Comment fonctionne le cœur ?

Le cœur est l’un des organes les plus importants de notre corps qui joue un rôle essentiel dans la circulation du sang dans notre corps. Cet article se concentrera sur la façon dont le cœur fonctionne et sur la manière dont les différents organes et systèmes intéragissent pour lui permettre de fonctionner correctement. Nous allons également examiner les moyens de préserver la santé cardiaque et de prévenir les maladies cardiaques. Enfin, nous allons discuter des dernières avancées médicales qui sont en train de révolutionner le traitement des maladies cardiaques.

Le cœur est un des organes primordiaux de notre corps, il alimente notre vie en faisant circuler le sang à intervalles réguliers. C’est aussi un symbole qui représente le centre (de quelque chose), la volonté (d’atteindre un objectif) et les émotions (de joie à tristesse).

Au-delà de son rôle symbolique, ce muscle qui nous garde en vie joue également un rôle essentiel dans notre organisme, que nous vous proposons de découvrir dans cet article.

À quoi sert le cœur ?

Le cœur est un organe vital situé dans la poitrine, qui joue un rôle fondamental dans la circulation sanguine. Il est relié à diverses veines et artères qui se propagent à travers le corps et qui apportent de l’oxygène et des nutriments à nos cellules. En outre, il effectue le transport des déchets vers les organes responsables de leur élimination.

Le fonctionnement du cœur

Le cœur est un organe vital qui a pour mission principale de pomper le sang afin de le propulser dans les artères. Cette “navette” fournit aux cellules les oxygènes et les nutriments nécessaires à leur fonctionnement. Elle permet également l’élimination des déchets produits par le métabolisme. Sans ce processus, l’organisme ne pourrait pas survivre.

Configuration du Cœur Humain

Le cœur humain a la forme d’une pyramide inversée. Il est un organe creux constitué de quatre compartiments (ventricules et oreillettes), dont la taille et le poids varient entre 250 et 350 grammes pour un adulte. D’une moyenne de 12 à 14 cm, il est placé de façon oblique dans la cage thoracique, penché vers la gauche.

Emplacement du muscle cardiaque ?

Le muscle cardiaque est localisé entre les poumons, qui le couvrent partiellement. Il est placé au-dessus du diaphragme, le muscle qui permet la respiration en se contractant ; devant la colonne vertébrale, entre la deuxième côte et le cinquième espace intercostal. On dit généralement que le cœur est placé sur la gauche (vous avez probablement remarqué que lorsque l’on se tient la main sur le cœur, on la place au-dessus du sein gauche). C’est en réalité inexact : les deux tiers de la masse du cœur se trouvent bien à gauche, mais un tiers est situé à droite de l’axe médian du sternum.

Composition de l’organe cardiaque

Comment fonctionne le cœur ?Le cœur est un muscle qui est constitué de plusieurs couches (ou tuniques) et de quatre cavités. Il est recouvert par une membrane externe appelée péricarde, qui se compose de deux couches : le péricarde fibreux, en contact avec le diaphragme, et le péricarde séreux qui tapisse l’intérieur du péricarde fibreux. Le péricarde séreux contient un liquide qui lubrifie et limite les frottements causés par les mouvements cardiaques.

La paroi cardiaque se compose de trois couches : l’épicarde, le myocarde et l’endocarde.

L’épicarde est en fait la partie viscérale du péricarde séreux. Le myocarde est principalement formé de cellules musculaires cardiaques et représente la majeure partie de la masse du cœur. Enfin, l’endocarde est un revêtement lisse qui recouvre l’intérieur du cœur.

Le cœur est également percé par son propre système vasculaire, étant donné qu’il a besoin d’énergie et d’oxygène. Ces substances sont apportées par les vaisseaux coronaires, que nous vous expliquerons plus loin.

Quelle est la constitution des quatre cavités du cœur ?

Le cœur est constitué de quatre cavités: les atriums (anciennement appelés « oreillettes ») et les ventricules. Les atriums sont situés à la partie supérieure du cœur et sont plus petits que les ventricules, qui se trouvent dans la région inférieure. L’atrium gauche est relié au ventricule gauche, et l’atrium droit au ventricule droit. Ces deux côtés du cœur (droit et gauche) sont séparés par une membrane: le septum inter-atrial (anciennement inter-auriculaire) et le septum inter-ventriculaire.

Les atriums et les ventricules sont séparés par des valves qui ouvrent et ferment la circulation du sang pendant la contraction cardiaque. Ces valves sont donc alternativement ouvertes ou fermées en fonction du rythme cardiaque .

Fonctionnement du cœur

Le cœur est une pompe qui achemine le sang dans tout le corps, sous un trajet précis. Les cellules musculaires cardiaques, dotées d’une excitabilité nerveuse, sont contractiles grâce à une variation des potentiels électriques.

Cet organe est doté d’un système électrique, partant du nœud sinusal (coin supérieur gauche de l’atrium droit) jusqu’au nœud atrio-ventriculaire (entre atrium et ventricules). Ces deux faisceaux provoquent la contraction des ventricules. Les cellules myocardiques sont en repos quand le potentiel membranaire est à -90 mV (millivolts). Ce déséquilibre est dû aux ions K+ (potassium) et Na+ (sodium).

Lorsque le potentiel membranaire monte à -50 mV, les cellules cardiaques activent le phénomène de « potentiel d’action », ce qui déclenche une contraction musculaire. Celle-ci est divisée en deux phases : dépolarisation (diminution de la charge négative) et repolarisation (restauration du potentiel membranaire).

Circulation sanguine

Le sang oxygéné pénètre dans le muscle cardiaque par les quatre veines pulmonaires, riches en oxygène et pauvre en dioxyde de carbone. Il commence son parcours dans l’atrium gauche, puis passe dans le ventricule gauche à travers la valve mitrale. Une fois le ventricule gauche contracté, le sang est propulsé par l’aorte – grand vaisseau qui part du ventricule gauche et crée la crosse aortique au-dessus du cœur – vers différentes veines et capillaires qui mènent le sang vers les tissus et les organes, où se font les échanges gazeux et le transfert des nutriments aux cellules.

Le sang, à présent dépourvu d’oxygène et chargé de dioxyde de carbone, retourne au cœur par les veines qui se réunissent pour former la veine cave inférieure et la veine cave supérieure. Il passe par l’atrium puis le ventricule droit, et s’en va vers les poumons à travers les artères pulmonaires, lui permettant d’évacuer le CO2 et de récupérer de l’oxygène. Le cycle peut alors reprendre.

Est-ce que le cœur est un muscle ou un organe ?

Le cœur est en effet composé de deux types de tissus et a une fonction physiologique spécifique, à savoir pomper et faire circuler le sang. Une grande partie du cœur est faite de tissu musculaire, également appelé myocarde, ce qui signifie myo = muscle. Donc, le cœur est considéré à la fois comme un organe (vital) et un muscle.

Quelle est la fréquence cardiaque normale ?

Comment fonctionne le cœur ?Le nombre de pulsations cardiaques peut varier considérablement selon l’âge, le sexe, le niveau d’activité physique, les émotions et la position dans laquelle il est mesuré…

Le cœur d’un fœtus bat en moyenne entre 140 et 160 fois par minute, puis sa fréquence cardiaque diminue avec l’âge jusqu’à atteindre environ 85 battements par minute chez les adolescents de 14 ans.

Chez les adultes en bonne santé, le rythme cardiaque de repos est compris entre 60 et 80 pulsations par minute. 

De nombreux facteurs physiologiques peuvent modifier la fréquence cardiaque au repos, en l’accélérant, en la ralentissant ou en la rendant irrégulière. Par exemple, le volume sanguin d’une femme enceinte augmente pendant la grossesse et nécessite une plus grande exigence de la part du cœur. L’effort physique, le stress ou une émotion intense peuvent également augmenter le rythme cardiaque.

Quelle est la fréquence cardiaque (FC) à l’effort ?

La fréquence cardiaque maximale (FC max) à ne pas dépasser pendant un exercice dépend du type d’activité physique, du niveau d’entraînement et de l’âge de la personne.

Deux formules sont utilisées pour calculer la FC max : la formule d’Astrand et Ryhming (1954) qui donne un résultat approximatif et la formule plus précise de Gellish et Coll. (2007). Une fois que vous connaissez votre FC max, vous pouvez appliquer le pourcentage de Karvonen pour déterminer la « cible » à maintenir en fonction de vos objectifs.

  • 50 à 60 % de la FC max, soit de 92 à 110 pulsations par minute : échauffement et récupération
  • 60 à 70 % de la FC max, soit de 110 à 128 pulsations par minute : entraînement modéré, idéal pour débuter en endurance
  • 70 à 80 % de la FC max, soit de 128 à 146 pulsations par minute : Amélioration des capacités d’entraînement
  • 80 à 90 % de la FC max, soit de 146 à 165 pulsations par minute : Seuil anaérobie, avec fatigue musculaire et inconfort respiratoire, mais permet d’augmenter l’endurance à vitesse plus soutenue
  • 90 à 100 % de la FC max, soit 165 à 183 pulsations par minute : c’est la zone maximale, réservée aux sportifs de haut niveau et pour des efforts courts (moins de 5 minutes).

Quel est le rythme cardiaque à l’exercice ?

Le rythme cardiaque maximal (FC max) à ne pas dépasser lors d’une séance d’exercice varie en fonction du type d’activité physique, du niveau d’entraînement et de l’âge de la personne.

Deux méthodes sont utilisées pour déterminer la FC max : la formule d’Astrand et Ryhming (1954) qui donne un résultat approximatif et la formule plus précise de Gellish et Coll. (2007). Une fois que vous connaissez votre FC max, vous pouvez appliquer le pourcentage de Karvonen pour déterminer la « cible » à maintenir selon vos objectifs.

  • 50 à 60 % de la FC max, soit de 92 à 110 pulsations par minute : échauffement et récupération
  • 60 à 70 % de la FC max, soit de 110 à 128 pulsations par minute : entraînement modéré, idéal pour débuter en endurance
  • 70 à 80 % de la FC max, soit de 128 à 146 pulsations par minute : Amélioration des capacités d’entraînement
  • 80 à 90 % de la FC max, soit de 146 à 165 pulsations par minute : Seuil anaérobie, avec fatigue musculaire et inconfort respiratoire, mais permet d’augmenter l’endurance à vitesse plus soutenue
  • 90 à 100 % de la FC max, soit 165 à 183 pulsations par minute : c’est la zone maximale, réservée aux sportifs de haut niveau et pour des efforts courts (moins de 5 minutes).

Savoir si le cœur bat vite : méthodes pour connaître son pouls

Différentes méthodes existent pour mesurer son rythme cardiaque : palper soi-même ou par quelqu’un, à divers endroits du corps, utiliser un cardiofréquencemètre ou une montre connectée.

Si vous souhaitez prendre votre pouls par vos propres moyens, placez vos doigts (index et majeur) sur le côté interne de votre poignet. Compter les battements pendant 30 secondes et multiplier le nombre obtenu par deux pour déterminer votre fréquence cardiaque. Vous pouvez également déterminer votre pouls sur les carotides : sur le cou, posez vos doigts sur le côté de la trachée et réalisez le même procédé.

Il est important de noter que le pouls varie en fonction de la journée : il est plus bas pendant la nuit. Pour connaître votre fréquence cardiaque de repos, prenez-la assis et après un court repos. Une fréquence cardiaque de repos anormalement élevée sur une longue période doit vous alerter et vous encourager à prendre rendez-vous chez un médecin traitant, qui pourra vous diriger vers un spécialiste si nécessaire.

Quels sont les moyens pour vérifier la santé de votre cœur ?

Une visite médicale chez votre médecin traitant ou votre cardiologue est la seule façon d’évaluer précisément l’état de santé de votre cœur. Cela comprend l’écoute des bruits cardiaques avec un stéthoscope, un électrocardiogramme, une échographie cardiaque ou d’autres examens permettant de faire un diagnostic.

Comment fonctionne le cœur ?

Arrêter de fumer pour protéger votre cœur

La cigarette est un facteur de risque cardiaque. Il est donc très important d’arrêter de fumer, et votre médecin peut vous aider si vous avez du mal à vous sevrer de la nicotine.

Les acides gras Oméga-3 pour protéger votre cœur

L’alimentation joue un rôle primordial dans la santé cardiaque. Les aliments riches en acides gras oméga-3 (thon, maquereau, sardines, huile de noix, de lin ou de colza…) fournissent de l’EPA et du DHA qui favorisent une fonction cardiaque normale.

Le potassium et la thiamine pour le cœur

Le potassium contribue à maintenir une pression sanguine normale et on le trouve dans les fruits, légumes, légumes secs, lait, viande, etc. La thiamine (vitamine B1) est présente dans les légumes, la viande, le riz complet, les légumineuses, le poisson et les crustacés. Attention, le thé et le café peuvent réduire l’absorption de la vitamine B1.

Des herbes et aromates bons pour le cœur

L’ail, le curcuma, la coriandre et le cannelier de Ceylan ont des vertus pour le cœur. La reine des prés, le maté, le théier, le tulsi et la boswellie sont également bénéfiques pour votre cœur et votre circulation sanguine.

Les aliments à éviter

Certains aliments sont à consommer avec modération pour ne pas nuire à votre santé cardiaque : les produits riches en acides gras saturés, les aliments ultra transformés, les graisses d’origine animale, les viennoiseries sucrées et salées, et les aliments riches en sodium.

Comment fonctionne le cœur ?Bénéfices de l’exercice physique

Les avantages pour la santé sont considérables. Il est conseillé de faire de l’activité physique 30 minutes par jour au minimum pour un adulte et une heure pour les enfants. Marche rapide, vélo, natation, musculation… mais aussi jardinage, prendre les escaliers, descendre un arrêt de bus ou de tram un peu plus tôt et finir le trajet à pied, il y a des tas de trucs pour accroître son activité physique quotidienne.

Lutte contre le stress et l’anxiété

En dormant suffisamment et bien repaire, en s’organisant dans sa vie pour se simplifier la tâche et en s’accordant des moments de détente dans la journée, et si nécessaire avec l’aide d’un professionnel (psychologue, psychothérapeute) vous serez mieux à même de contrôler votre stress et favoriser ainsi votre santé cardiaque.

En bref

Votre cœur a besoin d’être chouchouté ! Pour le maintenir en forme et jouir à chaque battement de « ce qui vous tient à cœur », optez pour une alimentation saine et un mode de vie adapté, et faites régulièrement un check-up avec votre médecin pour surveiller votre coeur, vos artères et vos veines.

 

Comment fonctionne le cœur ?

Présentation d’Elsa Blanc

 

 

 

Comment fonctionne le cœur ?

Articles similaires

4.7/5 - (25 votes)

Partager

Laissez un commentaire

Garan Cedore Magazine

Garan Cedore Magazine

Garan Cedore Magazine est un espace d’informations et de conseils créé par des professionnels qui souhaitent partager leur connaissance sur l’alimentation, la santé, le bien-être, les relations, la mode et la maison.

Suivez-nous sur :

À travers notre blog, vous aurez la chance de découvrir les meilleures réponses à vos diverses préoccupations liées à l’alimentation, à la santé, au bien-être, aux relations, à la mode et à la maison. Pour tous vos besoins, n’hésitez pas à nous contacter.

@2024 – Tous droits réservés. Garan Cedore Magazine

Ne doutez plus de son amour !

X