Il y a presque 10 ans de ça, j’ouvrais mon blog.

Très vite, il est devenu mon instrument de recherche sur la vie. J’avais l’impression de ne rien connaître au monde, ou si peu. J’ai commencé à prendre des photos d’inconnus dans la rue, ma manière à moi de me rechercher à travers eux, et j’ai partagé ça avec vous. 
J’ai beaucoup écrit, je vous ai beaucoup questionnés, j’ai beaucoup appris. J’ai voyagé, j’ai appris à travailler, j’ai muri. Tout ça est largement documenté sur ce blog, ce qui est complètement dingue quand on y pense, il me suffit de piocher une date, et je sais exactement où j’étais et avec qui ce jour-là.  Cela dit, c’est intéressant le direct, mais quand on se relit, on se rend compte à quel point parfois, on manque de recul. C’est finalement assez touchant, et c’est la raison pour laquelle j’ai toujours insisté pour garder tous mes posts en ligne, du premier au dernier.

Avec le succès du blog on m’a souvent proposé d’écrire un livre, mais après ma première tentative ratée, j’ai fait attention. J’ai attendu d’être prête, d’avoir quelque chose à dire. Peut-être que ça ne viendrait jamais ? Si c’était le cas, alors tant pis. J’ai donc attendu et un jour, je me suis réveillée avec cette idée. Une idée d’un livre qui mélangerait toutes les choses qui font la vie d’une femme. Une espèce de manuel, plein d’histoires qui raconteraient ce que j’ai appris en 40 ans.

Je voulais un livre qui mélange aussi textes, photos et illustrations, parce que c’est ma façon de m’exprimer, mon monde.

J’ai voulu le construire d’une manière qui parle de l’extérieur et s’enfonce petit à petit vers l’intérieur. Les chapitres sont organisés comme ça : Style, Métier, Beauté, Élégance et enfin, Amour. Pour moi, l’un ne va pas sans l’autre. On ne peut pas être une personne vraiment stylée si l’on n’est pas belle à l’intérieur. Ce n’est pas un livre de conseils à proprement parler, parce que je ne prétends pas connaître le secret de la vie, mais c’est un livre où je partage mes expériences. Certaines sont drôles, d’autres plus profondes.
J’ai voulu qu’on y retrouve l’esprit du blog, mais y ajouter une nouvelle dimension. Je m’y livre beaucoup plus.

Écrire un livre, c’est aussi enfin avoir le temps du recul. Et le recul, ça donne la possibilité d’aller plus loin dans ce que l’on y livre. Écrire un blog aussi personnel que le mien, c’est toujours marcher en équilibre sur une ligne. Que livrer, que garder pour soi ?

Mon point de vue, en temps qu’auteur (oui, maintenant je suppose que je peux vraiment dire ça !!!), c’est qu’il faut avoir le courage de tout dire. C’est comme ça, pour moi, ça fait partie des responsabilités des auteurs. On ne peut pas vouloir écrire et ne montrer que son côté parfait. Mais l’aspect temps réel du blog force à garder des choses pour soi, parce qu’au moment où on les vit, on ne sait pas comment elles vont se finir. Un livre donne une tout autre liberté, et c’est pour ça que c’est fascinant de se coller à l’exercice.

Il y a par exemple dans mon livre un chapitre entièrement consacré à l’amour où je me livre beaucoup sur ma vie amoureuse. C’est une chose dont j’ai toujours voulu vous parler ici, parce que c’est l’un de nos sujets favoris avec mes amies, mais c’est tellement, tellement compliqué !

garance core love style life book photos
Il y a dans un livre une vraie notion d’aboutissement. Je n’y ai pas du tout pensé au moment où je proposais l’idée à des maisons d’éditions il y a de cela presque deux ans (je n’aurais jamais pensé que le livre prenne autant de temps et d’espace dans ma vie) mais il sort à un moment vraiment clé dans ma vie. J’ai 40 ans, le monde des blogs a complètement changé avec les médias sociaux, et j’ai eu au beau milieu de tout ça un réel changement de vie et deux déménagements.

Ce que je n’aurais pas soupçonné, c’est la quantité de travail qu’un livre demande. Tous les auteurs peuvent vous le dire, c’est un travail monumental, surtout quand on fait tout, les textes, les photos, les dessins, les écritures, et aussi qu’on décide qu’on suit de près le travail de sa maquettiste (la géniale Elina Asanti) parce qu’on a voulu que le livre soit comme une nouvelle surprise à chaque fois que l’on tourne une page. Il y a ensuite les batailles entre équipes au niveau du titre et de millions de détails où chacun a son mot à dire (chose qui n’arrive à peu près… jamais avec un blog) et, bref… Faire un livre, c’est du sérieux.

Il a fallu trouver le temps et me reposer sur mon équipe, regardant un peu de loin mon bébé (mon blog) grandir et prendre son indépendance. Ça a été dur, pour vous parfois comme pour moi – j’étais moi aussi attachée à la forme si simple de mon blog à ses débuts – une voix, un auteur. Mais j’avais toujours su qu’à un moment il allait falloir que je le laisse grandir. On ne peut pas refaire la même chose encore et toujours, et pour se renouveler, il faut savoir créer de l’espace, sinon rien ne bouge et les idées s’épuisent.

Faire ce livre a donc été une immense aventure pour moi, et son titre le reflète amplement.

Je vous dévoilerai quelques pages bientôt, je ne veux pas trop en dire. Et ne vous fiez pas à mon timbre grandiloquent de ce matin, c’est juste que je suis tout émue de vous présenter mon nouveau bébé. En vérité, il est fun, léger, drôle, et s’adresse à chacune d’entre nous. C’est un livre qui parle de style, de courage, de beauté, de ne jamais se conformer à ce que les autres pensent de nous, d’où que l’on vienne. C’est un livre qui parle de nous, des conneries que l’on fait et qui nous apprennent tant et des défauts que l’on a et qui nous rendent unique.

C’est un livre que j’ai voulu plein d’amour et de joie, pour vous donner à mon tour un tout petit peu de ce vous avez pu me donner en dix ans. C’est un livre qui ne rentre pas vraiment dans une catégorie parce les catégories ça réduit tout et que si j’avais suivi une catégorie, ce blog n’aurait jamais vu le jour. C’est un livre rempli de gens que j’aime et de bonnes énergies. C’est un livre qu’on peut lire dans tous les sens. C’est un livre un peu comme un meilleur ami. Et j’en verse une larme alors que je vous écris, et que je commence à recevoir des lettres de lecteurs émus qui l’ont eu en avant-première pour je ne sais quelle raison.

Oui vraiment, c’est un livre dont je suis très fière et que j’ai immensément hâte de partager avec vous. Il sort la semaine prochaine dans le monde entier. Dingue !

—————————

PS

1/ Vous pouvez le pré-commander en anglais ici, et en français ici.
2/ Les dates de sortie exactes sont : en anglais autour du monde le 27 octobre, en français le 2 décembre, et pour le moment dans 8 autres langues (de nouvelles se rajoutent tous les jours !) – on a créé un mini-site super beau qui va regrouper toutes ces informations et qui ouvre le jour de la sortie du livre.
3/ Je commence ma tournée aux États-Unis et elle va se continuer dans le monde (et aussi dans d’autres villes que Paris en France au cours de l’année 2016) – je vous tiendrai au courant au fil des semaines.