Aigreur d’estomac, causes et solutions

L’aigreur d’estomac peut être un sentiment désagréable et douloureux et se produit généralement lorsque les personnes ingèrent des aliments ou des boissons acides. Les symptômes communs de l’aigreur d’estomac peuvent inclure une douleur abdominale, des brûlures d’estomac, des remontées acides et des nausées. Bien que l’aigreur d’estomac soit généralement bénigne et peut être traitée à la maison avec des antacides et des médicaments en vente libre, elle peut parfois être le signe d’une condition sous-jacente plus grave. Dans cet article, nous examinerons les causes et les solutions possibles de l’aigreur d’estomac et comment le traiter.

Mauvais goût dans la bouche, causes et solutions

L’aigreur au niveau de l’estomac est une sensation désagréable très répandue : plus de la moitié des gens l’ont sans doute vécue.

Si l’on souffre occasionnellement d’aigreurs, elles seraient liées à une inflammation temporaire de l’estomac, et peuvent survenir après un repas copieux ou en cas de stress. 

Toutefois, si elles sont fréquentes, après chaque repas ou si l’inconfort est très intense, mieux vaut consulter un médecin pour déterminer leurs causes.

Dans cet article, nous étudions les facteurs qui causent les aigreurs d’estomac et comment les soulager par l’alimentation et des aides naturelles.

Quels sont les symptômes des aigreurs d’estomac ?

Les aigreurs d’estomac sont caractérisées par une sensation d’acidité ou de brûlure dans le haut du ventre. Celles-ci surviennent habituellement après un repas trop abondant ou trop épicé, gras ou acide. Elles peuvent aussi se manifester en position allongée, en se penchant en avant, en faisant un effort physique ou à la suite d’un état de stress.

Parfois, les aigreurs d’estomac s’accompagnent de remontées acides qui provoquent une sensation de brûlure derrière le sternum et même jusqu’à la gorge.

Quelle est la source des aigreurs d’estomac ?

Alimentation

Normalement, l’estomac sécrète des produits chimiques contenant des enzymes et de l’acide (chlorhydrique) nécessaires à la digestion des aliments. Si on mange trop, l’estomac doit produire plus de sécrétions pour pouvoir digérer, ce qui peut irriter la paroi gastrique.

On sait aussi que certaines nourritures et boissons ont tendance à causer des aigreurs d’estomac. Voici quelques exemples :

  • Des plats gras : viandes, fromages, charcuteries, fritures et sauces.
  • Des aliments acides : tomates, agrumes, fromages affinés.
  • Des aliments épicés, des condiments (ail, oignon…).
  • Certains produits laitiers (surtout au lait entier), le chocolat et les crudités.

Les boissons qui peuvent causer des aigreurs d’estomac sont :

  • Le café : en excès ou trop chaud, il peut irriter l’estomac et provoquer des remontées acides.
  • Les boissons alcoolisées : elles peuvent stimuler la sécrétion de l’acide de l’estomac et relâcher le sphincter œsophagien.
  • Les boissons gazeuses : qui peuvent irriter la muqueuse et provoquer des ballonnements et des remontées acides.

D’autres facteurs peuvent contribuer aux aigreurs d’estomac : manger trop vite, ne pas assez mâcher, le stress et le tabac.

Stress

Le stress peut produire une sensation de brûlure dans la partie haute du ventre car il favorise la sécrétion d’acide et altère le fonctionnement du sphincter œsophagien.

Tabac

Les substances présentes dans la cigarette peuvent stimuler l’acide de l’estomac et provoquer des aigreurs et des ulcères.

Grossesse

Les changements hormonaux liés à la grossesse peuvent causer des aigreurs d’estomac, des sensations de lourdeur et des remontées acides. Au cours du troisième trimestre, la croissance du bébé dans l’utérus comprime l’estomac, ce qui peut provoquer des douleurs.

Remontées acides

Le relâchement du sphincter œsophagien (la valve entre l’œsophage et l’estomac) peut causer des remontées acides et des aigreurs, parfois spontanées ou liées à certains repas. Des épisodes répétés d’acidité peuvent irriter le sphincter.

Mesures hygiéno-diététiques pour contrer les aigreurs d’estomac

L’alimentation : clé de la prévention des aigreurs

Que manger en cas de remontées acides ?

Pour prévenir les aigreurs d’estomac, choisissez des aliments faciles à digérer :

  • En terme de protéines, optez pour les viandes maigres, la volaille, les poissons et, le cas échéant, des œufs bien cuits.
  • Comme source d’énergie, consommez des féculents tels que le riz, la pomme de terre, le quinoa et des pâtes et du pain si vous les digérez bien.
  • Utilisez des huiles crues ou ajoutez-les à la fin de la cuisson : les graisses sont nécessaires à l’organisme, mais elles sont mieux digérées quand elles sont crues.
  • Selon votre tolérance, mangez des légumes cuits et de saveur douce (carottes, épinards, blancs de poireau, pointes d’asperges) et des fruits pas trop acides, cuits ou bien mûrs (pomme, poire, banane, pêche…).

Préférez les méthodes de cuisson qui ne nécessitent pas trop de graisses : pochés, cuisson à la vapeur ou au four (en papillote ou rôti), au grill.

Comment manger ? 

  • Mettez en place une alimentation équilibrée : faites trois repas légers et une à deux collations ; l’idée est de satisfaire vos besoins énergétiques sans surcharger votre estomac.
  • Vérifiez la température des aliments avant de les ingérer : préférez-les tièdes ou chauds mais pas brûlants, cela empêchera d’irriter la muqueuse déjà sensible.
  • Asseyez-vous dans le calme, avec le torse bien droit, pour permettre le bon passage des aliments jusqu’à l’estomac. 
  • Mâchez chaque bouchée avant d’avaler et prenez le temps de manger. 
  • Ne vous allongez pas et ne penchez pas la tête après les repas, pour limiter le reflux.
  • Buvez en dehors des repas, en petites gorgées, et attendez au moins une demi-heure avant de reprendre des boissons. 

Quels aliments éviter ?

Dans le but d’éviter ou de limiter les aigreurs, il est important de bannir (ou de limiter au maximum) les aliments et boissons irritants de la muqueuse, susceptibles de provoquer ou d’aggraver les remontées acides. Voici ceux à éviter : 

  • Les aliments trop gras : viandes grasses, fromages gras, préparations en sauce ou à la crème, fritures, viennoiseries…
  • Les plats trop épicés ou avec des condiments que vous ne digérez pas : piment, poivre, ail, oignon, etc. De même pour les fruits et légumes trop acides.
  • Le café et les boissons gazeuses.
  • Et tous les autres produits que vous ne digérez pas ou qui vous génèrent des aigreurs.

A retenir

Si vous souffrez d’aigreurs d’estomac, veillez à ce que vous ne perdiez pas de poids : pesez-vous toutes les semaines dans les mêmes conditions (même heure, même balance, à jeun et en sous-vêtements) et prévenez votre médecin si vous perdez du poids. Une perte de poids involontaire, dans certaines situations, peut signaler un problème digestif plus profond.

Mode de vie et prévention des remontées acides

Afin de prévenir et de soulager les aigreurs d’estomac, il est crucial d’arrêter la consommation d’alcool et de se sevrer du tabac.

En cas de remontées acides la nuit ou en position allongée : surélevez la tête du lit ou bien utilisez deux oreillers. Cela vous permettra de passer une meilleure nuit, avec moins de gênes.

Même si les situations stressantes semblent inévitables, essayez de réagir aux tensions du quotidien en pratiquant des activités relaxantes : méditation, respiration guidée, yoga, exercices de pleine conscience, sophrologie, etc.

Aides naturelles à la digestion 

Si l’objectif est de favoriser une bonne digestion, vous pouvez également compter sur des produits naturels, utilisés depuis des années pour leurs effets bénéfiques sur la sphère digestive.

Tisanes et graines précieuses

  • Le fenouil (Foeninculum vulgare) est connu pour apaiser la digestion, en particulier après des repas abondants ; il est aussi efficace en cas de ballonnements et de spasmes.
  • Les graines de fenugrec (Trigonella foenum-graecum) sont bénéfiques pour la santé de l’ensemble du tube digestif : à l’estomac, elles rééquilibrent un pH trop acide. Dans nos intestins, le fenugrec protège la muqueuse digestive.
  • Le cumin (Cuminum cyminum) est connu pour soutenir le fonctionnement de l’estomac et pour favoriser la digestion.

Ces graines peuvent se préparer en infusion : mettez entre 1 et 3 grammes de graines séchées dans un bol et laissez-les infuser dans de l’eau bouillante pendant au moins dix minutes. Ensuite, filtrez l’infusion et buvez-la tiède, lentement, par petites gorgées.

Veuillez noter que ces produits sont aussi disponibles sous forme de poudre ou de gélules.

Les tisanes de plantes

  • La camomille matricaire (Matricaria recutita) aide à réguler le transit intestinal chez les personnes qui ont des intestins sensibles. Soulage les malaises liés à un transit accéléré.
  • La valériane (Valeriana officinalis) favorise le bon fonctionnement de l’appareil digestif et est réputée pour atténuer les spasmes.
  • Le basilic tropical (Ocimum basilicum) participe à faciliter la digestion et contribue à l’apaisement du système digestif.
  • La camomille romaine (Chamaemelum nobile) est connue pour faciliter la digestion et améliorer le confort digestif. 
  • La racine de réglisse (Glycyrrhiza glabra) contient des composants qui contribuent à préserver le bon fonctionnement des muqueuses de l’estomac et de l’intestin. Toutefois, elle doit être consommée avec précaution si vous êtes hypertendu.

Pour préparer ces tisanes : versez dans une tasse d’eau bouillante, 5 à 10 g de l’ingrédient que vous avez sélectionné et laissez-le infuser pendant dix minutes. Filtrez la tisane, laissez-la tiédir et dégustez-la par petites gorgées. 

Aromathérapie

Afin de soutenir le bon fonctionnement digestion, l’emploi d’huiles essentielles – en application locale ou directe – est intéressant. Voici que :

  • L’huile essentielle de menthe poivrée (Mentha x piperitaa un effet bénéfique sur la santé intestinale. Favorise les activités digestives. Participe au bon fonctionnement du tube intestinal. Aide à maintenir l’estomac en bon état.

Vous pouvez placer une à deux gouttes sur un morceau de sucre, à laisser fondre sous la langue ou dans 1 c.à.c. de miel ou d’huile d’olive, à avaler avant les repas. Sinon, vous pouvez les appliquer à l’aide d’un massage doux sur le plexus solaire, une à deux fois par jour. 

Enfin, nous vous suggérons de consulter votre médecin en cas de malaises persistants.

 

 

 

 

Articles similaires

4.5/5 - (25 votes)

Partager

Laissez un commentaire

Garan Cedore Magazine

Garan Cedore Magazine

Garan Cedore Magazine est un espace d’informations et de conseils créé par des professionnels qui souhaitent partager leur connaissance sur l’alimentation, la santé, le bien-être, les relations, la mode et la maison.

Suivez-nous sur :

À travers notre blog, vous aurez la chance de découvrir les meilleures réponses à vos diverses préoccupations liées à l’alimentation, à la santé, au bien-être, aux relations, à la mode et à la maison. Pour tous vos besoins, n’hésitez pas à nous contacter.

@2024 – Tous droits réservés. Garan Cedore Magazine

Ne doutez plus de son amour !

X