Deprecated: stripslashes(): Passing null to parameter #1 ($string) of type string is deprecated in /home/sc4veow6889/garancedore.fr/wp-content/plugins/similar-posts/common_functions.php on line 115

Deprecated: stripslashes(): Passing null to parameter #1 ($string) of type string is deprecated in /home/sc4veow6889/garancedore.fr/wp-content/plugins/similar-posts/common_functions.php on line 115

Fuites urinaires, comment agir ?


Deprecated: stripslashes(): Passing null to parameter #1 ($string) of type string is deprecated in /home/sc4veow6889/garancedore.fr/wp-content/plugins/similar-posts/common_functions.php on line 115

Deprecated: stripslashes(): Passing null to parameter #1 ($string) of type string is deprecated in /home/sc4veow6889/garancedore.fr/wp-content/plugins/similar-posts/common_functions.php on line 115

Les fuites urinaires sont des problèmes très fréquents chez les femmes, et elles peuvent affecter la qualité de vie et la confiance en soi. Cet article discutera des causes courantes des fuites urinaires et des moyens d’y remédier, ainsi que des mesures préventives à prendre pour éviter d’en souffrir. Il expliquera également comment le traitement médical peut aider à soulager les symptômes et à retrouver une vie plus normale. Enfin, il présentera des informations sur les produits disponibles sur le marché pour gérer les fuites urinaires.

Comment lutter contre les pertes d'urine involontaires ?

Les pertes d’urine involontaires sont très courantes et généralement bénignes, mais peuvent rendre la vie quotidienne très pénible. Elles touchent principalement les femmes et sont liées aux modifications hormonales et à la tonicité du plancher pelvien. Découvrez les meilleures pratiques à adopter pour réduire la fréquence des fuites d’urine.

Définition d’une incontinence urinaire

Une incontinence urinaire est une perte incontrôlée d’une petite quantité d’urine due à une pression importante sur la vessie. Physiologiquement, cette fuite s’explique par une faiblesse des muscles du plancher pelvien, ce qui entraîne l’incapacité à retenir l’urine en cas de pression.

Cette pression peut être provoquée par des mouvements corporels tels qu’un effort physique, une quinte de toux, un éternuement, un éclat de rire, etc. En outre, la fuite d’urine peut se produire sans une sensation urgente d’uriner. Elle peut survenir aussi bien le jour que la nuit et peut toucher les hommes et les femmes. La fréquence de cette perte involontaire d’urine augmente avec l’âge, mais elle peut survenir à n’importe quel âge.

Origines des pertes d’urine

Les origines des pertes d’urine varient selon le contexte personnel. Pour les hommes, la prostate peut en être la cause, notamment après une ablation. Chez les femmes, la tonicité du plancher pelvien est en cause.

Pourquoi les femmes sont-elles sujettes aux pertes d’urine ?

Les femmes sont deux fois plus susceptibles d’avoir des pertes d’urine que les hommes, pour des raisons anatomiques simples ! On estime qu’une femme sur quatre est touchée par des pertes d’urine à un certain moment de sa vie. Ce chiffre augmente après l’âge de 60 ans, à partir duquel plus d’une femme sur trois présente des pertes d’urine.

Chez la femme, cette perte d’une petite quantité d’urine par l’urètre peut avoir des causes variées, mais est le plus souvent liée à l’affaiblissement du plancher pelvien. Au fil de sa vie, la femme peut rencontrer des événements qui entrainent la perte d’urine par l’urètre sans aucun désir d’uriner.

Femmes enceintes

La grossesse est la période où la femme est la plus exposée aux pertes d’urine. En effet, non seulement la femme enceinte est sous l’influence d’un cocktail d’hormones, mais elle est également affectée par le poids du bébé qui grandit ! Ainsi, lorsque le bébé augmente en volume, il exerce une pression sur la vessie de sa maman, ce qui entraine une augmentation des pertes d’urine à mesure que la grossesse avance. Il est courant qu’une femme enceinte urine involontairement, surtout au troisième trimestre ou lors d’un effort qui augmente la pression sur la vessie.

Pourquoi les hommes ont-ils des pertes d’urine ?

Si la fuite urinaire est moins fréquente chez l’homme que chez la femme, elle demeure possible. Souvent, les pertes d’urine surviennent après une ablation partielle ou totale de la prostate.

Bien que la prostate soit souvent en cause pour les pertes d’urine chez l’homme, il peut y avoir d’autres causes possibles. Un homme ayant tendance à uriner involontairement peut interroger son médecin traitant pour déterminer la cause fondamentale de ses pertes d’urine.

Comment savoir si l’on souffre de fuites urinaires ?

Vous vous interrogez sur le fait de présenter des fuites urinaires mais n’êtes pas certain ? Il existe des signes typiques et caractéristiques de la fuite urinaire, comme la perte d’une petite quantité d’urine par l’urètre.

  • Vous remarquez que vous perdez un peu d’urine lorsque votre vessie est sous pression (rire, éternuement, toux etc.) 
  • Vous avez l’impression d’avoir besoin d’aller aux toilettes plus fréquemment qu’avant 
  • Vous éprouvez un malaise lors de la miction 
  • Vous vous levez la nuit pour uriner
  • Il vous arrive parfois d’avoir des fuites nocturnes 

Fuites urinaires : un problème qui ne connaît pas d’âge

Les fuites urinaires peuvent se produire chez tous les âges, bien que plus fréquentes après 60 ans. L’incontinence urinaire peut rendre la vie difficile, quelle que soit la période de la vie !

Chez les jeunes

Chez les jeunes de moins de trente ans, les fuites urinaires sont relativement rares. Elles peuvent survenir lors d’activités physiques intenses et sont souvent légères, sans être remarquées.

Pendant la grossesse

Pendant la grossesse, la pression exercée par le bébé sur la vessie devient importante. Au troisième trimestre, les fuites urinaires peuvent devenir fréquentes, mais elles redeviennent normales après l’accouchement.

En post-partum

Après l’accouchement, la jeune maman peut présenter des fuites urinaires. Cela est dû à l’affaiblissement du plancher pelvien pendant la grossesse. Une séance de rééducation périnéale peut être recommandée pour soutenir la tonicité du périnée et éviter les fuites involontaires.

En péri-ménopause

La ménopause est une période où le taux hormonal fluctue. Cela peut entraîner une perte de tonicité du périnée et du plancher pelvien, ainsi que des fuites urinaires. Certaines mesures peuvent être prises pour contrer ce problème.

Chez les plus de 60 ans

Chez les plus de 60 ans, les femmes sont plus susceptibles de souffrir de fuites urinaires. Si une femme a des fuites urinaires à un âge plus jeune, il est très probable que sa fréquence augmente avec l’âge. Les hommes sont également touchés par ce problème après 60 ans.

Fuites urinaires et pratique sportive

L’exercice physique est fréquemment perçu comme étant un des facteurs déclencheurs des fuites urinaires. Une étude a révélé qu’un cinquième des femmes pratiquant une activité sportive ont déjà connu ce problème. Le sport n’est pas à l’origine de cette perte d’urine involontaire, mais plutôt le mélange d’une pratique sportive non adaptée et d’un plancher pelvien affaibli. Ce n’est pas le sport à proprement parler qui est en cause, mais plutôt notre manière de le pratiquer. Certaines activités physique telles que le saut ou encore la course rapide mettent à l’épreuve les muscles du plancher pelvien, qui peut ne pas assumer son rôle en cas de faible tonicité. 

Ainsi, pour éviter les fuites urinaires, il est préférable de se tourner vers des sports qui mobilisent à la fois la zone périnéale et l’abdomen, tels que la natation, le yoga ou la randonnée à cheval. Si les abdominaux et le plancher pelvien sont stimulés de façon équilibrée, les fuites urinaires involontaires seront évitées.

Comment soulager naturellement votre système urinaire ?

Les problèmes urinaires peuvent être source de désagrément et de fatigue ! Que ce soit des difficultés au niveau du périnée ou bien de la prostate, il existe des solutions naturelles pour rétablir l’équilibre. 

Le tribulus terrestre

Le tribulus terrestre (Tribulus terrestris) est une plante utilisée depuis des millénaires et reconnue pour ses bienfaits variés. Il favorise l’excrétion d’urine et soutient la santé et le confort du système urinaire. On peut le prendre sous forme de gélules de plante sèche. Un naturopathe peut vous aider à choisir les bonnes doses pour un résultat optimal. 

L’hibiscus

L’hibiscus (Hibiscus) est une fleur rouge utilisée depuis l’Antiquité pour ses bienfaits. Il stimule l’élimination et soutient le fonctionnement des voies urinaires. On le consomme sous forme de tisane ou d’infusions. Son goût est très agréable !

Le bouillon blanc

Le bouillon blanc (Verbascum thapsus) est une plante bisannuelle aux fleurs jaunes et aux feuilles vertes et brillantes. Il est très apprécié pour ses propriétés favorables aux reins et à la vessie. On peut le consommer sous forme de tisanes, d’infusions ou d’ampoules d’extraits aqueux de plantes. Une consultation avec un naturopathe peut vous aider à déterminer la posologie la plus adaptée. 

La cardamome 

La cardamome (Elettaria cardamomum) est une épice très appréciée en Ayurveda (médecine traditionnelle indienne). Elle est utilisée pour ses bienfaits sur le bien-être et pour soutenir le fonctionnement du système urinaire. On la trouve sous forme de petites graines noires enveloppées dans une coquille souple. On peut l’ajouter à des plats sucrés ou salés, ou encore la consommer en tisane ou en infusion. 

Mesures préventives contre les fuites urinaires

Il existe des moyens simples et efficaces pour éviter les fuites urinaires. Ces exercices peuvent être réalisés par tout le monde, mais il est préférable de s’entretenir avec son médecin traitant avant de commencer. Dans certaines situations, un suivi professionnel pourrait être nécessaire. Les sages-femmes et les kinésithérapeutes sont habilités à apporter des séances de rééducation périnéale pour réduire l’incidence des fuites urinaires. Ces exercices sont spécifiquement conçus pour les femmes. Cependant, les hommes souffrant d’un problème lié à la prostate devraient consulter leur médecin traitant.

Sport

Il est essentiel de choisir une pratique sportive qui maintienne l’équilibre entre la musculature de la sangle abdominale et celle du plancher pelvien. Pratiquer une activité physique qui renforce simultanément la sangle abdominale et le plancher pelvien est le meilleur moyen de prévenir les fuites urinaires. En effet, c’est le déséquilibre entre la pratique de musculation des abdominaux et celle du périnée qui est à l’origine des fuites urinaires. 

Chez la femme, ce déséquilibre est particulièrement problématique, notamment pour celles qui s’adonnent à des activités sportives impliquant une forte mobilisation de la sangle abdominale. Les femmes qui souhaitent s’entraîner pour avoir un ventre plat peuvent facilement se retrouver à pratiquer des exercices spécifiques qui ne maintiennent pas le périnée actif. Ces exercices, généralement effectués sur le dos, tendent à pousser les organes vers le bas sans fournir de solution pour soutenir le plancher pelvien.

Chez les femmes souffrant de fuites urinaires, ce type d’activité est susceptible d’aggraver la situation, surtout si la femme a récemment accouché et qu’elle subit des pertes involontaires d’urine. Il est préférable d’opter pour des sports plus doux et équilibrés, qui permettent d’avoir une musculature tonique sans déséquilibre. 

Renforcer le périnée

Le renforcement du périnée est souvent recommandé dans le cas de fuites urinaires. Certaines études montrent même que l’exercice peut résoudre presque complètement ce problème. Cependant, il est important de noter que ces exercices doivent être pratiqués correctement. Pour obtenir des résultats optimaux, il faut pratiquer ces exercices régulièrement sur une longue période. En effet, le renforcement du périnée doit être effectué quotidiennement pendant une durée de quatre à six mois, puis plusieurs fois par semaine pour le maintien de la tonicité. L’accomplissement ponctuel de quelques exercices de rééducation périnéale ne sera pas suffisant.

De plus, un programme de remusculation du plancher pelvien encadré par un physiothérapeute est plus efficace qu’une pratique personnelle non supervisée.

Culottes pour lutter contre les fuites urinaires

Vous cherchez un moyen pratique de lutter contre les fuites urinaires ? Les culottes absorbantes sont une excellente solution ! Elles vous permettront de vivre sereinement au quotidien et sans crainte de petites pertes d’urine inopportunes. 

Il existe deux types de culottes absorbantes : 

  • les protections jetables ;
  • les culottes réutilisables qui peuvent être lavées en machine après usage.

Les culottes réutilisables sont plus économiques et respectueuses de l’environnement. Elles sont très absorbantes, offrent une protection optimale contre les fuites et n’entraînent pas de sensation d’humidité. Vous pouvez ainsi continuer à vivre normalement après une petite perte !

Enfin

Bien que les fuites urinaires puissent être une source de contraintes dans la vie de tous les jours, il est tout à fait possible de les améliorer. En prenant le temps de renforcer ses muscles du plancher pelvien et en adoptant quelques astuces naturelles, on peut retrouver son équilibre et dire adieu aux fuites urinaires !

 

Articles similaires

4.6/5 - (11 votes)

Partager

Laissez un commentaire

Garan Cedore Magazine

Garan Cedore Magazine

Garan Cedore Magazine est un espace d’informations et de conseils créé par des professionnels qui souhaitent partager leur connaissance sur l’alimentation, la santé, le bien-être, les relations, la mode et la maison.

Suivez-nous sur :

À travers notre blog, vous aurez la chance de découvrir les meilleures réponses à vos diverses préoccupations liées à l’alimentation, à la santé, au bien-être, aux relations, à la mode et à la maison. Pour tous vos besoins, n’hésitez pas à nous contacter.

@2024 – Tous droits réservés. Garan Cedore Magazine

Ne doutez plus de son amour !

X