Un peu partout, on dirait.

Ma Brésilienne préférée truste les campagnes de cet automne. Avec une – fausse – coupe militaire chez Balenciaga (l’espace d’un instant, j’ai pleuré la disparition de ses parfaites ondulations de beach girl), en mode incandescent pour Pucci, au naturel chez Sonia Rykiel et avec un petit je ne sais quoi pour Isabel Marant.

C’est l’une des rares tops qui, malgré son côté hyper commercial, réussit à garder un profil chic et cool. Est-ce que ça veut dire qu’elle a tout compris aux codes des tops nouvelle génération ?