J’ai toujours été une fille à lunettes… je crois que j’étais en seconde quand j’ai compris que si je m’asseyais au fond de la classe, je ne distinguais absolument rien au tableau…

Depuis, les lunettes sont devenues mon signe de reconnaissance. J’ai renoncé aux lentilles, je préfère m’amuser avec différentes montures…

Mais conduire quand on porte des lunettes… là, c’est une autre histoire.

Chaque fois que je prends le volant, c’est un supplice, qu’il fasse beau ou non, je suis condamnée à grimacer et à plisser les yeux. Ce n’est sans doute pas étranger au fait qu’à 23 ans, ma ride du lion part déjà carrément en live. En gros, à chaque fois que je suis au volant et qu’il fait soleil, je frôle l’aveuglement.

Un jour, j’en ai eu marre et je me suis dit : Les grimaces, c’est terminé ! J’investis dans des verres solaires correcteurs ! Résultat, j’avoue que c’est aussi magique que mes premières Prada. Je peux enfin me balader, voir distinctement le visage des gens et les panneaux, mais surtout, conduire sans avoir peur de provoquer un accident. J’ai même bon espoir que ma ride du lion s’estompe avec le temps. Bref, mes yeux crient victoire !

PS : J’ai trouvé mes lunettes de soleil chez Warby Parker (Alex a les mêmes !)