Tout savoir sur le foie

L’importance du foie est souvent sous-estimée, mais le foie est l’un des organes vitaux les plus importants de notre corps. Il joue un rôle vital dans plusieurs fonctions corporelles, telles que la digestion et le métabolisme des nutriments. Il est également responsable de la production et du stockage d’un certain nombre d’hormones et de vitamines essentielles. Dans cet article, nous allons examiner en détail le foie et ses fonctions, ainsi que les causes et les symptômes des maladies du foie. Nous examinerons également les différents traitements et les mesures préventives que vous pouvez prendre pour protéger votre foie.

Le foie est l’un des plus grands organes de notre corps, et fait partie du système digestif. Malgré son importance, peu de gens connaissent ses nombreuses fonctions vitales. Les problèmes liés à ce dernier peuvent facilement passer inaperçus pendant des années… C’est pourquoi il est important de comprendre la valeur de ce membre et de le préserver.

Dans cet article, vous en apprendrez plus sur le foie: ses rôles, ses fonctions, les choses qui le nuisent et ce qui l’aide à être en bonne santé. Nous vous offrirons également quelques tisanes à base de plantes qui peuvent soutenir le bon fonctionnement de votre foie.

Caractéristiques du foie

Tout savoir sur le foieAspect Anatomique

Le foie est une glande très volumineuse présente dans la cavité abdominale, située à droite sous le diaphragme. Il pèse environ 2,4 kg chez l’être humain. La cellule caractéristique du foie s’appelle un hépatocyte.

Circulation sanguine dans le foie

Le foie est très irrigué. L’artère hépatique apporte du sang oxygéné, tandis que la veine porte hépatique assure la collecte des nutriments provenant du pancréas et de la rate. Cela signifie que le foie est doublement vascularisé : à la fois pour les fonctions nutritives et fonctionnelles.

Activités Hépatiques

Le foie effectue quatre principales fonctions : le stockage et la distribution des nutriments, la dégradation des substances toxiques, la synthèse des protéines sanguines et la production de bile par ultrafiltration du sang.

Quelle est la fonction du foie ?

Le terme liver en anglais, provient du verbe to live, ou vivre en français. Cela n’est pas anodin ! Voyons ce que cet organe peut faire pour nous dans le détail.

Activité métabolique

Le métabolisme est le processus qui permet à notre organisme de rester en vie. Celui-ci se compose de deux types de réaction, anaboliques et cataboliques. Le foie est impliqué dans l’ensemble de ces processus. Les cellules hépatiques sont le siège des réactions essentielles.

Lorsque nous avons mangé, les réactions anaboliques sont mises en marche pour absorber et créer de nouvelles molécules. Le foie est acteur de deux tâches primordiales :

  • la synthèse du glycogène, qui est la forme de réserve du glucose dans le foie et dans les muscles ;
  • la glycolyse, c’est-à-dire l’assimilation et la dégradation du glucose afin de fournir de l’énergie au cerveau, aux globules rouges et aux muscles squelettiques ;

Mais aussi dans la préparation des acides gras, des triglycérides, du cholestérol et des protéines plasmatiques.

Lors de jeûnes ou d’efforts physiques prolongés, les réactions cataboliques sont activées. L’organisme mobilise ses réserves pour fournir de l’énergie et satisfaire ses besoins. Le foie intervient dans diverses réactions telles que la glycogénolyse, la lipolyse et la néoglucogénèse.

Transformation de la vitamine D

La vitamine D est une vitamine essentielle pour notre organisme. Elle doit cependant subir deux étapes de transformation pour être active. La première se fait dans le foie, la seconde, dans le rein.

Épuration et détoxification

Le foie assure une détoxification hépatique, ce qui permet de neutraliser et d’éliminer les composés toxiques. Ces molécules peuvent provenir de l’intérieur (bilirubine, hormones) ou de l’extérieur (xénobiotiques, éthanol).

Par ailleurs, le foie filtre le sang pour évacuer les substances nocives. Cet organe peut filtrer jusqu’à 1,5 L de sang par minute !

Rôle digestif

Le foie produit la bile qui est ensuite stockée dans la vésicule biliaire. La bile intervient dans la digestion des lipides, leur absorption et l’élimination du cholestérol et des toxines. Un dysfonctionnement de la synthèse de cette substance peut avoir des impacts néfastes sur le système digestif.

Le foie remplit de nombreuses fonctions indispensables. Il est donc impératif de prendre soin de sa santé.

Effets de l’alcool sur le foie

L’alcool n’a aucune valeur nutritive et ne fournit que des calories vides. Il est absorbé par les cellules intestinales et le foie doit dégrader 90 % de ce qui est consommé. Cette dégradation est très nocive car elle provoque un stress oxydatif et des dommages cellulaires. Ainsi, lorsque la consommation d’alcool est trop importante pour le foie, ses fonctions sont interrompues, ce qui peut mener à des complications.

Limiter sa consommation d’alcool

Tout savoir sur le foieSanté publique France et l’Institut national du cancer recommandent aux adultes de ne pas dépasser 10 verres par semaine, dont pas plus de 2 par jour et sans en consommer tous les jours. Après 65 ans, on se limite à 7 verres par semaine et 1 verre maximum par jour, avec des jours de non-consommation. Pour des occasions ponctuelles, la consommation d’alcool ne devrait pas dépasser 4 verres.

Quels aliments nuisent à la santé du foie ?

Dans le cadre d’une alimentation saine et d’une hygiène de vie globale adéquate, aucun aliment n’est à restreindre.

Cependant, si vous souffrez ou êtes prédisposés à des troubles hépatiques (antécédents, hérédité, hygiène de vie…), certaines denrées alimentaires peuvent causer des dommages à votre foie si vous les consommez régulièrement et en excès.

Les produits gras et sucrés

Si on en mange en trop grande quantité, leur digestion par le foie peut s’avérer compliquée et entraîner de la fatigue hépatique.

Ces aliments sont lourds à digérer pour votre corps. Si vous les consommez régulièrement, à long terme, cela peut induire une inflammation du foie qui aura du mal à les éliminer. Les toxines se retrouveront alors en excès et provoqueront des lésions cellulaires hépatiques.

Outre la dose, il est important de privilégier des produits naturels, peu transformés et issus de l’agriculture biologique, qui respectent des critères essentiels pour les denrées d’origine animale.

Le sel

Une consommation très élevée en sodium peut avoir des conséquences très négatives sur le foie. Celui-ci peut alors subir des déformations des cellules, une division cellulaire ralentie, une régénération anormale. Les dégâts peuvent être irréversibles.

Le sel est présent dans les charcuteries, les plats préparés, les conserves, certains fromages, le pain… Si vous consommez ces aliments régulièrement, votre foie risque d’être endommagé.

Le sodium est un minéral indispensable pour l’organisme, il ne faut donc pas supprimer le sel, mais respecter la recommandation de l’OMS, qui fixe la dose à 5 g par jour, alors que les gens en consomment en moyenne 9 à 12 g par jour…

En cuisine, vous pouvez opter pour des assaisonnements et condiments naturels : oignon, ail, échalote, fines herbes, épices, vinaigre, jus de citron…

Lors des repas, goûtez votre plat avant de le saler systématiquement et privilégiez les assaisonnements naturels, comme les herbes, le gingembre, le vinaigre balsamique ou le jus de citron.

Les pesticides

Les pesticides ne sont pas des aliments à proprement parler. Néanmoins, ils sont présents dans de nombreux aliments du quotidien (fruits, légumes, céréales, produits animaux…).

Le foie a un rôle de filtre pour éliminer les toxines. Si votre alimentation contient trop de pesticides, il aura plus de déchets à éliminer et s’affaiblira.

Pour limiter les pesticides, bien laver et brosser vos fruits et légumes avant de les cuisiner. Évitez aussi les produits préparés et optez pour des denrées biologiques ou, à défaut, de qualité et le plus bruts possibles.

L’alcool

Comme expliqué précédemment, la consommation régulière d’alcool peut être très nocive pour les fonctions hépatiques.

Comment stimuler le travail du foie ?

Sélectionner des graisses saines

Lors de la cuisson, on choisira de l’huile d’olive ou de coco. Quant aux assaisonnements, on prendra des huiles contenant beaucoup d’oméga-3 (noix, colza, cameline, lin, chanvre…) et on les conservera au frais pour éviter leur oxydation.

On privilégiera également des viandes pauvres en matières grasses (steak 5%, volailles, filet mignon) et on mangera un poisson gras une fois par semaine (saumon, truite, maquereau, hareng, sardine…).

Limiter les aliments ultra-transformés

On préparera ses plats à partir d’ingrédients peu transformés. On opte pour des recettes simples mais efficaces !

Miser sur les fruits et légumes de saison

On les préfèrera frais, et si possible bios pour éviter les pesticides. Suivre les saisons permet également de bénéficier de produits plus savoureux, plus nutritifs et moins onéreux.

Il faut aussi faire attention à la consommation de sucre et à sa qualité. On limitera les produits industriels et on utilisera des sucres bruts et complets (miel, stévia, sirop d’agave, sucre de coco…) ou des épices (vanille, cannelle, gingembre…).

Boire de l’eau

Tout savoir sur le foieLa NASH est aussi appelée la « maladie du soda ». La consommation excessive de sucres raffinés va provoquer un accroissement de la masse graisseuse du corps, et donc du foie.

On boira donc principalement de l’eau, chaude ou froide, et on réservera les boissons sucrées et l’alcool à des occasions particulières.

Mon astuce gourmande et saine : 

Pour une eau aromatisée sans risque pour le foie, on infusera des fruits, des herbes aromatiques et/ou des épices. Fraises, citron, citron vert, concombre, menthe, gingembre… les possibilités ne manquent pas !

Faire de l’exercice

On le répète sans cesse, mais c’est vrai, l’activité physique et sportive fait partie d’une bonne hygiène de vie. On choisira une activité adaptée et qui nous plaît pour la pratiquer régulièrement.

Faire une cure détox ?

Après quelques excès (vacances, fêtes…), mettre son foie au repos peut être une bonne idée ! On peut alors consommer des aliments plus légers, boire beaucoup d’eau et/ou de tisanes… et en profiter pour adopter une alimentation plus équilibrée. Toutefois, cette cure ne doit pas être une excuse pour retomber dans les excès juste après sa fin.

Plus loin, vous trouverez quelques exemples de plantes qui soutiennent le bon fonctionnement du foie.

Quels sont les bienfaits des tisanes pour le foie ?

Le foie est un organe vital pour le bon fonctionnement de notre corps. Pour garder une bonne santé, il est important que le foie soit en bonne santé.

Après quelques excès, une consommation de tisanes à base de plantes peut aider votre foie pour une meilleure digestion.

Les plantes sont connues pour leurs nombreux bienfaits et sont utilisées depuis des siècles. L’utilisation de tisanes est un remède de grand-mère pour soulager le foie.

Les tisanes permettent également de diluer les principes actifs des plantes pour un dosage tout en douceur.

Attention : les produits miracles n’existent pas ! L’efficacité des tisanes aux plantes évoquées ci-après sera réelle dans le cadre d’une hygiène de vie globale.

Voici les plantes les plus adaptées au foie :

Le thym

Le thym (Thymus vulgaris) contient des principes actifs tels que le thymol, le p-cymène et le carvacrol ainsi que des flavonoïdes. Il aide à protéger le foie, préserve sa fonction hépatique et contribue à maintenir le foie en bonne santé.

L’artichaut 

L’artichaut (Cynara scolymus) favorise le bon fonctionnement du foie. Il est riche en sels de potassium et en flavonoïdes.

Le romarin

Le romarin contient divers principes actifs tels que des flavonoïdes, des diterpènes et triterpènes, ainsi que de la choline. Il favorise la digestion et régule les lipides au niveau du foie et aide globalement à soutenir un fonctionnement normal du foie.

Le chardon-Marie

Tout savoir sur le foieLe chardon-Marie (Silybum marianum) était déjà utilisé au Moyen-Âge pour soulager le foie. Il protège le foie et maintient ses fonctions. Cette plante contient de la silymarine, un flavonoïde constitué du complexe silydianine et silychrisin, reconnu pour son tropisme sur la sphère hépatique.

Le pissenlit

En infusion, la racine de pissenlit (Taraxacum officinale) est riche en vitamines, minéraux, flavonoïdes et inuline. Cette dernière est une fibre alimentaire soluble qui nourrit les bactéries de la flore intestinale.

Le radis noir

Le radis noir (Raphanus sativus var. sativus) est connu pour sa teneur en glucosinates et en polyphénols de type flavonoïdes (des antioxydants naturels). Il peut également être consommé sous forme de gélules.

Tout savoir sur le foie

 

 

 

Tout savoir sur le foie

Articles similaires

4.6/5 - (18 votes)

Partager

Laissez un commentaire

Garan Cedore Magazine

Garan Cedore Magazine

Garan Cedore Magazine est un espace d’informations et de conseils créé par des professionnels qui souhaitent partager leur connaissance sur l’alimentation, la santé, le bien-être, les relations, la mode et la maison.

Suivez-nous sur :

À travers notre blog, vous aurez la chance de découvrir les meilleures réponses à vos diverses préoccupations liées à l’alimentation, à la santé, au bien-être, aux relations, à la mode et à la maison. Pour tous vos besoins, n’hésitez pas à nous contacter.

@2024 – Tous droits réservés. Garan Cedore Magazine

Ne doutez plus de son amour !

X