Deprecated: stripslashes(): Passing null to parameter #1 ($string) of type string is deprecated in /home/sc4veow6889/garancedore.fr/wp-content/plugins/similar-posts/common_functions.php on line 115

Santé mentale : pourquoi et comment les tocs apparaissent-ils ?

Pourquoi et comment les tocs apparaissent-ils ?

Deprecated: stripslashes(): Passing null to parameter #1 ($string) of type string is deprecated in /home/sc4veow6889/garancedore.fr/wp-content/plugins/similar-posts/common_functions.php on line 115

Deprecated: stripslashes(): Passing null to parameter #1 ($string) of type string is deprecated in /home/sc4veow6889/garancedore.fr/wp-content/plugins/similar-posts/common_functions.php on line 115

Le TOC ou trouble obsessionnel compulsif est un trouble chronique possiblement handicapant, lié à l’anxiété et parfois confondu à d’autres troubles anxieux. Les TOCS sont un problème de santé mentale affectant plus ou moins 3 % des habitants de la planète. La maladie se caractérise par des obsessions (pensées parasites, intrusives, inopportunes et répétitives) associées à des compulsions (comportements récurrents sans aucun sens) dont le contrôle est extrêmement difficile. Découvrez ici, les causes et les mécanismes des TOCS afin de comprendre pourquoi et comment ils apparaissent.

Origine ou causes : pourquoi les tocs apparaissent-ils ?

Les TOCS ou troubles obsessionnels compulsifs naissent de dysfonctionnements du cerveau dont les causes demeurent inconnues à ce jour. Toutefois, on soupçonne une combinaison de facteurs environnementaux, génétiques et biologiques.

Les facteurs génétiques

Du fait que le TOC peut affecter des personnes appartenant à la même famille, certaines études ont prouvé que la génétique est l’une des causes cette maladie mentale. La prédisposition génétique est donc effective.

En d’autres termes, pour les parents au premier degré d’un patient, il existe bien un risque accru de développer un trouble obsessionnel et compulsif. En général, ce risque est de 2 % pour la population tandis que pour les parents des patients, le risque s’élève à environ 8 %. Néanmoins, précisons qu’à ce jour, tous les facteurs génétiques liés aux troubles obsessionnels compulsifs sont encore inconnus.

Les facteurs environnementaux et biologiques

Les études ont également démontré que l’anxiété ainsi que certains troubles du même genre sont étroitement liés à la variation ou à la rupture de l’équilibre entre certaines substances chimiques présentes dans le cerveau.

Dans certains cas précoces de la maladie, la théorie d’une réaction auto-immune (non prouvée jusqu’à présent) a été présentée. Ces formes impliquent que le corps réagit à une substance du cerveau par le biais d’un mécanisme inflammatoire.

Le développement d’un trouble obsessionnel compulsif peut être une conséquence de certaines infections bactériennes contractées dans l’enfance. Il s’agit notamment d’infections à streptocoque. Le TOC peut aussi être le résultat d’une blessure à la tête induisant parfois un traumatisme au cerveau. Retenez qu’environ 30 % des patients ont déjà eu un trouble involontaire convulsif (TIC). 

Les mécanismes des troubles obsessionnels compulsifs

Les mécanismes des troubles obsessionnels compulsifs

Le TOC évolue progressivement. Au début, ce sont quelques obsessions qui lentement, au fur et à mesure, se muent en rituels. Les comportements sont d’abord répétitifs, mais au fil du temps, ils se métamorphosent en une activité de plus en plus incontrôlable. Du coup, la fréquence, les soins et la durée se prolongent.

Le fonctionnement psychologique des TOCS

La plupart des comportements obsessionnels compulsifs sont en rapport avec la peur déraisonnable du risque ou du danger. Le patient se sent tout le temps responsable, voire coupable de ce qui pourrait arriver à son entourage ou à lui au point de veiller constamment à la sécurité.

Cette peur est la source de récurrentes pensées et obsessions indésirables qui génèrent de l’angoisse et de l’anxiété chez le malade. Souvent, la personne souffrant de TOCS pense sans cesse à son comportement ou à ses actes, aux éventuelles erreurs qu’elle pourrait commettre et aux conséquences dramatiques (accident, mort) qui pourraient en découler.

Le mécanisme des rituels compulsifs découlant des TOCS

Quand bien même le patient ayant un TOC sait que ses pensées obsédantes sont loin d’être réalistes, il a du mal à s’y dérober. Alors, certains comportements sont mis en place par les patients comme pour conjurer ces pensées obsédantes empreintes de peur et maintenir un semblant de contrôle sur leur santé mentale.

Ces comportements dénommés compulsions ou encore rituels compulsifs doivent se faire d’une façon bien précise au quotidien. Plus le TOC est ancré, plus la personne qui en souffre passe du temps à effectuer ces rituels de façon incontrôlable afin d’apaiser son angoisse et sa peur. Au final, le patient est désocialisé, il perd son emploi, etc.

En réalité, le TOC est une maladie qui nécessite un traitement pour que le patient soit soulagé. Lorsque le médecin ou un professionnel de la santé mentale soupçonne un TOC, il ausculte puis s’informe des antécédents médicaux de la personne avant de poser un diagnostic. Le psychiatre prescrit alors un traitement basé soit sur une thérapie, soit sur des médicaments ou sur une association des deux. 

Articles similaires

4.5/5 - (24 votes)

Partager

Laissez un commentaire

Garan Cedore Magazine

Garan Cedore Magazine

Garan Cedore Magazine est un espace d’informations et de conseils créé par des professionnels qui souhaitent partager leur connaissance sur l’alimentation, la santé, le bien-être, les relations, la mode et la maison.

Suivez-nous sur :

À travers notre blog, vous aurez la chance de découvrir les meilleures réponses à vos diverses préoccupations liées à l’alimentation, à la santé, au bien-être, aux relations, à la mode et à la maison. Pour tous vos besoins, n’hésitez pas à nous contacter.

@2024 – Tous droits réservés. Garan Cedore Magazine

Ne doutez plus de son amour !

X