CBD vs THC : quelles sont les différences ?

Le CBD et le THC font partie des nombreux types de cannabinoïdes sécrétés par la feuille de cannabis. Ces deux substances chimiques sont souvent confondues mais présentent des différences notables notamment dans leurs effets sur l’organisme. Voyons dans cet article quelles sont les différences entre le CBD et le THC.

Les origines du CBD et du THC

Le cannabis a des origines bien lointaines et daterait de la période Néolithique. On établit sa zone de provenance en Asie centrale. Parmi les nombreux cannabinoïdes présents dans le cannabis, le CBD et le THC sont les principaux.

Le taux de THC contenu dans le cannabis industriel est bien inférieur au taux contenu dans le cannabis récréatif. Il est donc important de bien les distinguer.

Les différences chimiques entre le CBD et le THC

Dans leur structure moléculaire, les deux cannabinoïdes ont les mêmes atomes mais à des quantités différentes. La distinction entre le CBD et le THC est donc considérable.

Les deux molécules n’interagissent pas de la même façon avec les récepteurs du système endocannabinoïde : le THC agit sur le cerveau tandis que le CBD agit sur le corps.

Les effets psychoactifs du CBD et du THC

Utiliser du cannabis avec un taux élevé de THC a un impact négatif sur l’humeur et le cerveau du consommateur. Ce dernier peut présenter des symptômes tels que :

  • l’anxiété,
  • la dépression,
  • les crises d’angoisse,
  • la paranoïa,
  • la psychose,
  • les migraines,
  • les vertiges,
  • les vomissements,
  • le stress.

Le THC affecte directement le fonctionnement du cerveau et peut être dangereux pour celui qui le fume ou l’inhale. D’autre part, le CBD a des effets plutôt bénéfiques, car il agit sur la sérotonine dans le cerveau et peut aider à traiter certaines maladies psychiatriques.

Le cannabis qui circule entre les mains des consommateurs n’étant pas régulé, son taux de THC est très élevé. Le CBD est capable d’intervenir en tant que réparateur et protecteur face aux dommages (pertes de mémoire et nervosité) causés par le THC.

Les applications médicales du CBD et du THC

Le CBD est connu pour ses innombrables bienfaits thérapeutiques sur l’organisme et peut être retrouvé sous forme d’huile, de fleurs de CBD, de gélule ou encore de crème. Il aide, entre autres, à combattre l’anxiété, l’épilepsie et les problèmes cutanés.

Le THC dénombre également des bienfaits thérapeutiques et agirait comme antioxydant, anti-inflammatoire ou encore antispasmodique. Il est à noter qu’au vu de ses effets psychoactifs, le THC expose les patients à des états d’euphorie, de confusion et de grande dépendance. Il n’est donc pas recommandé d’en consommer, même à des fins médicales.

À ce jour, le CBD en application médicale est beaucoup plus populaire que le THC. Le CBD ayant déjà prouvé son efficacité sur certains symptômes à travers des études, il est beaucoup plus privilégié lors d’un usage médical.

La légalité du CBD et du THC en France et dans le monde

Au sein de l’Union européenne, la distribution et la commercialisation du CBD sont autorisées. En France, la délivrance de CBD doit être précédée d’une prescription médicale dans le cadre d’un usage pharmaceutique.

Dans la majorité des pays du monde et en France, l’utilisation quelconque du THC est interdite. Très peu de pays l’ont autorisé pour un usage récréatif et une bonne partie l’autorise à des fins uniquement thérapeutiques. Dans l’UE, le cannabis à usage pharmaceutique ne peut être riche en THC car sa limite est établie à 0,3%.

Partout en Europe, le débat du cannabis est plus ou moins ancré. Contrairement au THC qui n’a pas encore réellement prouvé son potentiel thérapeutique, le CBD est légalisé. En France, des parties politiques socialistes sont pour la régulation et la légalisation du cannabis afin de permettre un encadrement plus sûr autour du CBD et du THC.

En somme, les différences entre le CBD et le THC sont plus que significatives. Leurs effets étant différents sur l’organisme, ils ne sont pas considérés de la même façon, que ce soit législativement ou médicalement. Si les deux sont bel et bien sécrétés par le cannabis, leur dosage n’est pas le même.

Depuis le début de l’année 2023, les perspectives d’avenir tendent à être positives pour le CBD, même si l’heure n’est pas à la légalisation du cannabis en lui-même. Par ailleurs, tant que des études ne démontreront pas les bienfaits notoires du THC, il ne sera pas légalisé sous forme médicale.

Articles similaires

4.4/5 - (18 votes)

Partager

Laissez un commentaire

Garan Cedore Magazine

Garan Cedore Magazine

Garan Cedore Magazine est un espace d’informations et de conseils créé par des professionnels qui souhaitent partager leur connaissance sur l’alimentation, la santé, le bien-être, les relations, la mode et la maison.

Suivez-nous sur :

À travers notre blog, vous aurez la chance de découvrir les meilleures réponses à vos diverses préoccupations liées à l’alimentation, à la santé, au bien-être, aux relations, à la mode et à la maison. Pour tous vos besoins, n’hésitez pas à nous contacter.

@2023 – Tous droits réservés. Garan Cedore Magazine

Ne doutez plus de son amour !

X