faux et contrefaçon sont deux choses différentes…
    je suis contre, peut être parce que personnellement je n’ai pas les moyens d’acheter une chaise à un tel prix…
    je ne m’éterniserai pas sur le sujet, d’autres l’ont assez fait pour moi (vraiment bien fait d’ailleurs)…
    Cet article me déçoit énormément!!! excuse-moi de faire partie de celles qui s’habillent chez zara ou topshop (et qui réfléchissent à deux fois avant de claquer 40€ pour un top)

  • LAura January, 11 2011, 10:19 / Reply

    I’ts SO true this you say, for true fashion lovers buying and wearing fakes will never be a nice experience, because what I think we like the most is feeling proud of wearing an original piece from an original designer, but anyway for US mortals, who dont have a real budget to spend astronomic amounts of $ in our favourite designers collections theres always a nice “inspired by piece” at ZARA H&M etc etc.

    I cant stop loving your illustrations!

    BISOUS

  • Annie January, 11 2011, 10:21 / Reply

    Garance, I don’t think it was your intention, but did you realize that this post might make some readers feel bad about their socio-economic status? I do understand that in your line of work, you may accidentally bump into said designer while wearing an exact knock-off of his or her work, which could actually result in being offensive. Not so with the other 99.8% of the world.

    As a professional in marketing, a few things stand out to me about this:

    The one and only reason I would buy a real designer piece over a fake is quality (my Prada shoes testify to this). However, the fact is that designer pieces are NOT always better quality and are often sewn in factories in China and marked up 1500% for the name on the tag. With that said, I would also never try to wear a replica bag with ‘LV’ marked all over it in order to make people think I bought a $2000 purse when I didn’t. I don’t buy goods in order to make others think that I can afford that which I cannot.

    But why pay an $8000 premium if, in fact, that $200 Eames designed chair is just as high in quality? Because designers are selling a dream. LVMH Inc (the owner of 50 of your favorite luxury brands, including YSL) is proof of that.

  • Anne January, 11 2011, 10:28 / Reply

    Faux ou pas faux – il faut primer sur la qualité, l’excellente réalisation du produit. Un beau sac en cuir de qualité excellente sans marque reste un beau sac en cuir unique, et mysterieux right? (Et le travail d’un artisan de qualité qu’il soit de renommé ou non)

  • Garance January, 11 2011, 10:29 / Reply

    alex : oui et c’est bien de ça dont je parle : de contrefaçon, mais d’une manière légère et personnelle.

    Annie : I agree with everything you say, as I am saying to Alex (in french, sorry) it’s a light and intimate story that says my point of view, not a thesis about fake, even though I am very happy some of the comments explain very well the subtelty of this, as well as the point of view of Charles & Ray Eames.

  • lili pragmatique January, 11 2011, 10:31 / Reply

    Acheter du faux, non. C’est clair. Mais si c’est tombé dans le domaine public, peut-on encore parler d’un “faux”?
    En plus, je ne crois pas que tu léserais les créateurs, qui doivent être morts depuis longtemps. M’étonnerais que leurs fantômes te regardent dans ton salon! ;o)

  • Bigio January, 11 2011, 10:37 / Reply

    Yes, a fake is a fake. But seeing the original chair at 8,000 dollars, and the good copy at 160 make me nervous…

    http://www.thebigiofactor.blogspot.com

  • Marte January, 11 2011, 10:38 / Reply

    Charles and Ray Eames were driven by the idea of producing functionable design objects for regular people. The ironic thing is that the brilliance of their designs pushed them up in the high market. They revolutionised production in cheap, lasting materials like plywood and glassfibre. And now they are in every fancy office worldwide. We’re living in a crazy world.

    Clothes are getting cheaper and cheaper every year when you compare it to people’s growing incomes. Our consumption of cheap cotton clothes and throw-away items is about to destroy eco-systems in the poor parts of the world, and force the traditional, local companies to close down in your neighbourhood. It simply can’t go on.

    Stop shopping at H&M, Zara, Topshop, etc. The reason why they are so cheap is not only that they steal ideas instead of coming up with it themselves, it is also that they are constantly and increasingly exploiting the nature and the people of less fortunate countries than where their shops are to be found.

    And if you’re a student, a single mom, an underpaid health worker or an artist like myself, start saving up money to buy that one, special item instead of the ten poor quality out-of-fashion-next-year garments. Or buy vintage. If we all did it would be a huge relief to the environment – AND a lot more interesting looks out there..

  • zsofi January, 11 2011, 10:40 / Reply

    im kind of glad not to have this problem: no matter how much i want them i just simply cant afford those designer clothes like chloe or balmain or burberry, so i love to have zara and h&m instead, i totally know its not the same but still: fashion
    xoxo

    zsofi

  • Marc January, 11 2011, 10:54 / Reply

    Oui mais alors…
    Les lentilles de couleurs,les faux cils!

    Faux et usage de faux.

  • Coline January, 11 2011, 10:56 / Reply

    Oups et puis niveau de droits d’auteur, je suis bien, moi, à attribuer à Ray la citation de son mari. Bon. S’il l’a dit y a plus de 75 ans, c’est pas grave, du coup? ;-)

  • Ainsley January, 11 2011, 11:09 / Reply

    Ah… Ce merveilleux faux sac Vuitton dans le fond de ma garde robe…

  • kborczyk January, 11 2011, 11:10 / Reply

    I’m sure if we all had the money to buy ‘the real thing,’ we would.

  • Christina New-Watling January, 11 2011, 11:13 / Reply

    I won’t buy fakes at all. Although they are tempting, like you said, they’re still fakes and just make you feel icky and wrong. I’ll take your fake birkin though…hehe.

  • Fanny January, 11 2011, 11:17 / Reply

    tellement d’accord ! mon Spy de “Findus” from Istanbul à 150 euros (tout de même) n’a pas vu la lumière du jour. impossible à assumer ! et c’est pas faute d’avoir découper toutes les coupures de presse à son sujet !

  • Reinedesconnes January, 11 2011, 11:23 / Reply

    Alors là bien dit !!!!!!! C’est tout à fait ça… Il y a une vraie différence entre un modèle inspiré d’une tendance et un faux. On ses sent mal avec un faux, c’est désagréable à porter et à vivre… Pourvu que mon banquier à lunettes ne me reconnaisse pas !

  • Kat January, 11 2011, 11:24 / Reply

    oh Garance are you talking about the Eames lounge Chair? I’ve been obsessed with it for so so long, but it always seem more reasonable to buy another pair of shoes, a new bag etc.
    And I totally agree with you, I saw some copies online and I just couldn’t do it :)

  • kelly January, 11 2011, 11:28 / Reply

    Funny… I would have no problem purchasing a knock-off fashion item like say that YSL jacket by topshop. Maybe not something as big as a designer bag but furniture… Never! Perhaps because most clothing is disposable except for a few special items. But furniture is for a lifetime that in itself makes a difference to me in regards to the pricetag.

  • kelly January, 11 2011, 11:36 / Reply

    By the way as a hint I would search craigslist in Los Angeles or other westside cities I’ll bet you’ll find a lounge (I’m assuming by the price you stated) for the price you want and then you just have to negotiate shipping. Because there is an abundance of Eames pieces in California, they aren’t valued at the high prices you might find in Europe.

  • Diana Nonyme January, 11 2011, 11:44 / Reply

    Zsofi magyar vagy? Copiiiine Alex, dans mes bras, moi je pleure encore sur la merveilleuse petite robe blanche à 60 euro chez Zara que j’ai raisonablement reposée, et dont je rêve depuis, mais voilà, faut savoir se raisonner, même avec des imitations!

  • Katrina January, 11 2011, 11:46 / Reply

    Whilst I feel for people who love something but cannot afford it , we have to remember why the fakes are so cheap – slave labour, child labour, unsafe working conditions, etc. Is looking like you own the latest fashion item or an LV bag so important to you that you would inflict that on another human?

    Fakes are never the answer!

  • marysia reeves January, 12 2011, 12:01 / Reply

    i feel the same Garance! Everytime I actually commited the crime I never wear it and feel so quilty. I learn my lesson and don’t do it NO MORE.
    LOVE YOU
    Marysia

  • camilou January, 12 2011, 12:06 / Reply

    To me, this to me brings up larger, philosophical questions and issues that go beyond an easy opinion of whether to buy that knock-off or not. I don’t think it can be summed up as easily as “a fake is always a fake”. This discussion is linked to culture… To the question of “what is original?”… And even economics.

    My tendency, as a middle-class woman living in a Canadian city, is to agree about the value of original designs, to support designers, to invest in higher quality pieces that are a direct product of the designer’s imagination. I like to support local boutiques and shop owners who make the sale of original designs their livelihood. That said, that is from my middle-class, North American perspective, and that does not reflect reality for many, many people out there who consider or actually purchase “fakes”.

    Fashion is style, and style is culture, and what that means is that it trickles down from the top – haute couture for the privileged – then gets thrown into the grinder and interpreted through magazines, blogs, and finally down to your average person in a variety of environments, from upper to lower classes in all parts of the world. That is what creates culture and, while it’s good that the people who can afford it support these designers and their creations, there is so much we can control. Another question is, should we judge someone inspired by great design but doesn’t have the means to ever own an original? And in the end, sometimes the masses who wear or interpret a design are the ones to bring more visibility and recognition to the designer, in turn bringing more sales of originals by creating a niche. This also begs the question: whose responsibility is it to maintain or protect this notion of originality in design? Is it the fault of the person who chooses to purchase the YSL jacket? Is it the governments or courts? And in popular culture, how realistic is it to assume that any ruling could be entirely respected in all cities and towns across the world?

    I don’t have any answers to these questions, and I know this is a light-hearted fashion blog which many, including myself, enjoy – but in this case I had to wonder out loud. I simply think that quick judgement on the subject makes me uncomfortable. I think Annie and a few readers seemed to express that as well. I hope this doesn’t make you feel badly, but rather adds a few more dimensions to this interesting conversation.

    Merci de me lire avec patience! Bonne semaine,
    Camille

  • sunday January, 12 2011, 12:07 / Reply

    i know what you mean! just the other day i was looking at these leopard print booties in Zara and then realised that they are a copy of Laboutins but without the red sole… couldnt do it.

    http://stateofsunday.blogspot.com

  • Nguveren Ahua January, 12 2011, 12:09 / Reply

    It’s true a fake is always a fake and if you have the economic power to always but the originals then most definitely do, but for the rest of us who may only dream about owning that perfect YSL blazer after years of paying off student loans, car loans and parents the fake allows us to grasp a little bit of glamor despite the tarnish and gilt around the edges.

  • FH January, 12 2011, 12:28 / Reply

    C’est clair que moi j’aurai des remords si j’achetais du faux. ( et puis quelle fierté de porter La marque Du créateur !)
    Tu continues à faire de très belles illustrations :)

    Fanny

  • Jayanthi January, 12 2011, 12:39 / Reply

    Totally agree with you. I once bought a beautiful fun yellow bag only to later realize it was a copy of Marc Jacobs Stam bag. I NEVER used it :)

  • Henri January, 12 2011, 12:45 / Reply

    who cares! the profit margins of fashion houses are so ridiculously high that it shouldn’t really matter to anyone if the product is 100% genuine or an imitation. additionally, the designers get credit and money for their designs regardless of the existence of copies, it is not like the music industry where artists rely on royalties to make a living. so in my opinion if the quality of the product is comparable, then by all means buy it.

  • Camille January, 12 2011, 1:01 / Reply

    Oui enfin pour moi la mode a toujours été dans ce qu’elle a d’ephèmere était faîte pour être copiée.
    Lorsqu’on lit des textes de YSL sur ses débuts, on apprend que pour lui, la vrai réussite fut quand sa mode est descendu dans la rue.
    Il était courant à l’époque de se faire refaire des modèles coutures chez sa couturière du coin et ce n’était absolument pas mal vu, mais normal (on a des scènes comme ça dans Belle du Seigneur, lorsque Ariane va chez son couturier).
    Aujourd’hui c’est mal vu car, la mode et les vêtements qu’on porte sont, j’ai l’impression en tout cas quand je passe par ici, plus faits pour montrer son salaire mensuel que quelque soit d’autres.
    Attention cela ne veut pas dire que je suis contre l’industrie du luxe en général, mes pieds sont sponsorisés par Chloé, mais je trouve les prix de plus en plus indécent quand on voit ce qui se passe autours de nous, et j’ai une âme profondément démocratique qui me fait dire que tout le monde devrait pouvoir se payer ce qu’il veut.
    Payer une chaise de design industriel (fait tout de même au départ pour être diffusé de façon massive) 8000 dollars, je trouve ça profondément vulgaire.
    Pour le manteau Topshop, je comprend, mais non pas pour l’aspect de la copie (fuck Pilati, on sait tous qu’on paye plus la marque et l’idée de luxe que le design et la qualité matériel du vêtement aujourd’hui chez Saint Laurent et dans les marques de luxe en général), mais pour l’aspect de mauvaise qualité du vêtement. Assumez votre copie Hermès, un beau sac et un beau sac qu’importe le nom marqué sur l’étiquette ou le prix qu’il vous a couté en magasin.
    Et je conclurais par une jolie phrase qu’on rencontre souvent en étudiant l’histoire de l’art : un faux est toujours un vrai si on regarde la situation autrement.
    (après tout parlé d’un faux sac est absurde ? c’est peut être un faux hermès mais c’est un vrai autre chose).

  • Alexa January, 12 2011, 1:07 / Reply

    Marte – your comment is brilliant :) And so is your post, Garance!
    $8,000 for a designer chair seems a little bit too much for the majority of us. Honestly, the price is shocking. It makes people angry and willing to buy the cheaper – fake version of a designer piece. But here comes your post – for which I do respect you even more than I’ve done before! Thank you, thank you, thank you for caring for the work of others (I mean not only fashion professionals but all the designers). Since I’m a designer myself (actually a student) I’m even more grateful – BUT … it doesn’t mean that I support selling ‘the real things’ for such irrational prices. As it was said before – in this particular case it’s an irony.

    Speaking of fashion – I managed to save some money to buy myself a bag. This one, special bag instead of the ten poor quality bags. And I’m a student. And I did that. I bought a beautiful, simple Longchamp Veau foullonne bag, and guess what? I wear it every day. The bag wasn’t overpriced, there isn’t a huge designer logo in the front of it. Perfect. The fact that where I live almost nobody knows the brand makes me feel more than fine – I have what I wanted and nobody criticizes me for the amount of money I spent, because I’m not showing off with a statement piece (like, for instance a real LV bag or a fake one). On the other hand – I realized that own too much clothes. And that means I’m not as super smart as I would like to be.

    So I agree – let’s not buy fakes. But if we are inclined to buy ‘the real thing’ , just let’s choose something reasonably (haha) priced and make a resolution that it is this one special item instead of two, five, ten similar ones ;)

    And once again, Garance, excellent post! I adore your truly original blog and your talent!

  • Ariane January, 12 2011, 1:43 / Reply

    Un jour, un interviewer a demandé à la mythique Gabrielle Chanel ce qu’elle pensait des copies que l’on faisait de ses vêtements à travers le monde et elle a répondu “Ah j’en suis ravie ! Evidemment c’est ce que j’ai cherché, c’était mon but : créer un style, il n’y en avait plus (…). Il y a un style quand les gens de la rue sont habillés comme vous. (…) Vous savez, on a pourchassé toutes les petites couturières, on a fait un tas d’histoires pour défendre des choses inexistantes. Ce qui m’a toujours semblé le plus ridicule, c’est que l’on veuille défendre une mode. On ne peut pas défendre la mode. Elle n’est pas une mode si personne ne la voit. Vous comprenez ? Et on veut la défendre. Il y a beaucoup d’histoires. (…) C’est un des problèmes, pas le mien, mais celui de la haute couture : c’est la peur insensée de la copie ! Alors que pour moi, la copie c’est le succès. Il n’y a pas de copies sans succès et sans imitations, ça n’existe pas.”

    Je crois que cette Mademoiselle avait bien raison. Et si la copie aidait les créateurs ? Parce que je ne crois pas que celui qui achète une copie d’un tailleur YSL parce qu’il a un budget limité achèterait le véritable tailleur si la copie n’existait pas. Les copies sont pour un marché différent et je ne pense pas que les vêtements authentiques sont moins achetés à cause de cela. Deux marchés différents, c’est tout. Par contre, personnellement, je préfère l’inspiration à la copie…

  • Txell January, 12 2011, 2:21 / Reply

    I’m with you!
    If you can’t afford it don’t buy it… but don’t buy the fake either. Go to Zara, it’s like therapy

  • Gudrun January, 12 2011, 2:25 / Reply

    My opinion is very simple: When you can’t afford the original – save, if you really want it! When you can’t save as much money as you need for buying the original – let it go! Don’t buy faux!

  • Anais_et_Chloe January, 12 2011, 2:32 / Reply

    I am not sure about dress, because it would not be the same quality, but chair… I would buy it, if it looks good and it is legal.

    Actually, Coco Chanel was actively against copyright. Check the chapter “On fashion, or: a good idea is made to perish” from Paul Morand “The Allure of Chanel”. She says there: “To have to take out a patent for a dress, even less, for a drawing, just as one would on a brake for a quick-firing machine-gun, I repeat, it’s not modern, it’s not poetic, it’s not French. The world has lived off French inventions, and France, for her part, has lived off the development and shaping of ideas invented by other people; existence is nothing more than movement and change… Aeschylus did not have a copyright… Orientals copied, the Americans imitated, the French reinvented. They have reinvented Antiquity several times: Ronsard’s Greece is not Chenier’s; Berain’s japan is not that of the Goncourts”.

  • Alexina January, 12 2011, 2:37 / Reply

    I feel there is a difference between a copy and a real “faux.” Those tasteless logo magnet LVs? Faux. Frankly, they’ve made the originals into something that is practically a (excuse the pun) fashion faux pas. But I can’t argue with an H&M design that’s similar to a great designer piece. It’s not a carbon copy, and H&M appears to have a fairly decent stance on slave labour. I mean, as a student, I can maybe buy one or two pieces a month. No, not designer, but just regular clothes. I spend about $25 to $30 a month on clothes. Maybe. If I’m feeling indulgent. So it’s nice that some (not you, Garance) have the luxury to say something elitist like “If you can’t afford it, don’t wear it,” but well, those are the same types complaining about the deterioration of culture. And let’s be honest, most people are middle-class. If they are supposed to stick to cheap budget clothing that is unstylish, well, the streets would be less interesting. H&M may not be the most original shop, but if it’s that or hours spent in the thrift store (I work and study, people. I don’t have hours to spend shopping.) or buying ugly clothes… the first option works best for me.

  • Beny Ricardo Sadewo January, 12 2011, 3:02 / Reply

    To bad, that i miss your illustration so much,….. and this is healing me!

    love,
    Beny Ricardo Sadewo
    http://www.purple-snap.com/

  • Lorena January, 12 2011, 3:13 / Reply

    “Nothing is original. Steal from anywhere that resonates with inspiration or fuels your imagination. Devour old films, new films, music, books, paintings, photographs, poems, dreams, random conversations, architecture, bridges, street signs, trees, clouds, bodies of water, light and shadows. Select only things to steal from that speak directly to your soul. If you do this, your work (and theft) will be authentic. Authenticity is invaluable; originality is non-existent. And don’t bother concealing your thievery – celebrate it if you feel like it. In any case, always remember what Jean-Luc Godard said: “It’s not where you take things from – it’s where you take them to.”
    — Jim Jarmusch

  • Anaïs January, 12 2011, 3:24 / Reply

    Salut Garance !

    Vraiment j’adore ton blog et j’y passe tous les jours mais je n’ai pas le réflexe “commentaire” (en trois ans de visites, j’ai laissé un “magnifique” pour une photo d’un ciel japonais je crois, c’est dire…) Mais en l’occurrence je voudrai réagir.

    Personnellement je n’ai jamais acheté de copie ou de faux, du moins pas à ma connaissance. En fait les seuls vêtements de marques que je possède sont un beau pantalon Chanel et une blouse en soie de la même maison, achetés tous deux en friperies pour pas très cher. Sinon, avec mon petit revenu d’étudiante qui galère, je m’habille chez H&M et Zara pendant les soldes (oui parce que c’est déjà un peu cher pour mon budget) (faut dire que je consomme pas mal) et les puces, la croix rouge etc…
    Bien sûre je bave devant les défilés à chaque saison, je découpe parfois des silhouettes dans les magazines, lis ton blog quotidiennement… Additionné à une certaine humeur, des lectures ou une chanson qui me trottent dans la tête, tout ça influence ma façon de m’habiller.
    Lorsque je porte un vêtement c’est parce que je le trouve beau, oui, mais surtout parce qu’il m’inspire quelque chose d’inexplicable : un souvenir d’enfant, la projection d’un idéal, l’envie d’être soi-même ou de jouer à quelqu’un d’autre…
    J’ai l’impression que le travail d’un designer, c’est d’offrir la possibilité d’imaginer ces histoires, de nous permettre d’aller plus loin dans l’évocation de soi. Proposer un regard différent, une identité propre. Créer avant de vendre (surtout lorsque l’on parle de marque aussi connu qu’ YSL).
    Alors oui il y a une nuance entre s’inspirer d’une tendance, proposer un vêtement “à la manière de” et une copie. Et je comprend qu’on puisse avoir une certaine réticence
    à acheter un faux, surtout si l’original est dans les moyens de l’acheteur (bien que le prix de vente ne corresponde pas à sa valeur) (d’ailleurs, comment juge-t-on la valeur d’un beau vêtement, dans la mesure où il est difficile de donner une valeur monétaire à un travail de recherches artistiques)(et qu’en dépit de ça, je pense notamment à ton Birkin, un vêtement peu avoir eu une grande valeur pour quelqu’un et se retrouver vendu pour 3 kopecks aux puces).
    Peut-être pourrions-nous considérer cette concurrence (certes un peu déloyale) comme une démocratisation de la mode… Après tout il me semble qu’au temps de nos grands-mères, beaucoup “copiaient” elles-même les vêtements de la ville avec leurs mains de couturières agiles… Cette copie d’YSL que tu as trouvé chez TopShop a sans doute permis à quantité de jeunes femmes de classe moyenne d’être ou du moins d’arborer ce qu’elles avaient envie d’être et à approfondir leur perception du style et de la mode…
    Cette chaise, que tu la paye 160 ou 8000$, qu’il s’agisse d’une reproduction ou qu’elle ait été façonnée directement des mains de celui qui l’a pensé, eh bien une fois dans ton appartement, elle te rappellera seulement qu’elle t’inspire.

    Bref, je m’égare un peu là, c’est p-e pas plus mal que je laisse jamais de commentaires…
    Mais là j’avais besoin de réagir, d’autant que j’aime te lire justement parce que je trouve ta vision de la mode et du style très décontractée malgré ta notoriété et ton statu social : tu restes simple. Et drôle.

    GARANCE JE T’AIME !

    bises,
    Anaïs
    Anaïs

  • Moncia January, 12 2011, 3:28 / Reply

    I definitely agree with what you are saying. I would walk into some stores and see an almost exact replica of a designer item and my heart would break. I’m not necessarily talking about cheap stores either. I’ve seen a replica of the Alexa bag done in beautiful soft (even softer than the Mulberry ones) leather but I just cannot bear to buy it.

  • Keri January, 12 2011, 4:02 / Reply

    This is always how I feel! I have the image of the designer upon my shoulder tutting me, but I still buy the faux because I will never have the real thing!

  • Grace Escudero - The Afeminada January, 12 2011, 4:20 / Reply

    I have no problem with buying a piece inspired by the Chanel collection…but buying a fake Chanel purse from a street corner is disgusting to me. That is so wrong.

    http://www.theafeminada.blogspot.com

  • Veruskatude! January, 12 2011, 4:27 / Reply

    Lorena,
    What a great quote! It gave chills :)

  • Jenny Kozlow January, 12 2011, 4:31 / Reply

    fake handbags are the biggest fashion faux pas in my mind but fake clothing can be just as stylish with your personality put around it.

  • ivy January, 12 2011, 4:35 / Reply

    YES! I feel exactly the same way, but instead of giving reasonable answers i just bumble and say “it’s tacky and removes the meaning of a work of art.” Thank you as always for speaking my mind, Garance!

    pikeandpoppy.blogspot.com

  • Lea January, 12 2011, 4:48 / Reply

    Firstly, I don’t wear or buy fakes. That is a whole movement that I find disgustingly unethical and just plain leach-y. But, I don’t see the problem of buying ‘inspired by’ merchandise that look similar to the real design, like stuff from Zara or Topshop. I have read an article somewhere that even a great designer won’t buy his products because the prices are just ridiculously high, so obviously meant for totally different class and breed of people. We, the normal class people with normal jobs and income, are thankful for Zara and Topshop for making these ‘inspired by’ stuff, because we do appreciate the items for what it is, which includes the design, price, the make and even the name (because it means we are not buying fakes), and to top it all off, we can afford it. And when it comes to original ideas, who are we or designers to judge? There have been published articles where self-employed bagmakers with their little businesses from home, claim that top designers are stealing their ideas! It’s a vicious cycle… :)

  • Anne January, 12 2011, 4:52 / Reply

    oh and last but not least, I guess we can all agree on this – beauty (…) lay not in the thing, but in what the thing symbolized – (Thomas Hardy)

  • Omar (Mexico) January, 12 2011, 5:44 / Reply

    I partially agree… No wait, I do agree completely! I tried once to buy a very ugly Converse faux and when I saw all the details under microscope, i felt so dispointed and sad and so disgusted about buying something that clearly is not the real thing.

    So, yeah, it’s a terrible feeling, to faux oneself.

    PS. Greetings form Mexico; I looove your blog (and Scott’s by the way)

  • Ajda January, 12 2011, 5:51 / Reply

    So true what you said in this post! Love your blog! Kiss Kiss
    Ajda

  • Yana January, 12 2011, 6:43 / Reply

    I am so with you on fakes Garance. I have a fake Burberry trench coat. I’ve worn it once or twice. I feel so guilty when someone complements me on it. I feel compelled to tell them that it’s fake. But I don’t.. and so, I feel a total fake myself. Conclusion: i don’t wear it anymore!

    And yes,I loooove Zara!

  • Laur January, 12 2011, 6:46 / Reply

    I understand your qualms with wearing knock-off products as you are completely immersed in the fashion world; however, I believe that while I don’t personally wear know-offs, I know a number of people that do and cannot afford the luxuries that the fashion elite can. The fashion world, save the occasional saint that designs for Target, is impossibly expensive for even the upper middle class. But what woman doesn’t crave that Birkin bag, that YSL jacket? Thankfully, some people make them affordable so that everyone can have a taste of what it is like to feel luxurious and expensive. It doesn’t mean that we are snubbing the original designer, because they have what in the economics world, we call the first movers advantage. They are the famous ones. People are saying their names on the streets. YSL, Birkin, and the rest of the greats will never lose their fame and credibility no matter how many cheesy knock-offs are made because they created the knock-off, they were first.

  • cynthiagirl January, 12 2011, 7:26 / Reply

    I hate fakes! Originals forever!

  • SuzieR January, 12 2011, 7:44 / Reply

    Ah Garance, Garance, Garance. Do you know who some of your readers are, lovely? I love you darling but we are not all wealthy or even comfortably off. I am a single mother who has struggled to provide a decent life for my kids for years. That doesn’t mean I don’t adore fashion, appreciate fabulous design, lap up the gorgeousness that comes through your blog and others and endeavour to express that in my life. In fact, at times it is the thing that keeps me connected to a bigger, fuller, more colourful, creative world than my own.

    It is easy, perhaps even cute to be ethical when money is not in chronically short supply. But when there is NO money for food some weeks, I will NEVER EVER feel guilty for buying a knock-off. I continue to improve our lives and reach higher but I won’t count myself out or feel guilty for celebrating my love of beauty in my home and life.

    We will have to agree to differ on this one, as friends sometimes have to. x0

  • Juliette January, 12 2011, 8:05 / Reply

    Stefano Pilati qui apparaît dans ta cabine… l’angoisse ^^

  • vasilieva January, 12 2011, 8:15 / Reply

    amazing illustration, absolutely beautifully done

    http://elenavasilieva.blogspot.com/
    x

  • Barbie turique January, 12 2011, 8:28 / Reply

    Comme je te comprends… pour ma part, je respecte trop le travail des designers pour arborer une contrefaçon… Je n’y arrive pas, il y a une sorte de trahison dans cet acte ! Je préfère donc une chaise plus commune qu’une chaise contrefaite ! Tout à un prix et c’est ainsi. Porter de la contrefaçon, c’est ouvrir le commerce à ce trafic phénoménal

  • Emma January, 12 2011, 8:39 / Reply

    Personally, this post summed up everything sick and everything sad I feel towards fashion culture. I feel sick and I feel sad that this is how anyone would view the world.
    There are so many more important things to worry about then where a chair came from.

    Maybe this was meant to be a light story; maybe I’m taking it to seriously; maybe I’ve watched too many Korean dramas; maybe it could be a lot of things. I just could never imagine myself telling this story and not feeling embarrassed for holding such a view.

    It’s all so superficial.

  • Melissa January, 12 2011, 9:10 / Reply

    i am kind of grateful of the ‘fakes’ but i mean the good fakes/replica’s because at least people who’s clothing budgets are a lot smaller than others can enjoy fashion too

  • Gaëlle January, 12 2011, 9:11 / Reply

    Pour les chaises Eames, je crois bien savoir qu’une société a racheté l’intégralité du matériel d’origine de fabrication des DSW. Elle produit aujourd’hui des exemplaires neufs en fibre de verre rigoureusement similaires aux originaux à part le logo Hermann Miller embossé sous la coque, nettement plus beaux que ceux de Vitra, qui sont officiels mais en plastique et absolument moches et ratés. La seule solution, dans ce cas là, c’est d’acheter du vrai vintage… Les ré-éditions officielles, chez les grands éditeurs de mobilier, elles sentent trop le neuf et l’argent, je trouve. Et les créateurs ne sont plus là pour donner leur avis !

  • Seven January, 12 2011, 9:39 / Reply

    Bonjour Garance.
    je dois avouer que je suis assez navrée de lire ces jugements qui même s’ils ne sont pas condescendants, reste élitiste.
    je pense, pour ma part, que la beauté, la mode, le style, la culture, etc., devrait être accessible à tous.
    alors oui, cela dérange souvent ceux qui souhaitent rester entres “gens qui peuvent se l’offrir”. mais peu m’importe la marque, ce sont les objets que je vois. et quand ça me plaït, et si je peux me l’offrir, alors j’achète.
    je n’en peux plus des éternels “c’est quoi?” “c’est un untel ou untel?”. je m’en fiche. et j’assume les fakes qui parfois sont plus portables ou ont un détail qui pour moi manquait à l’original.
    en tant que styliste je n’aime pas être copié. mais j’aime que chacun puisse exprimer son style, avec ses moyens. alors si mon travail inspire, allez-y, parce que l’art, c’est fais pour vivre.

  • melissa January, 12 2011, 10:07 / Reply

    Great illustration, wow! Well done!

    http://www.abitoffashion.com

  • Olivia (à Paris) January, 12 2011, 10:11 / Reply

    Très bon billet chère Garance bravo pour cette jolie leçon modesque!!

  • Krista January, 12 2011, 10:12 / Reply

    Garance,

    first of all, I really enjoy your blog. I check it every morning in hope of a new post :)

    To the particular post. Sometimes i feel, that high fashion is also becoming too fast, the Eames chair is a piece of history, the latest it bag and YSL jacket (the same 8000 almost spent) hm..i’m not so sure…next season they are likely to become ‘sooo 2011 ‘

  • emmanor January, 12 2011, 10:31 / Reply

    ce que je trouve honteux , moi, ce sont les prix pratiqués (8000 $ pour une chaise ou un sac )
    si la copie n’est pas illégale, pourquoi se torturer inutilement ?
    j’ai une copie parfaite d’un fauteuil Le corbusier et aucun état d’âme. la qualité y est, ça me suffit. En revanche, jamais je n’achèterais des contrefaçons ou des copies bas de gamme dans des matériaux douteux.

  • Jean' January, 12 2011, 10:32 / Reply

    Very interssant post! Nan sans blague tu soulève un vraie question de société!

    Je suis d’accord, copier c’est pas bien, je l’ai appris à mes dépends en maternelle…

    En attendant, il y a vraiment plusieurs monde. Toute passionnée de la mode que je suis, 8000 dollars pour une chaise ???? Je peux pas m’empêcher d’être choquée, de réaliser (une énième fois) que si ça existe, c’est que des gens ont les moyens de se le permettre, et de finir par penser aux townships misérables dans lesquels vivent plus de la moitié de la population terrienne…

    Voilà, petit coup de gueule altermondialiste =D

    Mais au final… Quoi? Qui a parlé de frustration??

    Merci Garance!
    Le bec!

  • *** K E N Z A *** January, 12 2011, 11:01 / Reply

    EXACTEMENT PAREIL, quand je porte du faux je me sens nue ! une copie de sac reste une copie, le pire c’est les copie taguées aux labels des créateurs …
    non seulement un faux sac dior mais en plus c’est écris dior et ya le certificat d’origine (de je me fous complètement de ma propre gueule, genre j’essaye de me persuader ! )

    VERDICT JAMAIS MIS ET MEME DONNE !!!!!!!!

  • dominique January, 12 2011, 11:07 / Reply

    pour moi jamais de faux je préfère m’offrir un sac simple sans marque plutôt qu’une copie ou alors j’économise ! respect des créateurs !!!

  • safirah January, 12 2011, 11:21 / Reply

    tu sais garance tt le monde a pas l occasion de s acheter des vestes yves saint laurent, on ne nous les donne pas, et on pourra jamais les avoir
    du coup on fait avec ce qu on a, selon notre budget
    et si on peut rever un peu et avoir de l allure avec une imitation, je vois pas ou est le mal

    bien sur ca serait tellement mieux d avoir les moyens de s acheter une vraie….

  • no&me January, 12 2011, 11:28 / Reply

    Hello !!!
    Voilà pourquoi j’aime le mobilier original, et donc souvent vintage quand il s’agit de designers tels que Charles et Ray Eames par exemple : parce qu’ils sont dans leur jus. Ils ne sont pas parfaits, ont des traces du passé, et surtout, ont une histoire. Ils ont été utilisés, ont eu telle ou telle fonction, et je les trouve donc plus intéressants qu’une imitation, voir même qu’une réédition. Ils ont eu une vie, et ont marqué leur temps, à l’époque. Une réédition, en revanche, il est clair que ça vaut le coup financièrement, mais je trouve alors l’objet très très neuf, trop neuf, et bon, ça me dérange un peu, mais je ne crache pas dessus, le design est identique et original, comme un héritage. Contrairement à un faux de chez faux, même bien réalisé.
    A défaut de pouvoir me payer les originaux qui atteignent des sommes vertigineuses, je préfère m’orienter vers d’autres choses, ou économiser comme une folle pour avoir la joie éternelle, un jour me l’offrir, et aimer l’objet. L’aimer.
    Un designer, c’est un talent. Et il faut respecter ce talent, plutôt que de faire fabriquer en masse sans aucun respect des traditions.
    J’adore ton illus ! vive tes illustrations !!! Bizooooo !
    ps : craquer pour un bel objet, ce n’est pas culpabilisant, JAMAIS ! ;-)

  • tat January, 12 2011, 11:30 / Reply

    Alors moi je ne suis pas d’accord!!!
    copie, vrai, etc.. l’important n’est pas là si la pièce vous fait envie je ne vois pas au nom de quoi on devrait payer 8000 dol au lieu de 160 si le modèle plait…je vais même plus loin, je pense que ne céder qu’au vrai marque est surtout une question d’égo!!! et ouai regardez moi je peux mettre 5000 eur dans un sac!!! et bien moi je m’en fout on m’a léguer un magnifique faux kelly grand modèle en vrai autruche (si caractéristique avec ses relief!!) et je le porte mais alors sans pitié je suis trop contente et je ne vais pas pleurer pour hermès!!
    après chacun fait ce qu’il veut, je connait tout les arguments contre la contrefacon( nia nia nia ca fait traviller des enfants!!!)
    pour finir je trouve ca plus choquant de voir un femme porter un sac qui vaut plusieurs smic que de voir une nana maline qui a trouvé le même modèle à 50 eur!!

    Désolé mais je suis pour le non éllitisme…

  • Megan C January, 12 2011, 11:32 / Reply

    I love that story. And I couldn’t agree more. My boyfriend is going to China next week and he said he can bring me back some amazing knockoff. I had to say, thanks but no thanks.

  • The_Dark_Lady_2 January, 12 2011, 11:34 / Reply

    Garance, you are obviously very label-centric and mixing in fashion circles could mean a knock off item could be embarrassing if someone spots it. The beauty of TopShop and Zara is they have spread the propaganda that they are acceptable cheaper garments “inspired” by designers but many of their garments are pretty much copies too. Are you buying the garment or the advertising dream and snob value? I buy mostly vintage to avoid all this, but if the chair is well made, in materials and a design you like maybe you should think about buying it and save up for the $7840 extra dollars you need to get a modern approved replica (or even better, one from the original run). That’s a lot of money and a high bar to reach if you need a chair but don’t have that kind of money.

  • Sylvie January, 12 2011, 11:37 / Reply

    Bonjour Garance,

    Je suis nouvelle sur ton blog, c’est une amie qui m’a parlé de toi, et J’ADOOOREEEEEEEE!!!

    J’adore aussi ce que tu dessines, ou puis je trouver tes dessins? les vends tu ?

    A très vite
    Sylvie

  • ANGELA DONAVA January, 12 2011, 11:39 / Reply

    Beautiful picture! I like your blog

  • CG January, 12 2011, 11:54 / Reply

    “J’ai en ma possession, depuis la nuit des temps et qui se transmet dans ma famille depuis deux générations, une copie sublime dont je ne connais pas du tout la provenance, la copie d’un Birkin.”

    Vous vouliez sans doute dire un Kelly ?

    Le Birkin existe depuis 1984. Mazette, on se reproduit jeune chez vous pour faire deux générations ;o)

  • Le Fiancé du Pirate January, 12 2011, 11:59 / Reply

    Ici, à Shanghai, tout est “fake”… Des cils des passantes, aux plus ou moins mauvaises copies de sacs de luxe, en passant par les interrupteurs Legrand “qui font flamber ton intérieur en moins de temps qu’il ne faut pour le dire…”, sans oublier le décorum Louis XVI, à vomir, de nos halls d’immeubles en carton-pâte (ou en polystyrène…).
    Bref, tu finis par te demander si toi-même, tu es bien réel…
    Depuis six mois que je suis là, je n’ai pas cédé aux sirènes de la copie comme tous mes collègues. Trop snob et parisien pour ça.
    Je préfère admirer le vrai que je ne peux pas acheter plutôt que de posséder le faux… Plutôt pouilleux que “parvenu”…
    Et puis ça me permet de conserver l’illusion de ne pas sombrer totalement dans le consumérisme le plus vain… La voie (x) de la sagesse ??? Bouddha ? Oui, ben c’est bon, j’arrive !!!!… Laisse-moi juste le temps d’enfiler mes Vuitton ;-D

  • orelyly January, 12 2011, 12:22 / Reply

    Du coup c’est bien dommage car les belles choses sont réservées à l’élite.

  • Alexandra January, 12 2011, 1:18 / Reply

    For those of us who don’t mind furniture with expired patents…. can you tell us where this store on broadway is?

  • Gaëlle January, 12 2011, 1:46 / Reply

    Hello Garance,

    Je suis une fan absolue de ton blog depuis maintenant pffff…. Et encore plus aujourd’hui, ce que j’apprécie, c’est que tu laisses à travers les commentaires la possibilité d’un débat, la confrontation des idées qui sont ou non en cohérence avec les tiennes, la liberté à chacun de s’exprimer sur les thèmes que tu proposes. En cela, je te remercie, vraiment… Car j’ai eu quelques désagréables expériences à travers d’autres blogs de “filles” de voir mes commentaires supprimés/refusés, non pas qu’ils étaient agressifs ou irrévencieux envers la personne “propriétaire” du blog, mais qu’ils exprimaient des opinions qui n’allait pas dans le même sens que celles de la propriétaire… Je trouve personnellement cette démarche contraire aux principes mêmes des commentaires (et au Web 2.0)… Alors je voulais saluer ton ouverture aux échanges, merci encore, joli travail, joli esprit!

  • kiki January, 12 2011, 2:23 / Reply

    what a debate…
    as a film studies teacher I recommend this film by a stylish man named Orson:

    http://www.imdb.com/title/tt0072962/

  • Caroline Forget January, 12 2011, 2:38 / Reply

    Où y’a d’la gêne y’a pas de plaisir! ?

  • Marie-Charlotte January, 12 2011, 2:49 / Reply

    Très intéressant, ce billet et les commentaires qu’il suscite…Bon, je vais y aller de ma contribution. Étudiante, j’ai pratiqué – un peu – le faux. J’étais jeune et fauchée, j’ai toujours aimé les sacs et j’ai donné sans complexe ni remords dans le faux Bugatti – superbe, très beau cuir – et une petite pochette matelassée d’inspiration Chanel en agneau que j’ai conservée parce qu’elle m’attendrit.

    Aujourd’hui, j’ai les moyens de m’offrir de belles pièces, Dior, Chanel, Céline, Vuitton, Gucci – uniquement des sacs, les fringues ne m’intéressent pas tellement – mais jamais je ne toiserais de haut celle qui n’ a pas mes moyens mais rêve néanmoins de beaux modèles classiques.

    Et pour en terminer, j’ajouterais ceci: les prix des créateurs sont déments et souvent, leurs produits sont de véritables torchons et il vaut mieux aller chez Zara. Et tu as bien tort, ma chère Garance, d’économiser 8000 $ pour une vulgaire chaise alors que personne ne viendra voir si elle est signée ou pas. Pardonne ma franchise, mais il y a là une pointe de snobisme, certes noyée dans ton humour très plaisant, mais qui est quand même là…Chez moi, les meubles de famille et une ou deux belles pièces côtoient allègrement Ikéa, Habitat et même de la récup’, l’essentiel est d’aimer ce qu’on a et ce qu’on porte…

  • ginger January, 12 2011, 2:51 / Reply

    ben oui un faux reste un faux. selon moi le problème (si problème il y a) réside justement dans le fait qu’on voudrait que le faux devienne vrai. le problème n’est pas dans l’objet vrai ou faux (par rapport à quoi d’ailleurs? la propriété intellectuelle? les sous? la beauté?), mais dans le fait que nous ne choisissons pas vraiment. personnellement, payer 1500 euros pour un sac ou 8000$ pour une chaise (mon mari veut la même….) me parait une offense à ceux qui les produits souvent pour 5 euro de salaire par jour.

  • Khyme January, 12 2011, 2:52 / Reply

    Oh, Garance, when did you become so bourgeois? ;)

    Juste car ce commentaire m’a fait sourire, et que c’est follement vrai. Car évidemment qu’on attendait pas moins de toi ni des commentaires d’ailleurs.

    Tu as raison sur un point, c’est que étant dans le monde de la mode, tout le monde gagnant assez d’argent pour se payer des sacs hermès et des chaises à 8000E, s’y afficher avec une copie d’une collection récente est assez ridicule. Car vous êtes des gens de la haute et vous vous devez d’entretenir cette image (d’ailleurs c’est bien pour ça que je suis ton blog, par fascination de gens qui se prélassent dans le futile et l’aisance).

    En revanche vous noterez que c’est un peu méprisant pour tous les gens qui n’ont pas les moyens de se payer ce genre de choses, même en économisant. Car j’ai bien du mal à croire que lorsque vous voyez une fille avec cette fameuse copie par exemple, vous ne vous exclamiez pas (même intérieurement) que c’est une copie de telle collection, et que c’est minable le faux, beurk beurk beurk !

    Allons allons redescendons sur terre. Et une chaise reste une chaise, dans ton intérieur s’il est stupéfiant personne ne se souciera de regarder si elle est numérotée.

    Par ailleurs n’est-ce pas indécent de demander si c’est du vrai ? de s’assurer que l’interlocuteur a bien déboursé tant d’euros pour tel objet ? Je trouve ça pour ma part vraiment déplacé. D’une part car je suis sûre que vous fashionatas reconnaissez au premier coup d’œil un faux, et que poser la question ne sert qu’à vous en assurer (et faire reconnaître à l’autre qu’elle a OSE (omg sacrilège) acheter du faux). D’autre part car n’est-ce pas ce qui fascine le plus, j’entends le doute, l’incertitude ?

  • ginger January, 12 2011, 2:57 / Reply

    ben oui un faux reste un faux. selon moi le problème (si problème il y a) réside justement dans le fait qu’on voudrait que le faux devienne vrai. le problème n’est pas dans l’objet vrai ou faux (par rapport à quoi d’ailleurs? la propriété intellectuelle? les sous? la beauté?), mais dans le fait que nous ne choisissons pas vraiment. personnellement, payer 1500 euros pour un sac ou 8000$ pour une chaise (mon mari veut la même….) me parait une offense à ceux qui les produisent (les vrais et les faux) souvent pour 5 euro de salaire par jour.

  • Z January, 12 2011, 3:13 / Reply

    You are so right.

  • chantal durand January, 12 2011, 5:52 / Reply

    moi personnellement je me fous complêtement de ce que les gens pensent du fait que je porte des copies ou des non copies. par contre, une chose est toujours vraie : ” you get what you pay for” une copie cheap sera toujours qu’un copie cheap. pas la même qualité de tissus, pas la même coupe, en fait rien à voir. yves saint-laurent a été copié ou a “inspiré” des millions de vêtements mais la qualité c’est plus qu’un look superficiel. par contre, on sait que chanel était enchantée d’être copiée. elle savait que c’était le signe de sa réussite et que personne ayant les moyens de s’acheter un vrai se contenterait d’un faux. les copies ça peut tout de même permettre de rêver ceux qui n’ont pas les moyens d’un vrai.

  • Lux January, 12 2011, 7:28 / Reply

    Garance, tes dessins!! Toujours canons…
    Les faux, j’évite, mais j’aimerais bien être capable de faire des faux de tes dessins!

  • M.W. January, 12 2011, 7:51 / Reply

    I have never had any difficulty wearing a fake. When people compliment me, I always say ‘Yeah, it’s a cheapie,’ or something, but they never seem to mind. They say ‘It’s beautiful,’ and I say ‘Thank you.’ I usually feel good, so I don’t need to purge anything.

    I once wore a stone and co. bag from kohl’s, and a woman thought it was a coach. I laughed and said it’s a kohl’s cheapie. She said ‘Well, its very nice.’ I said, ‘Thank you.’ I did not leave the conversation feeling like I had committed some crime. I was grateful for the compliment, and now I know my bag is awesome. Kohl’s or not.

  • Oh my god January, 12 2011, 8:37 / Reply

    Comme certaines l’ont écrit, ce que j’aime dans les blogs modes, c’est cet univers du futile, de l’inaccessible pour la majorité (de tes lectrices?) .
    Les créateurs pratiquent des prix indécents, qui n’ont rien à voir avec la valeur intrinsèque de l’objet, donc en rejetant la copie, le faux et l’imitation, ce qui est beau et luxueux reste réservé au milieu des modeuses, des biens nées et de quelques autres happy few?
    Par ailleurs, l’argument qui consiste à bannir le faux parce qu’il est fabriqué par des petits enfants me laisse sceptique:qui fabrique tous les produits de luxe des grandes maisons françaises ou italiennes?Des ouvriers surpayés en Europe ou en Chine?

  • Hannah January, 12 2011, 9:15 / Reply

    I feel the same way – I see girls all the time with my dream Balenciaga bag (which I cannot yet afford) and I’m so jealous they don’t have consciences holding them back! But the few designer goods I do have in my closet I treasure even more because I know they’re authentic, and I know I (or rather my husband) worked hard to be able to get them!

  • Linoï January, 12 2011, 10:13 / Reply

    GARANCE,tu savait très bien que ce post allait mettre le feu au poudres ……
    Si tu a les moyens de t’acheter du vrai ,vas y fonce
    Mais d’autre ne les ont pas et ça me parait un sujet assez délicat sur la blogsphere
    Moi je n’achèterais jamais un truc trop flagrant ,mais j’avoue j’aime bien mélanger
    Quand je trouve une belle pièce ,une belle matière et je t’assure ,personne dans mon entourage ne pourrait pensser que je porte du faux,pas parce que je suis riche ,mais parce
    Que j’aime les belles choses …..
    Alors tu vois moi la chaise je l’aurais peut être acheter si elle bien faite et pour le Kelly je suis mitigé ,parce que le tien a une histoire particulière ,il a une histoire de famille,je rêverais de porter le sac de ma grand mère ,rien que pour ça il a vrai histoire et ça c’es mieux qu’une marque .

    Bisous d’Israël

  • Mairead January, 12 2011, 11:42 / Reply

    Oh I feel the same way.
    I’d rather go without the designer item than buy fake.
    I would feel guilty.
    I prefer to save up for the real thing.
    I have a two of designer bags and I appreciate them.
    It’s better than have a wardrobe full of fakes that don’t last long.

  • Sophie Mhabille January, 13 2011, 12:34 / Reply

    Tu n’as pas craqué pour la chaise soldée, moi je dis : RESPECT

  • fresia January, 13 2011, 1:16 / Reply

    Les faux me dèmoralisent, êtres humains et choses. Mieux acheter un beau rouge et sourire.

  • Pearl Westwood January, 13 2011, 1:22 / Reply

    Urgh I cannot stand counterfeits, even if we arent talking about the true cost of them – drugs, prostitution, child abuse… The fact is that it is wrong, it is theft, should matter to people. When I couldnt afford designer things I would buy vintage and high street, you really arent fooling anyone with a knock off LV are you! I do find the high street ahrd to navigate these days, slightly inspired I expect but when it is exact rip offs, all I can say is thank god I know the collections I would be gutted to find out somehting I bought was a direct copy and didnt know it at the time. There should be some kind of rip off refund policy!

    But I have never even considered that there would be fake furniture, wow this is new to me!!!

  • La Petite Marmoset January, 13 2011, 2:58 / Reply

    I’m a shameless shopper of “inspired by” pieces. I never try to pretend their real, but I like them because I could never afford the real thing and I don’t think pretty clothes should be limited to a small percentage of people. If I could afford them, I totally would! Your piece laid out that inner conflict perfectly :)

    http://www.LaPetiteMarmoset.com

  • the gracious gaze January, 13 2011, 4:44 / Reply

    I have struggled a lot with this myself! Sometimes I think, perhaps it is worth it to buy a fake bag to sort of — test — to see how much I would use the real thing, but alas, I too feel too guilty to really pull it off.

  • Rea January, 13 2011, 5:18 / Reply

    until a designer is not calling me as `friend` I will go for the fake stuff if I like it. Not because it is a cheap version of a great stuff, but I just don`t care about labels. If I like it – I get it.

  • Gwenaelle January, 13 2011, 8:54 / Reply

    Je recommande la lecture du livre Lux and Co de Dana Thomas qui replace dans leur contexte la réalisation des faux. Ce n’est pas une question de moyens, mais un designer crée quelque chose et il a le droit au respect et à la rémunération de sa création.
    C’est comme les copies des tableaux qui parfois ont de très jolies cotes aussi. Mais une copie qui plus est bien faite est vraiment la pour plagier l’original.
    Alors arrêtons de se voiler la face. La copie de cette chaise est certainement fabriquée n’importe ou en chine alors que l’originale sort peut être de chez Vitra avec de belles matières fait dans un respect de tout un art. Alors pour ma part c’est plutôt RIEN qu’un faux…

  • anastasia January, 13 2011, 12:07 / Reply

    interesting post Garance and whilst i agree
    a fake is a fake – the desire for the latest ‘it’ item creates the demand for cheap (and usually nasty) copies in not only clothes but furniture, accessories and other designs…
    id prefer to buy something vintage or more affordable for my budget that looks unique
    than a copy of something thats ‘trendy’ and usually SO overpriced for what it is.
    - i love fashion, i love fashion magazines…i love to look but everything is beyond affordable for the average girl!
    $1700 for a pair of shoes, $6000 for a dress – who is that crazy to spend that kind of money to buy these things?
    its obnoxious!

  • Valentine January, 13 2011, 12:36 / Reply

    waip, c’est éternellement une pyramide… de la Création (en haut) à la grande diffusion (en bas). ceux qui sont en haut peuvent acheter le vrai, ceux qui sont en bas ne peuvent s’offrir que le faux. bon voilà.

  • genevieve @ oxalydes January, 13 2011, 1:20 / Reply

    Quel dommage, je n’ai pas le temps de lire les commentaires de ce post que je découvre tardivement… mais approuve entièrement.
    La distinction que tu fais entre “copie manifeste” et “vêtements juste “inspirés” ” me paraît parfaitement vue…
    Je voudrais juste ajouter que, parfois, les tous jeunes / petits labels créatifs ont l’impression de se faire subtiliser leurs idées par beaucoup plus puissants qu’eux. Dans le foisonnement de la mode, il est difficile de trancher…
    Mais cela permet de relativiser : le phénomène est un peu plus complexe qu’on ne le dit parfois…

  • Itziar January, 13 2011, 1:59 / Reply

    Lorena: I was about to post the same quote – I was missing those words in this discussion – thanks!

    As on many things in life, this is not a matter of black or white, right or wrong, real or fake – just infinite shades of grey … What is authentique? And who determines it is? Don’t great designers “inspire” in other’s work? Is what Zara does really an inspiration or an adaptation of a copy?

    It is true, as someone stated before, that the initial idea of the Eames (which I adore) was mass-producing affordable and well-designed furniture for as much people as possible

    And, for the YSL vs Topshop: I don’t really think these high-street brands really compete with high-end brands, or steal buyers one from other: we (at least I) dream about owning a real YSL tuxedo, but I just can aspire to buy maybe a parfum or some eyeglasses of this brand (which is by the way the real great business of these brands – I don’t really think they live on selling 6000$ party gowns)

    But, again, quoting Godard: “It’s not where you take things from – it’s where you take them to.”

  • R.C. January, 13 2011, 5:49 / Reply

    I understand some people might see buying an imitation as something negative, but at the same time, if your a young professional with a limited budget it’s very practical.

    Many people would rather spend less money on something that’s “in” right now because next year the $1,000 bag is going to be out of style and you’ll still be paying it off on your credit card!!
    Besides, most of those designers live in fabulous homes and they make millions so I wouldn’t lose a night’s sleep over buying an imitation.
    Great illustration by the way ;)

  • Yann Bunzll January, 13 2011, 7:03 / Reply

    J’avoue que l’on est jamais alaise dans un faux car on sait que c’est un faux ! En gros moi je préfère ne pas porter de copies et porter du basique ! Quand l’argent permettra je me permettrais :) Ce n’est pas plus compliqué :p

    Sincèrement, Yann.
    XO

    http://www.egocentricboi.com

  • Kris January, 13 2011, 7:46 / Reply

    Yeah, I pretty much feel the same about fake stuff…

    Regards,
    Kris
    http://www.dailylooks.com

  • Princesse Pia January, 13 2011, 8:14 / Reply

    Bizarrement je n’ai aucune scrupules à m’acheter des vetements inspirés de createurs. C’est tellement ephemere que je n’ai pas beaucoup d’argent à y investir. Par contre, j’ai un vrai amour pour le mobilier, et là je n’hesites pas à investir des fortunes, et bien sur que des vrais.
    Un sou, est un sou. Plus que 7999$, courage

  • Falbalas January, 13 2011, 10:21 / Reply

    Aucun faux en vêtements, aucun faux en bijoux.
    Du mobilier sublime et cher parce que j’ai travaillé dans un magasin en vendant et que j’avais des ‘prix’.
    De la Pipistrello, de l’Arcco, Noguchi, Eames et j’en passe….ET deux fauteuils Le Corbusier ‘faux’ achetés il y a 18 ans en Italie.
    A part moi et quelques connaisseurs qui savent passer la main à l’endroit requis et sentir subrepticement la signature incrustée pas grand monde fait la différence. Et pourtant je ne cache pas que ce sont des ‘faux’. En fait ce ne sont pas des ‘Cassina’ (préservé en France au niveau exclusivité); à part cela ils ont très bien vieilli que ce soit au niveau du cuir ou du rembourrage.

  • Rachel January, 14 2011, 12:15 / Reply

    Garance! I adore you, but you are forgetting that so few can afford the real thing!! I agree with you on knock-offs, but designer-inspired pieces with their own label let the rest of us enjoy what we otherwise couldn’t. When I buy something that reminds me of a designer I never try to pass it off as the real thing and, as you said, the materials and details are never the same anyway. Besides, isn’t that whole trickle-down theory how the fashion industry works?

  • Alyssum January, 14 2011, 1:13 / Reply

    When I love a design and just can’t get enough of it I buy the real thing AND the fakes.

  • Alyssum January, 14 2011, 1:16 / Reply

    I agree with Rachel and I think you should buy the fake chair if you love it. After 75 years designs SHOULD be in the public domain.

  • Laura January, 14 2011, 3:28 / Reply

    If you’re interesting in learning more about fashion and copyright I suggest you watch this TED talk by Johanna Blakley where she argues that the fashion industry’s lack of copyright (which allows fakes to run so rampant) actually helps drive innovation and sales (for both designers and the industry as a whole). http://www.ted.com/talks/johanna_blakley_lessons_from_fashion_s_free_culture.html It’s a provocative argument and one I think she succeeds in making.

  • Hecatessence January, 14 2011, 3:38 / Reply

    Ton titre me fait penser à ma réaction lorsque j’ai vu un t-shirt chez Stradivarius sur lequel était représenté un dessin…dont on reconnaissait ta patte. Je ne sais pas si c’est une collaboration ou pas, mais ça fait ”faux”.

  • Ally January, 14 2011, 7:52 / Reply

    “The price is a signal about you, not about the thing,” he explains. “When you pay something for something you’re sending a signal about the quality of person that you are. About the resources at your command.”

    “We have this empirical fact that we respond to prices at least for some goods in this weird way. People who have looked at brain scans have found that the higher price actually stimulates the brain. It’s something that has to do with our neurological makeup. It’s not that we’re just told that expensive stuff is better and therefore we hold that as a memory and we use that as a rule of thumb; it seems to be something deeper than that.”

    http://www.theglobeandmail.com/globe-investor/personal-finance/household-finances/why-we-spend-what-we-do/article1856950/

  • Penny January, 14 2011, 9:45 / Reply

    I agree with your final statement…Nobody’s intellectual property should be stolen but could become the inspiration for other works…

    By the way…Lovely illustration!!! You should make a book-collection with all your drawings

    Penny

    http://www.throughthestyleglass.com

  • DD January, 14 2011, 9:47 / Reply

    If the chair is a copy of something with an expired patent it isn’t a fake – it’s a replica. Nothing sinful about that! Who ever designed it had 75 YEARS of exclusivity. Surely that should be enough.
    So if it isn’t illegal and isn’t immoral… why would it still bother you to buy something you clearly desire? What does it say about you that it is the original or nothing?
    I have two chairs that I bought at a yard sale for $10 each. They are originals worth about 2k each. If I could find 2 more in my price range (replicas OR originals) I’d buy them in a heartbeat. I didn’t know who made them when I bought them and really could care less – I just like the chairs!

  • Margo January, 14 2011, 9:57 / Reply

    This TED talk discusses fashion and copyright. It might change your mind about knock-offs. http://blog.ted.com/2010/05/25/lessons_from_fa/

  • Teddi B January, 15 2011, 2:04 / Reply

    I love the eyeglasses in your illustration . . . I want some larger frame glasses like those . . . are those an actual pair that you own or did you just draw them? If they are for real, will you tell me who the designer is?

    Thanks Garance. :)

  • Jenava January, 15 2011, 8:57 / Reply

    Yes, I had the same dilemma when my husband’s aunt gave me a pretty bag that, at a distance looked beautiful but up close was obviously a fake. I carry it, but I abuse it. Because know it isn’t real. I’m sure that people who see me treating it badly wonder why I don’t treasure it more.

  • sy January, 15 2011, 10:10 / Reply

    Hmmm… quand je vois qu’à des émissions télé à Madagscar, des présentatrices (je ne daigne pas les appeler “journalistes”) vantent tel ou tel sac Chanel qu’on peut acheter dans l’une ou l’autre boutique de la capitale… à des prix en-dessous de 50euros…. Ca c’est le pire de tout, je crois.

    Allez… Bonne année sans faux pas shopping. :-)

  • sy January, 15 2011, 10:21 / Reply

    Ceci dit…j’ai lu récemment un article qui expliquait que l’absence de copyright dans le monde de la mode ferait que les designers feraient des prouesses pour innover vite. L’idée est que s’ils devaient protéger les collections.. genre cette veste YSL copiée par Topshop, Pilati et les gens des chez PPR chercheraient à rentabiliser la protection, innover moins rapidement pour amortir le coût de cette protection en particulier. Donc, pour l’industrie de la mode, pas graves les “inspirations”, elles ne font qu’aiguiser le sens de l’innovation (ou réactivité ou renouvelement…que sais-je)…puisqu’il leur faudrait sans cesse faire mieux qu’avec la tendance précédente (car une création copiée par ou qui inspiré plusieurs designers est une tendance…qu’il faudra tuer ,la saison suivante,par une autre tendance).

    Bon, le faux sac Hermés en cuir naturel…. je porterais quand même,pas parce que ça t’estampille “fille Hermès”… mais parce que ce serait beau. Les faux hermès et Chanel et Dior ici, ce sont de vulgaires copies en simili. Enfin… mon premier petit grain de sel de l’année 2011

  • sophie tagel January, 15 2011, 10:26 / Reply

    J’avoue, il y a une dizaine d’année, j’avais acheté un faux vuitton en faux cuir, la total quoi ! Je le portais avec fierté jusqu’à ce que je réalise les regards de passants dubitatifs devant la pale copie.
    Résultat Poubelle ! Un vrai ou rien !

  • Lorraine et Clara January, 15 2011, 11:04 / Reply

    Très beau blog, félicitations !
    On commence seulement le notre aujourd’hui, à bientôt pour quelques conseils.

  • Jeanne January, 16 2011, 9:56 / Reply

    Je ne suis pas d’accord avec toi, je trouve au contraire que le “faux” est une utilité et qu’il est indispensable. Il permet de pouvoir équilibrer les différences sociales, car il permet l’accesibilité à de belles choses à des gens qui n’ont pas assez de moyen pour s’acheter “les vraies”. Peut-être, pour toi, c’est une “honte” le faux, mais pour d’autre c’est le moyen de pouvoir s’integrer et se mettre au même niveau d’un point de vue matérialiste. Et puis, n’est pas-ça finalement, la “mode”? Une recherche perpétuelle qui se construit avec le “faux” et diverses copies? Du moment qu’un objet est “copié” n’est pas à ce moment-là qu’il prend de l’importance?
    Bisous, et bonne continuation à toi et ton super site (que je regarde très souvent)!

  • Ljubim January, 16 2011, 10:11 / Reply

    On aurait dit un peu un article sur commande “Lutte contre la contrefaçon”…Je suis d’accord que la contre-façon est absolument inacceptable (simili cuir ou plastique, la mauvaise qualité, etc. c’est horrible) , mais il ne faut pas tout mélanger. Une copie vulgaire, avec un faux logo, etc., effectivement ce n’est pas beau, une copie d’une œuvre artistique, c’est condamnable aussi. Mais il ne faut pas non plus s’incliner devant tous les soi-disant créateurs de mode ou designers, car ils sont nombreux ceux qui nous prennent pour des zozos. Les marques de luxe qui produisent en Chine, mais qui affichent des prix affolants, ils n’ont qu’à baisser leur prix, s’ils osent produire moins cher. Le prix n’est pas toujours gage de qualité, mais souvent le prix est déterminé par le pur positionnement de prix. Si je trouve un jean identique à celui d’Isabel Marant à 100 eur, au lieu de 1600 eur, je le prend! J’adore ton travail Garance, mais tu vas trop dans du politiquement correct….

  • Patricia Villablanca January, 17 2011, 3:40 / Reply

    I don’t know Garance, I think it depends on whether you can financially afford the pieces aswell.

    I purchased a Balmain inspired dress (fake) because I know that not in a million years could I afford $10,000 for the real thing.

    I’m different with handbags, because I’ve a profound respect for them. Shoes, it depends on how obvious the copy is.

    I used to have big issues with fakes until I read the biography of Coco Chanel, in which I learned that she permitted at one point people to bring their own seamstresses to the fashion show of her collections to copy the designs. She was fascinated with the idea of being that popular that people would go to such lengths. She found it flattering. – I don’t know each person takes it to the extent they wish to… I’m still in limbo.

  • anne January, 17 2011, 9:11 / Reply

    en meme temps une chaise à 8000$ c’est un peu exageré, non?

  • seotons January, 17 2011, 6:08 / Reply

    Ah ce prix là on peut dire que ca fait mal au cul de s’asseoir :)

  • Mira January, 17 2011, 9:18 / Reply

    Il faut tout de même relativiser ce discours, à mon sens, un peu “simpliste”. Si on regarde la mode de cette saison, on peut bien constater que de nombreuses pièces sont copies conformes des pièces des années 70, 80, signées aujourd’hui Marc Jacobs, Chloé, etc. Et si Zara fait une copie de Marc, est-ce qu’on peut dire que Zara a fait une copie de Marc ou une copie des années 70, 80? Non seulement que les créateurs copient les époques précédentes, mais ils copient aussi les jeunes créateurs méconnus… est-ce qu’à ce moment-là cet achat ne serait pas encore plus honteux…Il y a beaucoup d’hypocrisie dans le monde de la mode, et ce discours “noir-blanc” est un peu réducteur pour quelqu’un qui connaît ce milieu. S’insurger contre le faux, ne signifie pas forcément défendre la vraie création, mais plutôt un snobisme parfois mal placé.

  • Fabiola January, 18 2011, 12:24 / Reply

    You’re so funny!!!
    I love your posts, and yeah… I totally understand your guilt, been there, done that

    Bisous from México!!

  • solenka January, 18 2011, 12:36 / Reply

    Garance,
    pas le courage de lire tous les commentaires précédents…
    Comment te dire…comme un malaise en te lisant…Dans quelle réalité vis-tu à présent ?
    Peut-être que je te juge et je m’en excuse mais quand je lis ce post, ce qui me vient en tête c’est “trop dure la vie, crotte alors!”

  • solenka January, 18 2011, 12:46 / Reply

    @Mira: j’aurais voulu l’exprimer ainsi!

  • Thea January, 18 2011, 6:04 / Reply

    I just found your blog and I have to say WOW! Love it! And I also loove your illustrations, really beautiful! :)

  • Ilayze January, 18 2011, 10:22 / Reply

    Mouais j suis ok avec tout ca mais bon 8000€ ca reste inaccessible et on a bien droit au design aussi nous les middle class ! Faut s’consoler ,Eames sait parfaitement que les faux sont moins confortables et si ses pieces sont si chères maintenant c’est aussi pour les démarquer du faux.
    Le truc , c’est que même en vintage c’est de la folie alors que c’est usé alors que pour les fringues, on arrive a assouvir plus facilement ses pulsions de fashion addict aux créateurs dans les vintage.
    J suis sure qu’il m’en voudra pas Charlinet d’acheter un faux fauteuil de sa lounge chair….

  • Sonia January, 20 2011, 8:36 / Reply

    Je suis hyper choquée par le commentaire de Madeleine plus haut – if you cannot afford it, it is not meant for you to wear , and you have by no means the right to wear an Hermes bag” — c’est d’une prétention folle. Est-ce qu’on acquiert le droit de porter quelque chose parce qu’on peut se le payer ?

    J’ai des tas de copines qui se font payer des Birkin ou même juste – “juste” des garde-robes genre Maje + Sandro + “petit créateur inconnu suédois/du Marais/éthiopien équitable” etc à quinze mille balles, à chaque saison et par leurs mecs super riches – elles sont étudiantes – mes parents ont des tas d’amis à femmes entretenues et à maxi dressing – le plus souvent des femmes au foyer sans enfants et qui ne font rien – à part se faire belles – aucun mérite, donc.

    J’ai aussi des tas de copines qui ont travaillé à fond pour se payer leur premier 2.55 – elles pour le coup ont le droit de dire ce genre de choses, parce qu’elles l’ont mérité pour de vrai. Moi aussi d’ailleurs j’ai travaillé un mois en chocolaterie de luxe pour le Céline que je voulais (alors que mes parents peuvent me le payer tranquille, seulement ça me viendrait pas à l’idée de leur demander de me filer deux mille balles pour ça, ils me paient déjà sciences po + la fac de socio + mes voyages + mon appart et ça me semble déjà beaucoup quand je vois d’autres gens de ma promo, et je sais pas, les statistiques en général ?), à me faire mépriser par ce genre de personnes justement (celles qui te disent “je fais partie de l’orchestre symphonique de Lille – oui alors c’est de la musique classique mademoiselle” et qui te traitent de cruche en allemand en fouillant leur Rykiel de l’an dernier tout en se disant que forcément tu comprends pas alors que tu parles 5 langues)…Madeleine ferait bien de lire un peu de sociologie de la mode – une très grande partie des acheteuses-cible étant justement des femmes riches mais oisives qui dépensent l’argent fourni par leur ménage (= leur mari) – des femmes sans aucun mérite donc, mais qui entretiennent l’industrie.

    J’imagine que ce que je dis est pas très convaincant pour Madeleine, alors je sais pas Madeleine, venons-en aux faits, , est-ce que Victoria Beckham “mérite “son horrible Birkin rose fluo ? Pour ma part je préfère de loin voir une fille de bon goût et qui porte un joli faux ( de ceux qu’on reconnait pas comme tels)…

  • Sonia January, 20 2011, 8:49 / Reply

    On peut aussi prendre la chose dans l’autre sens : Darel (ok, c’est pas le même niveau mais je trouve l’exemple intéressant) réédite le collier de Jackie O ou le pull de Marilyn (c’est quand même cool d’avoir le même : tout leur marketing se base là-dessus) – oui, ils ont acheté ça aux enchères, mais est-ce que ça rend légitime le fait de le vendre (relativement cher) en se servant de l’image des personnes à qui ils ont appartenu ?

  • Jenelle January, 21 2011, 8:32 / Reply

    I love this illustration, so cute and understated.

  • Bella January, 24 2011, 5:55 / Reply

    The Right to Apparel Choice!
    Nice lines, Garance.
    http://theskyofstars.blogspot.com/

  • sarah sterling January, 30 2011, 9:55 / Reply

    I TOTALLY agree. Love the drawing. This post reminds me of an episode on sex and the city involving a fake fendi. not sure if you remember this..? anyway, thank you for being such a source of inspiration and entertainment! I have started using my own personal motto “What Would Garance Do”
    xxx

  • Dana January, 31 2011, 1:19 / Reply

    I think you should still wear the bag, if it´s beautiful it´s beautiful!

  • Monsieur Y February, 10 2011, 6:29 / Reply

    Intéressante réflexion autour du vrai ou du faux. J’aime beaucoup cette conception protectrice vis-à-vis de la création et des créateurs, que je pense partager aussi.
    Cette éthique pourrait s’apparenter à une certaine idéologie de la création, créations qui avant d’être des marques sont des modèles, des coupes, des tissus, des motifs, des couleurs, des lignes …
    Il va de soit que n’importe quel créateur qu’il soit, se sera toujours inspiré de quelque chose.
    Et là une question s’amène à moi :

    - Qu’aurait dit Mondrian en voyant la robe d’YSL ?

    La différence de prix entre un Mondrian et une robe Mondrian YSL peut être comparable à la différence de prix entre un YSL et un Topshop.

    Cependant une création ne peut se juger pas à son prix sur le marché. La création prend toute sa puissance, sa beauté en fonction de sa valeur ajoutée en terme d’idée. Ce sont ces “valeurs ajoutées idéologiques” qui font de Mondrian, YSL, Coco Chanel, Picasso… de grands créateurs et accessoirement pour certains d’excellent buisness-man.

    On peut donc concevoir une consommation à plusieurs niveaux :

    - Consommation de la marques, ainsi on pourrait acheter un article juste pour le nom estampillé sur celui-ci. Consommation poussant à acheter ce qui semble le plus coûteux, qui peut être associé à un manque de goût, ou à un besoins d’appartenance à un milieux sociale plus ou moins précis véhiculé par la marque. Cette consommation là peut mener directement à l’achat conscient de faux.

    - Consommation de l’idée, plus intellectuelle, qui préfèrera le créateur à la marque. Qui sous-entend l’achat d’articles “authentiques” parfois très cher (robe de défilé), ou moins (Karl Lagerfeld X H&M)

    - Consommation de l’apparence, pour l’objet en lui même. Une marinière pour ses rayures, un pantalon pour sa coupe, un t-shirt pour sa couleurs. Nécessitant d’avoir des goût un peut plus personnels dépassant les critères du prix, de la marque, de l’authenticité au profils d’une singularité à part entière.

    Selon moi, je pense que l’ensemble des créateurs et personnes prise en photo sur ton blog se classe entre ces deux dernière conceptions (avec un très gros penchant pour la troisième dans le cas des créateurs).

    Ce petit poste m’aura permis de réfléchir sur la consommation vestimentaire de chacun. Et j’espère vous amèneras aussi à une même réflexion, qui me semble importante en ce monde de la consommation à outrance saupoudré par le dicta d’une “mode” faisant de ses victimes de véritables clones.

    “La mode se démode, le style jamais” Coco Chanel

    Excusé mon français.

  • Ellinor Grapp May, 24 2011, 3:07 / Reply

    Hello!

    I just found your blog and I have to tell you that I adore the illustrations you post occationally. And now I’m wondering… I hope it’s okay if I save a couple on my computer just to show my friends? If not, please set me straight!

    /E

  • Victoria Suzanne October, 15 2011, 1:31 / Reply

    This was really a brilliant post. We talk about knockoffs in my fashion circles all the time, and they’re very popular right now due to the economy. But I just can’t do it, because even if no one else knows (though they’re so popular now you can tell a knockoff from 50 paces), you’d know. Now I’m going to picture the designers watching me when I consider buying one…!

  • cassiopé March, 19 2012, 1:06 / Reply

    Article remarquable. Le bon plan pour les « vrai » sacs de luxe c’est l’occase… inutile d’économiser des années entières. En plus il y a déjà l’effet vieilli donc c’est tout bonus…
    avis aux amatrices de pièces d’exceptions, un site propose des articles de seconde authentique http://www.authentifier.com

  • Jimminy April, 25 2012, 6:58 / Reply

    C’est vrai que quand on est du côté des créateurs, on est excité de pouvoir posséder des icônes de la création – tant en design qu’en termes de mode – . Mais du coup on a un problème éthique, exactement celui dont tu parles. Je continue donc à fouiner dans le « vintage » pour trouver les belles pièces de mes rêves… Comme cassiopé en parle au-dessus je suis assez fan de dépôt vente et ce site a l’ai assez complet dans le genre ! Beau choix de veste Chanel… Le manteau brodé Chanel… WAHOU ! Ça a l’air d’être de l’artisanat d’art, et ça pas moyen de trouver une copie ! manteau-d-ete,chanel,gaze-et-nacre-doree,60-3389.php

  • Meghan March, 6 2013, 12:05 / Reply

    I can’t think of it as hurting the designer if I was never going to have enough money to buy the original, anyway…not buying something I was never going to be able to buy changes nothing in the world of the designer.

    I don’t know any designers..but if I did they would know I couldn’t afford their prices, as they must know most people cannot. And all this begs the question of the importance of the label, which I think has too much power. The judgement made should be based on the value of the object in the eye of the (in this case) wearer.

  • Chaise EAMES August, 27 2013, 4:52 / Reply

    Bonjour,
    Aujourd’hui, en neuf, il n’y a que des copies de meubles Eames et autres designers des années 50. Vitra, Hermann Miller font des copies. Les matériaux utilisés à l’époque et les procédés de fabrications ne sont plus aujourd’hui. A l’époque, les prix étaient accessible, aujourd’hui c’est devenu du luxe. Les fabricants entretiennent leur réseau et la clientèle est une élite, c’est le contraire de pourquoi ces produits ont été créé à l’époque (notamment Eames). Vous trouverez des chaises Eames à 100$ venant de Chine la plupart, plus ou moins de bonne qualité. Pour Vitra, on reste sur du plastique, et payer 550 EUR une chaise, ce n’est pas à la portée de toutes les bourses. La plupart des chaises à 100$ ne sont pas vendus comme des originales des années 50 ou 60, ce ne sont donc pas des faux mais des inspirations. Les brevets sont dans le domaine public.

  • Rachael September, 6 2013, 10:39 / Reply

    Buy the best and cry once.

In The Spotlight