Vous savez, ces livres qui changent la vie ? Ceux après lesquels on n’arrive plus rien à lire parce qu’on ne trouvera jamais rien d’aussi bien ? Eh bien A Little Life en fait partie.

Ce livre, c’est plutôt un pavé, ce qui m’a un peu intimidée au départ. Mais une fois que je m’y suis mise, impossible de le lâcher. C’est le deuxième roman de l’auteure américaine Hanya Yanaghihara, l’une des finalistes pour le prestigieux Man Booker Prize.

A Little Life, c’est la vie de quatre amis (quatre hommes) qui vivent en plein cœur de New York, qui s’intéresse aux complexités de l’amitié, à la mémoire et comme l’a dit Man Booker « aux limites de l’endurance humaine. » Ça a l’air assez anodin dit comme ça, mais le livre est assez déchirant. L’un des quatre protagonistes (Jude) a vécu une enfance cauchemardesque, et franchement, c’était assez insupportable de lire les histoires de sa jeunesse, mais qu’est-ce que c’est puissant ! Je vous le recommande chaleureusement, et tous ceux qui l’ont lu autour de moi partagent mon avis. Oui, vous le lirez certainement seul au lit le soir et vous pleurerez, mais c’est tellement bon de se sentir profondément ému par un livre de fiction de temps en temps !