Saignement de nez, comment agir ? Les causes du saignement de nez

sont variées et leur traitement peut être désagréable. Dans cet article, nous allons examiner les différentes causes et les moyens d’agir pour réduire le risque de saignement de nez et prévenir les complications. Nous aborderons également les différentes options de traitement et les moyens de prévenir le saignement de nez à l’avenir. Enfin, nous vous donnerons des conseils pour soulager la douleur et le malaise associés au saignement de nez, ainsi que des informations sur les médicaments qui peuvent être nécessaires pour traiter le saignement de nez.

L’épistaxis, ou saignement de nez, est un phénomène fréquent, en particulier lors des changements de saison. Bien que généralement temporaire et sans conséquence grave, le saignement de nez est provoqué par une légère lésion des vaisseaux sanguins qui irriguent la muqueuse nasale. Du sang s’écoule alors des narines, mais des mesures simples peuvent être prises pour résoudre le problème rapidement.

Qu’est-ce qu’une épistaxis ?

Saignement de nez, comment agir ?
Les causes du saignement de nezAvoir le nez qui coule est le résultat d’une blessure des muqueuses qui recouvrent les cavités nasales. D’habitude, la lésion atteint la tache vasculaire dense, une région riche en vaisseaux sanguins. Lorsque la tache vasculaire dense est endommagée, du sang s’écoule naturellement par les narines. Lorsque nous saignons du nez à cause d’un traumatisme de la tache vasculaire dense, on parle d’épistaxis “essentielle”. 

En appliquant quelques mesures simples, il est possible de stopper l’hémorragie en peu de temps lors d’une épistaxis essentielle. Celle-ci est générale et peut se dissiper en quelques minutes. 

Parfois, le sang s’écoule vers la gorge plutôt que par les narines. Ceci peut signifier que la blessure est plus profonde. Les saignements sont alors plus importants que pour une épistaxis essentielle et le saignement de nez peut durer plus longtemps.

Qui est touché par ce phénomène ?

Les adultes

Même si les personnes âgées sont les plus sujettes aux saignements de nez, tout adulte peut en être victime. À partir de l’adolescence, des facteurs endocriniens (puberté, prémenstruel et grossesse) peuvent être déclencheurs. Les changements de saison et les infections de la zone nasale peuvent également entraîner des saignements. 

Les enfants

Les saignements de nez se produisent plus fréquemment chez les enfants, car leurs capillaires sont plus fragiles. Entre 6 et 10 ans, ces épisodes sont plus intenses. Les rhumes de l’hiver et le mouchage sont aussi des facteurs déclencheurs. Si ces saignements récurrents surviennent à chaque fois que l’enfant se mouche, il est conseillé de consulter un ORL. 

Les causes des saignements de nez

Les causes des saignements de nez sont diverses et diffèrent selon qu’ils soient essentiels ou chroniques. 

Origines de l’épistaxis essentielle

Saignement de nez, comment agir ?
Les causes du saignement de nezUne épistaxis évanescente et bénigne peut être imputable à diverses raisons fréquemment reliées à un traumatisme local ou bien à une maladie temporaire. L’épistaxis essentielle ne dure pas et les saignements de nez sont aisément absorbés avec l’application de quelques bonnes pratiques. Néanmoins, comprendre les origines d’un saignement de nez permet de prévenir que celui-ci ne se reproduise trop souvent. Pour les personnes souffrant régulièrement de saignements de nez, il sera utile de chercher à déterminer quelle est la cause qui fait persister le problème afin de pouvoir intervenir de manière efficace et diminuer la récidive des saignements de nez. Voici quelques-unes des causes possibles qui peuvent entraîner des saignements de nez :

Un air très sec dans la maison

À l’arrivée des premiers frimas, il est commun de trop chauffer nos intérieurs. Cela peut causer une certaine sécheresse de l’environnement dans nos maisons. Il arrive parfois que nous saignions du nez à cause d’une atmosphère déshydratée dans notre demeure. Afin d’empêcher un assèchement excessif de nos intérieurs, nous pouvons mettre en place certaines bonnes mesures comme placer une serviette humide sur les convecteurs, aérer les pièces à vivre au moins dix minutes par jour ou encore, dans certaines situations, utiliser un humidificateur d’air. Même en cas de froid extérieur, faire de son mieux pour passer du temps à l’air frais peut beaucoup aider ! On veillera à le faire d’autant plus si nous avons tendance à saigner du nez souvent pendant les mois d’hiver. 

Un “grattage” intempestif

Le fait de se gratter l’intérieur du nez peut entraîner des saignements en causant de petites blessures dans la muqueuse du nez. Ce problème se pose plus fréquemment chez les enfants qui ont pour habitude de se “mettre les doigts dans le nez” en particulier à l’âge où ils ne savent pas encore se moucher correctement. 

Pour prévenir un saignement de nez, il est préférable de nettoyer son nez régulièrement à l’aide d’un spray de sérum physiologique ou bien à l’aide d’une lota, outil ayurvédique visant à nettoyer en profondeur les cavités nasales. 

Parfois, se gratter le nez peut simplement représenter un tic ou une habitude et il sera bon de s’en apercevoir afin de pouvoir s’en abstenir. Le fait de bien saisir l’impact de petits traumatismes sur la tache vasculaire dense et le saignement de nez qui en découle pourrait nous motiver à cesser de se gratter le nez.

Un accident local

Souvent, le saignement de nez est dû à un choc sur le nez ! Tous les humains ont connu cela : subir un choc sur le nez pendant la pratique d’un sport ou bien à la suite d’une chute ou une collision ! Il est alors tout à fait normal et naturel de saigner du nez et cela ne devrait en aucun cas nous alarmer puisque le nez arrêtera certainement de saigner après une dizaine de minutes à condition de prendre les bons gestes. À la suite d’un choc, on peut également appliquer une crème apaisante à base d’arnica (Arnica Montana) et utiliser une pochette de glace afin d’alléger la douleur.

Un éternuement réprimé

Nous avons tous été dans cette situation : retenir son éternuement en fermant la bouche (pour éviter de faire du bruit, généralement !). Pourtant, éternuer en gardant sa bouche fermée est une mauvaise habitude et selon certaines études, même dangereuse. Réprimer un éternuement engendre une pression d’air très forte dans la gorge et dans la tête, pouvant causer non seulement un saignement de nez mais aussi d’autres problèmes potentiellement plus importants.

Une inflammation de la muqueuse du nez

Lors d’un nez qui coule, encombrement ORL etc., il est ordinaire de saigner du nez plus fréquemment. Cela peut s’expliquer par la fréquence des mouchages entraînant une irritation au niveau de la muqueuse nasale. En cas d’une congestion nasale, il est essentiel de se moucher doucement et sans forcer. Si vous continuez à saigner du nez et à être enrhumé, et que cela provoque des saignements de nez, n’hésitez pas à prendre contact avec votre médecin traitant.

Variation thermique

Le passage du froid à la chaleur est important à prendre en compte, en particulier lorsque nous réchauffons nos maisons à l’automne ou les climatisons en été. Il est conseillé de nous protéger contre les fluctuations soudaines de température si ces dernières provoquent des saignements de nez persistants.

Origines des saignements nasaux récurrents

Une épistaxis chronique est reliée à une fragilité accrue de la fameuse zone vasculaire dense – convergence des systèmes artériels de la cavité nasale. Cette hypersensibilité peut être provoquée par divers moteurs, si bien que cela est assez rare.

On peut citer par exemple :

L’ingestion régulière de stupéfiants par voie nasale

Par exemple, la consommation de cocaïne par voie nasale entraîne l’obstruction des vaisseaux des narines. Cela peut générer des saignements nasaux et une déformation progressive de la cloison nasale ainsi qu’une perte de l’odorat.

L’alcoolisme chronique

La consommation excessive d’alcool est un facteur aggravant des saignements nasaux. Les personnes qui ont pour coutume de boire abondamment régulièrement doivent être attentives aux écoulements de sang par le nez et prendre contact avec leur médecin traitant si des saignements de nez se répètent.

Saignement nasal et anxiété

Il semble qu’une forte anxiété puisse causer un saignement de nez. Nous entendons souvent les adolescents parler d’un nez qui saigne lors des examens. Cela semble logique étant donné que le stress peut provoquer une dilatation des vaisseaux sanguins.

En général, les fortes émotions peuvent avoir une influence sur le saignement de nez. Une émotion puissante comme la colère peut affecter la pression artérielle. Ainsi, même si le stress et les émotions intenses ne peuvent pas directement provoquer un saignement de nez, ils sont susceptibles de le déclencher chez une personne dont le nez est déjà affaibli.

Épistaxis et lassitude

Quand on traverse une période de lassitude momentanée, on peut être plus enclin à avoir des saignements de nez. Celui-ci n’est en rien angoissant, cependant il peut nous mettre en garde sur notre nécessité de réduire le rythme et de s’accorder plus de pauses.

Épistaxis : Est-il habituel de saigner du nez ?

Certains individus sont plus sujets à l’épistaxis que d’autres. La plupart du temps, le saignement de nez n’est pas inquiétant même s’il est récurrent. Il demeure un phénomène courant surtout chez les bambins, les adolescents et les aînés. 

Dans 90% des circonstances, les pertes de sang par le nez sont inoffensives. Si on applique immédiatement des mesures simples pour arrêter le saignement, le flux se stoppe en général au bout de dix minutes.

Il est donc courant d’avoir le nez qui saigne ponctuellement, quand nous sommes enrhumés par exemple ou si notre intérieur est trop chaud.

Comment stopper un saignement nasal ?

Saignement de nez, comment agir ?
Les causes du saignement de nezPour prévenir l’écoulement de sang vers le nez, il est important de pencher légèrement la tête vers l’avant avant de moucher délicatement la narine touchée. Ceci permettra d’extraire les caillots sanguins si présents. On appliquera ensuite une pression sur l’aile du nez et maintiendra cette position durant au moins 10 minutes. Certaines personnes placent une petite boule de coton dans la narine une fois l’écoulement arrêté pour absorber le sang excédentaire.

Il est nécessaire de ne pas relâcher la pression afin de permettre le processus de coagulation. Dans le cas des saignements sérieux, une poche de glace peut être appliquée par-dessus le nez pour son effet vasoconstricteur. Certains recommandent de placer la poche de glace sur la nuque pour plus d’efficacité.

Le saignement de nez doit s’interrompre grâce à ces mesures. Si ce n’est pas le cas, on peut répéter la compression pendant 10 minutes supplémentaires. Il est conseillé d’attendre avant de se remettre aux sports intenses et de s’abstenir d’efforts importants pour éviter des saignements futurs. On évitera aussi l’exposition à des températures élevées (soleil, saunas etc.).

Enfin, on peut appliquer quelques gouttes de médicaments utilisés pour le rhume pour leur effet vasoconstricteur. Une huile ou une pommade appliquée à l’entrée du nez peut aussi être bénéfique pour protéger la muqueuse nasale et éviter les saignements récurrents.

Épistaxis nocturnes

De nombreuses personnes souffrent d’épistaxis nocturnes. Des saignements de nez pendant la nuit peuvent être dérangeants et perturber un sommeil réparateur. Plusieurs personnes rapportent des épistaxis régulières la nuit, plus fréquemment que le jour ! Pour éviter que le nez ne saigne pendant la nuit, il est conseillé de maintenir une atmosphère saine dans la chambre à coucher.

Assurez-vous d’aérer la pièce pendant 10 minutes au moins une fois par jour et de maintenir une température optimale entre 18 et 20°C. Une chambre trop chauffée peut entraîner une sécheresse de la muqueuse nasale et une dilatation des vaisseaux. Une combinaison qui peut entraîner des saignements de nez !

Articles similaires

4.6/5 - (22 votes)

Partager

Laissez un commentaire

Garan Cedore Magazine

Garan Cedore Magazine

Garan Cedore Magazine est un espace d’informations et de conseils créé par des professionnels qui souhaitent partager leur connaissance sur l’alimentation, la santé, le bien-être, les relations, la mode et la maison.

Suivez-nous sur :

À travers notre blog, vous aurez la chance de découvrir les meilleures réponses à vos diverses préoccupations liées à l’alimentation, à la santé, au bien-être, aux relations, à la mode et à la maison. Pour tous vos besoins, n’hésitez pas à nous contacter.

@2024 – Tous droits réservés. Garan Cedore Magazine

Ne doutez plus de son amour !

X