carolina-gawronski
Style

Back To Cool

Okkaaaayyyyyyyahhhhhhfinnnnnnallllyyyyyy

Finally back at home and back to normal life, with time to chill out on a Sunday (very important to chill on Sundays) and take a step back and have one minute to think.

I love the month of shows. I really do.

But I also love it because it gives me a little poke every six months to remind me how much I love my daily life.

Right now, fashion is being taken rather literally.
We talked about this earlier that the shows allow for beautiful streetstyle photos that are like eye candy, that I love and gobble up like they’re peanut butter M&M’s – but it’s not really what excites me about fashion.

What I love is watching the shows, taking it all in, and then imagining what kind of woman I’m going to be in the months to come.

It reminds me of when, at the end of summer, around the 15th of August, I’d leave my little village (no magazines in my little village) just to go to the tiny town next door and buy all the magazines I could get my hands on.
It took me around six hours round trip, but that never phased me.

My mother used to tell me that I was crazy to spend so much money on magazines.

I’d get home, get myself set with a big coffee and literally lick the pages as I went through. I would memorize each and every page of Vogue Collections.
And then every day until back to school, I’d read and re-read each page and think about what I could do with the clothes I already had in my wardrobe and what pieces I’d have to invest in with the money I made during summer. Not all of it, mind you. I was much more into saving my money for travel and going out.

That’s what my mother didn’t understand : the money I spent on the magazines was enough to feed my imagination for months!
I didn’t really even need to buy new clothes. The important thing was to let my imagination wander, to be inspired, and dream.

That’s how my love of fashion was born, and it still continues like this today.

And that’s definitely why still to this day, I’m touched by the way someone wears their clothes and how their personality comes across more than with an outfit that feels like it come straight out of the runway.

I like fashion that has been interpreted, made personal. Like Carolina in this photo, who has a type of easiness in her style that I like.

So back to cool, looking through and taking in all the information that I captured during the fashion weeks, and then figuring out what it means for me.

We’ll see what’s left when August 15th rolls around!

What about you, where was your taste for fashion born ?


You may also like

  • Easy Layers
    Style
    Easy Layers
  • Mirror Mirror
    Style
    Mirror Mirror
  • A Perfect Outfit
    Style
    A Perfect Outfit
  • Tuxedo Gardening
    Contributors
    Tuxedo Gardening

136 comments

Add yours
  • Nomadic D. March, 11 2013, 9:17 / Reply

    Lovely post! It’s true, the power of fashion is the power of the imagination, as well as the power of expression. Nice to have it articulated that way, feels like a breath of fresh air. It’s about the clothes, of course, but it’s about more than just the clothes. It’s about what they inspire and what they communicate. Reality and fantasy all rolled into one. Lovely photo as well, love the sweater-over-trench idea!

    http://www.nomadicd.com

  • Marlyse Carrol March, 11 2013, 9:18 / Reply

    This awesome , she looks delicious like a wild strawberry – The pieces are wonderful and the result is beyond cool tho

  • Anne March, 11 2013, 9:23 / Reply

    Totally agree on this with you !! ! Thank you : )

  • Monsieur J March, 11 2013, 9:27 / Reply

    C’est pour cela que tu te ressembles toujours, continue ;)

  • Virginie/Mode9 March, 11 2013, 9:35 / Reply

    C’est sur qu’à Girolata il n’y a pas grand chose :-) pour moi une fille de la ville c’est d’aller là-bas hors saison qui me fait rêver !! Mais pour les magazines, défilés c’est exactement pareil pour moi, une évasion, le fait de s’imaginer une autre, de se réinventer chaque saison (un peu). Je crois que ce que j’aime finalement le plus dans la mode c’est sa temporalité. Et puis on n’a pas toute le budget d’Anna dello Russo alors ça nous pousse à plus de créativité finalement !
    http://www.mode9.fr

  • CORY SCOTT March, 11 2013, 9:40 / Reply

    It sounds clicché, but my taste for fashion was born with Sex And The City! And your blog made me want to start my own. Thank you Garance for being such an inspiration :-)

    PARIS-NEW YORK FASHION BLOG!
    THE DEEP BLUE CORY Fashion blog
    THE DEEP BLUE CORY Facebook Page
    Xoxo Cory

  • CAT March, 11 2013, 9:40 / Reply

    C’est drôle, j’aurais pu écrire cet article…
    Ces heures et ces heures à rêver, remixer, imaginer… du plus loin que je me souvienne j’ai rêvé devant ces magazines. Ma grand-mère achetait “L’officiel de la mode et de la couture”, c’est ainsi qu’elle le demandait à son marchand de journaux. Je passais mes vacances à le lire et le relire en faisant attention de ne corner aucune page.. Plus tard, mon 1er argent de poche, mes heures de baby sitting étaient pour Vogue, L’officiel, Dépèche MOde (j’adorais…) et maintenant encore… ma marchande de journaux m’adore !!!
    Vous pourriez parler aussi des ces jolies pièces achetées juste pour le bonheur de les avoir dans son armoire… Ouvrir la porte de son dressing, regarder, toucher et rêver… ça ressemble au bonheur :o)
    Merci à la mode…

  • Sarah March, 11 2013, 9:41 / Reply

    Je fonctionne plus ou moins comme cela concernant la mode par choix et aussi un peu par obligation, car je suis étudiante, je vis à Paris, donc je vous fait pas un dessin, l’argent ne coule pas à flots. Mais même si un jour (je l’espère quand même) je peux me permettre d’acheter de très belles pièces, je crois que je préférerais me lancer des défis comme je le fais actuellement pour renouveler ma garde robe intelligemment! Et au final je crois que c’est ça qui me plait le plus dans la mode!

  • Bleu Poplar March, 11 2013, 9:41 / Reply

    Couldn’t have it put it better myself.
    I don’t think fashion is always about what is new, trendy or popular.
    What draws me to it are the personal touches that one can use to express oneself.
    The possibilities are endless and I love it.

    http://bleupoplar.com/

  • Jana H. March, 11 2013, 9:46 / Reply

    Mon francaise c’est pas ce qu’il ètait if fait 15 ains, me je suis heureuse parce que j’arrive toujurs a comprendre… e ca souffit!! Very nice post, really, because it’s about dreaming, inspiring others and yourself, imagining so many things… I’m very visual to, that’s why I aspire to have a great blog some day, now it’s still in the growing process (does it ever end??), but very motivated to work on it as much as it takes!!
    Merci beaucoup Garance Doré, c’est un cadeau pour moi, et ma inspiration!

    Jana H.
    justwanttobewonderful.wordpress.com
    frauleinjana.tumblr.

  • Cecilia March, 11 2013, 9:46 / Reply

    It’s so true that sometimes imagination is more satisfying than buying tons of clothes! Thank you Garance, you live in the fashion world, but you always preserve your “normal” look on it.
    http://modeskinen.blogspot.com

  • christina March, 11 2013, 9:46 / Reply

    while reading your thoughts its like im being transfered to another whole universe. i am literally falling in love with the way you write and think. you have a great gift garance for sure

  • Laetitia March, 11 2013, 9:47 / Reply

    J’adore le gilet long sur le trench ( est ce que c’est un trench long? ) assorti à la chemise à carreaux et pantalon en velour! Décontracté et plein de personnalité.
    Je faisais exactement la même chose, à la mi-aout en vacances d’été !

    http://suite910.com/

  • Manuela Simões March, 11 2013, 9:54 / Reply

    It’s good to be back home, isn’t it? I love sundays, too. Family is all around!! I love the photo’s look! I like the pink and red combination!!

    http://modanosapatinho.blogspot.pt/

  • Marie March, 11 2013, 9:54 / Reply

    Mon goût pour la mode est venu très tôt, en feuilletant les magazines que laissait trainer ma mère partout. Inconsciemment on s’imprègne de certaines images, de certaines références, associations… Et on apprend à être plus curieux, notamment de la mode de la vraie vie, de celle qui nous entoure. Aujourd’hui mon style est inspiré de ce que je lis dans les magasins, the Bible, mais aussi de détails qui m’ont accrochés en croisant d’autres filles dans la rue ou de mes coups de coeur dans des boutiques indifférentes au tourbillon de la fast fashion. Il faut s’habiller à l’instant avant tout, pas en fonction des diktats de la saison.

  • Annika Tibs March, 11 2013, 9:58 / Reply

    Welcome back!

    It’s a greeeyyyy morning here in New York today !

    I totally resinate with your love to absorb all the images from the magazines you would gather and then feed your imagination for months with ideas how to create similar looks in your own wardrobe.

    In the past it was the same, buying loads of magazines and book marking all the pages I loved. Now my vice is style.com for all the show photos, blogs for style and . . . pinterest. This is my real vice when it comes to feeding my appetite with beautiful things I wish I had in my closet. For me its like going shopping. I repin all these amazing jackets, coats, shoes, bags, jewels, tops, dresses, hair ideas, nails, home decor… (the list goes on) to my boards. I get LOST for sometimes hours… grazing from one persons profile and then off to the next with a bizzillion tabs on my webpage to go through. When it’s all done and I am pinned out… Then I get the amazing pleasure to review all my “purchases” (the best part is I’ve spent nothing!!!!) With an accomplished smile I look through all the new things I’ve added and for the moment I feel like I own them all :) I think of how I can create similar looks or incorporate those ideas into my own style and maybe if I’m lucky I’ll find something similar in stores (i.e. Zara/ thrift shops) I still love buying magazines and having the physical book in hand. There is something to be said for the tangible and the appreciation for the composition in the editorial spreads and stories. However when budget is tight and push comes to shove online wins for immediate coverage… at least in the time being!

    Happy Monday!

    xx

    Annika

  • The slow pace March, 11 2013, 10:03 / Reply

    My taste for fashion comes from my grandparents. My nonna would wear bright red lipstick everyday, it was her signature look, it looked beautiful with her perfectly white hair. And my nonno always wore a tie, every day, no matter what the occasion was. They were charming and elegant, but they had very strong personalities, so their style was sober with bright touches. I hope I’ll be like them one day… In the meantime I miss them and I always think “What would they wear?” or “What would they like?” everytime I don’t know what to wear. :)

  • Rachelle March, 11 2013, 10:03 / Reply

    love her layered look, welcom back from FW.

    xo
    http://pinksole.com

  • la SARTAN March, 11 2013, 10:03 / Reply

    mon amour de la mode
    = la même , mais moi j’ai créé mes propres lignes (LA SARTAN )
    ……… 25 ans aprés je suis toujours aussi passionnée par mon métier
    faites en autant , c’est une vraie chance !
    bises a toutes les créatives !

  • Jewel March, 11 2013, 10:04 / Reply

    Great post. Oddly enough, for me my love for fashion began when I met my boyfriend. He’s European and drastically altered my view of what’s “fashionable” and how I currently dress. That paired with Scott’s blog (this actually came first but don’t tell my bf that) basically shaped my view of what it is and how it went from something I thought was meaningless to a means of expressing myself today. Two men did all that, who would have thunk it? haha

  • Eva March, 11 2013, 10:06 / Reply

    J’adore lire tes articles. Il est né un peu comme le tien. C’est l’envie et le désir d’être unique, différente, et la mode peut rendre ça possible quand on apprend à ne pas être tous le monde et surtout à ne pas suivre la mode mais à s’en inspirer. Merci pour tes pensées et vive les dimaaaannnches!

    Eva.

  • agatha March, 11 2013, 10:08 / Reply

    Garance, merci pour ce post magnifique!

  • Irene March, 11 2013, 10:08 / Reply

    I think fashion magazines have always been a starting point for a lot of my design ideas. I don’t think it matters if your not that interested in wearing very fashionable clothes as I think some of the photography in magazines can be such a good source of inspiration for many areas of design – not just fashion.

    http://illustratedlines.blogspot.co.uk/

  • Géraldine March, 11 2013, 10:09 / Reply

    je crois que moi il est né dans le catalogue la redoute, qd je découpais des silhouettes pour les coller dans un cahier…

  • Sihem March, 11 2013, 10:09 / Reply

    Il est né en regardant ma mère portait un robe dos nus blanche :) en y repensant j’ai plein d’émotions qui refont surface à ce moment très précis , merci Garance tu as illuminé ma journée :) <3

  • Ambyr March, 11 2013, 10:19 / Reply

    Great post. I can’t think of the moment when fashion just clicked with me but I remember my mom always letting me decide my outfits and put on whatever I wanted (good or bad). She wanted me to express myself in whatever way I felt like it suited me. Now, I look back seeing outfits and I cringe, but I guess that’s all about finding yourself. I love to look at the runway looks and see the clothes come to life. I see what the designer has created in their mind and how I can interpret into my style and lifestyle. I love fashion and how it’s always evolving.

    xoxo
    http://www.thewrittenrunway.com

  • Claudia March, 11 2013, 10:22 / Reply

    As you say fashion is about imagination – that’s the key. It still works for me with magazins and I love Vogue – it’s one of my inspirations for my artwork.
    C.

    http://www.cforstyle.com

  • andrea March, 11 2013, 10:22 / Reply

    My love for fashion was born walking around in my moms high heels when I was really little.she was always dressed really cool and feminine,bit like sophia loren…never leaves the house without her red lipstick until today :) then I remember buying my first teen vogue when i was fourteen with a big special about paris style…i probably reached the peak of all of it when i received a scholarship for the juilliard school and moved to ny…and also before through my growing up in an artist family there where so many influences through art and literature as well;i spent my teenage trying to recreate theater costumes or picking wardrobes that would make me look like a potential girlfriend of Camus ;) Cocteau’s drawing where always a huge inspiration too.today it’s a bit more difficult…I’m a mother of three boys and I had to realize that it’s difficult to push a buggy in high heels,walking our dog at the sane time wearing a clutch…priorities change….still,your blog makes me smile every morning,when i enjoy it with my first coffee…

  • Noé March, 11 2013, 10:25 / Reply

    “Je préférais garder mon argent pour faire la fête ou pour voyager.”
    Je préférerais aussi ; j’adore les voyages, qu’est-ce que j’aimerai voyager à nouveau… mais j’ai du mal à mettre mon argent dans quelque chose “d’invisible” : les transports par exemple, qui coûte extrêmement cher et qui sont pourtant le seul moyen (du moins, le plus facile) d’accéder au voyage. Ça me mine le moral de me dire que je dois mettre 200 euros dans un billet d’avion si je veux bouger quelque part. Alors le peu d’argent que j’ai, je le réserve pour quelques coup de cœur vestimentaires et des livres, mais qui sont au moins visibles, palpables, durables et revendables si besoin. Là est tout le dilemme, car les voyages laissent les plus beaux souvenirs, mais sont plus gourmands financièrement !

    Pour répondre à ta question, mon goût pour la mode s’est manifesté très tard : vers 18 ans je crois, pendant ma première année de fac. C’est à cette époque là que j’ai pris conscience que j’avais un certain potentiel qu’il fallait que je mette en valeur. J’avais toujours eu une attirance pour les vêtements, mais ça ne m’empêchait pas de m’habiller clairement comme un sac ! J’ai commencer à m’intéresser un peu aux blogs, aux sites de mode féminins, à écumer les grandes enseignes comme Zara et H&M, et me parfaire un style. Tout à commencer comme ça, juste par l’envie de se sentir belle et de se mettre en valeur, chose que je négligeais auparavant. J’ai appris à discerner ce qui me flattais ou non, ce qu’il fallait que j’évite, que je privilégie… et petit à petit mon goût pour la mode s’est fait de plus en plus fort, j’ai commencer à oser plus de chose et me construire un style.
    Je suis contente d’avoir eu cette prise de conscience sur l’importance des vêtements, car c’est le moyen que j’ai trouvé pour me différencier, pour me sentir “moi” et gagner en confiance. On pourrait parler de “fashiothérapie” !

    Noé,
    Couleur Spleen.

  • julie March, 11 2013, 10:28 / Reply

    la lecture du ELLE depuis ma tendre enfance … ma mère cousant, cousant, cousant, pour elle -même depuis enfant, pour moi et maintenant pour mes filles .. l’amour des tissus, des coupes impeccables, des finitions parfaites et faites main ….

  • Lua March, 11 2013, 10:31 / Reply

    I loved reading this post because it brought up so many memories :). I used to have similar ritual of buying any a copy of french or italian edtition of Elle, Vogue or Marie Claire I could get my paws on in post war Sarajevo, in favor of some things that I definitely needed more if I observed rationally. But I was a teenager, and buying those magazines, and religiously absorbing every photo and editorial, fed me with ideas, inspiration and beauty I craved so much. In that sense, they seemed priceless.

    Fashion magazines inspired my youth, and helpped me shape my style as it is now, and in a way they still do. Plus now internet with pages like yours with amazing photos of gorgeously dressed and creative women, we have beautiful images and inspiration more easily available. We’re lucky I’d say!!

  • Jeanne Berre March, 11 2013, 10:36 / Reply

    Un dossier contenant des croquis de mode dessinés par ma mère m’a permis de m’évader et de rêver pendant des heures, j’imaginais un petit théâtre ou les époques se succédaient, ou tous les styles se mélangeaient. Instants magiques et précieux. Habitant dans un hameau, l’arrivée de l’Officiel spécial collection était un enchantement, et j’ai effectivement comme toi tourner et retourner les pages de ce magazine pendant des jours et des jours. Je travaille dans la mode, ma cutiosité est restée intacte, je suis toujours émerveillée par les propositions stylistiques de chacun et par le savoir-faire des ateliers.

  • FripperyVintage March, 11 2013, 10:49 / Reply

    Lovely post, my fashion obsession started very young, about 6 when my grandmother sent me a satin Christian Dior nightgown. I didn’t understand then why I loved it so much but it was beautiful with smocking and the Dior name embroidered in red on the collar. That’s where it all started!

  • Inga March, 11 2013, 11:07 / Reply

    Such a sweet post!

  • Nica - El Guardabarranco March, 11 2013, 11:08 / Reply

    Mon goût pour la mode est né vers 3 – 4 ans, lorsque je collectionnais des élastiques à cheveux avec des figurines, des culottes à volants et dentelles avec des dessins de princesses collés sur le derrière et que je faisais un scandale si on ne m’achetait pas ces fameuses chaussures vernies à nœud. A l’époque, mon pays soufrait d’un embargo de la part des États-Unis et ces pièces étaient rares et valaient très cher.

  • YP March, 11 2013, 11:09 / Reply

    This is so true, and for many of us ‘little girls’ who grew up with no means other than our hard earned funds and a bunch of inspiration.

    Lovely post!

  • Serdane March, 11 2013, 11:12 / Reply

    Bel article. J’aime beaucoup la photo, ça fait un rentrée des classes. Moi la mode m’est venue comme ça , c’est innée. Ma famille l’âne dit tout le temps que depuis peur je regardais les défilés qui passaient a la gala ou que je lisais les magazines qui traînait par ci par la. Quelque chose de l’ordre de la fatalité, je dois dire.

    http://www.younglington.wordpress.com

    http://www.thefashionmellow.tumblr.com

  • Natalie Hale March, 11 2013, 11:14 / Reply

    oh my God!
    i`m sitting here, reading this post and looking at my enormous stack of magazines and thinking about how it all happened the same way it happened to you! it`s so amazing! i still ‘lick’ the pages monthly and my mother still complains about the amount of money i spend on magazines :)

  • Estefy March, 11 2013, 11:18 / Reply

    My love for fashion started with sunday magazines, along with the newspapers comes a “woman” magazine with some interview, fashion items and other fun stuff. Also my grandparents have a town store of clothes, that was the beggining…

  • shazzie March, 11 2013, 11:19 / Reply

    J’ai grandi entoure de femmes bien habillees, ma grand-mere etait toujours elegante, ma mere toujours chic et mes tantes cools. Et puis il y a avait moi qui devais porter un uniforme gris, tout tristounet pour aller au Lycee. Alors je revais de grandir et d’etre comme ses femmes que j’admirais. Aujourd’hui, quand je m’habille, je m’inspire de chacune de leur style, et le soir quand je sors avec mon mari, je pense toujours comme j’admirais mes parents lorsqu’ils se preparaient pour sortir. Chez nous, mon mari, se rase et se prepare en buvant un cocktail. On ecoute du jazz. On s’amuse deja meme avant d’etre sorti. J’adore!
    Et pareil, je n’achete pas beaucoup de vetements, seulement quelques jolies pieces chaque saison et chaque piece me rappelle des souvenirs. Et pareil que toi Garance, j’ achete des magazines pour m’inspirer et trouver des pieces qui appartiennent a mon style.

  • emi March, 11 2013, 11:21 / Reply

    J’adore quand tu nous racontes un peu de ta vie Garance!

  • Adeline March, 11 2013, 11:21

    Oui, c’est ce que j’adore aussi! =)

  • Alicia March, 11 2013, 11:23 / Reply

    Such a great post! Fashion is so personal for everyone, and that’s what I love the most about it. I remember watching runway shows on TV when I was a little girl. I flipped through notebook after notebook of my older sister’s sketches and was introduced to confidence for the first time. My much older sister suffered from depression and found solace in fashion…I naturally followed in her footsteps. It’s taken me years to find my own confidence, but through my constant love for fashion, I have found my own stride and learned to appreciate others’ style in the process. In my opinion, fashion tells a story…your story, which is the most important of all. Not entirely transfixed in the physical world, I realize the way this statement may come across and how shallow I might actually sound. I think though if you really begin to appreciate fashion and its influence, you will realize that it exudes so much more than what meets the eye. It allows people to find themselves. It helps them, even heals them.

  • UnePetiteBruxelloise March, 11 2013, 11:29 / Reply

    Love for the arts, paintings, photographs, movies, magazines…for anything significantly beautiful that catches the eye and spurs imagination and creativity.

  • ines March, 11 2013, 11:32 / Reply

    merci de nous faire partager des bouts de toi, je suis toute emue dis donc ;)

    des bisous

  • ANNE March, 11 2013, 11:38 / Reply

    bonjour garance,
    mon gout pour la mode est venue de ma maman : fashion addict totale depuis toujours . elle a 74 ans et elle n’aime que çà la mode.
    elle s’habillait en courrèges dans les années 70 . année de ma naissance . j’ai d’ailleurs de belles photos d’elle à cette époque .
    puis elle s’habillait en sonia rykiel dans les années 80 . elle allait rue de grenelle à paris . seule boutique à l’époque ou l’on trouvait du rykiel.
    j’ai vu du dorothé bis , du emmanuelle khan . des chaussures kelian … dans ses placards.
    désormais , elle s’habille en rykiel toujours mais aussi en célèbres marques italiennes . elle est toujours nickel et va 2 fois par semaines chez le coiffeur. elle prends soin de ses tenues et peut se changer jusqu’à 3 fois par jour.
    et moi aussi j’adore la mode . c’est notre sujet de discussion favori entre maman et moi .
    moi aussi je suis addict aux fringues.
    ma grand mère maternelle 97 ans aime toujours les vetements et surtout les belles matières . à son age , il n’y a que la mode qui l’intéresse. ce doit etre génétique dans la famille cette passion pour les fringues .

  • Lilas March, 11 2013, 11:38 / Reply

    ELLE depuis toujours sur la table basse du salon,
    Et puis l’envie d’être élégante. Etre bien habillée, ça m’aide à avoir confiance en moi. Je ne sais pas si je suis hyper originale, mais en tout cas je pense que ça me ressemble et ça m’aide à avoir de l’allure, à moins passer inaperçue.

  • Cadiou Gaël March, 11 2013, 11:40 / Reply

    Je lis toujours vogue magazine avec un cappuccino et je fais souvent les magasins… pour ne rien acheter mais pour voir les gens, et toucher les matières, regarder les coupes et les couleurs.
    Je ne fais pourtant aucun vêtement, je fais des vidéos expérimentales.

    Merci Garance pour ce blog fait avec amour, c’est toujours un plaisir et un encouragement à la création pour moi.

    Gaël

  • christine March, 11 2013, 11:41 / Reply

    J’adore ton blog que je regarde tel les magazines que je regardais ado et encore maintenant et qui me font rêver. Lorsque j’ai lu ton article je me suis tout de suite retrouvée dans ce que tu dis.
    Les magazines et maintenant les blogs sont autant de nourritures qui me remplissent de choses qui me font voyager et m’exaltent. J’aime aussi faire du shopping, sans rien acheter souvent, mais juste pour voir et toucher de belles choses.
    C’est mon premier commentaire sur ton blog mais ce n’est pas la première fois que je suis en phase avec ce que tu dis. J’aime beaucoup la façon dont tu abordes la mode, avec humour, simplicité et beaucoup de classe et tes photos sont superbes.
    Merci xx

  • Denisa March, 11 2013, 11:47 / Reply

    That is really cool. xaxa. Have a nice monday.

    http://www.fashiondenis.com/

  • Sarah March, 11 2013, 11:56 / Reply

    So inspiring to hear how your love of fashion began! Mine started when my sister would bring back all the fashion magazines from her high school library that the librarian was going to throw out at the end of the school year. Very true about Sundays-necessary “chill” time, as you say!

  • Jenny March, 11 2013, 12:03 / Reply

    Great post! I agree with you!

    My love for fashion was born when I was around 8 years old. I used to make detailed plans for the month ahead of ways I could combine my clothes so I would get a new outfit every day! Then I used to go out to buy my favourite magazine feeling so proud and pretty. I even worked in the newsagents for free just to be surrounded by magazines!!

    By the way, I agree about personalising the outfit. Nowadays too many people are wearing straight catwalk looks, just to be snapped up by street photographers. Street style is not what it used to be anymore, it has lost its personal touch. It is all about me me me and colour colour colour. Thank God, Emmanuelle Alt and co still make it interesting!xxx

    Jenny from London
    ginandmilkthings.wordpress.com

  • Claudine March, 11 2013, 12:11 / Reply

    Il est né comment mon gout pour la mode ? Par le partage de la lecture du blog de Garance Doré avec ma fille (twenty, à Londres). “Dis, t’as lu le post sur le sac Dior ?”…”non, mais , j’ai vu le -this is trendy- à Paris.”…”Ah, moi, pas encore”… Troooop cool !!

  • ana March, 11 2013, 12:17 / Reply

    Moi j’ai commencé à aimer la mode en jouant à la poupée, en habillant et deshabillant ma poupée préfeéée du moment, en mélangeant les pièces que j’avais et, plus tard, en en cousant d’autres. J’imaginais les situations qu’elle vivait avec chaque ensemble.
    À 12 ans je jouais encore à la poupée tandis que, en classe, mes camarades jouaient à action et vérité. Je mourrais de honte d’être découverte.
    Un peu plus tard j’ai commencé à faire des expériences dans l’armoire de ma mère, en cachette ,quand elle sortait. Un autre jeu, était de regarder la vitrine d’un magasin, choisir le vêtement le plus moche et imaginer comment le «cooliser»…
    Ce que je préfère dans la mode, c’est d’avoir UN accessoire ou UNE pièce qui, soudain, actualise tout ce que j’ai déjà. C’est de réussir à créer des toilettes qui me font sentir bien dans ma peau, classique mais moderne, confortable et sophistiquée et un tout petit peu différente des autres (bien que je ne sois pas sûre que les autres s’en rendent toujours compte ;)). C’est de dénicher une trouvaille (des pantalons super bien coupés et 100% laine chez zara, des pantalons d’il y a cinq collections de Givenchi, mais tellement bien coupés qu’ils ne passent pas de mode), les jeans parfaits. C’est de réussir à porter quelques pièces pendant plusieurs saisons et de les aimer toujours autant (ou peut-être plus) et être très contente de moi même de tirer autant de parti de chaque pièce (bien sûr qu’à côté, j’ai dix choses que je n’ai portées qu’une fois et que je donne au bout d’une saison pour ne pas avoir plus de remords).
    La mode pour moi c’est réussir à m’inspirer d’un look de créateur avec quelque chose qui n’en est pas une copie directe. Ce sont les belles pièces, dont la coupe et la qualité survie aux tendances (bon, de temps en temps, un petit hit de la saison ne fait aucun de mal).
    C’est de rencontrer quelqu’un qui s’y connait et qui apprécie ce que je porte.
    La mode, c’est aimer aller travailler seulement pour pouvoir mettre des talons, des jupes crayon, des blazers.
    C’est d’avoir une fille de 4 ans qui fait tourner ses jupes exactement comme je faisais et qui pense que la vie n’a aucun sens sans les robes et sans le rose.

  • Melanie March, 11 2013, 12:17

    Beau commentaire Ana, je suis d’accord avec toi! Et ma fille de 4 ans fait la meme chose. Je me demande si elle experimentera aussi avec mes vetements! Ce qu’elle ne sait pas encore c’est que j’investis dans la qualite et garderai toujours mes plus belles pieces pour elle!

  • jussilva March, 11 2013, 12:17 / Reply

    Mon gout pour la mode !!! Comme toi …Achetant des magazines Garance ! J avias 12 ans en France en 1971… J achetais des magazines Elle , Marie Claire surtout ! Encore aujourd hui j ai 54 ans Je ne vis plus en France … Et bien J achête des magazines – Je dépense “une petite fortune” en magazines… Mais j achete des magazines . J aime les pages de modes, les photos, les opinions, les conseils de beautés…Comme toi Tous ces gens ils sont lá pour me faire plaisir, pour me faire découvrir et avoir acces a ce que je ne peux pas … Tu te rends compte je vis dans le Sud du Portugal .Comme toi tu vivais en Corse Merci Tu fais partis de mon gout pour la mode … a côté des magazines !

  • Elizabeth March, 11 2013, 12:18 / Reply

    My fashion dreams were born when my Dad bought me my first Vogue. My Mom thought magazine were too expensive and had too many ads, but my Dad always has understood indulgence and dreams a little better than Mom. After that, I bought it with babysitting money and supplemented by looking at clothes online – my favorite was Stella McCartney, I remember when she stuck out on her own, I was captivated! Over the years my Mom started picking up my Vogues and a couple years ago when I went back to school, she bought my my first subscription because she knew I couldn’t really afford it as a student.

    I love and identify completely with your post – fashion is about imagination and expression, not dollar signs or carbon copies. Now, my main supplements to Vogue are blogs – I check yours and Scott’s everyday! Keep the wonderful work. Love from Canada!

  • Alice March, 11 2013, 12:20 / Reply

    She’s beautiful!

    Take a look at my latest illustrations and artwork: http://aliceauxpaysenchantes.tumblr.com/

    (including ones of Garance!)

  • Lila March, 11 2013, 12:30 / Reply

    I have always been interested in fashion, I got my first vogue at the age of sixteen, but I really started being into fashion in a major way since I discovered Scott’s blog, it was the spark I needed to edit my wardrobe and have a more personal and classical style. Then there was your blog, which also helped me being more editorial and still helps me every single day!!!

    Big kiss

  • lou'Ana March, 11 2013, 12:36 / Reply

    Chaque saison, quand j’etais petite, on recevais la redoute et je fessais un collage de chaque pièces que je désirais, forcement ma liste étais toujours beaucoup trop longue donc ma mère me fessais choisir et j’avais le drois a 3 ou 4 pieces. Ensuite j’ai commencer a faire la meme chose avec les magazines, forcement moins abordable mais ça me fesais rêver, j’annotais les style que je voulais essayer de reproduire avec mon petit budget de collégienne. je fais toujours la meme chose aujourd’hui en fait !
    Loads of love x

    louana-carron.blogspot.com

  • Ana March, 11 2013, 12:36

    c’est drôle comme La Redoute a eu un rôle important pour une géneration pré-internet.

  • Laura March, 11 2013, 12:39 / Reply

    Sa tenue est vraiment cool, stylée, et personnelle, et ça lui va tellement bien!
    Mon amour de la mode est venu assez tard et petit à petit, car en étant ado je m’habillais en garçon manqué et refusais de porter jupe ou robe. Puis on m’a offert une robe, que j’ai porté, et petit à petit j’ai commencé à être un peu plus féminine, ensuite j’ai voulu faire attention à ne pas porter la même tenue, et finalement j’ai commencé mon blog. Et grâce à ce blog et à tous les blogs que je suis, (le tien est un de mes préférés), mon amour pour la mode ne cesse d’augmenter!

    http://www.laurablogmode.com

  • Susana March, 11 2013, 12:53 / Reply

    Totally agree with you, Garance! That’s exactly how I feel about fashion. It inspires me to look into my closet to see how I can translate the inspiration from the runways or magazines. It’s also why I started my personal style blog. So many blogs out there are about shopping constantly for new things, yet the images that capture our enthusiasm in street style blogs are often those who follow the trends, but in a very personal way…remixing, re-styling, and not following everyone else…

    Thank you for your down-to-earth reflexion, and for reminding people that fashion can (and should!) be accessible to everyone who has creativity, resourcefulness, and imagination :)

    xo,
    Susana
    http://www.akeytothearmoire.com

  • Falbalas March, 11 2013, 12:54 / Reply

    Mon goût de la mode est né avec une revue aujourd’hui disparue: ‘Jours de France’ qui appartenait à M. Dassault. Cela tenait du mix entre ‘Paris Match’ et ‘Gala’ et me faisait totalement rêver.
    Les images (mon amour de la photographie vient de là aussi…) étaient léchées, très colorées et les tenues -pour la plupart- totalement importables par la française ‘moyenne’. Mais cela me permettait de m’immerger complètement dans un monde parfait et parallèle.

    Mes parents avaient des soirées très habillées – soirées de l’ambassadeur mais sans Ferrero :-)…….- et j’adorais voir les tenues de ma mère avant le départ toute pimpante et parfumée.
    La mode m’accompagne depuis toujours.

  • Benedicte March, 11 2013, 12:54 / Reply

    Il est né comme toi, grâce aux magazines, aux merveilleuses photos des Peter Lindbergh, Arthur Elgort, Paolo Roversi, Max Vadukul, and co. Malheureusement, il y a longtemps que les pages mode des magazines me déçoivent ; je n’en achète quasiment plus et le nourrit désormais d’Internet, le blog de Scott étant de loin le plus inspirant avec Style.com pour les défiles.

  • Dea March, 11 2013, 1:04 / Reply

    Great post, Garance! My passion for fashion started with my mother’s closet when I was still in kindergarten. I loved the idea of being “grown up”, wearing high heels and changing my bag daily…

    http://www.timelessdifference.com

  • Fashion Snag March, 11 2013, 1:13 / Reply

    That is exactly how my love of fashion was born as well. I can remember being a little girl in my bedroom and thinking up all these imaginary scenes when I would look at the editorials in the magazines.

    http://www.FashionSnag.com

  • Clochette March, 11 2013, 1:16 / Reply

    J’ai hésité à raconter mon cheminement. J’ai toujours eu un rapport bizarre à la mode, mes parents venaient de l’Est et les autres enfants se moquaient des fringues qu’ils me choisissaient: chapka en fourrure, manteau en fausse fourrure, chemises à col brodé, pantalons en velours au moment ou c’était la mode aux doudounes, aux jeans et baskets. A 17 ans, j’ai été repérée et j’ai fait une courte expérience de mannequin, et c’est mes copines qui int halluciné quand je leur ai dit, complètement inconsciente, que j’allais poser pour ELLE. J’y connaissais rien, ça ne me faisait ni chaud ni froid, j’ai été shootée par Oliviero Toscani, Paolo Roversi sans aucune idée de ce qu’ils étaient. Et puis j’ai quitté Paris pour étudier, et j’ai commencé à acheter ELLE, à regarder les défilés, et voilà comment je suis devenue une obsédée des fringues. Maintenant je donnerais n’importe quoi pour revivre ce que j’ai vécu, alors que sur le moment, j’ai destesté, j’ai destesté qu’on maltraite mes cheveux, qu’on me demande de maigrir (je faisais un 36 pour 173 cm, vraiment énorme ;) ), devoir fermement refuser qu’on me dénude etc.

  • Claire March, 11 2013, 1:24 / Reply

    C’est exactement ça ! Moi aussi je peux me rassasier grâce aux magazines de mode ! Comme dit le dicton, on ne désire que ce que l’on ne possède pas, et c’est cette part de rêve que nous vend ces magazines qui nous emplit les yeux d’étoiles, bien plus qu’après avoir acheté un vêtement hors de prix , qui va nous faire culpabiliser pendant un bout de temps…

    http://lespetitestoulousaines.blogspot.fr/

  • Marie March, 11 2013, 1:26 / Reply

    Mon goût pour la mode est né en regardant Hélène et les Garçons (la hoooooonnnnnnnnttttteeeeeeeeee) je me rappelle d’une robe jaune que portait Laly (MA-GNI-FI-QUE) bref j’attendais la fin du générique pour voir quelle “marque” étaient utilisées dans cette sitcom… Rooohhh quand j’y pense c’est pas glam’ du tout …

  • lili tebaldi March, 11 2013, 1:39 / Reply

    La redoute , ensuite Elle mag…et vers 12/13 ans je m habillais (enfin j essayais) comme Charlotte Gainsbourg et Vanessa Paradis mes modeles de l epoque, olala c est loin tout ca, superbe post Garance. J aime j aime
    xxx
    L

  • Adela March, 11 2013, 1:46 / Reply

    I read an article about Alexander McQueen in a lifestyle magazine when I was fourteen. I saw that white blazer with black slashes and thought, “That looks like The Birds.” It was from his collection inspired by the Hitchcock film, and I was floored. I have loved him, and fashion, ever since. Also Style.com had started by then, and I cannot forget to mention the amazing Tim Blanks who was on Fashion File in Canada then! That’s how a prairie girl from Edmonton, Alberta fell in love with fashion.

  • Sevan March, 11 2013, 1:46 / Reply

    Ma mere m’a donne le gout de la mode lorsque j’etais petite et que la regardais se preparer pour sortir avec mon pere. Elle etait classique, elegante, portait chapeau, gants, toujours parfumee, legerement maquillee. Elle faisait ses vetements ainsi que les miens et accompagnait mon pere chez le tailleur quand il avait besoin d’un nouveau costume.
    Lorsque j’ai commence a acheter mes vetements, mes gouts se sont vite portes sur Emmanuelle Khan, Sonia Rikiel et Stephane Kelian. Je me suis mariee en Emmanuelle Khanh au grand dam de ma belle-mere !
    Je suis tres accro aux magazines qui me font rever mais c’est plutot la rue qui m’inspire car je trouve les femmes geniales pour inventer des tenues extraordinaires.
    Merci pour cet article qui a ravive tant de souvenirs.

  • Erwan March, 11 2013, 2:13 / Reply

    bonnes vacances alors ! Non mais c’est clair que ça doit être bien de retrouver son chez soi et de souffler après une semaine de folie

  • jicky March, 11 2013, 2:46 / Reply

    moi c’est danse + dessin = la mode. Les 3 sont liés. Parce que aimer la mode, dessiner ou danser, pour moi, c’est dans la même rubrique: un regard sur le monde et sur les gens, c’est faire danser les gens et les corps de mille façons…

  • juli March, 11 2013, 2:48 / Reply

    My mother…1960′s….small town in Wisconsin (that is VERY far away from New York!) They never went out but in her closet were two remnants…a long black velvet cape with white silk/satin lining and a pair of quintessentially pointy 50′s/60′s black heels. Hours I spent playing in those.

    My mother was an excellent seamstress and when I got older I had clothes she sewed from every Vogue pattern she could find….she ultimately made one of my sisters wedding dresses. One of my fondest memories was four of us sisters busily sewing on the silk embroidery (thick at the bottom and sprinkled as it went up the full skirt) while the bride cried that it wouldn’t be ready. Of course it was (around 1:00AM!) She was beautiful…more so because we crafted her dress.

  • Sofia March, 11 2013, 2:49 / Reply

    I love that you are thinking about the connection between fashion/ imagination/ identity.
    I think you hit the nail right in the head there when you talk about your internal questioning “what kind of woman I’m going to be for the months to come?”. For me that is really what the stimulating thing about fashion! More than just visual pleasure, it affords us the luxury of re-imagining ourselves. Versions of ourselves anyway. Sure, it is a lot about consumption, but I think it is also very much about imagination. I imagine these versions of myself with the perfect leather jacket, or that can run all day in the prettiest high heel and it gives me a better sense of what kind of woman I think I want to be. Don’t we all do that?

  • Lee Ann March, 11 2013, 2:52 / Reply

    Inspire one … that’s what fashion should do. My first “genuine” fashion inspiration came the summer after I graduated college. Just down the street from my first apartment lived an amazing woman, Ginny, who was in her 80s then (this was in the 1980s). She was the first woman I knew who took her bikini to the islands, wore beautiful furs up to her chin, and so unselfishly passed me every copy of her Women’s Wear Daily and Vogue periodicals. She was an inspiration herself. Until I met Ginny, I had no idea that women her age knew anything other than shapeless house dresses. I only wish had one tenth of her style today!

  • Paige March, 11 2013, 2:58 / Reply

    It started for me when I was 15 or 16, and my dad bought me my subsription to 17 Magazine. There was probably all kinds of features in that magazine, but all I cared about was the fashion layouts; and I lived for the September, Back-to-School issue. The idea of somehow reinventing myself for a new school year and finding inspiration in those pages was such a thrill. I still tear out pages from magazines and save them. I have a few ads and layouts that are probably 20 years old.

  • Jovanka March, 11 2013, 2:59 / Reply

    My love of fashion came at a young age of about 7/8 years old!! I still remember my very first outfit that I was proud of! It was lilac pants with zippers, pastel striped top along with grey oxfords!!!

  • Flora March, 11 2013, 3:04 / Reply

    Un article sincère, touchant, et proche de nous.
    Je me rappelle de mes premiers Vogue, à 14 ans, je rêvais de grandes choses, beaucoup de “principes” de vie viennent de là. Les Vogue me suivent dans mes déménagement, je les garde précieusement. J’en connais les moindres recoins. Les images suffisent, ils sont un vécu, une expérience. Et l’expérience continue, entre la mode et moi, grâce à toi, à cette interface si vivante, si proche de nous et si idéale.
    La mode ne se décline pas seulement en papier glacé, mais en photo, en vidéo, en dessin, en musique, en texte (oh que j’aime tes textes) : merci Garance, tu es mon modèle de vie, de réussite.

  • Christine March, 11 2013, 3:12 / Reply

    Beautiful post!! I think my taste for fashion started seeing my mother when I was very small. I live in a small city in northern Spain and people said that my mum was always the best dressed. She was living in France for a long time and she had a very chic style. She always bought a lot of fashion magazines and I always read them when I was little and stole their coats and shoes. That was the moment when I started my taste of fashion… until today!
    http://heelsandpeplum.wordpress.com/

  • joanna March, 11 2013, 3:24 / Reply

    cute photo! Lovely post!

    for me, it is the essence of what I like the most in your blog :)

  • Foteini Ioannidou March, 11 2013, 3:38 / Reply

    Oh Garance! You reminded me my teenage years in my tiny little village somewhere in the north of Greece. I was so fond of magazines that I too used to spend so much money on buying them! And guess what? My mum told me the exact thing your mother told you! And I had to take secretly my brother’s little motorbike and go to the nearby town to find them! So you see? France, Greece, it doesn’tmatter! Fashion can make girls dream in every corner of the world!

  • Carole b March, 11 2013, 3:55 / Reply

    Quand j’étais petite. Un vrai garçon manqué, toujours en pantalon . Pour les fêtes je voulais des bermudas en flanelle……n’importe quoi et je portais aussi des knickers, oui oui on avait oublié ce mot, en velour!
    Bref ….ma grande sœur était fan d’Hichkok et là….j’ai découvert les actrices formidablement habillées ! Grâce Kelly ´ Ingrid Bergman , la grande classe. J’ai commencé par habiller mes barbies( bon ok c naze mais il faut bien commencer) j’ai acheté 1 robe et 1 autre et aujourd’hui je rêve devant la presse féminine, devant tes copines aussi qui sont toujours top. Merci pour cette bulle que nous apporte au quotidien

  • lili tebaldi March, 11 2013, 3:55

    ah oui les knickers olala j en avait un bordeaux en velours côtelés, que je portais avec des chaussettes bordeaux et une chemise liberty avec un ruban(bordeaux) en guise de cravate!!!d ailleurs depuis je ne porte plus de bordeaux !!!souvenirs souvenirs

  • Binette March, 11 2013, 4:03 / Reply

    Thanks Garance for this post!
    I love fashion since I was a little girl, I used to dream every time I saw a picture of 90′s super models (Naomi, Claudia etc) or every time I read a magazine I had a huge collection and I’m still keeping for my own archives some of my fav titles and covers. I honestly don’t see myself working in another area it’s just part of me and I always knew I would end up doing something related to it
    http://www.lebazhaar.com

  • Colony March, 11 2013, 4:18 / Reply

    Goodness, such a good question! My love for clothes began as a little girl. That came straight away from my mother who is the most stylish, graceful woman I have ever known.

    http://cultureshockart.wordpress.com/2012/05/13/word-to-your-mother/

    I distinctly remember my Saturday a.m. chores and watching Elsa Klensch’s Style show on CNN. I was always excited to see Andre Leon Talley interviewed on the runway shows.

    Now my love for handbags? That’s a story for another time! ;)

  • Gabrielle March, 11 2013, 4:35 / Reply

    I come from a family, where fashion plays no role at all. My mother rather spends her money for traveling, books and art. When I was a teenager I came across a copy of french Vogue at a friends place and I was totally mesmerized! From then on I always went to buy a copy and I sucked it all in like an addict. But my budget as a student was very minimal and I didn’t spend much money for fashion, actually I spent my twenties in vintage Levis jeans, white T shirt and Converse, studied, traveled a lot and bought many books (must be a genetic thing ;) I always loved fashion magazines and I loved to do collages, today one would call this mood boards. But I glued the collages on paper and made covers for books and my agendas. In my thirties I worked like crazy. I actually had the money then to buy all the beautiful things out of the magazines, but I didn’t really have a lot of time to spend my money. Since a couple of years my work life balance is much nicer and I started to spend a little more money on fashion.
    Then one day I stumbled across your blog and I’m hooked ever since! And since I started to read your blog, fashion became even more important to me. The way you talk about fashion, your illustrations and your pictures make the approach to fashion more personal, I still love magazines, but blogs “personalize” fashion in a very special way, no magazine is able to do that.
    And I very much agree with you Garance when you say, fashion should be made personal. It always should be your own interpretation and I actually don’t follow a lot of trends. “Fashion is a thing you buy, Style is a thing you own”….. who said that? Was it Carine Roitfeld? xxx

  • DMM March, 11 2013, 4:57 / Reply

    What great memories you have elicited from readers, Garance! My two inspirations: my mother creating cute little dresses for me with just a length of material and an old treadle sewing machine as I watched entranced; my 2 much older sisters getting mail order catalog use from the U.S. which were hundreds of pages thick and even had a children’s section – which I poured over for hours. Thanks for the memories!

  • Caro Teigne March, 11 2013, 5:24 / Reply

    Mais oui, les Vogue Collections! Avant qu’on puisse tout voir en vidéo sur Youtube… J’ai aussi eu la mère qui ne comprenait pas que je puisse passer autant de temps sur un magazine qui n’avait que des images de vêtements. J’observais chaque détail et je me faisais des tenues imaginaires pour telle ou telle occasion :)
    J’adore le rouge sur la photo!

  • insofa March, 11 2013, 5:27 / Reply

    Tu sais quoi ? Je n’aime pas la mode. Je ne dis pas ça par provocation. Je viens sur ton blog parce que c’est un univers tellement loin du mien que ça me dépayse ou m’amuse. Par contre je suis entièrement d’accord avec le fait d’avoir sa propre signature ou son propre style sans diktat.
    Voilà !

  • A. March, 11 2013, 5:59 / Reply

    Au départ comme toi….
    moi c’est le Glamour que je trouve toujours drôle et j’adore cette manière de raconter la mode et de mélanger des pièce couture et les pièce moins chers
    et ma mère est inscrite à Marie-Claire et Elle donc depuis ma tendre enfance je lisais ces magasines
    Et un mois, Glamour fait un article sur les blogueuses…. dont toi ! et c’est toi qui m’a LITTERALEMENT passionnée.
    Tu as cette manière de raconter la mode sans jamais la prendre au sérieux et ç’est ça que j’aime dans la mode.
    Merci d’être là tous les jours et de nous faire partager ton amour de la mode
    A.

  • ainhoa March, 11 2013, 7:04 / Reply

    tiens, je vais montrer cette photo à mon “styliste”, elle me dit que je mets trop mes mains dans mes poches..on est en plein débat dernièrement à ce sujet tu vois ;-)))…je comprends un peu ce qu’elle veut me dire, mais au même temps, c’est un geste naturelle, c’est comme ça ;-)…..elle fait quoi Carolina dans la vie ?

  • Eve March, 11 2013, 7:20 / Reply

    My taste for fashion began when I was 3 years old. I remember rideing in the car with my mom and her mother. They had so much gold jewelry and make up on. I always thought they were so rich and glamourous. It wasn’t until I left home and became educated in the arts and realized they were just ghetto fabulous.

  • Rona March, 11 2013, 7:46 / Reply

    It must have been a great weekend after the last month. but you’re doing a great job :)

    xx
    Dress To Cook Blog

  • aloÿse March, 11 2013, 8:48 / Reply

    Cet amour a commencé par des chaussures. Celles de ma grand-mère sur mes pieds trop petits. Un merveille.
    Il a grandi devant les défilés haute couture Dior (la folie John Galliano).
    Il a souri devant les chaussures de ma grand-mère, trop petite aujourd’hui.

    Du rêve au réel. Un va et vient quoi qu’il arrive.

  • Patricia Nauman March, 11 2013, 10:24 / Reply

    My sense/love/obsession with fashion and style started with observing the nuances of the nuns habits and girls’ uniforms in my Catholic school. I pranced through the living room with a long black chiffon scarf that reflected both my fascination with the stark authority of the nuns as well as the waist length hair I dreamed of and eventually grew. Through those uniforms I developed an appreciation for proportion, minimalism, understatement, masculine/feminine. I have loved and splurged on magazines for as long as I can remember. You are right,..their inspiration lasts for months. Thank You for a wonderful post!
    Patricia

  • Leanette March, 12 2013, 1:22 / Reply

    Aaaah, the love of fashion! I was born with it! Can’t remember a time that I was not interested in clothes and how people wore them. There was a yellow puffy-sleeved flower girl dress in the 70′s and neon chintz, corsets and pearls (all fake) in the 80′s that would scare even Madonna. My fav outfit is my simple silk wedding gown….still fashionable after 15 years!
    Living at the southern tip of Africa with little designer clothing around I’ve come to realise that the name on the label has less to do with the wearers style than how she makes it her own. Fortunately beautiful fabrics and good workmanship can be found everywhere and we have an abundance of colour and heaps of personality! I loved Scott’s coverage of our emerging fashion scene in October last year.
    He did however miss out on our” national fashion treasure” Marianne Fassler. She epitomizes professionalism in her craft and her clothes are BEATIFUL!! She taught me that leopard print is actually a neutral.

  • sev March, 12 2013, 4:21 / Reply

    Ahhh elle est tellement années 80, on dirait tellement les vêtements de ma mère à cette époque là que… j’aime pas. Je n’aime pas la reproduction du passé dans la mode, je ne trouve pas ca créatif. Prendre des pièces d’époques révolues oui, mais pas la totale. C’est comme le sac assorti aux chaussures dont tu parlais l’autre jour ;))

    Le gout pour la mode… J’aime les beaux tissus, les belles coupes, les éléments qui s’harmonise ou détonne. Les vêtements que je porte influencent mon humeur du jour ou inversement. Mon copain trouve ca idiot, que mon cerveau devrait en être indépendant. Mais quand même, les vêtements restent la plupart du temps dans ma tête la couche de moi que je représente au reste du monde, celle qui est en contact avec le reste du monde et celle sur laquelle je peux agir directement tous les jours. Ca fait partie de ma recherche d’être bien avec moi même et d’avoir confiance en moi.
    C’est aussi un jeu avec les couleurs et les formes. Quand j’avais 20 ans, j’aimais porter des vêtements et accessoires différents des autres pour, bien sur, ne pas être comme tout le monde et aussi avec l’idée de dire aux gens de manière indirecte : hé ayez un point de vue un peu différent sur les choses en général et en particulier, comme si ca allait éveiller leur esprit critique et ouvrir leur esprit tout simplement. Dingue non, et j’avais envie de croire ca.
    Aujourd’hui je ne fais plus ca. Car en fait au travail, et même si je suis dans un secteur/entreprise/pays avec peu ou pas de codes (ahhh quand je vais à Paris, le nombre de codes qu’il y a) donc avec une grande liberté, je ne peux pas mettre exactement *tout* ce que je voudrais, et j’ai trouvé des compromis qui me vont bien pour le moment.
    Je ne compte pas sur les habits pour savoir quelle femme je vais être je crois, sur ce point je me demande de travailler sur moi. Par contre avec quelles couleurs ou styles je vais pouvoir jouer. Je crois que je le percois assez léger.

  • Murielle March, 12 2013, 4:26 / Reply

    Quand j’étais petite, je cousais des vêtements pour ma barbie…
    Pendant des années, je me suis acheté pleins de vêtements pas chers, je prérèrais acheter plusieurs pièces pour le même prix qu’une pièce plus chère, et je me rends compte qu’en effet j’avais des quantités de fringues mais finalement rien de beau…. Maintenant j’ai décidé de me calmer et d’investir dans des pièces de meilleures qualités, exemple, plus de pulls en acrylique mais du cachemire, il faut juste attendre les soldes pour se payer de la meilleure qualitée…Je me suis rendu compte qu’il vaut mieux avoir moins de vêtements mais du beau
    Par contre j’ai toujours rêvé de m’habiller hors normes, excentrique, mais là finalement je n’ai jamais franchi le pas….

  • Maxim March, 12 2013, 4:53 / Reply

    Je me rappelle que moi aussi je dépensais une fortune en magazine mais surtout je collectionnais les dossier sur mon vieux Mac avec les images de GoogleImages.. Et je le fais encore aujourd’hui …

  • Lucia March, 12 2013, 5:33 / Reply

    Chez nous, la mode c’était ma mère St Laurent et ma grand-mère Moschino, l’été, entre deux séances de bronzage dans le jardin. Le Vogue, le Elle, feuilletés et refeuilletés, ensemble, l’une après l’autre, séparément. Les mots croisés du Monde, les Scrabbles et les tasses de thé à n’en plus finir. En hiver, la boîte d’After Eight dévorée vitesse grand V. La mode, les tendances. J’observais, ma mère se documentait, ma grand-mère s’en foutait royalement et continuait à porter ses chaussures quadricolores.

  • María March, 12 2013, 5:38 / Reply

    Jajaja, like you, I’m from a little village in the mountanins, so I spent the year in boarding school and the summer in an isolated village, so what was left? Expend my little money in fashion magazines (also books, but let’s leave this for another time) to dream afterwards… I’m in my 50′s and I remember my bro saying I was very funny wearing my sneakers with my trousers… see 30 years before the actual trend… Snow coming in Northern Spain Garance… Hopefully we are an step away from Spring…..

  • Marimersey March, 12 2013, 5:52 / Reply

    Omg, that oh so comfy, in the clouds, in bed with my soft comforter, cafe latte, and copying illustrator’s designs from our daily newspaper…then Italian summers on the veranda flipping thru stacks of Italian magazines…your reminisce just took me back aching for those memorable days…xo Garance!

  • Linda March, 12 2013, 6:51 / Reply

    Exactement comme toi Garance! :) En te lisant, je me suis retrouvée dans tes paroles…:)

  • Manon March, 12 2013, 6:57 / Reply

    Moi je cherche le truc qui fait grrrr. No grrrrrr, no intérêt pour moi! Je ne suis pas une insideuse de la fachion planet donc je consomme juste les photos, les magazines, les blogs, les blogs et encore les blogs… Et franchement je ne perds pas de temps, je zappe en 1 sec 99% de ce que je vois et le reste je le regarde encore et encore et encore pour essayer de satisfaire un peu mon désir de vivre!! :-)) (Garance, ton blog je ne le zappe jamais)

  • Aurélise Voisin March, 12 2013, 7:11 / Reply

    Comme toi Garance !!!!!!!!!!!!! Bonne journée,
    Aurélise

  • Ema March, 12 2013, 7:17 / Reply

    Il est né… d’une copine qu’on avait invité en vacances à Rome, j’avais 13 ans, et de ma bave sur sa jupe à volants (plusieurs) en coton noire… Agnès b.
    Tout d’un coup : la mode !

  • Nat March, 12 2013, 7:32 / Reply

    My sister and I made our Sindy and Pippa dolls all the latest fashions, even tiny shoes with off cuts of suede and platforms made from layers of cardboard carefully cut out and stuck together until the heel was the correct height….We were age 8 and 9 years old…I can’t believe how we managed to work on such tiny designs!!!
    Age 11 years old I used to study the clothes of my fellow students and teachers and analyse the cut of the cloth…….weird….
    Age 16, I discovered Vogue and was transfixed….a photo of Christy Turlington, (about 1982/3) with amazing curly hair looking very young but very sexy always sticks in my mind….my love of fashion was sealed!

  • Goldie March, 12 2013, 7:54 / Reply

    Le magazine Glamour dans la première moitié des années 90. J’ai acheté mon premier numéro à 14 ans, il y avait Nadja Auermann en couverture et en leggings verts, c’était avant les cheveux blond platine. Pour moi, il n’y a plus jamais rien eu d’égal. J’adore toute l’esthétique qui a précédé l’arrivée d’Internet, les vrais supermodels extraordinairement sublimes, Brandi Quinones, le style ghetto de Versace, les photos retouchées mais pas photoshopées. Je m’emmerdais dans ma petite ville, je portais des habits moches et ennuyeux par couardise et manque de ressources financières, mais ces magazines étaient mon jardin secret, une source de beauté et de frivolité à la quelle je m’abreuvais désespérément. C’était une vraie joie de les savoir sous mon lit.

  • Coco March, 12 2013, 7:57 / Reply

    Tu viens d’exprimer qqch que je n’ai jamais su assumer…surtout quand on a grandi dans une famille pour qui le vêtement n’est pas “essentiel” (à la survie de l’espèce j’entends). Merci, grâce à toi je vais peut être enfin assumer de rêver comme je l’ai toujours fait dans mon coin en me disant que c’était un peu puéril…

  • Lulu March, 12 2013, 8:02 / Reply

    My first memories of fashion come from my mother but my style is all my own. I don’t follow trends blindly because a lot of what is in fashion doesn’t suit me or my personality but I will add elements of what is in fashion to my personal style of dressing to keep it current and fresh. I am 158cm tall and weigh 44 kg so I have to be careful not to wear things that make me look even shorter. I also am aware of which colors and shades suit me best and buy investment pieces with that in mind. My mother always said that it is better to be known as being stylish and elegant than being trendy. I agree.

  • Whatisinmyworld March, 12 2013, 9:02 / Reply

    Thank you for sparking summer memories from my youth. I could not wait till the Seventeen magazine arrived. I would read and re-read every page. It supplied hours of entertainment and inspiration. If a fashion model was eating granola and shared the recipe I would make the granola. I would rearrange my room, use the face mask they recommended etc. All the while I was making my shopping list for the fall and finding ways to use what I already owned. This is where I learned at a young age that style is everywhere and in everything we do.

  • Echidna March, 12 2013, 10:48 / Reply

    My first taste of fashion is when my friend bring me to shop at Thai highstreet brand(more creative back then). I enjoy a good pieces here and there. But fashion become my big hobbie around three years ago. Before then I have a big fashion withdrawn. I haven’t buy anything for two year.(not my own will). After relize that I buy alot of things that day and start reading fashion sites fanaticly. I have got to say after become obsess about it I make a better choices. Got to love the information.

  • Musa March, 12 2013, 12:50 / Reply

    Je te rejoins tout à fait. Pour moi, le plaisir de regarder ce qu’il existe et me créer un carnet de tendance, entourant certains détails, découpant une tenue, mettant en évidence un maquillage… ça me suffit!
    Je ne comprends pas toujours ce besoin qu’on certains de tout avoir, tout acheter, pour ne rien en faire, ou si peu!
    Le plaisir, il est, comme tu le dis si bien, de se découvrir, de s’approprier une mode, un style et de s’enrichir (de belles idées, d’images, de sons, d’odeurs,…).
    Mon discours vaut également pour l’art, la déco et tout ce qui se consomme.
    Et c’est pour cette raison que je trouve la tenue d’un blog merveilleuse!
    Plus pratique que mes carnets d’antan. Reste plus qu’à intégrer la technologie pour se donner les moyens de ses visions.
    En tout cas, tu es une, si pas la seule bloggeuse mode que je suis. Les autres vont et viennent et je me lasse. Ce que j’aime chez toi, c’est cette personnalité, ce charisme, cette authenticité et surtout, ton naturel! Merci pour cela :)

  • Valentine March, 12 2013, 1:30 / Reply

    Idem. d’abord l’expédition rituelle à la petite ville pour traîner des heures à la maison de la presse et revenir chargée de magazines. ma mère collectionnait les Elle, Cosmo etc, et avait même fini par tapisser notre petite entrée de photos découpées. du rouge vif au bleu intense, en passant par tout le prisme, ça faisait un camaïeu de couleurs étonnant qui m’a marquée à vie. du côté de ma belle-mère (femme de mon père) c’était plutôt le Vogue, elle connaissait des gens dedans, dans les pages soirées. mon oeil a donc vu toute petite des photos de Guy Bourdin (les pubs Jourdan) et Helmut Newton … ensuite j’ai acheté moi même Depêche Mode et Marie-Claire, à l’époque c’était le Must ! je craquerai toujours pour la presse mode… j’ai découvert récemment Novembre Magazine, sublimissime.

  • Marie March, 12 2013, 2:46 / Reply

    alors, comment m’est venue le goût de la mode??? Arrivée au lycée, j’ai découvert la mode dans le magazine ELLE. Depuis, j’achéte toutes les semaines le magazine ELLE depuis 2008 et je suis abonnée à Vogue, je ne lis aucun autre magazine. A travers ces magazines, je me suis imaginée pouvant être comme ces filles, pas forcément physiquement, mais au moins avoir du style. Puis m’est venue la passion pour Kate Moss, qui, quoi qu’elle porte, le porte bien. C’est à ça que j’aimerais arriver: bien porter les choses, même les plus ringardes, genre une salopette. De là, à travers la mode, les magazines, les affiches de pub placardée sur mes murs, j’ai appris à me féminiser. Et d’ailleurs, c’est de là que mes premiers amours ont commencé. Et sinon, oui, je suis d’accord, il FAUT glander le dimanche (j’essaie de rester en pygama le plus de dimanche possible et SANS maquillage). Et le look de cette fille est juste…cool, on a envie de la porter tout les jours :)

  • Sabina March, 12 2013, 6:09 / Reply

    hello,
    I grew up in a small town in Poland…not many high fashion magazines in early 90s were available there.
    My fav moment of the month: going to my tiny local newsagent and buy the only (at that time) polish fashion/ lifestyle magazine ‘Twoj Styl’…it was (and still is) glossy and colorful, with all the expensive clothes and interviews with succesful women..I would read it from page 1 to the last..it was very expensive for me at that moment and it eat up most of my monthly allowance…we had no vogue, elle, bazaar or even grazia..but we had imagination and dreams, now I can read and buy as many magazines I wish…but I still read ‘Twoj Styl’ – this time online.
    love
    sx

  • Eluema March, 12 2013, 8:45 / Reply

    Ahlala!

    Encore un post dans lequel je m’identifie complètement :)
    Mon amour pour la mode est né exactement de la même façon que le tien. Seule exception près, j’ai encore l’âge des rentrées et je passe toujours les deux dernières semaines de mes vacances dans le magnifique, intrigant et inspirant univers de la mode, en plus de passer un temps pas possible à regarder les défilés sur internet.

    Merci de rendre mes soirées plus agréables entre mes devoirs, et l’étude :)
    xx Eluema

  • Nicky March, 13 2013, 8:33 / Reply

    Une histoire folle. J’avais 12 ans, mal dans ma peau, je suis tombée dans l’anorexie. Je suis tombée sur un défilé à la télé et j’ai trouvé ces filles, grandes, minces/maigres sublimes.
    Au début j’ai tout de suite voulu leur ressembler. Par des moyens qui m’ont beaucoup affaiblie.
    Mais l’essentiel c’est, qu’aujourd’hui, j’ai 2 kg en trop ( au lieu de 10 en moins ) , je suis très heureuse, et surtout, j’ai gardé cet intérêt pour la mode, qui est devenu ma passion.
    Je prends des cours de couture. Car je ne veux plus être mannequin, je voudrais être styliste.
    Bisous !!! =)

  • Michelle March, 13 2013, 8:45 / Reply

    My taste for fashion was born when I was about 11. My mom had a childrenswear store and bought a lot of the cool clothes that she sold. My mom has also been a style inspiration for me, because she worked in clothes stores until I was 14, so she was always dressed chic, in my opinion. When I was 13 I got my first job and even though I didn’t make that much money, I spent them all on clothes, because I just fell in love with clothes from the time my mom worked in a childrenswear store. I also started reading fashion magazines when I was 13, after I had stolen my sister’s magazines. It started small with just one magazine a month, but after buying a few magazines from other countries when I went travalling, I now read 4 fashion magazines a month and I check some fashion websites and blogs everyday, because I have a hard time getting enough of fashion. I just love it!

  • Noemi March, 13 2013, 12:21 / Reply

    I don’t remember when my love for fashion was born, honestly, I’ve always liked clothes, shoes and there was this fashion event, broadcasted on tv, “Donna sotto le stelle” (which means “woman under the stars”), and all the most famous designers were involved. You could see at least 20 fashion shows during the night. I always watched it and it was so charming.
    My parents thought that my love for fashion was superficial (fashion is so superficial, isn’t it? No, it’s not!) and that it would have faded away growing up. Well, it didn’t happen.

    http://www.webelieveinstyle.net

  • Geneviève @ Entre essentiel et accessoire March, 13 2013, 2:10 / Reply

    J’ai des souvenirs assez proches des tiens quand j’ai eu accès à des magazines tels que Vogue, dont je placardais mes photos préférés dans ma chambre… l’un des mes rares actes de rébellion dans une famille où toute “futilité” était très malvenue!
    Mais ce qui, je crois, a surtout fondé mon amour – éternel – de la mode, c’est quand j’ai réalisé à quel point le choix de mes vêtements m’aidait à combattre mon absence de confiance en moi…
    C’est pourquoi j’aime la mode, son mouvement. Et, comme toi, j’aime l’admirer, y penser, me projeter dans la saison suivante comme dans une promesse…

  • irosis March, 13 2013, 2:58 / Reply

    Ma passion pour la mode vient des magazines que j’achetais quand j’ai eu un peu d’argent à moi dès le lycée… J’ai acheté Glamour, le ELLE, puis Vogue et l’Officiel et son spécial mode. C’était les années 90 et on en parlait beaucoup. Je regardais NPA et Melle Agnès recevait souvent des créateurs… J’ai découvert pleins de nouveaux… Theykens, Isabel Marant, Jérome Dreyffus mais aussi Les 6 d’Anvers non loin de chez moi, Dries Van Notten, Mugler, Dolce and Gabbana…. Je recopiais les tendances sur des cahiers… J’adorais çà. Je revais d’en faire mon métier…. et puis avec le temps ma passion a évolué… et j’ai fait évolué mon style petit à petit. Je pense que c’est une revenche sur ce que j’étais ado et merci Garance de nous avoir fait partager ta passion. Peu de gens comprenne autour de moi parfois… Que c’était l’affolement quand Nicolas Ghesquière est parti de chez Balenciaga… ou l’attente de qui allait être nommé chez Dior. Je peux partager avec toi et les autres. Alors merci beaucoup et merci pour toutes ces images.

  • Mun March, 14 2013, 4:01 / Reply

    I’ve loved fashion since forever. I remembered rummaging through my mom’s closet for clothes to try on, feeling the material and admiring their design and walking around the house in her heels that were way too oversized for my feet.
    Ah, what wonderful memories!

  • Danisha March, 14 2013, 3:57 / Reply

    Les magazines aussi , la folie top modèles on découpait des images à coller dans nos agenda à côté d’une carte miss star club

  • Marie March, 17 2013, 6:06 / Reply

    Mon goût de la mode, il est né comme toi, Garance, l’été au fin fond de la Corse à OTA, curieux , non?
    Merci Garance, tu m’as remémoré mes étés chez mes grands-parents, ce moment de curiosité intense qui suivait le 15 août et précédait notre fête de village, ce moment où je me précipitais à PORTO pour faire le plein de tous les magazines ” spécial collections” : Vogue, l’Officiel, Harper’s Bazar,…et découvrir enfin les tendances tant attendues. Je m’installais sur le terrasse et face à la montagne, je nourrissais mon imagination, cherchais mon inspiration à la recherche du style qui me serait propre.
    Une année, je me souviens avoir pesté contre la vendeuse car MES revues n’etaient pas au complet et qu’il n’y avait pratiquement que des magazines italiens…c’était une époque où le racisme anti pinzuti était à son apogée! Du coup, j’ai découvert les Vogue et Marie-Claire italiens, m’ouvrant désormais à d’autres sensibilités, découvrant une nouvelle manière de photographier et mettre en scène les vêtements.
    Depuis ce moment là, j’ai pris l’habitude de nourrir et développer mon goût de la mode avec des revues de mode étrangères, trouvant ainsi plus d’inspirations et personnalisant mon style.
    Aujourd’hui, j’ai quitté volontairement le milieu de la mode dans lequel j’ai fait carrière pour me consacrer à une autre passion, celle du voyage. Je suis devenue une globe trotteuse professionnelle qui découvre le Monde huit mois par an. Mais j’ai conservé ce rituel en téléchargeant avec avidité sur mon IPad les revues de mode qui mettent en scène les collections déjà découvertes sur internet et je feuillete les magazines des pays où je réside momentanément.
    Grâce à cette culture universelle de la mode et un goût désormais très personnel, je déniche avec plaisir partout dans le monde des pièces quasi uniques, pile-poile dans les tendances: des robes en soie à Bali chez un créateur italien ancien de chez Armani, des sacs en python dessinés par moi et fabriqués sur place, de la jolie maille d’un créateur australien à Sydney, une varsity jacket ultra sophistiquée d’un créateur neo zélandais (Si, si ça existe!) trouvée à Auckland, de bien jolies sandales Mélissa dessinées par Jason Wu à Sao Paulo, une Rolex Bubble back vintage aux puces de San Telmo à Buenos Aires, etc…
    Je suis aujourd’hui aux antipodes, en Nouvelle Zélande et pars bientôt à Taïwan avant de passer par New York dans un mois pour mon dernier shopping…
    J’aurai bientôt achevé mon tour du Monde et j’aurai certainement envie d’aller me ressourcer quelques jours en Corse, ainsi la boucle sera bouclée.

  • Alexandra March, 23 2013, 12:48 / Reply

    My style was born when I was 12. Sounds a bit young but I was literally obsessed with Vogue and have been ever since. I looked up to classic women like Marilyn, Audrey, and, a more recent name, Jenna Lions. All of these women took style in a classy and elegant way that in my small mind was enchanting. Most girls my age dressed to impress their “boyfriends” and ended up looking like baby hookers. I leaned how to look classy and fabulous in my own way that made my confidence attractive to those around me.

    Anyhow I was hoping you could help me. I have been wanting to model since I discovered style and fashion. I’m sure everyone asks you this but any advice? I’ve got to work in fashion whether it be modeling, styling or designing. I’m obsessed and intoxicated.

  • Marine May, 19 2013, 7:28 / Reply

    Je vois ce post trois mois après mais j’avais la même manie (mais ma mère aussi donc l’une ne rattrapait pas l’autre !!) on adorait aller dans la grande ville à côté de chez nous pour aller acheter tous les hors séries de l’Officiel après les défilés et faire des pronostics sur les tendances et ce qu’on aimerait porter….et oui c’était parti pour 6 mois !

In The Spotlight