Une interview de Raf Simons dans Numéro ce mois-ci que j’ai beaucoup aimé… En voici un extrait.

L’individu est maintenant plus en mesure de choisir ce dans quoi il s’engage.

Absolument. Quand on regard Rupert Murdoch à la télévision, on ne peut pas s’empêcher de penser que son pouvoir diminue à cause de la technologie. Il le sait aussi.Il a essayé d’acheter Myspace pour pouvoir le contrôler, mais ce n’est pas contrôlable ! Facebook compte peut-être près d’un milliard des membres, chacun y voit des choses différentes. Toute la question est là. Si l’on y réfléchit, la période des médias de masse a aussi besoin de ces personnalités du show-biz. Les nouveaux systèmes de communication n’en ont plus besoin car ce sont vos amis qui sont les stars aujourd’hui. C’est ce qui est en train de se passer : les stars ne sont plus ce qu’elles étaient et nous vivons dans un monde de célébrité au rabais. Nous assistons au chant du cygne des médias de masse avec cette tentative de maintenir l’intérêt du public pour des choses et des gens qu’ils peuvent contrôler.

- Raf Simons, en Novembre Numéro