L’heure est grave…

Pendant mes phases de recherche sur le terrain (oui, parfois, je suis obligée d’aller chez Zara et Prada le vendredi après-midi pour… voir ce qui se passe), je me suis rendu compte qu’il y avait une recrudescence de jeans à taille ultra-basse. Vous voyez de quoi il s’agit ? De la distance qui sépare la taille de l’entre-jambe. Oui, parfaitement, l’entre-jambe.

Le problème de la taille ultra-basse, c’est que ça peut être ultra-moche. Avoir envie de rétrécir son postérieur, c’est une chose*, mais l’avant ? C’est un peu bizarre. Bientôt, il n’y aura plus qu’une micro-étiquette pour rappeler l’existence d’une braguette normale, jadis.

Mon conseil pour trouver le bon équilibre : cette fameuse distance taille – entre-jambe doit au moins faire la longueur de votre main. Ah, les mains, un outil tout simple qu’on a toujours sur soi et qui vous garantiront une allure élégante sans vous donner l’air de souffrir d’une pénurie de braguette.

*rappelez-vous ces jeans taille-haute effet cul d’éléphant dans les 70s, ou la réapparition, il y a quelques années, des mom jeans à pinces