Le foie en médecine chinoise

L’utilisation du foie en médecine chinoise est un sujet intéressant qui mérite d’être exploré. Le foie est l’un des organes les plus importants du corps humain et il est considéré comme le siège de l’énergie vitale dans la médecine chinoise. En effet, le foie est considéré comme le principal organe du système de régulation de l’énergie du corps. Dans ce domaine, le foie est considéré comme le gardien de la santé et le catalyseur du flux d’énergie dans le corps. De plus, le foie est également considéré comme le siège des émotions, des pensées et des sentiments. Dans cet article, nous examinerons plus en détail la façon dont le foie est utilisé en médecine chinoise et comment il est considéré comme un élément essentiel pour maintenir une bonne santé et un bon équilibre énergétique.

La médecine chinoise et le foie

La médecine chinoise le nomme « le Général des Armées », car il contrôle près de 200 tâches à l’intérieur de notre corps ! Découvrez dans cet article ce que cette médecine pense de cet organe essentiel, dont nous ne nous occupons peut-être pas suffisamment.

Quel est le rôle du foie ?

Un peu d’anatomie

Le foie est un organe abdominal vital d’environ 2 kg, situé sous les côtes et le diaphragme, à droite de l’abdomen. C’est à la fois un organe de stockage, de défense, de régulation et d’élimination.

Les tâches physiologiques du foie

Le fonctionnement de tous les organes est étroitement lié à la santé du foie. Il entre en effet en jeu dans de nombreuses fonctions du corps !

Gestion du sang 

Le foie filtre entre 1,2 et 1,8 L de sang par minute. Il contient environ 10 % de notre volume sanguin total et stocke et détruit les globules rouges. Il gère également les processus de coagulation sanguine.

Fonction de désintoxication

Le foie est le principal centre de désintoxication de notre corps. Il nettoie l’organisme, il filtre les toxines et les toxiques provenant des processus de digestion.

Gestion des hormones

Le foie intervient dans l’équilibre hormonal, car il participe à la sécrétion et à la dégradation des hormones. En médecine chinoise, les fonctions du foie ont un rôle majeur sur la qualité des cycles menstruels.

Action sur la digestion

La bile est produite par les cellules du foie. Il contribue donc à la digestion des graisses et à la bonne santé du transit grâce à la bile, qui lubrifie et désinfecte le côlon. Le foie est également en lien avec la régulation du poids, car il modère les métabolismes des glucides, des protéines et des lipides. Par exemple, il intervient dans le métabolisme du glucose, notre métabolisme énergétique, le glucose étant la principale source d’énergie de l’organisme.

Stockage des vitamines et minéraux

L’assimilation des aliments se produit dans le tube digestif, puis est relayée par le foie, qui stocke ensuite les micronutriments. Il stocke et métabolise de nombreuses vitamines et minéraux essentiels : vitamines A, D, E, K, B9, B12, ainsi que le fer et le cuivre, par exemple.

Fonction de défense

Le foie a également une fonction défensive grâce à ses propres cellules immunitaires, les cellules de Kupffer.

Les fonctions et la symbolique du foie selon la médecine chinoise

Voyons maintenant les fonctions du foie selon la médecine chinoise.

Vision des organes en médecine traditionnelle chinoise

En médecine traditionnelle chinoise, les organes sont à la fois appréciés selon leurs fonctions physiologiques et leurs caractéristiques énergétiques. La médecine traditionnelle chinoise est une approche globale de l’être humain et c’est aussi le cas pour les organes qui le constituent.

Il est important de retenir qu’en médecine chinoise, nous distinguons les organes Zang, organes pleins et de nature yang, des organes Fu, organes creux et de nature yin. Les premiers sont au nombre de cinq, dont le foie, accompagné du cœur, des poumons, des reins et de la rate associée au pancréas. Ce sont les organes qui conservent les essences vitales (le Qi et les liquides corporels) pour ensuite les transmettre aux Fu, qui sont les entrailles : l’intestin grêle, le gros intestin, la vésicule biliaire, l’estomac et la vessie.

De plus, les organes sont toujours associés en couple yin-yang et s’entraident mutuellement dans leurs fonctions grâce à ce dynamisme yin-yang. Par exemple, en médecine chinoise, le foie est associé à la vésicule biliaire, son Fu, appelé « Ministre de la Justice » et qui a pour fonction de décider ce qui est bon ou mauvais pour l’organisme. C’est elle qui reçoit « l’or liquide » qu’est la bile : le feu purificateur qui transforme, dégrade ou rejette (via les vomissements). En lui-même, chaque organe a alternativement des activités Yin et Yang : inspiration et expiration, systole et diastole, stockage et excrétion, etc.

Enfin, en médecine chinoise, les organes sont également associés à un élément, ainsi qu’à des saveurs, odeurs, couleurs, climats, attitudes et émotions.

Les fonctions du foie selon la médecine chinoise

Le foie selon la médecine chinoise est associé par exemple au printemps, à l’élément Bois et au vent.

L’énergie du printemps et du Bois nourrit le foie et sont surnommés « les initiateurs de la nature ». Selon les anciens textes c’est « le Vent [qui] transmet sur Terre les instructions du Ciel. ». Ainsi, le vent annonce le commencement du printemps et fait référence à la mise en mouvement. En effet, au printemps, la nature se déploie de toutes parts. Au niveau énergétique, le foie adopte les mêmes comportements : il assure la libre circulation du Qi, sans entrave et vers tous les organes et viscères.

Il est important de prendre soin des fonctions du foie et de la vésicule biliaire au printemps car c’est la puissance équilibrée de ces organes qui maintient le bon fonctionnement de toutes les activités organiques de l’année à venir.

Le foie en médecine chinoise est un organe yin, car interne et vital, mais il exerce des fonctions yang, car l’énergie du foie est puissante, presque impérieuse.

Comme nous l’avons constaté plus haut, le foie en médecine chinoise se fait appeler « le Général des Armées » aussi parce qu’il planifie les cycles de développements futurs, programme l’action à mener et élabore les stratégies de défenses de l’organisme. Il s’agit en réalité du bouclier protecteur de l’Homme qui le protège contre les agressions extérieures.

La médecine traditionnelle chinoise lui attribue plusieurs fonctions : il régule la circulation de l’énergie, et draine et stocke le sang pour le redistribuer selon les besoins. Le foie contrôle d’ailleurs la circulation du bas du corps en dirigeant toute l’activité sanguine du bassin.

L’énergie du foie assure également le bien-être de notre vision (les yeux sont d’ailleurs appelés « les orifices du foie »), de nos ongles, de nos muscles et de nos tendons. En effet, les qualités de l’élément Bois sont les suivantes : souplesse, tonicité et vigueur. Le foie prend donc soin de notre mobilité locomotrice et une énergie hépatique équilibrée se traduit souvent par de la souplesse, tant physique que mentale.

p>

Sentiments et foie

Chaque organe peut être touché par une émotion particulière, mais la médecine chinoise traditionnelle affirme que le foie est l’un des plus réceptifs aux facteurs émotionnels. De plus, c’est le foie qui est le premier à être bloqué par le stress. Toutefois, il est important de souligner qu’il n’existe pas d’émotions positives ou négatives. Selon les Chinois, éprouver une émotion est simplement l’expression d’une énergie. Ce qui importe, c’est qu’elle ne soit pas immobile ni longue : c’est alors qu’elle devient problématique.

Ainsi, les émotions déséquilibrées liées au foie sont la fureur, l’irritabilité et la mécontentement. On associe souvent le foie aux mots non dits et à l’insatisfaction. Dans ses émotions positives, le foie exprime ses qualités par l’amabilité, la patience et l’intégrité. On dit aussi que le foie est la source de courage et de faculté décisionnelle qui se trouve au plus profond des êtres.

Comment purifier et prendre soin de son foie selon la médecine chinoise ?

Notre foie est comparable à un filtre ou à une éponge qui se gonfle et se dégonfle. Même en cas d’une bonne hygiène de vie, ce filtre peut s’encrasser naturellement et il est normal de nettoyer son foie pour préserver sa qualité de filtration. Même si le foie sait parfaitement effectuer son travail, voici quelques astuces pour prendre soin de lui et donc, de notre bien-être global.

Purifier son foie

Vous vous réveillez systématiquement entre 1h et 3h du matin ? Il est probable que votre foie ait besoin d’un petit coup de pouce… Afin de ne pas épuiser l’énergie du foie, il est important de savoir qu’on ne draine le foie qu’au mois de mars ou avril et/ou en septembre. 

Voici, par ailleurs, quelques plantes pour prendre soin de votre foie.

L’artichaut (cynara scolymus)

L’artichaut est bien plus qu’un légume cultivé. Il est un atout non négligeable lorsqu’il s’agit de s’occuper des fonctions du foie. C’est une plante amère qui contient de nombreux flavonoïdes. L’artichaut a en outre, un effet détoxifiant et favorise le bon fonctionnement du foie. L’artichaut peut être cuisiné ou consommé sous forme de compléments alimentaires tels que les ampoules, les SIPF, etc.

Le romarin (rosmarinus officinalis)

Le romarin aide à soutenir le fonctionnement normal du foie par sa richesse en flavonoïdes, en triterpènes et en choline. On le consomme souvent sous forme de tisanes ou de bourgeons (gemmothérapie).

La schisandra de Chine (schisandra chinensis)

Surnommée « graine aux 5 saveurs », la schisandra renferme des triterpènes et un cocktail vitaminique, avec notamment les vitamines C et E. Cette plante est utilisée pour maintenir les fonctions de purification physiologique du foie en médecine chinoise. On la consomme généralement sous forme d’extraits secs : en compléments alimentaires ou en tisanes.

Soigner son foie

Adopter une alimentation saine

Une des actions les plus efficaces pour aider le foie est d’avoir une alimentation équilibrée, complète, avec des produits de bruts et de qualité. Évidemment, l’alcool devrait être consommé avec grande modération. Intégrer des plantes amères dans l’alimentation est également une pratique à adopter : le pissenlit, les endives, la roquette… 

Petite astuce supplémentaire pour prendre soin de notre digestion et de notre foie : poser une bouillotte d’eau chaude sur le foie ! En effet, le foie se situe entre 39 et 41°c et apprécie donc beaucoup la chaleur, qui active et soutient ses fonctions.

Prendre soin de ses émotions

Nous avons vu que le foie en médecine chinoise était considéré comme un organe émotionnel, majoritairement touché par les émotions qui nous traversent. En effet, lorsqu’une émotion est générée au niveau du cœur, elle vient toucher le foie à la hauteur de sa force. Ainsi, puisque le foie est la « mère » du cœur selon la médecine chinoise, nous comprenons tout l’intérêt de prendre soin de nos émotions et de ne pas les laisser s’accumuler afin de garantir la libre circulation du Qi du foie.

Pratiquer une activité physique régulière

Le foie en médecine chinoise est associé au mouvement et à la souplesse. C’est donc tout naturellement que l’énergie hépatique est nourrie par le mouvement lui-même : l’activité physique régulière et surtout, les étirements musculaires. Laisser sortir l’énergie par le mouvement permet de le faire de manière volontaire et non par des émotions difficiles ou des tensions musculaires. Il est en effet important de libérer l’énergie puissante du foie par la gestion des émotions ou le mouvement sinon, attention à l’effet « cocotte-minute ».Techniques manuelles en médecine chinoise – Acupuncture & Chi Nei Tsang

Les traitements manuels de la médecine chinoise sont nombreux, mais les plus populaires pour prendre soin de nos viscères et du foie sont l’acupuncture et le massage abdominal Chi Nei Tsang. 

L’utilisation de l’acupuncture est une méthode principale pour rétablir l’équilibre énergétique du foie. Un bon acupuncteur peut identifier les déséquilibres et fournir une approche globale pour soutenir le foie dans sa fonction. La fin de l’hiver et le début du printemps sont le moment idéal pour bénéficier d’une session d’acupuncture ! 

Le Chi Nei Tsang est une technique de massage abdominal d’origine taoïste. Il s’occupe de tous nos organes abdominaux par le massage, mais également par une approche énergétique en travaillant sur les méridiens ou les points importants du corps, tout comme l’acupuncture. Les Chinois considèrent que ces canaux transportent notre Chi, l’énergie vitale qui circule en chacun de nous. 

En fin de compte, ces 2 techniques sont liées par leur approche holistique : travail sur le corps physique et les organes, sur les méridiens et les points de réflexologie et rééquilibrage global de l’énergie corporelle de l’individu. Elles peuvent alors aider à réduire les douleurs et les émotions négatives provoquées par le foie. L’acupuncture et le massage sont, bien sûr, encore plus efficaces si vous les pratiquez régulièrement. 

Synthèse

Le foie est indispensable pour le bon fonctionnement de notre organisme, tant sur le plan physiologique qu’énergétique. Il peut passer inaperçu car il est le plus grand organe du corps humain. Nous devons le protéger par des moyens variés tels que l’alimentation, les plantes, les massages et l’acupuncture, et nous en serons récompensés.

Portrait d’Emma Bagamyan

 

Articles similaires

4.4/5 - (29 votes)

Partager

Laissez un commentaire

Garan Cedore Magazine

Garan Cedore Magazine

Garan Cedore Magazine est un espace d’informations et de conseils créé par des professionnels qui souhaitent partager leur connaissance sur l’alimentation, la santé, le bien-être, les relations, la mode et la maison.

Suivez-nous sur :

À travers notre blog, vous aurez la chance de découvrir les meilleures réponses à vos diverses préoccupations liées à l’alimentation, à la santé, au bien-être, aux relations, à la mode et à la maison. Pour tous vos besoins, n’hésitez pas à nous contacter.

@2024 – Tous droits réservés. Garan Cedore Magazine

Ne doutez plus de son amour !

X