Dépendance affective : les 9 symptômes incontestables

L’amour inconditionnel est un sentiment beau et puissant. Cependant, lorsque cette dépendance affective dépasse les limites, elle peut mener à des problèmes profonds et sérieux. La dépendance affective est une forme d’amour maladif qui peut affecter négativement les relations et la vie personnelle. Si vous pensez être ou connaissez quelqu’un qui souffre de dépendance affective, il est important de connaître les symptômes et les traitements disponibles. Dans cet article, nous examinerons les 9 symptômes incontestables de la dépendance affective et discuterons des moyens de traiter et de gérer cette maladie.

Reconnaître un cas de dépendance affective n’est pas ardu, les signes de ce trouble étant aisément identifiables.

Le plus ardu, c’est de reconnaître qu’on est dans une situation de dépendance affective.

Examinons donc les 9 symptômes de ce trouble et leurs conséquences avant de voir comment reconnaître et se défaire de cette dépendance.

Les 9 symptômes de la dépendance affective

D’après le chercheur et psychologue américain Gregory L. Jantz, il y aurait 9 symptômes liés au développement de la dépendance affective, les voici :

  1. Avoir des difficultés à prendre des décisions sans conseil ou approbation d’un tiers.
  2. Compter sur d’autres (conjoint, famille, amis) pour assumer les responsabilités dans les domaines cruciaux de sa vie (revenus, gestion administrative, santé, organisation domestique…).
  3. Avoir peur et éviter tout conflit avec son interlocuteur (crainte d’être rejeté, exclu.)
  4. Avoir du mal à entamer des projets ou à faire les choses par soi-même.
  5. Se sentir anxieux ou complètement décontracter quand on est seul.
  6. Se rendre spontanément responsable des mauvaises choses qui arrivent (dans le domaine privé ou professionnel.)
  7. Se sentir contraint de satisfaire les demandes et besoins d’autrui.
  8. Avoir vraiment besoin de l’approbation et du soutien des autres.
  9. Être incapable de poser et de défendre ses propres limites.

Comme tu peux le voir, les signes de la dépendance affective ne se limitent pas aux relations amoureuses ou aux relations tout court, cela touche également tes activités et des choses qui n’ont rien à voir avec ton entourage.

Les angoisses et le stress du dépendant affectif

Une personne en situation de dépendance affective va toujours éprouver diverses angoisses et une anxiété constante au cours de sa journée.

Ces angoisses et cette anxiété disparaissent partiellement, quand le dépendant affectif retrouve la personne ou la chose dont il est attaché.

Il n’est pas rare d’ailleurs d’entendre le dépendant affectif dire qu’il ne sait pas comment décrire ses angoisses et cette anxiété ou qu’il voudrait se débarrasser d’elles mais sans entreprendre de véritable action.

Si elles ne partent qu’en partie, c’est parce que le dépendant affectif a peur d’être confronté à ses angoisses et à cette anxiété : il/elle va alors penser qu’un élément extérieur peut le sauver.

Tant que le dépendant affectif ne veut pas les affronter et fait tout pour les éviter, il/elle restera coincé dans un schéma de souffrance en cherchant constamment à apaiser ses maux grâce à quelqu’un ou quelque chose d’autre, ce qui nous amène au comportement excessif du dépendant affectif.

Le comportement excessif du dépendant affectif

Une personne en situation de dépendance affective a des comportements négatifs non seulement pour sa propre santé, mais aussi pour son couple ou pour son entourage.

Si ce n’est pas grâce à une relation amoureuse, une amitié ou un membre de sa famille, le dépendant affectif peut combler son manque affectif dans une activité à haut risque comme les jeux d’argent ou bien dans la prise de substances nocives pour sa santé comme l’alcool ou la drogue.

Lorsque le dépendant affectif doit s’éloigner de la chose ou de la personne dont il est attaché, il peut ne pas être capable de supporter la situation et être paralysé à cette idée : même si ce n’est que pour quelques heures.

Enfin, en cas de rupture amoureuse le dépendant affectif a le risque de vivre une dépression amoureuse sévère contrairement à une personne “normale”, ce qui nous amène à la peur du rejet pour le dépendant affectif.

La peur du rejet pour le dépendant affectif

Peur réfractaire au rejet chez le dépendant affectif

Le dépendant affectif ne tolère pas la défaveur et elle est sa terreur principale.

Il/elle va tout faire pour éviter un éventuel affrontement avec une autre personne afin de ne pas être contraint à exprimer ses propres points de vue et se trouver face à un déplaisir de l’autre.

Le dépendant affectif va au contraire se plier à l’autre, à la dépense de sa propre satisfaction et à son vœu de dire non à ce qu’il ne désire pas effectuer.

Cette peur du rejet vient pour la plupart du temps de l’enfance, lorsque le dépendant affectif est “mise à l’écart” par ses parents lorsqu’il avait le plus grand besoin d’eux au profit d’une autre personne, mais peut aussi se manifester à l’âge adulte comme on le verra plus bas.

Les conséquences de ces symptômes

Lorsqu’un dépendant affectif trouve ce qu’il recherche chez une autre personne, il est souvent amené à manipuler afin d’obtenir davantage d’amour et d’affection, sans se rendre compte de ses actes.

L’individu devient très envahissant et montre des signes de jalousie intenses.

Le dépendant affectif est trop généreux pour l’autre : il est prêt par exemple à se mettre en danger financièrement dans l’espoir que l’autre lui soit reconnaissant et l’estime à sa juste valeur.

Il offre trop, et s’attend à recevoir en retour ce qu’il donne, ce qui mène souvent à une haine de l’autre, à la suite d’une rupture amoureuse.

En plus, la peur du rejet chez le dépendant affectif fait qu’il/elle n’exprimera jamais ses véritables besoins.

En masquant ses véritables besoins, le dépendant affectif restera coincé dans un cercle de dépendance affective.

Au lieu de confesser ses besoins et de posséder ses propres goûts et ses propres envies, il préférera attendre que quelqu’un d’autre décide pour lui ce qui est bon pour lui ou non : le dépendant affectif a alors la garantie qu’aucun conflit ni aucun rejet ne sera possible de la part de l’autre.

C’est cependant le moyen de se désintoxiquer de la dépendance affective : en exprimant ses propres besoins, le dépendant affectif retrouvera la confiance en lui et pourra affronter ses angoisses et ses anxiétés, ce qui lui permettra par la même occasion de se défaire de sa dépendance affective.

Nous allons voir cela dès maintenant.

Comment se libérer de la dépendance émotionnelle ?

La dépendance émotionnelle est un trouble qui peut concerner n’importe qui, ce n’est pas uniquement “réservé” aux personnes ayant rencontré des problèmes intérieurs durant leur jeunesse.

En fait, la dépendance affective peut aussi se manifester chez les adultes et plus précisément lorsque ceux-ci sont dotés d’une estime de soi faible à fluctuante.

Se défaire de la dépendance émotionnelle n’est pas une opération simple et rapide, mais c’est une nécessité et une chose réalisable : tout individu en situation de dépendance affective peut s’en sortir.

N’hésite pas à lire ce guide sur la dépendance émotionnelle pour connaitre exactement comment procéder.

Articles similaires

4.9/5 - (22 votes)

Partager

Laissez un commentaire

Garan Cedore Magazine

Garan Cedore Magazine

Garan Cedore Magazine est un espace d’informations et de conseils créé par des professionnels qui souhaitent partager leur connaissance sur l’alimentation, la santé, le bien-être, les relations, la mode et la maison.

Suivez-nous sur :

À travers notre blog, vous aurez la chance de découvrir les meilleures réponses à vos diverses préoccupations liées à l’alimentation, à la santé, au bien-être, aux relations, à la mode et à la maison. Pour tous vos besoins, n’hésitez pas à nous contacter.

@2024 – Tous droits réservés. Garan Cedore Magazine

Ne doutez plus de son amour !

X