Deprecated: stripslashes(): Passing null to parameter #1 ($string) of type string is deprecated in /home/sc4veow6889/garancedore.fr/wp-content/plugins/similar-posts/common_functions.php on line 115

Deprecated: stripslashes(): Passing null to parameter #1 ($string) of type string is deprecated in /home/sc4veow6889/garancedore.fr/wp-content/plugins/similar-posts/common_functions.php on line 115

Les blessures musculaires du footballeur


Deprecated: stripslashes(): Passing null to parameter #1 ($string) of type string is deprecated in /home/sc4veow6889/garancedore.fr/wp-content/plugins/similar-posts/common_functions.php on line 115

Deprecated: stripslashes(): Passing null to parameter #1 ($string) of type string is deprecated in /home/sc4veow6889/garancedore.fr/wp-content/plugins/similar-posts/common_functions.php on line 115

Les blessures musculaires sont un risque important dans le sport de football. Les blessures musculaires peuvent se produire à tout moment et peuvent avoir des conséquences très graves. Les blessures musculaires du footballeur peuvent avoir des conséquences à court et à long terme sur leur santé et leur capacité à jouer au football. Dans cet article, nous explorerons les causes et les effets des blessures musculaires du footballeur et discuterons des mesures préventives qui peuvent être prises pour réduire le risque de blessures musculaires. Nous examinerons également les traitements et la réadaptation qui peuvent aider les footballeurs à se remettre d’une blessure musculaire et à reprendre le jeu.

Les lésions musculaires sont une des menaces qui accompagnent le football. Elles sont très courantes aussi bien chez les amateurs que chez les professionnels et peuvent aller d’une simple contracture bénigne à une déchirure qui nécessite plusieurs semaines de repos. Une série de facteurs favorisent l’apparition des traumatismes musculaires et peuvent être limités.

Quels sont les types de lésions musculaires rencontrées au football ?

Du plus léger au plus grave, les blessures musculaires auxquelles sont susceptibles de s’exposer les joueurs de football sont les contractures, les élongations, les déchirures et les ruptures. Selon le type et l’importance de la blessure, mais aussi le niveau de compétition du footballeur, les traitements ne sont pas les mêmes. En cas de douleur intense, il est impératif de consulter un spécialiste rapidement.

Contracture musculaire

La contracture, qui vient immédiatement après la crampe, est la forme la moins sérieuse de blessure musculaire. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une contraction douloureuse et involontaire de plusieurs fibres d’un même muscle. La contracture se manifeste par une douleur intense qui survient avant et pendant l’exercice.

On distingue généralement deux types de contractures :

  • La contracture par sur-utilisation, qui se produit lorsque le muscle est soumis à un exercice trop intensif. Elle s’accompagne d’une douleur très localisée ; lorsque l’on palpe la zone, on observe une zone dure, sous la forme d’une boule ou de cordes. Le muscle est également douloureux lors d’un étirement passif ou d’une contraction volontaire.
  • La contracture par mécanisme de défense, également appelée contracture réflexe, est un réflexe de défense qui se déclenche suite à un traumatisme ou à une douleur. Le muscle se contracte alors pour limiter l’aggravation de celle-ci, en réduisant le déplacement des membres ou des articulations. Cette contraction provoque alors un blocage, suivi d’une douleur au niveau du muscle.

Si vous souffrez d’une contracture en jouant au football, la première chose à faire est de suspendre l’entraînement pour mettre le muscle au repos. La première étape du traitement consiste à appliquer de la chaleur sur la zone douloureuse ; un massage à l’aide d’une pommade myorelaxante peut également aider.

En cas de contracture par sur-utilisation, la reprise peut se faire sous 5 à 7 jours, de façon progressive. Pour les contractures réflexe, le délai de reprise dépend du diagnostic effectué par le médecin.

Elongation musculaire

L’élongation survient lorsque le muscle est soumis à un effort excessif, qui dépasse ses limites d’élasticité, de contractilité et d’extensibilité. Cela conduit à des micro-déchirures des fibres musculaires, sans atteinte grave.

La douleur de l’élongation se manifeste sous forme de piqûres ou de pointes précises. Elle survient pendant l’exercice et disparaît au repos. Pour l’identifier à l’arrêt, il est possible de presser l’endroit où elle s’est produite.

Cette blessure n’est pas très grave, mais il est recommandé d’interrompre l’entraînement. Pour soigner une élongation, vous pouvez appliquer de la glace sur la zone douloureuse (tous les jours pendant quelques jours). Ce traitement, associé à une interruption de 4 à 7 jours, est suffisant pour les sportifs amateurs. Les footballeurs professionnels doivent en revanche être accompagnés par un médecin du sport, un kinésithérapeute ou un kiné du sport, qui leur prescrivent des traitements spécifiques pour accélérer la guérison, comme la mésothérapie ou l’électrothérapie.

Claquage et déchirure musculaire

La déchirure musculaire se produit lorsque des fibres musculaires se rompent. Lorsque le nombre de fibres est faible, on parle le plus souvent de claquage, le terme déchirure étant généralement réservé à la rupture d’une partie du muscle.

La déchirure musculaire entraîne des douleurs aiguës, et est généralement le résultat d’un choc ou d’un effort physique brutal.

Les blessures musculaires liées au football

Les traumatismes musculaires du football sont fréquents, et la déchirure musculaire en fait partie. Il s’agit d’une lésion des muscles, qui peut être partielle ou complète. La douleur liée à cette blessure est intense et survient brusquement ; elle est souvent comparée à un “coup de poignard”. Cette douleur intolérable impose l’immobilisation abrupte, et s’accompagne d’une hémorragie locale (hématome). Le point douloureux est aisément détectable à la palpation.

La prise en charge initiale de cette pathologie repose sur la méthode GREC (glace, repos, élévation et compression). Une fois le diagnostic établi, le médecin peut prescrire des antalgiques, pour soulager la souffrance en début de traitement. Dans tous les cas, l’arrêt du football est indispensable, car le muscle doit être mis au repos pour guérir. La durée du repos, variable selon l’ampleur de la blessure, est en général comprise entre 1 et 3 mois.

Des séances de kinésithérapie sont essentielles après une déchirure. Lorsque celle-ci est sans gravité, la rééducation peut commencer quelques jours après la blessure. Dans les autres cas, d’autres techniques sont adoptées pour favoriser la guérison, comme la balnéothérapie, les ultrasons ou encore la cryothérapie.

Rupture musculaire totale

Au sein des traumatismes musculaires du footballeur, la rupture totale correspond au stade le plus critique. Il s’agit d’un cas très sérieux de déchirure, dans lequel le muscle entier est déchiré, comme une fracture osseuse. La douleur est si intense que le joueur peut s’évanouir sur le terrain.

La déchirure musculaire totale se reconnaît par un creux palpable au niveau de la rupture, et une boule au niveau du muscle retraité. La période de repos et de récupération est plus longue qu’en cas de rupture partielle. Dans certaines situations, une opération chirurgicale peut être nécessaire.

Des examens, comme une échographie ou un IRM, sont parfois nécessaires pour compléter les observations cliniques du médecin, et identifier précisément le type de lésion musculaire.

Les muscles les plus exposés aux traumatismes lors de la pratique du football

Au football, le risque de traumatisme musculaire concerne en premier lieu les muscles des jambes, à savoir :

  • Le quadriceps (face avant de la cuisse)
  • Les ischio-jambiers (face arrière de la cuisse)
  • Les adducteurs (intérieur de la cuisse)
  • Le jumeau interne (mollets)

Quelles sont les origines des lésions musculaires des joueurs de football ?

Les blessures musculaires sont les plus fréquentes chez les footballeurs. On distingue deux mécanismes qui les provoquent :

  • Un processus direct ou intrinsèque, lorsque le muscle est soumis à un choc direct. Cela peut arriver lors d’un contact entre deux joueurs.
  • Un mécanisme indirect ou extrinsèque, lorsque le muscle est poussé à l’extrême, par exemple en raison d’un démarrage rapide ou d’une mauvaise réception d’un saut.

Les facteurs de risque sont principalement liés à l’hygiène, à la nutrition, aux caractéristiques individuelles et à l’environnement (conditions de jeu). Des raisons plus directes concernent également l’entraînement.

Blessures musculaires : les facteurs de risque

Les principaux éléments qui favorisent les lésions musculaires sont d’abord d’ordre individuel.
En effet, ces désagréments se produisent plus souvent chez des joueurs âgés de plus de 30 ans, à cause de la baisse de la souplesse des muscles liée à l’âge. Sont également plus à risque :

  • Les joueurs qui ont un déficit de souplesse musculaire pour d’autres raisons, et une mobilité articulaire réduite
  • Les personnes en rétablissement, malades ou infectées
  • Ceux dont l’humeur est influencée par une trop grande sensibilité, ou une mauvaise gestion de l’anxiété
  • Ceux qui n’ont pas complètement guéri d’une lésion musculaire précédente (récidive)

L’aspect hygiène-nutrition joue également un rôle, surtout lorsque l’entraînement est intense. Les blessures musculaires ont plus de chances de se produire chez les footballeurs :

  • Qui dorment insuffisamment
  • Dont l’alimentation est déséquilibrée
  • Qui ne s’hydratent pas assez avant, pendant ou après l’effort
  • Qui consomment des anabolisants ou des corticoïdes : les anabolisants augmentent le volume des muscles mais pas la résistance des tendons ; quant aux corticoïdes, ils fragilisent à la fois les muscles et les tendons.
  • Qui sont des fumeurs

Enfin, des facteurs environnementaux comme le froid, l’humidité, le vent ou un sol glissant, augmentent le risque de blessure musculaire au football.

Les causes associées à l’entraînement

Outre ces facteurs favorisants, d’autres éléments liés à l’entraînement augmentent les risques de lésions musculaires. Notamment :

  • Un échauffement absent, insuffisant ou de mauvaise qualité
  • Un effort intense (trop violent ou prolongé)
  • Un manque d’étirement musculaire
  • Des mouvements brusques pendant l’entraînement, ou un geste sportif de mauvaise qualité
  • Un déséquilibre musculaire
  • Un manque de récupération

Comment prévenir les lésions musculaires au football ?

Pour réduire les risques de blessures musculaires au football, il est nécessaire de lutter contre les facteurs favorisant leur survenue. Dans un premier temps, une bonne alimentation et l’écoute des signaux de fatigue envoyés par le corps sont essentiels. L’hydratation est également une composante importante à ne pas négliger.

Par ailleurs, pour limiter les lésions musculaires, une préparation physique appropriée est nécessaire. Les muscles et les tendons doivent être entraînés régulièrement, et de manière progressive. Cela est tout particulièrement vrai pour les personnes qui reprennent le football, ou qui souhaitent commencer. Des exercices de renforcement musculaire en excentrique sont alors recommandés.

De plus, un échauffement adéquat avant l’effort est capital. En effet, un muscle froid est plus susceptible de se déchirer. Pendant la pratique du football, les joueurs doivent également veiller à être suffisamment relâchés, car le relâchement musculaire permet d’éviter de nombreuses blessures.

Enfin, pour les sportifs déjà blessés, il est important de consulter un kiné du sport ou un coach sportif avant de reprendre les entraînements. Une rééducation adaptée, et une préparation physique personnalisée, sont la clé pour retrouver ses performances, et éviter les récidives.

Articles similaires

4.3/5 - (27 votes)

Partager

Laissez un commentaire

Garan Cedore Magazine

Garan Cedore Magazine

Garan Cedore Magazine est un espace d’informations et de conseils créé par des professionnels qui souhaitent partager leur connaissance sur l’alimentation, la santé, le bien-être, les relations, la mode et la maison.

Suivez-nous sur :

À travers notre blog, vous aurez la chance de découvrir les meilleures réponses à vos diverses préoccupations liées à l’alimentation, à la santé, au bien-être, aux relations, à la mode et à la maison. Pour tous vos besoins, n’hésitez pas à nous contacter.

@2024 – Tous droits réservés. Garan Cedore Magazine

Ne doutez plus de son amour !

X