Je télécharge tous mes magazines – c’est l’une des mini-révolutions de ma vie ces dernières années (oui bon ça va – j’ai dit MINI révolution ;)

Non parce qu’il faut que vous le sachiez – pour une accro aux magazines, la vie n’est pas facile.

Les magazines, on les aime, mais c’est lourd, ça s’entasse, ça prend de la place, ça prend la poussière, et quand on a besoin de retrouver quelque chose “c’était quoi cet hôtel génial en Italie que j’avais vu dans Vogue déjà ?” (la raison pour laquelle on avait gardé le magazine en question), on ne le retrouve jamais.

Il y a les moments où l’on déménage et où soudain il faut se séparer de ses magazines – ou comme moi, ne pas résister à en garder deux cartons (écrire sur les cartons : “LIVRES” pour ne pas se faire regarder d’un sale oeil par le déménageur qui ne comprend pas, tout comme notre boyfriend* et notre mère, comment on peut s’encombrer de choses aussi futiles.)

*Bon, Scott est un cas à part – il est plus accro que moi – il a des classeurs avec ses pages préférées qui le suivent depuis son adolescence. Moi je n’aime pas déchirer les magazines, je les aime dans leur entièreté, avec les pubs et les horoscopes et tout.

N’empêche. Moi, au fond de mon garde meubles, j’ai tout un carton de vieux 20 ANS.
Celles qui ont grandi avec le magazine comprendront la préciosité de mon trésor.

Mais maintenant, je télécharge.

Parce que non seulement je peux enfin dire au revoir au kilos de papier et aux déménagements de la honte – mais en plus, j’ai tous mes magazines préférés sous la main, tout le temps, n’importe où, POUR TOUJOURS.

Rien que de penser à ça, j’ai presque un orgasmazine, tiens.

Bon, c’est sûr que je n’aurais pas le plaisir du vieux papier écorné qui sent bon l’été 97.

Tant pis ! Il me reste les livres, pour ça.

Bon et vous, vous téléchargez ou pas ?