Deprecated: stripslashes(): Passing null to parameter #1 ($string) of type string is deprecated in /home/sc4veow6889/garancedore.fr/wp-content/plugins/similar-posts/common_functions.php on line 115

Deprecated: stripslashes(): Passing null to parameter #1 ($string) of type string is deprecated in /home/sc4veow6889/garancedore.fr/wp-content/plugins/similar-posts/common_functions.php on line 115

Allaitement, comment favoriser la montée de lait ?


Deprecated: stripslashes(): Passing null to parameter #1 ($string) of type string is deprecated in /home/sc4veow6889/garancedore.fr/wp-content/plugins/similar-posts/common_functions.php on line 115

Deprecated: stripslashes(): Passing null to parameter #1 ($string) of type string is deprecated in /home/sc4veow6889/garancedore.fr/wp-content/plugins/similar-posts/common_functions.php on line 115

Le processus d’allaitement est une étape importante pour les nouveaux parents et peut être très intimidant. Bien que la montée de lait puisse se produire naturellement, il existe des moyens de favoriser la montée de lait et de s’assurer que le processus d’allaitement se déroule le plus facilement possible. Dans cet article, nous allons examiner certains des moyens les plus efficaces de favoriser la montée de lait et de s’assurer que le processus d’allaitement se déroule correctement. Nous discuterons également des avantages et des inconvénients de chaque méthode et fournirons des conseils pour aider les nouveaux parents à prendre les meilleures décisions pour leur famille.

Comment encourager la montée de lait maternel ?

Avant l’arrivée d’un bébé, certaines futures mamans s’interrogent sur le processus d’allaitement et sur la production de lait. La qualité du lait maternel est bien connue, mais toutes les mères ne produisent pas forcément le même volume. Heureusement, il existe quelques conseils pour aider à encourager la montée de lait maternel.

Définition de la montée de lait

La montée de lait est un phénomène naturel qui survient après l’accouchement, qu’il se déroule par voie basse ou par césarienne, et qui est nécessaire pour nourrir le nouveau-né. Les premières heures qui suivent la naissance, le liquide produit par les glandes mammaires, qui est épais et de couleur jaune, s’appelle colostrum. Il est très riche en protéines pour le bébé et fournit des anticorps pour créer et développer le système immunitaire du nourrisson. C’est pourquoi, les sages-femmes proposent généralement la « tétée d’accueil » à la naissance, même si la mère ne souhaite pas ou ne peut pas allaiter son enfant. Les bienfaits de cette pratique pour la santé et le développement du nourrisson sont incontestables.

Les jours qui suivent, le colostrum se transforme progressivement en lait de transition, qui devient lait mature environ deux semaines après la naissance, et dont la composition évolue en fonction de la croissance du bébé.

Quand démarre l’allaitement ?

La production de lait maternel commence réellement avant la naissance de votre enfant ! Dès le quatrième mois de grossesse, les glandes mammaires commencent à préparer l’allaitement à venir et peuvent parfois provoquer une émission de colostrum par les mamelons chez certaines femmes enceintes. C’est une réaction parfaitement normale.

La montée de lait commence quelques heures après l’accouchement, lorsque le placenta a été libéré : une hormone, la prolactine, va activer le processus de lactation dans les glandes mammaires de la mère. La diminution du taux de progestérone et la succion du bébé vont également stimuler la lactation. Le colostrum est la première étape de la production du lait maternel, qui durera entre 3 et 5 jours. Par la suite, la composition du lait se modifie pour devenir plus nourrissante pour votre bébé. Le lait maternel contiendra alors davantage de lipides et de lactose pour offrir à votre bébé l’énergie nécessaire à sa croissance et à son développement.

Comment reconnaître la montée de lait ?

La montée de lait peut être accompagnée de certains symptômes : seins plus durs et plus chauds, gonflement et fuites de lait pendant le sommeil. Pour éviter les engorgements douloureux pour la mère, offrez le sein à votre bébé le plus souvent possible pour activer le processus. Ou, vous pouvez tirer votre lait avec un tire-lait pour vous soulager des douleurs liées à la montée de lait. Une fois que vous avez trouvé le bon rythme de l’allaitement avec votre bébé, les tensions associées à la montée de lait devraient s’atténuer.

Durée de la montée de lait après l’accouchement

Après la naissance de votre bébé, votre corps va s’adapter à la quantité et à la composition du lait maternel pour répondre aux besoins de votre nourrisson. La montée de lait va donc se prolonger jusqu’à ce que vous décidiez de réduire le nombre de tétées pour initier la diversification alimentaire. Cette diminution progressive des tétées va entraîner une baisse de la production de lait de façon naturelle jusqu’à l’arrêt total.

Comment stimuler l’augmentation de la production de lait maternel ?

L’alimentation de votre bébé par le lait maternel est adaptée à ses besoins : ainsi, allaiter le plus tôt et le plus fréquemment possible favorise le démarrage précoce de la lactation, ainsi que le lien spécial entre la mère et son bébé. Dans le but de maintenir la production de lait maternel, vous pouvez également utiliser un tire-lait : cela permet de continuer à stimuler la lactation même si vous n’allaitez pas votre enfant à chaque fois, par exemple si vous faites garder votre enfant ou si vous reprenez votre activité professionnelle avant le sevrage.

C’est également un excellent moyen d’habituer votre bébé à l’utilisation du biberon ! Ainsi, une autre personne pourra nourrir votre enfant à votre place, tout en conservant les bienfaits du lait maternel. Vous pouvez le conserver au réfrigérateur jusqu’à 8 jours, et même le congeler. Il existe aussi des aliments, des plantes et des suppléments nutritionnels qui permettent de soutenir la production de lait maternel.

Quels aliments favorisent la montée de lait ?

Le fenouil (Foeniculum vulgare) est traditionnellement utilisé pour stimuler la production de lait maternel et aider à maintenir la santé du sein pendant l’allaitement. On peut le consommer tel quel ou en infusion.

La consommation d’aliments riches en acide docosahexaénoïque (DHA) par la mère contribue au développement normal du cerveau et des yeux du fœtus et de l’enfant allaité*. On trouve ces oméga 3 essentiels dans les produits marins, notamment les algues et les poissons gras (thon, sardines, maquereaux, saumon). De nombreux compléments alimentaires apportant du DHA sont également disponibles sur le marché pour vous aider à couvrir vos besoins quotidiens.

Les plantes et compléments alimentaires

Une grande variété de plantes est utilisée depuis l’Antiquité pour encourager l’augmentation de la production de lait, et on trouve même des écrits datant de plusieurs siècles attestant de leur efficacité. Les tisanes, gélules et autres suppléments nutritionnels utilisent ces plantes dont les propriétés galactogènes sont plébiscitées par de nombreuses femmes.

Parmi les plantes les plus utilisées, on trouve le fenugrec (Trigonella foenum-graecum) : favorise la production de lait et le rétablissement après l’accouchement.

Le Galéga officinal (Galega officinalis) est également recommandé pour stimuler l’activité des glandes lactées et la production de lait maternel. Vous pouvez le consommer sous forme de tisane, mais en revanche, ne l’utilisez pas pendant la grossesse.

L’anis vert (Pimpinella anisum) facilite la production de lait maternel. On le trouve sous forme d’herbes séchées à saupoudrer, de tisane ou de compléments alimentaires sous forme de gélules.

Le carvi noir (ou cumin des prés) (Carum carvi nigrum) et la verveine officinale (Verbena officinalis) soutient la lactation chez les mères allaitantes. On retrouve ces propriétés également dans le Roscoea pourpre (Roscoea procera), qui appartient à la famille des orchidées. Enfin, l’origan bleu (Origanum vulgare L.) est indiqué pour la santé des seins et le maintien d’une fonction normale des glandes mammaires.

Si vous souhaitez consommer ces plantes sous forme d’infusion, rendez-vous chez un herboriste qui saura vous conseiller sur les différentes associations possibles et les dosages adaptés à vos besoins. Si votre choix s’oriente vers des compléments alimentaires, renseignez-vous auprès de votre médecin ou de votre pharmacien.

Stimuler la montée de lait en allaitant bébé dès sa naissance

Une fois le bébé né, il est recommandé de l’allaiter immédiatement afin de stimuler la montée de lait. En effet, le nourrisson a naturellement tendance à chercher le mamelon au cours du peau-à-peau avec sa mère, séduit par l’odeur de colostrum (qui est très proche du liquide amniotique). De plus, l’allaitement fournit de nombreux nutriments et anticorps bénéfiques pour le bébé.

Favoriser une bonne position d’allaitement

Pour favoriser une allaitement efficace et une bonne succion de votre nourrisson, la posture adoptée est d’une importance capitale. Que vous et votre bébé soyez à l’aise est primordial pour que le moment soit agréable.

Il existe plusieurs méthodes pour se positionner afin de donner le sein à votre bambin. La plus fréquente est la posture de la madone : le bébé est couché contre vous, dans le creux de votre bras (droit ou gauche en fonction du sein à nourrir), pour soutenir son dos et ses fesses. Sa tête doit être en légère extension pour que son nez soit dégagé et qu’il puisse prendre le mamelon en grande bouche.

Vous pouvez aussi opter pour une posture semi-allongée, avec votre bébé sur le ventre et contre vous : il cherchera le mamelon par réflexe. Celle-ci est d’ailleurs moins usante pour vous, car le bébé ne sera pas en appui sur un seul bras.

Vous pouvez également allaiter votre bébé en étant allongée sur le côté, ce qui est idéal pour les tétées nocturnes ou si vous avez des douleurs au dos et/ou après l’accouchement. Votre bébé doit alors être bien maintenu contre vous, votre bras derrière son dos ou avec un coussin, le menton sous le sein et le nez dégagé. Ainsi, vous serez tous deux à l’aise durant la tétée.

Si votre bébé a du mal à saisir le sein, vous pouvez tenir le bout de votre mamelon entre son nez et sa bouche : cela l’encouragera plus facilement à ouvrir grand la bouche et à bien le prendre en bouche pour une tétée optimale.

Quel est le moyen d’arrêter la montée de lait ?

Vous n’avez pas à allaiter ni à utiliser un tire-lait pour réduire la lactation. Vous pouvez simplement appliquer de la chaleur pour faciliter l’écoulement du lait et le comprimer avec un soutien-gorge de sport pendant plusieurs jours. Si vous allaitez et que vous souhaitez sevrer votre bébé, vous pouvez alterner les tétées avec des biberons de lait artificiel. Cela entraînera une baisse de la production de lait. Si vous rencontrez des difficultés, n’hésitez pas à vous tourner vers votre médecin, votre sage-femme et des mamans de votre entourage.

Elsa Blanc : Découvrez les dernières informations

 

Articles similaires

4.3/5 - (19 votes)

Partager

Laissez un commentaire

Garan Cedore Magazine

Garan Cedore Magazine

Garan Cedore Magazine est un espace d’informations et de conseils créé par des professionnels qui souhaitent partager leur connaissance sur l’alimentation, la santé, le bien-être, les relations, la mode et la maison.

Suivez-nous sur :

À travers notre blog, vous aurez la chance de découvrir les meilleures réponses à vos diverses préoccupations liées à l’alimentation, à la santé, au bien-être, aux relations, à la mode et à la maison. Pour tous vos besoins, n’hésitez pas à nous contacter.

@2024 – Tous droits réservés. Garan Cedore Magazine

Ne doutez plus de son amour !

X