Comment accompagner le sommeil de mon enfant ?

En tant que parent, il est essentiel de trouver des moyens pour aider son enfant à dormir correctement et à obtenir le sommeil dont il a besoin. Mais comment accompagner le sommeil de votre enfant ? Dans cet article, nous allons vous donner des conseils pratiques et des stratégies pour soutenir le sommeil de votre enfant et lui offrir une bonne nuit de sommeil. Nous aborderons des sujets tels que la routine du coucher, l’environnement de sommeil, les rituels et la méditation, et nous expliquerons comment ces choses peuvent aider votre enfant à avoir une meilleure nuit de sommeil. Alors, si vous êtes à la recherche de conseils pour accompagner le sommeil de votre enfant, lisez la suite pour en savoir plus !

Le sommeil de l’enfant mûrit au fil de son développement. Peu à peu, le corps de l’enfant s’adapte à l’horloge biologique. Les besoins en repos de l’enfant sont différents et ses cycles de sommeil s’allongent. Le sommeil est vital pour l’enfant, identique à celui des adultes ! Quand il est perturbé, le quotidien s’en trouve affecté. 

Examinons les exigences en repos de l’enfant et les meilleures manières pour favoriser naturellement ses siestes et ses nuits de sommeil.

Comprendre le processus du sommeil des enfants

La façon dont les enfants dorment évolue grandement tout au long de leur croissance, de la naissance à l’adolescence. Graduellement, le sommeil des enfants se régularise et leurs horaires de s’endormir et de se réveiller deviennent plus prévisibles. Les siestes, qui diminuent en nombre, s’évanouissent finalement pour laisser place à un seul sommeil nocturne. Par la suite, leur besoin de sommeil se modifie et leur temps de sommeil réduit progressivement pour aboutir enfin à un sommeil adulte.

Les cycles du sommeil

Les cycles du sommeil des enfants se distinguent de ceux des adultes. A la naissance, le bébé ne connaît que trois cycles de sommeil : le sommeil, le sommeil agité et le calme. Le cycle complet dure environ 50 minutes et se répète. Progressivement, le sommeil du nourrisson s’améliore et un quatrième élément s’ajoute : le sommeil paradoxal. Bébé présente alors quatre cycles de sommeil.

L’endormissement, le sommeil paradoxal, le sommeil lent et le sommeil profond s’étendent avec le temps. Le cycle de sommeil atteint alors une durée moyenne de 70 minutes. En grandissant, l’enfant arrive à 2 ans et son sommeil évolue à nouveau. Il passe maintenant à six cycles de sommeil durant la nuit : l’endormissement, le sommeil lent léger, le sommeil lent, le sommeil lent profond, le sommeil profond et le sommeil paradoxal. Un cycle de sommeil chez l’enfant a généralement une durée de 90 minutes mais peut s’allonger jusqu’à 120 minutes. Durant sa sieste, l’enfant peut se reposer avec un seul cycle de sommeil ou en enchaîner deux. Comprendre le cycle de sommeil de son enfant permet d’organiser ses temps de repos et de siestes d’une manière adéquate pour lui assurer un sommeil réparateur.

Transformation du sommeil

À la naissance, le corps n’est pas encore en mesure de faire la différence entre le jour et la nuit. Avec le temps, l’alternance jour-nuit commence à se mettre en place, ce qui correspond au début de la synchronisation de l’enfant. Cependant, le rythme circadien n’est pas le seul déterminant de la modification du sommeil de l’enfant. D’autres facteurs, comme la régulation homéostatique, entrent en jeu. Cette notion se rapporte à la tendance à augmenter le besoin de sommeil à mesure que le temps éveillé se prolonge. Au cours de la journée, notre corps a de plus en plus envie de se reposer pour retrouver l’équilibre. Chez les bébés qui alternent entre le sommeil et l’éveil tout au long du jour et de la nuit, cette régulation homéostatique n’est pas encore acquise.

Au fil des mois et des années, le système circadien et le processus d’équilibrage s’adaptent et le sommeil de l’enfant finit par atteindre son plein développement. 

0-24 mois : stabilisation du sommeil

Au cours des deux premières années de vie, le sommeil se stabilise. Les enfants ont encore besoin d’aide pour s’endormir et le processus peut prendre du temps. Le sommeil reste fragmenté et les réveils nocturnes sont fréquents. L’organisme apprend progressivement à différencier le jour et la nuit et l’enfant commence à réduire sa somnolence diurne. Peu à peu, le temps de sommeil est concentré sur la période nocturne.

3-6 ans : fin des siestes

Vers l’âge de 3 ans, l’enfant arrête généralement de faire sa sieste de l’après-midi et devient un dormeur nocturne. Les cycles de sommeil s’allongent et, à 5 ans, l’enfant a une durée de sommeil similaire à celle d’un adulte. En même temps, le temps de sommeil paradoxal s’accroît et représente environ 20 % du temps de sommeil de l’enfant. Vers 3 ans, le temps d’endormissement diminue et l’enfant commence à montrer plus d’autonomie.

6 ans-adolescence : temps de sommeil en baisse

Bien que l’organisation du sommeil de l’enfant de 6 ans soit similaire à celle de l’adulte, ses besoins en sommeil ne sont pas les mêmes. Les enfants ont encore besoin de 9 à 11 heures de sommeil par nuit, soit plus que les 7 à 9 heures nécessaires à un adulte. Il est important d’adapter l’heure du coucher de votre enfant à ses besoins de sommeil. Si le temps d’endormissement s’allonge, cela peut être le signe que ses besoins en sommeil diminuent. Dans ce cas, il peut être judicieux de retarder progressivement l’heure du coucher pour s’adapter à ses besoins physiologiques.

Quelle est la durée de sommeil optimale pour les enfants ?

Lorsqu’ils sont très jeunes, les nourrissons ont besoin d’entre 14 et 17 heures de sommeil pour bien grandir. Une fois qu’ils atteignent l’âge de 3 mois, ils nécessitent habituellement 12 à 15 heures de sommeil quotidiennes, réparties entre la sieste et la nuit.
De 1 à 2 ans, les enfants ont tendance à prendre une sieste en milieu de journée et à dormir une moyenne de 11 à 14 heures par jour.
De 3 à 5 ans, le sommeil évolue et un seul cycle de sieste quotidien est généralement suffisant pour obtenir un sommeil nocturne de 10 à 13 heures par jour.
À partir de 6 ans, le sommeil de l’enfant commence à se stabiliser et il a besoin d’environ 9 à 11 heures de sommeil chaque nuit.
À partir de 13 ans, le nombre d’heures de sommeil dont l’adolescent a besoin commence à diminuer pour atteindre une moyenne de 8 à 10 heures par nuit.

Facteurs perturbateurs du sommeil chez l’enfant

Il existe de nombreuses causes qui peuvent expliquer pourquoi votre enfant a des difficultés à s’endormir. Les changements dans les habitudes de vie de l’enfant sont une cause importante de perturbations des nuits de l’enfant. Une conséquence directe du manque de sommeil est la perte d’attention pendant la journée de l’enfant. Il est donc primordial de veiller à respecter ses besoins de sommeil.

Pour que votre enfant puisse bien dormir, il est important que ses journées soient organisées de manière régulière. Lorsque votre enfant est confronté à des changements importants (déménagement, arrivée d’un autre enfant, entrée à l’école, séparation etc.), il est normal que son temps d’endormissement s’allonge et que ses habitudes de sommeil soient modifiées. Pour éviter que le sommeil de l’enfant soit perturbé, veillez à maintenir une constance dans les heures de lever et de coucher ainsi que dans les siestes.

Nous disposons tous d’une horloge biologique, située dans le cœur de notre cerveau, qui régule notre rythme circadien et coordonne nos rythmes de sommeil. Pour conserver l’efficacité de cette horloge biologique, il est recommandé à l’enfant de respecter des horaires de sommeil fixes. De plus, l’environnement de sommeil de l’enfant doit être adapté pour un sommeil réparateur. Par exemple, évitez que sa chambre soit trop bruyante ou trop éclairée, afin de ne pas perturber l’endormissement de l’enfant.

Comment optimiser le sommeil de l’enfant ?

Les solutions naturelles

Pour aider votre enfant à mieux dormir, il existe plusieurs solutions naturelles. Avant d’opter pour un complément alimentaire ou une plante, veuillez consulter votre pédiatre.

Les infusion de plantes 

Les tisanes sont un moyen idéal pour profiter des bienfaits des plantes. Afin d’améliorer le sommeil de votre enfant, vous pouvez préparer une tisane sur mesure. Les plantes les plus recommandées sont la passiflore, la valériane et la mélisse. 

La passiflore officinale (Passiflora incarnata) est reconnue pour son action récupératrice. Elle peut être ajoutée à la tisane du soir de votre enfant. 

La valériane officinale (Valeriana officinalis) est un excellent moyen de maintenir un sommeil naturel et de faciliter l’endormissement. 

La mélisse (Melissa officinalis) favorise la relaxation et contribue à un sommeil normal. Elle peut être proposée à votre enfant pour un repos calme et efficace. 

Pour préparer la tisane de votre enfant, mettez une demi-cuillère à café de chacune des plantes sélectionnées dans 250 mL d’eau bouillante et laissez infuser pendant 10 minutes. Filtrez la tisane et laissez-la refroidir. Ajoutez une demi-cuillère à café de miel pour faciliter la prise. Il est préférable de faire boire la tisane à votre enfant avant le dîner afin qu’il puisse vider sa vessie avant le coucher.

Les huiles essentielles 

Vous pouvez aussi vous tourner vers l’aromathérapie. Diffusez des huiles essentielles dans la chambre de votre enfant 30 minutes avant le coucher. Vous pouvez également préparer un spray d’oreiller à base d’huiles essentielles pour accompagner le sommeil de votre enfant. Munissez-vous d’un flacon (préférablement en verre teinté) et ajoutez 20 gouttes d’huiles essentielles, 30 mL d’hamamélis et de l’eau distillée. Vaporisez le mélange sur l’oreiller avant le coucher.

Organisez ce projet DIY avec votre enfant et offrez-lui une opportunité de devenir acteur de sa routine du soir ! Préparez ensemble un spray spécial sommeil et aidez-le à prendre en main son repos nocturne grâce à cette recette naturelle.

Les huiles essentielles à choisir sont le bigaradier (Citrus aurantium, Citrus bigaradia), la lavande officinale (Lavandula officinalis) et l’huile essentielle de marjolaine (Origanum majorana). Le premier favorise le sommeil naturel et contribue à la relaxation et au sentiment de bien-être physique. La lavande est communément utilisée afin d’améliorer le sommeil et la dernière aide à la relaxation et à la qualité du repos. Ces ingrédients peuvent être mélangés seuls ou ensemble dans ce spray pour favoriser un bon sommeil.

Conclusion

Au fil des années, le sommeil d’un enfant évolue jusqu’à ce qu’il soit stable à l’adolescence. Comprendre les besoins de sommeil de votre enfant est une excellente façon de garantir que les journées se passent bien, et d’éviter un manque de sommeil. Certaines astuces incitent le sommeil des enfants de façon naturelle et simple, pour des nuits reposantes et sereines.

 

Articles similaires

4.7/5 - (21 votes)

Partager

Laissez un commentaire

Garan Cedore Magazine

Garan Cedore Magazine

Garan Cedore Magazine est un espace d’informations et de conseils créé par des professionnels qui souhaitent partager leur connaissance sur l’alimentation, la santé, le bien-être, les relations, la mode et la maison.

Suivez-nous sur :

À travers notre blog, vous aurez la chance de découvrir les meilleures réponses à vos diverses préoccupations liées à l’alimentation, à la santé, au bien-être, aux relations, à la mode et à la maison. Pour tous vos besoins, n’hésitez pas à nous contacter.

@2023 – Tous droits réservés. Garan Cedore Magazine

Ne doutez plus de son amour !

X