“OH YES !!!”

Tel a été mon cri quand Georgie McCourt m’a contactée pour le Vogue Australie. L’idée c’était, sur deux pages, de mêler illustrations, photos et textes pour donner ma vision mode de l’Australie. J’adore ce genre de compositions. Et j’adore aussi quand on me donne toute liberté pour m’exprimer. C’est un cadeau rare que je savoure à chaque fois. Je me suis donc régalée, je l’attendais… Et voilà qu’il est enfin sorti !

Si vous me suivez, vous savez à quel point j’avais adoré ce voyage. Que l’un des plus beaux magazines du pays me permette d’exprimer encore une fois mon amoooour, c’est trop de bonheur !

Et puis ça me permet de revenir sur un sujet dont je ne vous avais pas beaucoup parlé à l’époque. J’y pensais certainement moins à ce moment là qu’aujourd’hui où le thermomètre n’arrête pas de monter, remarquez…

La mode à la plage ! Les maillots ! Les australiennes vont à la plage toute l’année. Du coup c’est pour elles une vraie culture, et les maillots font donc partie intégrante des défilés. C’est comme ça que j’ai découvert pendant la fashion week australienne une marque dont j’ai adoré le swimwear.

Ça s’appelle Zimmermann, et leur collection m’avait frappée par leur maillots une-pièce aussi beaux que des robes de soirée (sur la photo ci-dessus, dessin du haut). Ça m’a carrément redonné envie de porter des une-pièce. Vous m’auriez dit ça il y quelques mois, j’aurais vous aurait ri au nez.

Bon, quand j’y étais, des une-pièces, j’en ai pas vu des masses sur la plage, hein. Et pour tout vous avouer, je ne me suis pas encore DU TOUT penchée sur la question de mon maillot de l’été. Comme toutes les autres années, je ne vais donc plus rien trouver en rayon, déprimer, remettre mon achat à plus tard, et finir par m’acheter un truc au magasin de la plage au prix de l’or en trois tailles trop grand une minute avant d’aller me baigner. C’est pour ça qu’il va falloir que je retourne en Australie pour savoir 1/ si la mode des maillots une-pièce a prit, 2/ pour acheter des maillots Zimmermann, et 3/ pour faire un gros bisou à toute l’équipe du Vogue ! Ouais. Obligée. Merci à Clarice pour les photos du mag, vous trouverez plus d’images sur son blog. Et un grand merci aussi à mon cher Tim, mon ami et mon allié qui même perdu au fin fond des États-Unis m’aide à mettre tous les jours et avec talent mes mots en anglais. Bisou ! Bonne journée ! Si vous voyez un maillot quelque part, faites-moi signe, hein ! Une pièce ou pas une-pièce ? Et THE question qui tue… Le une-pièce, on le roule pour bronzer ?