Cheveux fourchus, ce qu’il faut savoir avant de couper

Si vous avez des cheveux fourchus et que vous envisagez de les couper, il est important que vous preniez le temps de comprendre ce qu’implique cette décision. Le cheveu fourchu est un problème courant et peut être difficile à gérer. Dans cet article, nous vous donnerons des conseils sur ce qu’il faut savoir avant de couper vos cheveux fourchus afin que vous puissiez prendre une décision éclairée. Nous aborderons les différentes causes possibles des cheveux fourchus, les différents types de soins à appliquer pour les traiter, et comment couper vos cheveux fourchus en toute sécurité.

Les fouches peuvent être une vraie source d’angoisse pour les propriétaires de cheveux longs. La chevelure paraît sèche, abîmée, terne et difficile à discipliner. Les fouches apparaissent aux extrémités des mèches et donnent l’impression qu’elles se divisent. La première solution est généralement de procéder à une coupe afin de repartir sur de bonnes bases. Mais les fourches ne sont pas un destin inéluctable ! De bons soins capillaires additionnés à des produits nourrissants peuvent vous aider à reconquérir des pointes en bonne santé.

Comprendre ce qu’est une fourche capillaire

Structure du cheveu

Afin d’analyser ce qui se passe dans nos cheveux à l’apparition d’une fourche, voyons de plus près la structure de notre chevelure. 

Le cheveu est principalement composé de kératine. Cette protéine est essentielle pour sa qualité et renforce les écailles du cheveu lorsqu’il commence à s’abîmer. Elle protège et conserve la forme des fibres capillaires et leur donne leur force et leur éclat. 

Nos cheveux sont constitués de trois couches : la moelle, le cortex et la cuticule. Cette dernière protège le cheveu contre les agressions extérieures. Elle est essentielle pour empêcher l’apparition des fourches. 

Comment se forme une fourche ?

Cheveux fourchus, ce qu’il faut savoir avant de couperLes écailles de la cuticule sont superposées. Lorsque le cheveu est constamment agressé, les écailles s’enlèvent du cortex et le cheveu perd son enveloppe protectrice. C’est le commencement de la fourche ! 

Dès que le cheveu est séparé en deux à sa pointe, il commence à s’abîmer davantage et la fourche remonte vers la racine. Le cheveu devient alors cassant et sec, et il est très difficile de le coiffer.

Comment reconnaître les fourches ?

Les fourches peuvent être diagnostiquées par l’observation d’une mèche de cheveux. La pointe semble divisée en deux ou trois brins et a la forme d’une fourche. 

Il existe 16 types de fourches différentes qui peuvent affecter nos cheveux. On peut également les deviner si la chevelure est difficile à dompter, si les pointes sont ternes et s’emmêlent facilement.

Qui sont les plus susceptibles ?

Tous les types de cheveux, fins, gras, bouclés, lisses, ondulés peuvent être exposés aux fourches. Les cheveux courts sont moins à risque car ils sont moins exposés aux agressions extérieures et aux frottements. Les personnes aux cheveux longs qui ont l’habitude d’utiliser des appareils chauffants et des produits capillaires asséchants sont plus susceptibles de développer des fourches.

Qu’est-ce qui provoque les cheveux fourchus ?

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de l’apparition de fourches sur nos cheveux. La kératine, substance qui leur donne structure et protection, est particulièrement importante et se trouve souvent en quantité insuffisante. Les appareils chauffants – fers à lisser, sèche-cheveux, brosses soufflantes – agressent la fibre capillaire et contribuent à les fragiliser. Les cheveux fins sont aussi plus susceptibles de s’abîmer et de se dédoubler. Si les cheveux ne sont pas coupés régulièrement, ils vieillissent et les pointes se cassent. Les frottements, comme ceux causés par nos vêtements et taies d’oreillers, les fragilisent, tout comme le brossage trop vigoureux. Les accessoires – barrettes et autres – et les produits de soins inadéquats contribuent également à la formation de fourches.

Prévenir les fourches : comment s’y prendre ?

La prévention des fourches est tout à fait possible ! Il y a des règles simples à appliquer pour éviter ce désagrément.

Utiliser les appareils de coiffure avec parcimonie

Cheveux fourchus, ce qu’il faut savoir avant de couperLes appareils chauffants (sèche-cheveux, fer à lisser, etc.) agissent sur l’écaille du cheveu et peuvent provoquer des fourches à long terme. Heureusement, il est possible de les utiliser en prenant quelques précautions. 

Vous pouvez choisir un fer à lisser à vapeur, qui protège mieux les cheveux. Vous pouvez aussi écourter la durée d’utilisation du sèche-cheveux en enlevant l’humidité de vos cheveux avec une serviette avant de l’utiliser. Il est également préférable de tenir l’appareil à une distance minimum de 20 cm et de choisir la température la plus basse possible. Enfin, vous pouvez appliquer un spray thermo-protecteur pour protéger vos cheveux. 

Brosser ses cheveux délicatement

Pour se coiffer, optez pour une brosse ou un peigne à poils doux et naturels. Évitez les brosses en métal et en plastique qui sont trop agressives. Une brosse en poils de sanglier est par exemple une bonne solution car elle maintient la kératine des cheveux. 

Pour démêler vos cheveux sans les abîmer, commencez par les pointes et remontez doucement vers les racines. Lorsque vous rencontrez un nœud, démêlez-le par petits mouvements sans forcer. 

Attacher ses cheveux pour dormir

Les frottements sont l’un des principaux ennemis de nos cheveux. Ils surviennent durant la journée, mais surtout la nuit lorsque nous dormons. Pour éviter les cheveux fourchus, il est conseillé de les attacher avant de se coucher. Que ce soit en queue de cheval ou en tresses : cette simple précaution est très efficace ! 

Utiliser une taie d’oreiller en soie

Une taie d’oreiller en soie peut aussi vous aider à éviter les fourches. Elle permet d’éviter que vos cheveux ne s’emmêlent pendant votre sommeil et donc de prévenir les fourches persistantes. 

Comment rétablir la solidité des cheveux abîmés ?

Les fourches peuvent sembler irrémédiables. Heureusement, en adoptant quelques bonnes pratiques, il est tout à fait possible de redonner de la vigueur à nos cheveux et de prévenir l’apparition de nouveaux dommages. 

Meilleur masque pour les cheveux abîmés

Pour réparer les cheveux abîmés, nous devons privilégier des masques nourrissants et hydratants. Le meilleur masque pour les cheveux abîmés doit contenir des huiles végétales (huile de ricin, huile d’amande douce, huile de germe de blé, etc.) et/ou des beurres végétaux (beurre de cacao, beurre de karité, etc.). Il est préférable de choisir des produits contenant des ingrédients naturels et exempts de parfums et d’huiles minérales. 

Chez soi, il est possible de se concocter un masque à partir d’ingrédients présents dans nos cuisines ! Les actifs les plus nourrissants pour nos cheveux sont souvent ceux qui font d’abord du bien à notre organisme. Mélanger de l’avocat, des œufs, de l’huile d’olive, du miel ou même de la mayonnaise peut donner à nos cheveux un aspect rayonnant !

Quel shampooing pour les cheveux abîmés ?

Une fois qu’une fourche est apparue, il n’est malheureusement pas possible de la réparer. Les produits contenant des silicones prétendant réparer les pointes fourchues ne sont donc qu’un leurre. En effet, ce genre de produit ne répare pas la fourche, mais remplit temporairement les trous qui en sont la conséquence. Ces produits aident à donner à la chevelure un aspect sain et brillant, mais n’améliorent pas le problème à sa source. 

Il vaut mieux choisir des shampooings nourrissants, hydratants et doux à base d’ingrédients naturels, et sans silicones. Utiliser des shampooings doux associés à des masques d’hydratation permet de rétablir la santé des cheveux et de prévenir la formation de fourches. 

Quelle huile pour les cheveux abîmés ?

Le secret de beauté de nombreuses femmes à travers le monde consiste à s’oindre les cheveux d’huile, pour des chevelures longues et épaisses.

Huile de ricin

L’huile de ricin est très bien connue pour ses bienfaits sur la pousse des cheveux. Les personnes souhaitant faire pousser leurs cheveux optent généralement pour des masques à l’huile de ricin, associés à un massage du cuir chevelu. Pour faciliter son application, il est conseillé de mélanger l’huile de ricin avec une huile secondaire, telle que l’huile d’avocat, de jojoba ou de germe de blé. On peut appliquer l’huile de ricin en masque capillaire au moins une fois par semaine sur toute la longueur de la chevelure, et bien insister sur les racines pour favoriser la pousse. 

Huile de coco

L’huile de coco est incontournable en matière de soins capillaires. Très nourrissante, elle protège les pointes des cheveux et leur redonne force et vitalité. L’huile de coco se solidifie à basse température. Il faut donc la faire légèrement chauffer afin de la rendre liquide avant de l’appliquer en soins capillaires. 

Soin capillaire à l’huile de coco

Les propriétés nourrissantes de l’huile de coco peuvent être très bénéfiques pour les cheveux abîmés. Appliquez l’huile sur toute la longueur des cheveux avant de les enrouler dans une serviette et de laisser agir toute la nuit. Ce soin intense devrait être réalisé une fois par semaine. Pour un entretien régulier, ajoutez une petite quantité d’huile de coco sur les pointes seulement avant de vous coiffer le matin pour les protéger et les hydrater.

Huile de neem

L’huile de neem provient des graines d’un arbre appelé margousier, originaire d’Inde. Connue pour ses nombreuses propriétés, elle nourrit le corps et prend soin des cheveux secs et du cuir chevelu. Employée par les femmes indiennes, l’huile de neem est très appréciée en Ayurvéda.

Huile de dattier du désert

L’huile de dattier du désert est recommandée pour les pointes sèches et fourchues. Après quelques semaines d’utilisation, les pointes sont plus douces, réparées et plus épaisses. Ajoutez quelques gouttes sur les pointes le matin, son toucher sec ne graisse pas les cheveux. Vous pouvez également utiliser un shampooing démêlant à base d’huile de dattier du désert.

Huile d’avocat

L’huile d’avocat est protectrice et ralentit l’apparition des fourches. Elle fortifie la fibre capillaire et apporte de la brillance. Appliquez-la en bain d’huile et laissez poser 20 minutes avant de procéder au shampooing. Vous pouvez également l’ajouter à vos masques capillaires maison (œuf, yaourt, aloe vera ou miel).

Huile d’argan

L’huile d’argan est recommandée pour le cuir chevelu. Elle favorise la pousse des cheveux et prévient l’apparition des fourches. En massage, appliquez l’huile sur la racine des cheveux. Vous pouvez également ajouter quelques gouttes sur cheveux mouillés après le shampooing mais attention à ne pas en mettre sur les racines pour éviter les cheveux gras.

Comment éliminer les fourches des cheveux ?

Cheveux fourchus, ce qu’il faut savoir avant de couperMême si le meilleur soin capillaire est pratiqué, il arrive que les fourches s’installent. La solution est simple : couper dans les pointes ! Une bonne coupe peut être une excellente solution pour renforcer la fibre et retrouver une chevelure saine. 

Plusieurs choix s’offrent à vous pour éliminer les fourches : le do it yourself, et le tour chez le coiffeur. Si vous optez pour la première option, deux méthodes sont possibles. 

Coupe de masse pour supprimer les fourches

La méthode la plus efficace est la coupe de masse qui consiste à couper les pointes sèches sur une longueur d’au moins 4 cm. Cette technique permet de repartir à zéro et de renforcer la fibre capillaire. N’oubliez pas de faire des soins réguliers pour éviter la formation de nouvelles fourches et de nouvelles sécheresses. La coupe de masse peut raccourcir vos cheveux, donc à réserver pour des longueurs que vous n’avez pas peur de perdre. 

Coupe “pointe par pointe” pour prévenir la sécheresse

Cette méthode est plus longue et requiert de la patience. Il suffit de couper les pointes abîmées cheveu par cheveu et de taille les fourches qui dépassent. Cette solution est parfaite pour conserver sa coupe et ses longueurs, mais elle est moins préventive que la coupe de masse. 

Pour éviter les fourches, quelques soins simples suffisent. Quelques bonnes habitudes et des produits hydratants réguliers sont parfaits pour préserver une chevelure saine et brillante. 

Cheveux fourchus, ce qu’il faut savoir avant de couper

Cheveux fourchus, ce qu’il faut savoir avant de couper

Articles similaires

4.4/5 - (18 votes)

Partager

Laissez un commentaire

Garan Cedore Magazine

Garan Cedore Magazine

Garan Cedore Magazine est un espace d’informations et de conseils créé par des professionnels qui souhaitent partager leur connaissance sur l’alimentation, la santé, le bien-être, les relations, la mode et la maison.

Suivez-nous sur :

À travers notre blog, vous aurez la chance de découvrir les meilleures réponses à vos diverses préoccupations liées à l’alimentation, à la santé, au bien-être, aux relations, à la mode et à la maison. Pour tous vos besoins, n’hésitez pas à nous contacter.

@2024 – Tous droits réservés. Garan Cedore Magazine

Ne doutez plus de son amour !

X