« On était dans un rayon cosmétique, elle s’est emparée d’un recourbe-cils Shu Uemura et s’est exclamée : « Mais qu’est-ce que c’est ? » – Le Diable s’habille en Prada.

Les recourbe-cils sont devenus un accessoire beauté ordinaire (tout en continuant à mystifier la gent masculine. Erik vient de m’envoyer la photo pour ce post… dans le mauvais sens.). Il est aussi indispensable qu’une pince à épiler ou des épingles à cheveux et je crois que presque toutes les filles en ont un dans leur arsenal beauté.

Bon, j’avoue, je me sers très peu du mien. Souvent parce que j’oublie, mais aussi parce que ça m’intimide un peu. Je vous refais mon monologue intérieur dès que je me décide enfin à l’utiliser : Est-ce que je l’ai bien placé, là ? J’appuie trop longtemps ou pas assez ? J’ai pas serré trop fort ? Mince, mes cils vont quand même pas tomber ? J’ai oublié, c’est avant ou après le mascara ? Ah ben on dirait que c’était avant, du coup, ça fait des paquets ! Ils sont pas un peu trop recourbés, là ? Je recommence ? Tiens, il est quelle heure au fait ?…

Bonjour, je m’appelle Alex, je suis rédactrice beauté et j’ai peur des recourbe-cils.

A l’aide !