Et voici les résponses a vos questions !!! Merci a Kristy !

Jean Nicolas: Quelle est la meilleure façon de débuter dans ce secteur, pour un étudiant tout juste diplômé par exemple ?
Des stages, des stages, des stages.

Si on vient de terminer ses études et qu’on n’a encore fait aucun stage, on peut préparer un diplôme complémentaire dans une école de mode ou prendre des cours, ça mène forcément à des stages. Souvent les écoles de mode rendent les stages obligatoires, ce qui permet déjà d’avoir une première expérience dans le domaine.

Andreea : A votre avis, comment vont évoluer les postes liés à Internet ? :)
Moi, je pensais que dans la mode, le marketing se faisait essentiellement via RP, mais j’observe que la tendance est de plus en plus au marketing digital, bar le biais des community managers (réseaux sociaux), etc.

Marie: Peut-on réussir dans la mode sans être passée par une école de mode ? Avec un diplôme en business, art, etc., mais sans aucune expérience de la mode ?
Tout à fait. Je pense que c’est même presque mieux d’avoir étudié les sciences humaines ou le business et d’avoir fait des stages dans la mode. Il y a beaucoup de gens qui font d’abord un master dans une très bonne école type commerce, et qui préparent ensuite un diplôme complémentaire dans une école de mode comme Parsons ou suivent des cours du soir au FIT [Fashion Institute of Technology] ou en Europe, à la Central Saint Martins, par exemple. Faire une école de mode n’est pas forcément indispensable si on arrive à décrocher des stages dans la mode sans. Mais si on n’arrive pas à en décrocher seul, ça peut être une bonne solution.

Combien de stages non payés faut-il faire ?
La plupart des grosses marques de mode paient leurs stagiaires. Je sais que certaine boîtes font travailler des stagiaires gratuitement, mais ce n’est vraiment pas la chose à faire ne serait-ce que d’un point de vue purement juridique. Beaucoup de gens acceptent de faire des stages non payés sur des périodes très brèves : disons pendant la Fashion Week ou pendant un mois, juste histoire de pouvoir enrichir son CV. Mais à part dans ces cas-là, on ne devrait pas accepter de travailler plus d’un mois ou deux sans être payé, surtout si on a déjà un degré universitaire.

Quels traits de caractère sont les plus importants pour travailler dans ce domaine (persévérance, créativité, enthousiasme, esprit d’ouverture…)
Comme dans n’importe quel boulot, je dirais qu’il est important d’être humble, de travailler dur, d’être honnête, curieux… et effectivement, un bon relationnel ne fait pas de mal ! Dans la mode, l’image compte aussi beaucoup, comme le style.

Jo: A quelle fréquence et comment (e-mail, téléphone, en personne ?) est-ce que vous conseilleriez de relancer les RH après avoir postulé ? (pour ne pas se faire oublier mais sans être trop insistant non plus).
La meilleure solution, c’est à chaque fois qu’on envoie un e-mail à la personne des RH, de remettre son CV en PJ, avec un petit message pas trop insistant. J’adore quand les gens m’envoient un e-mail du genre : « Bonjour Kristy, Juste un petit message pour savoir s’il y avait des postes qui correspondaient à mon profil. Je cherche un poste de directeur commercial dans le prêt-à-porter. Mes prétentions salariales sont les suivantes : 90 Keuros + bonus, avec une préférence pour tes marques comme x, y et z… Je travailler actuellement chez ABC mais j’ai très envie d’évoluer professionnellement dès que l’occasion se présentera. Je vous remets mon CV en PJ. Tenez-moi au courant ! Merci, Signature ». Dans le corps du message, on met son nom, son numéro de portable et lien LinkedIn. Relancez avec ce type de message toutes les 3 semaines. Tant que la personne des RH n’est pas tenue de répondre, cela ne la dérange pas de recevoir des messages de ce type. Moi, je conseille de ne pas chercher systématiquement à obtenir un entretien – téléphonique ou en personne. En général, les RH n’ont pas le temps, à moins qu’ils ne cherchent un poste qui correspond exactement à votre profil. Il faut juste rester présent, de façon à ce que si un poste se libère, on pense tout de suite à vous. C’est pour ça que je conseille aux gens de me suivre sur Twitter et FB, et de m’envoyer un e-mail quand une de mes annonces les intéresse.

Elise: Pour les designers graphiques, comment ça se passe? Par exemple, pour bosser sur les layouts de magazines comme Self service, comment accéder à ce genre de projets? Quel genre de portfolio faut-il avoir?
Pour être honnête, je travaille très peu avec les graphistes. La plupart des marques de mode avec qui je travaille sous-traitent ce genre de poste. Si c’est un grand groupe qui a toute une équipe créa en interne, il peut m’arriver de travailler sur ce type de profil, mais je suis quand même surtout sur des postes de directeurs des ventes, commeciaux, RH, etc. Si on veut présenter son travail, je conseille d’envoyer un document .pdf avec son CV sur une page et 4 ou 5 pages qui présentent un échantillon de votre travail.

Mallaury: Et aussi, quelles sont les entreprises les mieux pour faire des stages? Jusque-là j’ai fait des stages dans des grandes maisons pour étoffer mon CV ( Chanel ou Marc Jacobs), mais le luxe n’est pas ma priorité, c’est vraiment la mode et son analyse qui m’intéressent. Les petits créateurs, la presse… quelles sont les autres options où orienter les stages?
Toutes les entreprises ont besoin d’aide, donc il suffit de repérer une entreprise qui vous plaît, quel que soit son profil et de lui écrire. Si ce sont les marques plus confidentielles qui vous intéressent, tant mieux ! C’est plutôt rare. C’est vrai qu’il est important de pouvoir mettre des noms connus sur un CV mais avant tout, il faut suivre sa passion.