Arthrose du genou et de la hanche : Quels sont les sports conseillés ?

L’arthrose est une maladie dégénérative et douloureuse qui touche de nombreuses personnes âgées.Elle provoque une inflammation et une usure progressive des articulations, en particulier celles des genoux et des hanches.Bien que cette maladie ne puisse pas être guérie, il existe des moyens pour soulager la douleur et prévenir l’aggravation de la condition.L’un des moyens les plus efficaces est de pratiquer des sports adaptés aux besoins spécifiques des personnes atteintes d’arthrose du genou et de la hanche. Dans cet article, nous verrons quels sont les sports conseillés pour les personnes souffrant d’arthrose du genou et de la hanche. Nous examinerons les avantages qu’ils offrent, ainsi que les risques et les précautions à prendre.

Près de 10 millions de personnes en France souffrent d’arthrose. Les zones les plus communément touchées sont le genou, la hanche, les doigts et le cou. Les symptômes sont la douleur, la rigidité et la perte de force musculaire. La question de la pratique du sport se pose souvent.

Vous trouverez dans cet article une liste des sports qui peuvent être pratiqués avec de l’arthrose.

Certaines activités demandent plus d’efforts que d’autres. Nous allons tenter de répondre à la question de choisir le bon sport et l’exercice physique lorsque vous souffrez d’arthrose.

QUELS SPORTS CHOISIR ?

Il est important de trouver des sports variés, doux, réguliers, raisonnables et peu contraignants. L’effort dans le confort.  On peut alors pratiquer la marche, le stretching, le Qi Qong, la natation, le vélo, le rameur, le fitness et le yoga.

  • Le crawl est généralement mieux toléré que la brasse, car il y a moins de contraintes sur la patella (rotule) lors du mouvement de brasse. Si une nage complète est trop difficile ou trop douloureuse, vous pouvez mettre une planche sous les mains et/ou un flotteur sous les pieds. Cette technique vous permet de réaliser un seul mouvement, comme le battement des pieds lors du crawl, par exemple.
  • Pour la course à pied et la marche, il est important de porter des chaussures amortissantes et des semelles orthopédiques pour réduire les contraintes et amortir les vibrations et les chocs. Il faudra éviter les terrains accidentés tels que les sols vallonnés des forêts et le sable mou à la mer. Par contre, il est important d’éviter le bitume qui augmenterait la réponse du sol à l’impact du pied et provoquerait trop de contraintes sur les articulations du membre inférieur. La meilleure solution serait donc de courir sur une piste d’athlétisme qui offre l’amorti et la souplesse.
  • Le stretching doit être sans douleur et doit associer la respiration. L’assouplissement des groupes musculaires est essentiel pour conserver une bonne mobilité et diminuer les raideurs.
  • Il faut maintenir des exercices de renforcement musculaire, mais ils doivent être doux, réguliers et globaux. De plus, il est préférable de privilégier des exercices en isométrie. C’est-à-dire qu’il n’y a pas de mouvement. Par exemple : la flexion extension des membres inférieurs lors du mouvement de squat. Il est préférable de plier un peu les genoux et de maintenir cette position pour muscler les quadriceps, plutôt que de réaliser plusieurs fois le mouvement de montée et descente.
  • Pour le vélo, il faut éviter de mettre de la résistance et mieux vaut « mouliner » que pédaler très fort. Le pédalage rapide et sans résistance permet un polissage des surfaces cartilagineuses. Il est également important de bien régler la selle (jambe tendue au maximum en position de pédale basse) et de bien régler les pédales pour éviter des contraintes en torsion sur les genoux. Toutefois, il peut être conseillé pendant 5 minutes de pédaler contre une légère résistance afin de renforcer les muscles du membre inférieur.

Ces quelques conseils et cet exposé doivent vous encourager à poursuivre vos activités sportives malgré l’arthrose. Mais il est important de « coacher votre vie », c’est-à-dire d’établir un programme complet d’activités physiques associant la natation, le vélo, la marche avec des sports plus traumatiques pratiqués dans le confort, pour contrer les effets néfastes des contraintes en cisaillement sur les cartilages. Ces programmes peuvent être conçus avec votre kinésithérapeute et votre médecin traitant.

Vous trouverez dans les chapitres suivants les exercices et conseils que vous pouvez réaliser seuls à la maison en complément de vos traitements. Ces conseils sont classés par localisation et région anatomique. N’hésitez pas à aller directement au chapitre qui vous concerne. Ils sont le produit de plusieurs années d’expérience clinique auprès des patients et des nombreuses heures passées auprès des sportifs de haut niveau afin de leur offrir les meilleures performances tout en gardant leur santé le plus longtemps possible.

Articles similaires

4.9/5 - (16 votes)

Partager

Laissez un commentaire

Garan Cedore Magazine

Garan Cedore Magazine

Garan Cedore Magazine est un espace d’informations et de conseils créé par des professionnels qui souhaitent partager leur connaissance sur l’alimentation, la santé, le bien-être, les relations, la mode et la maison.

Suivez-nous sur :

À travers notre blog, vous aurez la chance de découvrir les meilleures réponses à vos diverses préoccupations liées à l’alimentation, à la santé, au bien-être, aux relations, à la mode et à la maison. Pour tous vos besoins, n’hésitez pas à nous contacter.

@2024 – Tous droits réservés. Garan Cedore Magazine

Ne doutez plus de son amour !

X