George Plimpton : “Comment devient-on Diana Vreeland?”

Diana Vreeland : “La première chose à faire, mon amour, c’est de s’arranger pour être né à Paris.”

Ce weekend, j’ai vu le documentaire sur Diana Vreeland “The Eye Has to Travel” et c’est, en un mot, merveilleux.

Allez le voir!

xo

Alex