Je suis hyper mega extra lève tôt. Genre, c’est limite un problème. Je peux m’endormir à peu près n’importe où mais par contre à partir de 5.30 du matin à peut près, le moindre chuchotement, la moindre lueur me réveille.

C’est comme ça, depuis toujours. Je suis hyper sensible au bruit, et de plus en plus à la lumière.

Si j’avais le temps (ah! J’ai carrément le temps : je suis dans un avion) je vous parlerais de cet appartement où ma chambre donnait du côté rue et et où après quelques mois j’ai sombré dans une énorme déprime et à des crises d’angoisse. Le coupable ? La mauvaise qualité de mon sommeil. Trop de bruit. Je pensais que je dormais mais je ne dormais pas profondément, et ça avait fini par complètement m’épuiser. Dingue, non ?

J’ai donc vite appris la magie des bouchons d’oreille. Et petit à petit, voyages aidant, ils sont devenue indispensables à ma vie. Je n’en pas besoin pour dormir chez moi, à moi que je ne veuille faire une grasse mat (très très rare) ou une sieste.

Mais les voyages m’ont appris à être disciplinée à ce niveau là. Trop souvent je me suis retrouvée à ne pas pouvoir dormir pour cause d’hôtel bruyant. J’en ai toujours sur moi.

J’ai aussi récemment découvert les des masques de sommeil. J’en avais ramené de certains kits d’avions et je me suis retrouvée plusieurs fois à les utiliser pour essayer de dormir plus longtemps. Franchement ce n’étais pas top. Je déteste sentir un poids sur mes yeux et avoir un élastique autour de la tête, c’est vraiment inconfortable.

Jusqu’à notre Airbn’b a LA et l’énorme lampadaire qui éclairait notre chambre toute la nuit. Je me réveillais à 4 du mat en pensant qu’il faisait jour et entre ça et le jet lag, mon horloge internet, et mon sommeil, se sont retrouvés complètement déphasés. J’étais épuisée.

J’ai donc décidé de me trouver un masque de compétition, et après d’infructueuses recherches dans les boutiques alentour, je suis allée sur Amazon, paradis des geek de l’objet, et j’ai trouvé ce masque génial, adapté, confortable, top.

Voilà, je maintenant passée pro dans l’art du sommeil.

Prochain chantier : virer mon téléphone de ma chambre. J’en ai froid dans le dos.