Ces derniers temps au Studio, on parle beaucoup de less is more, cette tentative de déconnecter et de simplifier les choses. Du coup, pour moi, ça s’est matérialisé par beaucoup plus de lecture, moins de temps passé devant des séries (enfin, un peu moins), happée par ce puits sans fond qu’est Instagram ou à jouer à Two Dots

Pendant les vacances de Noël, j’ai dévoré Fates and Furies, le dernier roman de Lauren Groff (qui ne devrait pas tarder à être traduit en français, comme ses précédents romans). C’est l’histoire d’une vie maritale, d’abord racontée du point de vue du mari (Fates) puis de la femme (Furies). Ça m’a un peu rappelé ma série télé préférée, The Affair, et c’est aussi le livre qu’a préféré le président Obama en 2015. C’est drôle, tragique, charmant, mystérieux et sensuel… ça touche à tous les aspects d’une relation, et aux complexités de ceux qui la nourrissent … je l’ai lu d’une traite.