Il y a des livres qu’on lit et qu’on relit encore et toujours, tout le temps. J’ai une liste de bouquins dont je ne me lasse jamais et qui se bonifient même avec le temps – un peu comme un grand vin.

Peut-être que c’est la maturité qui me donne cette impression, ou les différentes perspectives que m’offre chaque lecture… en tout cas, c’est assez magique. En ce moment, je relis Lettres à un Jeune poète de Rainer Maria Rilke (je crois que c’est la 17ème fois!).

Il y a des livres dans lesquels on se replonge à différentes étapes de nos vies : des périodes de changement, de bonheur, d’appréhension, d’inconnu, ou des moments bien remplis. Et Lettres à un jeune poète est une lecture qui m’a aidée à tous ces moments de la vie.

___________________________

Voici un extrait de la Lettre IV, datée du 16 juillet 1903 (dans une traduction de Bernard Grasset) :

« Vous êtes si jeune, si neuf devant les choses, que je voudrais vous prier, autant que je sais le faire, d’être patient en face de tout ce qui n’est pas résolu dans votre cœur. Efforcez-vous d’aimer vos questions elles-mêmes, chacune comme une pièce qui vous serait fermée, comme un livre écrit dans une langue étrangère. Ne cherchez pas pour le moment des réponses qui ne peuvent vous être apportées, parce que vous ne sauriez pas les mettre en pratique, les vivre. Et il s’agit précisément de tout vivre. Ne vivez pour l’instant que vos questions. Peut-être, simplement en les vivant, finirez-vous par entrer insensiblement, un jour, dans les réponses. »

___________________________

Et sinon, quels sont les livres qui vous sont les plus chers?