Vendredi dernier, j’ai pris un méchant coup de soleil. Oui, je sais, je passe mon temps à vous dire que la crème solaire, c’est hyper important et c’est moi qui finis avec un coup de soleil.

Juste pour que vous sachiez, on était sur un shooting à la mer, j’ai glissé sur un rocher, je me suis retrouvée dans l’eau et après, j’ai oublié de me réappliquer de la crème sur les jambes. Je sais… c’est pas une excuse.

En tout cas, j’ai bien jonglé. Un peu comme si je portais des collants en lave. Et en plus, comme j’étais en short, j’ai une grosse démarcation à l’avant et à l’arrière des cuisses. Je vous ai déjà dit qu’au naturel, j’avais la peau de Blanche-Neige, donc un coup de soleil, ça se voit vraiment beaucoup sur moi (je vous montrerais bien une photo, mais j’ai vraiment trop honte).

C’est quoi, la solution, dans ce cas-là ? Moi, je me suis débrouillée comme ça…

Je suis rentrée à la maison, j’ai pris une douche glacée, je me suis tartinée d’aloe (j’en ai toujours un tube au frigo, c’est le bonheur). J’ai pris un Advil (anti-inflammatoire) et je me suis couchée (sur les draps, impossible de supporter le moindre truc sur mes cuisses en fusion). Le lendemain, j’ai appliqué du Witch Hazel (un anti-inflammatoire naturel hyper doux… c’était soit ça, soit un bain d’avoine, et mes flocons d’avoine, je préfère les garder pour le petit-déj). Et j’ai fait ça pendant trois jours.

Quatre jours post-coup de soleil, ça va beaucoup mieux. Je n’ai plus les jambes en feu ! J’ai juste l’impression d’avoir deux petites saucisses à la place (j’ai la peau qui tire et elle est super sèche, donc je remets de l’aloe régulièrement). Maintenant, il va falloir que je trouve une solution pour la marque de bronzage hyper voyante… je vous en reparle bientôt.

Et vous, vous faites quoi, quand vous attrapez un coup de soleil ?